Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 11:24

 I N V I T A T I O N

 

«Dirigeant et Chrétien, est-ce possible ? »

 

Souvent seul dans l’exercice de vos responsabilités,

Souvent absorbé par la dynamique d’une aventure économique qui vous amène à d’indispensables choix stratégiques et humains,

Vous souhaitez trouver un lieu où partager avec d’autres entrepreneurs et dirigeants votre double expérience de responsable économique et de chrétien.

 

Participez à la réunion de lancement de la section des EDC,

Entrepreneurs et dirigeants chrétiens, sur Thionville.

 

Le JEUDI 4 JUIN 2009 à 19 Heures 30 précises

A Hôtel Gril Campanile, 57, Route Thionville, 57970 Yutz

 

                                                                                                                                                                                             

19h30 Accueil                                                                                 Président régional

20h00 Méditation                                                                          Conseiller Spirituel Régional

Repas fraternel

20h15  Présentation des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens,                  

Mission et organisation                                                    Paul Daelman

            Témoignages de membres                                               Gérard Meyer - Yves D’Elia

La section de Thionville                                                   Luc Ferrandi

20h45  Tour de table et échanges avec les invités

21h45  Relecture                                                                             Jean Gantzer

22h00 Renvoi

 

Participation aux frais de la soirée : 28 € boissons comprises.

 

Renseignements et Inscription (obligatoire) auprès de

 Luc Ferrandi, luc.ferrandi@free.fr, 06 67 20 71 22

ou au moyen du coupon-réponse ci-joint

Bien cordialement,

 Paul Daelman, Luc Ferrandi, Gérard Meyer, Yves D’Elia

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Mouvements
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 06:28

Déclaration en vue des élections européennes

Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France


 

S'informer et voter


Les élections des membres du Parlement européen auront lieu, en France, le dimanche 7 juin prochain. Même si les sentiments des Français à l'égard de l'Europe restent partagés, ces élections revêtent un enjeu d'importance, surtout dans les circonstances actuelles.
Le Parlement européen est le seul organe de l'Union européenne à être élu au suffrage universel direct, depuis 1979. Voter est toujours un devoir pour le citoyen mais, pour ne pas se tromper d'enjeu, cela nécessite une information sérieuse

 

Promouvoir la paix

Depuis plus de cinquante ans, le développement de l'Union européenne a été un facteur de paix et de prospérité pour l'ensemble des pays qui en ont été les fondateurs ou qui l'ont rejointe, au fil des élargissements.

Aujourd'hui l'Europe est confrontée, comme le reste du monde, à la crise financière et à ses graves conséquences économiques. Bien des peurs, des crispations identitaires ou des tentations de repli sur les particularismes nationaux ou régionaux peuvent se faire jour, alors que l'issue ne peut se trouver que dans la concertation et dans une plus grande solidarité, compte tenu de l'imbrication de plus en plus forte de nos économies.

 

Développer la solidarité

Derrière la crise financière se profile aussi une crise de société. Une société individualiste creuse l'écart entre riches et pauvres et accentue l'exclusion des plus faibles. La solidarité doit s'exprimer dans un modèle social qui respecte pleinement la dignité de tout homme, en particulier du plus faible, dans chaque pays comme au sein de l'Union. L'homme n'est pas seulement un consommateur ou un producteur mais il porte aussi des valeurs sociales, familiales, culturelles et spirituelles.

Nous ne pouvons pas réclamer uniquement la solidarité pour nous-mêmes ou la limiter aux frontières de l'Union. Elle doit aussi se concrétiser dans l'action extérieure de l'Europe, dans sa politique de développement, des migrations et de l'environnement.

 

 

Changer nos modes de vie

La construction d'un tel modèle de société ne se fera pas spontanément et aucun Etat ne peut le faire seul. Cette construction demande des changements importants dans nos modes de vie et de consommation. Elle implique donc des décisions et des arbitrages politiques courageux, au niveau national comme au niveau européen.

Aujourd'hui plus que jamais, il est important que la France envoie au Parlement européen des femmes et des hommes de conviction qui s'engagent à y défendre le respect de tout homme et de tout l'homme.

--------------------

A l'approche des prochaines élections européennes de Juin 2009, la conférence européenne des commissions justice et paix souhaite attirer l'attention sur le fait que :
S'abstenir de voter, c'est donner à l'individualisme le pas sur la justice et la fraternité. Aller voter pour des représentants soucieux de la dignité de l'homme et de la paix active c'est faire preuve de solidarité et de responsabilité.

 

 

Introduction de Mgr Defois


Les prochaines élections européennes sont un rendez-vous important pour l'Europe ; il s'agit de soutenir l'intention primordiale des pères fondateurs de l'Europe pour assurer un solide avenir de paix. Par la solidarité et la justice. C'est un rendez-vous important pour le monde entier, l'Europe devant offrir un modèle de développement pour l'homme et par l'homme dans une situation où nos sociétés sont fragilisées, traversées par des rapports de forces culturels, économiques et militaires. A l'heure des fondamentalismes et des terrorismes, nous avons le devoir de créer des liens ayant d'autres bases que la concurrence économique.

S'abstenir de voter, c'est donner à l'individualisme le pas sur la justice et la fraternité. Aller voter pour des représentants soucieux de la dignité de l'homme et de la paix active c'est faire preuve de solidarité et de responsabilité.


Justice et Paix Europe se doit de témoigner de ces valeurs qui feront un avenir humain pour les générations de demain.


