Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

/ / /

L'Eglise Saint Nicolas de Garche

 

Bien que Garche ait le titre de paroisse depuis 1806, l'église Husange resta l'église paroissiale jusqu'à la construction de la nouvelle église paroissiale à Garche.

Avant 1855, l'emplacement actuel de l'église paroissiale abritait une chapelle entourée d'un cimetière.

Devant l'évolution de la paroisse et le problème de l'éloignement de l'église de Husange, la commune de Garche-Koeking, sous l'impulsion de son maire Jean Bauer et de l'abbé Pierre Reisen, décida au milieu du XIXème siècle de construire une nouvelle église paroissiale….
C'est le 3 mai 1852 que pour la première fois le préfet consulte l'évêque de Metz sur le projet de construction d'une église à Garche. Dès le 12 mai, l'évêque confirme la nécessité de cette nouvelle construction. L'adoption du projet de la nouvelle église de Garche établi par M. Laydecker, architecte à Thionville, eut lieu le 9 février 1853….

La démolition de la chapelle de Garche et la vente des biens communaux furent décidées ce même jour. Les représentants de la section de Koeking refusèrent cette décision et se retirèrent.

Le 3 décembre 1855, l'archiprêtre Groos de Cattenom procède à la bénédiction de l'église de Garche. En 1856, l'église  était disponible et devenait l'église paroissiale Saint Nicolas.

 

C'est le parti pris de l'église-grange qui a été retenu à Garche comme dans toutes les autres constructions d'églises de cette époque en Lorraine. L'église est formée d'une large nef sans bas-côté, ni pilier de soutènement…L'édifice n'a subi aucune modification depuis sa construction si ce n'est l'installation du chauffage en 1911 et le percement d'une porte latérale permettant l'accès à l'église aux personnes ayant des difficultés pour se déplacer.

L'orgue est un orgue typique d'église rurale lorraine, de la fin du XIXème siècle. Son fonctionnement est de principe pneumatique…C'est F.Staudt de Püttlingen, qui réalisa cet orgue de 13 jeux. La console fut réalisée par le menuisier Jolivalt de Haute-Sierck. , qui avait déjà construit la tribune. C'est pour la Pentecôte 1899 que l'orgue résonna pour la première fois.

Le clocher abrite plusieurs  cloches : celle de l'ancienne chapelle, dédiée à St Pantaléon, (do#);  une pour le Sol et une autre pour le La furent enlevées par les troupes du Kaiser durant la première guerre mondiale. En 1923, trois nouvelles cloches acquises grâce à la générosité des habitants et des paroissiens de Garche prirent place dans le clocher. A noter que les habitants de Sainte Marie (commune de Manom) participèrent aussi à l'effort des habitants du village…Arrivées en gare de Hettange, escortées par le conseil municipal, le conseil de fabrique, les jeunes à pied et à vélo,,sur des chars magnifiquement décorés, entourés de jeunes choisis parmi les parrains et marraines, elles furent ramenées au village le 8 juillet 1923..Dédiées à Notre Dame de Lourdes, Saint Nicolas et aux saints Anges Gardiens, elles seront bénies le 15 juillet et le 22 juillet, elles pourront faire retentir leur voix harmonieuses… 

(Notes tirées d' un livre relatant l'histoire de Garche-Husange-Koeking, édité par la Caisse de Crédit mutuel de Garche en 1997, écrit par Pierre Gueriguen)

 Curés  

Joseph Siegwart, né le 26/09/1915 à Merlebach (Moselle), ordonné prêtre catholique en 1942, célèbre sa première messe à L’Hôpital le jour de Pâques 1942, puis vicaire à Dieuze (Moselle) et à Rech (Moselle). Vicaire à Freyming (Moselle) jusqu’en 1948, puis curé à Heining (Moselle). En 1965 curé à Garche (Moselle).

Partager cette page

Repost 0
Published by