+ Gérard Defois
Président de Justice et Paix Europe

 

                                                +++++++++++++++++++++++

Introduction

Le Parlement Européen est une des principales institutions de l'Union Européenne et celle qui représente directement les citoyens européens grâce aux députés élus au suffrage universel direct. Le Parlement Européen, en tant que co-législateur, a des pouvoirs budgétaires et assure le contrôle démocratique des autres institutions de l'Union Européenne.


La nature même du Parlement donne à ses membres la légitimité et le devoir de représenter les intérêts de leur circonscription et de tous les citoyens des Etats Membres collectivement. Cette légitimité repose sur le devoir moral qu'ont tous les citoyens de participer à ces élections par l'exercice de leur droit de vote après s'être informés des propositions et des programmes électoraux des différents partis et candidats. Ensemble, électeurs et candidats doivent chercher à exercer leurs droits et leurs devoirs par des moyens qui conduisent à la liberté, la justice et la solidarité.

Les électeurs sont appelés à vérifier que les propositions des groupes politiques et des candidats sont en accord avec ces valeurs, tandis qu'on attend des candidats qu'ils fassent preuve d'honnêteté et d'intégrité puisqu'ils travaillent pour le bien commun. Face aux opportunités et aux défis de la mondialisation, la prise en compte du bien commun joue un rôle crucial pour s'assurer que l'Europe puisse atteindre ses objectifs stratégiques dans tous les secteurs tout en restant sensible aux principes de durabilité.


Fidèle à ses valeurs fondamentales, l'Union Européenne devrait s'efforcer d'équilibrer croissance économique et développement en faisant de la solidarité avec ceux qui sont les plus vulnérables, qui affrontent de grandes difficultés, et qui sont les plus exposés à l'exploitation et à la discrimination, une priorité. Ce rôle est encore plus crucial dans les circonstances actuelles où l'Europe fait face à un vrai défi économique. Le Parlement européen occupe aussi une place stratégique pour promouvoir et suivre la mise en place d'initiatives et de programmes qui induisent une meilleure compréhension mutuelle, le dialogue, la paix et la stabilité


Conscient du rôle clef que joue le Parlement européen pour garantir que l'Union Européenne reste fidèle à ses valeurs fondamentales dans le plein respect de la dignité et des droits de chaque individu, les Commissions de la Conférence européenne Justice et Paix voudraient attirer l'attention des groupes politiques, des candidats et des électeurs sur les points suivants :
 


La politique et la diginité de la personne

Bienveillance de Dieu pour les hommes.

La politique doit toujours être au service des hommes et des femmes, qui ne peuvent atteindre leur pleine humanité sans vivre dans la dignité. Les parlementaires européens doivent encourager la mise en place d'un cadre politique européen qui permet à la dignité de la personne humaine de se développer dans un environnement sécurisant. Un plus grand effort devrait être fait afin d'améliorer les conditions de vie tragiques qui existent et les membres du Parlement Européen sont appelés à apporter une contribution spécifique à cet égard.
La promotion et la sauvegarde des droits de l'homme devraient toujours rester au sommet de l'agenda du Parlement Européen et guider ses débats.

 

L'aspect financier et économique

Notre économie obéit aux règles du marché, suit les divers mécanismes techniques et dépend du système financier et bancaire international. Cependant, comme toutes les autres activités humaines, les règles et les systèmes n'atteignent leur but que lorsqu'ils parviennent à permettre aux hommes de vivre dans de bonnes conditions.

Au moment où le monde fait face à des défis économiques majeurs et alors que les règles et le système existant sont mises en cause, les hommes politiques ont une tâche de plus en plus difficile pour faire en sorte que cet objectif soit atteint.

L'Union européenne, comme acteur économique de premier plan au niveau mondial, a besoin plus que jamais d'hommes politiques capables de mettre la personne humaine au coeur du système économique et financier et qui s'engagent pour la justice sociale et l'équité à court et à long terme. Cela exige qu'ils prêtent une attention particulière aux salariés, à leurs familles et aux groupes vulnérables de la société.

 

Pauvreté

Malgré le niveau de développement de l'Union, une part importante de la population en Europe vit dans des conditions précaires ou a de grand risque de tomber au-dessous du seuil de pauvreté. L'Europe est confrontée à un vrai risque d'inégalité accrue au sein de la population. Une réponse adéquate au problème de la pauvreté, qui a de multiples facettes, passe entre autres par l'amélioration des services de santé et de l'accès aux soins, l'accès à l'éducation et la mise en place de politiques de l'emploi.


Dans le même temps, les réformes dans ces secteurs ou dans d'autres qui ne tiendraient pas compte de leur impact possible sur les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, pourraient très vite accroître un peu plus les inégalités, la souffrance et la pauvreté.

Le principe de solidarité demande que ces considérations soient prises en compte dans la formulation et l'évaluation de la législation, des politiques et des réformes européennes, ainsi que dans la répartition des fonds. Nos représentants au Parlement Européen sont aussi appelés à prendre en compte l'impact de l'Europe sur la situation mondiale et à s'assurer qu'au travers de son commerce et de ses initiatives en matière de développement, l'Europe reste vraiment un acteur clef dans la lutte contre la pauvreté dans le monde.

 

L'environnement

Jusqu'ici le Parlement Européen a joué un rôle actif dans le suivi des questions environnementales parmi les Etats membres.

En diverses occasions il a attiré l'attention de l'opinion publique sur des pratiques non durables qui provoquaient des dégradations et des désastres environnementaux.
Dans le même temps, avec d'autres institutions européennes, le Parlement a soutenu la mise en œuvre de lois, de politiques et de stratégies qui visaient à sauvegarder l'environnement et à promouvoir le développement durable. Aujourd'hui les électeurs ressentent plus que jamais le besoin d'être représentés par des personnes qui s'engagent fermement pour trouver des solutions aux graves défis concernant notre environnement. Ces défis menacent les moyens d'existence de millions de personnes en Europe et des futures générations.
Etant donné le rôle de co-législateur du Parlement Européen dans ce domaine, il est encore plus important que les parlementaires européens s'engagent à protéger les citoyens et leur environnement par des mesures appropriées et concrètes.

 

Immigration

Le changement rapide de la situation mondiale a vu croître de façon importante, une fois encore, le nombre de personnes forcées de quitter leur pays en raison de persécutions, de guerres, de la pauvreté ou bien d'autres causes. La sécurité et la prospérité de nos villes et de nos pays européens représentent la sécurité et la stabilité auxquelles ces personnes aspirent. Alors que l'Union Européenne a fait de l'immigration l'une de ses priorités, les parlementaires européens sont appelés à faire en sorte que l'Union Européenne élabore des politiques communes justes en matière d'asile et d'immigration, qui garantissent un traitement équitable et humain aux réfugiés, aux demandeurs d'asile et autres migrants.

Des périodes de rétention excessives et déraisonnables, des politiques inadéquates en matière de regroupement familial sont contraires au respect des droits de l'homme par lesquels nos pays sont liés. 


Relations avec les pays en voie de développement

Personne ne peut vraiment espérer qu'un vrai partenariat puisse s'établir entre le Nord et le Sud sans une volonté réelle et une politique efficace de développement durable dans les pays en voie de développement.

En fin de compte il est de l'intérêt de l'Europe que les pays en voie de développement enregistrent un réel progrès économique, social et politique.

Bien que l'Union Européenne reste le plus grand fournisseur d'aide publique au développement, chacun des Etats Membres ne remplit pas l'objectif de consacrer 0,7% de son PIB (Produit Intérieur Brut)à l'aide au développement réaffirmé en 2000 lors de l'adoption par l'ONU des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Les parlementaires européens devraient endosser le rôle de leader pour garantir que les Objectifs du Millénaire pour le Développement soient atteints en soutenant et en améliorant la législation actuelle.

 

Paix et réconciliation

L'une des plus grandes réussites de l'Union Européenne depuis ses débuts a été sa capacité à établir et maintenir la paix et la stabilité en rendant possible la réconciliation entre des pays européens divisés par une longue histoire de conflit et de confrontation.

L'Union Européenne, et le Parlement en particulier, ont été les promoteurs et les acteurs d'efforts concrets et d'initiatives pour établir la paix dans d'autres régions du monde.
Le besoin de poursuivre sur cette voie n'est pas moins urgent aujourd'hui qu'hier. Et l'on ne doit pas oublier que même en Europe il existe des régions où un long et patient travail de réconciliation s'impose en raison de divisions profondément ancrées.

Chaque membre du Parlement européen peut contribuer activement à ce besoin urgent de paix et de meilleure compréhension sur le sol européen et au-delà de ses frontières.
 

Harmonie retrouvée. Acte par lequel Dieu pardonne au pécheur repentant.

Dialogue avec les religions

Certains estiment que les institutions politiques devraient ignorer les religions.
Pourtant, compte tenu de la place importante qu'occupe la religion dans la vie de nombreux citoyens européens, l'expérience nous a souvent appris qu'une forme structurée de dialogue avec les religions renforce l'unité, la compréhension et l'action commune. Grâce à cette forme de reconnaissance, le Parlement Européen et les autres institutions prendraient en compte une réalité que vivent de nombreuses personnes de leurs circonscriptions.
Les institutions Européennes doivent engager un dialogue suivi et qui a du sens avec les différentes religions.

Un tel dialogue doit permettre de combattre les fondamentalismes et de surmonter la crainte et le manque de compréhension qui en sont souvent la cause. 

Le dialogue avec et entre les religions fait partie intégrante du dialogue interculturel dans lequel l'Union Européenne s'est engagée depuis longtemps. 

 

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles de nos évêques
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 15:03
Dimanche 24 mai a eu lieu la communion de 17 enfants de Manom.
Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 08:38

24 Mai 2009, 7ème dimanche de Pâques

Edito

"Ne les retire pas du monde "

 

Ayant accompli sa trajectoire dans le monde, avant de remonter vers le Père, Jésus, dans sa prière, livre l'essentiel de ce qu'il est venu accomplir. Il demande l'Esprit qui désormais doit naître au cœur des hommes, pour les conduire à leur tour vers le Père. Qu'ils restent dans ce monde, mais qu'ils aient l'Esprit pour les aider à dire OUI, à acquiescer à cette présence au monde, comme lui-même y est venu pour y vivre. Qu'ils aient l'Esprit pour irriguer ce monde de cette sève qui le transforme et lui fait porter des fruits de justice, de paix, d'amour, de fraternité…

Mais qu'ils aient aussi l'Esprit pour dire NON à l'autre monde, celui qui produit injustices, inégalités, mépris, violence, racisme...

Il prie pour que, dans ce monde, le nôtre, ils vivent déjà le monde de Dieu, le monde de l'amour. Son départ au jour de l'ascension, son absence, doit permettre la venue et la  présence de l'Esprit au jour tout proche de Pentecôte.

Vaste programme, prière ardente à laquelle nous ne pouvons que nous joindre en cette période incertaine, et souvent désespérée.

André SPANG

 

 

ANNONCES DU DIMANCHE 24 MAI AU 31 MAI 2009

 

NOTRE DAME

 

Dimanche 24 mai

10h30 - MESSE - Christian SINGER - Edmond et Raymonde SCHNITZLER - Albert URY, abbé Alphonse KREMER et leur famille - Fernand SCHMIT -

Jean Marie REISER et famille  LUSTIG-JALABERT  -

A l’issue de la messe:  quête de la Croix Rouge

15h00 - Baptême de Nolan PIEUX.

Lundi 25 mai

15h Enterrement :  Evelyne GIANESSI-MARTINEZ

Mardi 26 mai

10h Enterrement de Julienne POKRYWKA

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -

Défunts famille BORTOT-ENGELBERT -

Jeudi 28 mai

15h Enterrement de Claire MULLER

Vendredi 29 mai

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE - Famille LAGLASSE et Hélène BARTHELEMY  -

Samedi 30 mai

17h00 - Célébration du mariage  de:

Elise GOHET et Michaël SALIMI

Dimanche 31 mai

10h30 - MESSE de la Pentecôte  - Marie Germaine, Maxime et Christian MARCHIORETTI - Manfred KARWATT -

Hugo KAUFFMANN et sa famille - Famille HUN-ROCH - Raymond ROGE - Marion TRINCLET et le petit Adrien.

10h30 - Rencontre du groupe Arc en Ciel.

La quête de ce jour est destinée aux séminaires diocésains et à couvrir les frais d’entretien des séminaristes. 11h30 - Baptêmes de :

Lucien BARTOLOMUCCI, Charles KIERREN, Lee Ann LEONARD-REXROAD   et

Emma MULLER.

 

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 23 mai

18h30 - MESSE avec  les enfants  de la première communion -

Famille KARTUSH - Pierre FELTEN - Angelo MORELLI - DE OLIVEIRA Maria -

Dimanche 24 mai

10h30 - Première Communion des enfants de l’Institut Notre Dame de la Providence .

Lundi 25 mai

16h30 - Rencontre de l’équipe Saint Vincent de Paul, salle Vincent de Paul

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Mercredi 27 mai

10h00 - Rencontre des enfants de la première communion, salle Jean XXIII

13h30 - Rencontre des enfants de l’A.C.E  salle Jean XXIII

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Jeudi 28 mai

9h00 - MESSE à la chapelle -

Vendredi 29 mai

17h00 - Répétition des chorales de Garche et  Ste Anne salle St Vincent Paul.

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Samedi 30 mai

18h30 - MESSE et  1ère communion de Kévin  BAMBA et intentions:

Pierre BOULAND - Irène ARNOULD.

 

 

MANOM

 

Dimanche 24 mai

10h30 - MESSE et célébration de la première communion des enfants.

11h45 - Baptêmes de :

Fanny BEAUGNON, Agathe BELLOTTO, Willy KNOEPFFLER et Noa SPERTO.

Mercredi 27 mai

9h30 - MESSE - 

14h15 - Rencontre du M.C.R

Dimanche 31 mai

9h15 - MESSE de la Pentecôte –

 

 

GARCHE

 

Vendredi 29 mai

9h00 - MESSE -

Dimanche 31 mai

10h30 - MESSE de la Pentecôte et célébration de la première communion des enfants.

 

CALENDRIER

 

Samedi 23 mai

Saints Didier, Guilbert, Trond et Jean de Vandières

Dimanche 24 mai

7ème Dimanche de Pâques

Saint Donatien

Lundi 25 mai

Saintes Sophie, Marie-Madeleine de Pazzi

Saints Bède le Vénérable, Grégoire VII

Mardi 26 mai

Saints Bérenger, Philippe Néri

Mercredi 27 mai

Saint Augustin de Cantorbéry

Jeudi 28 mai

Saint Germain

Vendredi 29 mai

Saint Aymar

Samedi 30 mai

Saint Ferdinand

Sainte Jeanne d’Arc

Dimanche 31 mai

Pentecôte

Saintes Perrine, Pierrette

 

NOUS AVONS ACCOMPAGNE DANS LA PAIX DE DIEU :

A Sainte Anne : Adelina D’ANGELO et Mathilde MOMPEURT

A Koeking: Lucie PETESCH

 

 

Dimanche 14 juin  messe unique pour l’archiprêtré

10h30 à Volkrange pour la Fête de la Parole. Pas de messe à 10h30  à Notre Dame, ni à 9h15 à Manom.

 

 

iNFOS

 

CERCLES DE SILENCE

Mardi 26 mai, de 18h00 à 19h00 place d’Armes à Metz. Pour la première fois ces cercles en France auront lieu le même jour dans 120 villes. Ils regroupent tous les mois entre 6000 et 8000 participants. Ils sont à l'initiative d'un frère franciscain de Toulouse. Pour covoiturage : rendez-vous à 17h devant l'église Notre Dame.

 

 

Remerciements pour la Campagne de Carême 2009

L'équipe locale du CCFD de Thionville vous remercie pour votre soutien lors de la campagne de Carême 2009. Grâce à vos dons, nous avons récolté 2947 euros dans les communautés de Paroisses de la Sainte Famille et de Saint Pierre et Saint Paul. Ces dons vont permettre au CCFD Terre Solidaire de soutenir ses projets. Ces chiffres ne tiennent pas compte des dons envoyés directement au CCFD.

 

Saint François au secours de Saint Vincent de Paul

L’Amicale des Amis de Saint François vient de remettre un chèque de 210 euros à la Conférence Saint Vincent de Paul. Cette somme est le fruit de la vente de livres d’occasion que l’amicale a organisée les 2 et 3 mai au sous-sol de l’Eglise Notre Dame de l’Assomption de Thionville. Les membres de la Conférence Saint Vincent de Paul de Thionville viennent en aide aux familles les plus démunies de Thionville dans l’urgence et à domicile. Ceci à la demande des assistantes sociales et des services sociaux de la ville.

 

SOIREE POUR LA PAIX

Nous étions plus de 100 chrétiens, protestants, orthodoxes et catholiques à prier pour la paix à l’Eglise Notre Dame.

Nous nous retrouverons chaque troisième mercredi du mois(sauf juillet et août).

Prochain rendez-vous : Mercredi 17 juin 2009

 

 

REPAS DE L’ACE

Un repas a été organisé par l'Action Catholique des Enfants (ACE) à la Côtes des Roses, salle Jean XXIII dimanche 17 mai. Les enfants ont animé avec dynamisme ce rendez-vous traditionnel. Les convives ont été heureux de se retrouver devant un bon plat de tartiflette..L'après midi s'est terminé par une loterie. Les bénéfices de cette action permettront à l'équipe d'ACE, accompagnée par Madame  Chantal Schuh, de financer ses activités.

 

 

Entrée en Eglise

Samedi 16 mai, l’Eglise Sainte Anne de Thionville était en fête pour une célébration peu ordinaire. En effet, cinq jeunes femmes, Audrey, Hélène, Céline, Lila et Delphine qui se préparent actuellement à recevoir le baptême lors de la veillée de  Pâques 2010  ont effectué pendant la Messe  la première étape liturgique de leur parcours de catéchuménat : l’entrée en Eglise.

Entourées par leurs familles, par leurs parrains et marraines, par leurs accompagnateurs, les cinq jeunes femmes ont ainsi symboliquement frappé à la porte de l’Eglise pour officialiser leur demande de baptême, et elles ont été chaleureusement accueillies par les prêtres qui sont venus leur ouvrir ainsi que par l’assemblée. En disant leur foi, avec beaucoup de douceur et de pudeur, elles ont  manifesté leur désir de poursuivre leur chemin vers le baptême, et exprimé  leurs souhaits d’ « entrer dans la grande famille des chrétiens », et de « découvrir avec le Christ une vie dans la paix et la joie ».

Dans leurs homélies les prêtres ont souligné combien les jeunes catéchumènes incitent par leur démarche, tous les baptisés à redécouvrir, eux aussi,  à travers le Christ, une vie tournée vers l’amour de Dieu et du prochain. L’assemblée s’est par ailleurs  engagée à soutenir les jeunes femmes dans leur chemin de foi et à les entourer d’attention et d’amour fraternel.

Recevoir le baptême est possible à tout âge et l’Archiprêtré de Thionville accueille actuellement plusieurs  demandes de personnes venant de tous horizons …

Témoignages :

‘’Après 8 mois de préparation, j'ai fait mon Entrée en Eglise le samedi 16 mai. Enfin, j'ai pu faire mes premiers pas officiels vers mon baptême. C'était un moment de joie et de plénitude. Pendant toute la célébration, j'ai senti l'Esprit souffler avec nous, car nous étions 5 à demander le baptême. Cette préparation au baptême, qui est de deux ans, nous permet de nous approprier autant que possible l'enseignement du Christ et de nous rapprocher de Dieu. Je me sens comme portée vers Dieu par ma foi et aussi grâce à l'équipe d'accompagnement qui nous soutient et nous guide vers la vie chrétienne.’’ Hélène.

"Samedi 16 mai, j'ai annoncé publiquement ma volonté, mon désir d'entrer

dans l'Eglise. Ce fut très émouvant avec l'accompagnement par des êtres qui me

sont chers et celui de la communauté chrétienne. Je suis entrée dans la maison

et la lumière de Dieu avec le soutien de l'équipe d'encadrement des

catéchumènes (en particulier Solange). Guidée vers ma foi et mon amour de

Dieu, je sais que désormais je ne suis plus seule."Lila.

 

Invocation du don de la paix

Jeudi 14 mai, un geste inattendu de Benoît XVI à Nazareth donnant la main à un rabbin et un chef druze sur un chant de paix.... étonnant plus de 20 ans après Jean-Paul II à Assise !

Après avoir prononcé son discours, le pape a reçu en cadeau une sculpture en bois représentant une colombe, symbole de la paix.

Un représentant juif a pris place sur le podium, invitant les personnes présentes, une centaine, à fermer les yeux et à demander à Dieu le don de la paix, en chantant.

« Lord, grant us peace », « Signore, daci la pace », ont-ils invoqué, alternant le mot « paix » en arabe et en hébreu, « salam » et « shalom », puis en latin « Dona nobis pacem » et en allemand « Gib uns deinen Frieden ».

Le pape et les responsables religieux présents sur le podium se sont ensuite levés et se sont pris par la main, en chantant ensemble. Le pape, visiblement heureux, avait un responsable druze à sa gauche et un rabbin à sa droite.

 

 

DOCUMENTS

 

LES BENEVOLES ET LES SANS PAPIER

Communiqué de presse- Paris, vendredi 15 mai 2009

Migrants et bénévoles

Les personnes migrantes en situation irrégulière voient s’accentuer leur précarité en raison de la crise internationale. Certains d'entre nous exercent à leur égard la présence humanitaire élémentaire qui s'impose avec conscience et fidélité. Mais ils se sentent suspectés au motif de cette proximité : contrôles fréquents, mises en garde à vue, rappels à la loi.

Ces acteurs de terrain sont accusés d’agir par passion ou naïveté, voire soupçonnés de faire le jeu de filières, de passeurs. Nous ne pouvons nous résoudre à ce que ce climat de suspicion démobilise ceux pour qui la solidarité n’est pas un vain mot.

La fraternité à laquelle nous aspirons est bien un principe de notre République, et aussi un guide majeur de la pensée sociale de l’Eglise catholique.

L’État et les collectivités locales ne peuvent assumer à eux seuls de tels engagements envers les populations  vulnérables. Ils doivent s’appuyer sur le tissu associatif afin de servir la cohésion et le vivre-ensemble.

Nous sommes alertés et vigilants sur cette atteinte aux initiatives d’actions solidaires. Nous pensons que cette situation nécessite l’ouverture d’un débat avec nos élus. Nous demandons une réflexion qui intègre tous les aspects de ce grave problème.

« L’Eglise se sent le devoir d’être proche, comme le bon samaritain, du clandestin et du réfugié, icône contemporaine du voyageur dépouillé, roué de coups et abandonné sur le bord de la route. » Jean-Paul  II – message pour la Journée des migrants et des réfugiés – 15 janvier 1997.

 

Mgr Michel SANTIER, Evêque de Créteil, président du conseil pour les Relations interreligieuses.

Mgr François GARNIER, Archevêque de Cambrai, président de la commission

pour la Mission universelle de l’Eglise et les nouveaux courants religieux.

Mgr Claude SCHOCKERT, Evêque de Belfort-Montbéliard, membre de la commission pour la Mission universelle de l’Eglise.

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 13:06

INVITES A PORTER LE SOLEIL.

 

 Ils étaient quinze enfants à faire la première communion en ce jour de l'Ascension, en l'église Ste Anne de la Côte des Roses: Thomas Baheux, Jonathan Blanchard, Jerry Barbosa, Stephane Barros de Andrade, Ophélie Dufetel, Ludovic Hammerschmitt, Laura Jacques, Anthony Karmovsky, Annaëlle Lauer, Johanna Longhi, Nicolas Marchetti, Quentin Mazzoni, Laurine Noumeri, Océane Schuler, Nicolas Vonner.

Tout au long de l'année, ils s'y sont préparés avec Chantal Schuh, Mireille Aschbacher et plusieurs mamans.

 La campagne des Km Soleil du Secours Catholique qu'ils ont fait avec les enfants de Garche-Koeking, les avait déjà ouverts à vivre la solidarité avec tous les enfants du monde.

Leur première communion en ce jour les invite à porter le soleil de la fraternité dans leur famille, leur école et leur quartier. Bonne route à tous!

Quant à Kevin Quentin, il fera sa première communion le 30 mai.

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Sacrements
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 23:30


Un repas a été organisé par l'Action Catholique des Enfants (ACE) à la Côtes des Roses, salle Jean XXIII dimanche 17 mai.
Les enfants ont animé avec dynamisme ce rendez-vous traditionnel.
Les convives ont été heureux de se retrouver devant un bon plat de tartiflette.
L'après midi s'est terminé par une loterie.
Les bénéfices de cette action permettront à l'équipe d'ACE, accompagnée par Madame  Chantal Schuh, de financer ses activités.

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Mouvements
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 23:13

 


















         L’Amicale des Amis de Saint François vient de remettre un chèque de 210 euros à la Conférence Saint Vincent de Paul.

Cette somme est le fruit de la vente de livres d’occasion que l’amicale a organisée les 2 et 3 mai au sous-sol de l’Eglise Notre Dame de l’Assomption de Thionville.

Les membres de la Conférence Saint Vincent de Paul de Thionville viennent en aide aux familles les plus démunies de Thionville dans l’urgence et à domicile. Ceci à la demande des Assistantes Sociales et des Services Sociaux de la ville.

Mardi 19 mai.

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Solidarité
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 22:41

Communiqué de presse

Paris, vendredi 15 mai 2009

 

 






Migrants et bénévoles

 

Les personnes migrantes en situation irrégulière voient s’accentuer leur précarité en raison de la crise internationale. Certains d'entre nous exercent à leur égard la présence humanitaire élémentaire qui s'impose avec conscience et fidélité. Mais ils se sentent suspectés au motif de cette proximité : contrôles fréquents, mises en garde à vue, rappels à la loi.

 

Ces acteurs de terrain sont accusés d’agir par passion ou naïveté, voire soupçonnés de faire le jeu de filières, de passeurs. Nous ne pouvons nous résoudre à ce que ce climat de suspicion démobilise ceux pour qui la solidarité n’est pas un vain mot.

 

La fraternité à laquelle nous aspirons est bien un principe de notre République, et aussi un guide majeur de la pensée sociale de l’Eglise catholique.

 

L’État et les collectivités locales ne peuvent assumer à eux seuls de tels engagements envers les populations  vulnérables. Ils doivent s’appuyer sur le tissu associatif afin de servir la cohésion et le vivre-ensemble.

 

Nous sommes alertés et  vigilants sur cette atteinte aux initiatives d’actions solidaires.         Nous pensons que cette situation nécessite l’ouverture d’un débat avec nos élus. Nous demandons une réflexion qui intègre tous les aspects de ce grave problème.

 

« L’Eglise se sent le devoir d’être proche, comme le bon samaritain, du clandestin et du réfugié, icône contemporaine du voyageur dépouillé, roué de coups et abandonné sur le bord de la route. » Jean-Paul  II – message pour la Journée des migrants et des réfugiés – 15 janvier 1997.

 

Mgr François GARNIER                                       Mgr Michel SANTIER

Archevêque de Cambrai                                       Evêque de Créteil

Président de la commission                                 Président du conseil

pour la Mission universelle                                               pour les Relations interreligieuses

de l’Eglise                                                                et les nouveaux courants religieux

 

                                              

Mgr Claude SCHOCKERT

Evêque de Belfort-Montbéliard

Membre de la commission

pour la Mission universelle de l’Eglise

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Pastorale des migrants
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 21:01

Benoît XVI, Pèlerin du dialogue, de la justice et de la paix… et nous ?

Difficile de faire « à chaud » un bilan du pèlerinage  du pape Benoît XVI en Jordanie, Israël et dans les territoires palestiniens ! Benoît XVI s’était voulu pèlerin de la paix : il l’a été, même s’il reste aux principaux acteurs politiques à reprendre le chemin des tables de négociations.

Ce voyage marque certainement un tournant dans les relations entre catholiques et musulmans : la page de Ratisbonne se tourne, même s’il reste à en informer les opinions publiques musulmanes. Ces relations sont fondées non seulement sur le respect mutuel mais sur la foi au Dieu unique et créateur de l’univers et des êtres humains que nous sommes. Benoît XVI a invité les chrétiens et les musulmans à témoigner ensemble de ce que la foi au Dieu unique et l’usage de la raison peuvent permettre pour le service de l’humanité.

Chaque fois qu’il l’a pu, Benoît XVI a associé Juifs, Chrétiens et Musulmans, tant dans ses prières (cf. le billet glissé au Kotel) que dans ses discours, soulignant la source commune qui permet la rencontre : « Chacune croit en un Dieu unique, créateur et régissant toute chose. Chacune reconnaît en Abraham un ancêtre, un homme de foi auquel Dieu accorda une bénédiction spéciale. »

Benoît XVI ne s’est pas contenté de paroles, il y a joint les gestes. A Jérusalem, le même matin, il a relié des lieux saints importants pour les musulmans et pour les juifs en allant à pied du Dôme du Rocher au mur occidental. A Nazareth, il n’a pas hésité, lors de la rencontre avec des responsables religieux, à se lever et à saisir les mains d’un rabbin et d’un chef druze, accompagnant ainsi la psalmodie d’un autre rabbin qui implorait Dieu pour le don de la paix, en arabe, hébreu, anglais et latin. Personnellement je suis très ému par cette scène [encore visible sur le site de KTO ou de Daily motion] : Qui, en effet, aurait pu imaginer un tel écho donné par Benoît XVI au geste de Jean-Paul II à Assise, le 28 octobre 1985, avec des représentants de toutes les religions du monde ? Démenti infligé à tous ceux qui parlaient d’une rupture dans le dialogue interreligieux entre Jean-Paul II et Benoît XVI !

Tout au long de son voyage, le pape a conjugué la solidarité manifestée avec les chrétiens d’Orient et la rencontre des musulmans, refusant d’opposer l’une à l’autre mais au contraire les conjuguant. Quelle invitation pressante aussi pour nous !

Ce dialogue interreligieux « trilatéral », Benoît XVI le veut au service de la paix. Cette paix Benoît XVI l’a demandé pour les deux peuples, l’israélien et le palestinien, dans la justice. Il s’est situé proche de la souffrance des palestiniens, il s’est voulu un témoin qui interpelle la communauté internationale et, selon les mots de Mgr Fouad Twal, l’invite à sortir de son sommeil ou son indifférence.

Bref, le pape a joué son rôle de veilleur et d’éveilleur, à nous d’œuvrer pour que les murs soient effectivement abattus, ceux de pierre ou de béton mais aussi ceux qui sont dans les têtes et les cœurs là-bas mais parfois aussi ici.

P. Christophe Roucou

Responsable du Service national pour les Relations avec l'Islam (SRI)
71, rue de Grenelle
75007  Paris

19 mai 2009

A Jérusalem, Discours sur l’esplanade des mosquées, 12 mai 2009

Il suffit de cliquer  «  le pape chante la paix »

 

----------------------------------autre article

 « La parole du pape a eu une importance capitale dans cette partie du monde » : Interview d'Azzedine Gaci

Le Président du bureau du Conseil Régional du Culte Musulman de Rhône-Alpes est engagé dans le dialogue islamo-chrétien depuis une quinzaine d'années. Il apporte son éclairage sur le regard des Musulmans de France sur le voyage de Benoît XVI en Terre Sainte.
 
Quel regard les Musulmans de France portent-ils sur le pèlerinage du pape?

 

Les Musulmans de France sont partagés entre indifférence et espoir. Certains sont indifférents car tellement de choses se sont passées dans cette région du monde sans qu'on puisse trouver des solutions concrètes à ce que vivent les Palestiniens depuis des décennies. Les autres attendent beaucoup : le pape, ce n'est pas n'importe quelle personne. Il pourra, s'il en a le courage politique, faire avancer le dialogue les différentes parties en vue d'une solution qui arrangerait tout le monde. J'ai remarqué que les chrétiens, surtout les responsables catholiques se sont empressés de donner à ce voyage le nom de « pèlerinage » dont l'objectif est de répandre la paix entre les croyants. Ils ne voulaient pas donner un caractère politique à ce voyage. Ce fut un voyage religieux mais aussi un voyage politique dans le sens où la parole du pape a eu une importance capitale dans cette partie du monde.
 

Voyage effectué par un croyant vers un lieu de dévotion.

Benoît XVI s'adresse à tous les croyants, qu'ils soient musulmans, juifs ou chrétiens. Comment recevez-vous ces paroles ?

Je pense qu'il est dans son rôle quand il parle aux croyants de toutes les spiritualités, surtout dans cette partie du monde, berceau de toutes les fois. Il est normal qu'il appelle au dialogue interreligieux : c'est la seule façon qui nous permette de vivre ensemble. C'est ça ou le clash des civilisations dont certains font la promotion aujourd'hui.
 

Dialogue entre les chrétiens et les autres religions.

A quoi avez-vous été particulièrement attentif ?

J'attendais essentiellement le pape sur ce qu'il allait dire à Bethléem, s'il aurait le courage d'être la voix de ceux qui n'ont pas de voix, de dire ce que se passe véritablement dans cette partie du monde, de parler de la souffrance des Palestiniens, de cette monstrueuse injustice qu'ils vivent depuis près de 60 ans, de la spoliation de certaines terres, des colonies qui ne cessent de se développer. Et dire qu'il ne peut pas y avoir la paix sans justice et que la justice veut que les Palestiniens aient un pays avec des frontières sûres pour vivre dans la dignité et le respect. Le statut de Jérusalem pourra toujours être discuté mais revenir aux frontières de 1967, c'est quelque chose de très important. J'ai été sensible au fait que le pape rappelle que les Palestiniens ont droit à la justice, à la dignité et à la paix. C'est le message qui a et qui est toujours porté par Jésus. Ce faisant, le pape est tout simplement dans la trace de Jésus que nous respectons tous, en tant que musulmans et en tant que chrétiens. J'ai été sensible aussi au fait qu'il répète qu'il ne pouvait pas y avoir de paix sans justice, que les Palestiniens avaient le droit d'avoir un Etat. Pour nous, Jérusalem est le troisième lieu saint de l'Islam. Il occupe une place très importante dans le cœur de chaque musulman, comme dans les cœurs des chrétiens et des juifs. J'ai été très ému quand il a parlé de ces murs qui séparent les uns et les autres et qu'au lieu de construire des murs, nous devrions construire des ponts qui permettent de vivre ensemble. Les Musulmans ne peuvent qu'être ravis d'avoir entendu une personnalité aussi importante rappeler un certain nombre de choses qui sont importantes, non seulement pour les Musulmans mais aussi pour les croyants du monde entier et pour les citoyens épris de justice.
 

Comment ce voyage contribue-t-il au dialogue islamo-chrétien en France ?

Le dialogue interreligieux dans le monde entier traverse aujourd'hui des moments difficiles. On voit ce qui se passe en Irak, en Afghanistan, l'épineuse question palestinienne à laquelle on n'arrive pas à trouver une solution... On vient de traverser une période difficile avec les événements de Gaza qui ont fait 1500 morts. J'ai été aussi sensible au souhait du pape qu'on mette fin au blocus de Gaza. Je suis engagé dans le dialogue islamo-chrétien mais cela devient très difficile. Que ce soit du côté chrétien ou musulman, on nous ramène à la réalité des choses : à quoi bon tout ça quand on voit ce qui se passe ? Ceci dit, il faut absolument qu'on continue dans ce sens, que le pape ait cette parole et qu'il aille encore plus loin. Je pense qu'il avait mal commencé avec le discours de Rastibonne. Depuis, il a fait des choses qui commencent à effacer ce rapport avec les Musulmans : il a visité des mosquées, voyagé en Turquie, en Jordanie, avec son discours à Bethléem, tous ses discours ne peuvent que donner un nouvel élan au dialogue interreligieux, et notamment islamo-chrétien et donc en France où la communauté musulmane est la plus importante après les catholiques, en France où vivent les plus grandes communautés musulmane et juive d'Europe. Et en Europe en général, où la communauté musulmane est fortement représentée. Pour moi, ce discours va donner des arguments aux musulmans qui sont avec moi et aux chrétiens avec qui je discute. Il faut absolument continuer à construire les ponts, à nous retrouver, à discuter et à construire la paix. Elle ne sera peut-être ni pour demain ni pour après-demain mais elle viendra dans quelques années ou décennies. Aujourd'hui, il ne faut pas baisser les bras. Ce que nous faisons aujourd'hui, nous ne le faisons peut-être pas pour nous mais pour les générations futures.

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles du Pape
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 11:58
Jeudi 14 mai, un geste inattendu de Benoît XVI à Nazareth donnant la main à un rabbin et un chef druze sur un chant de paix.... étonnant plus de 20 ans après Jean-Paul II à Assise !
Cliquez sur le lien pour voir la video.
 
 
Bon visionnement,

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles du Pape
commenter cet article