Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 22:30
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 17:30

8 novembre 2009 - 32ème dimanche ordinaire - B



Edito
Le choc des cultures

 

Ce jour-là dans le Temple de Jérusalem, autour du tronc destiné à recueillir les dons des fidèles, quatre types de personnes se rencontrent. Un face à face qui fait des étincelles!

 

Il y a d’abord les hommes qui aiment se faire voir, des scribes qui se pavanent en robes solennelles, des riches qui font des dons spectaculaires. Ils sont là pour la galerie. Leur destin est scellé, ils sont condamnés à l’insignifiance. Jésus dira d’eux qu’ils sont des «épulcres blanchis».

Arrive une pauvre veuve. Elle ne dépose que deux piécettes. Mais c’est «ce qu’elle avait pour vivre». Est-ce la manifestation d’une foi extraordinairement généreuse? Ou le respect d’une obligation légale que la loi fait peser sur les indigents? Les deux probablement. Et Jésus est à la fois dans l’admiration pour ce geste qui vient du cœur et en colère contre ces scribes qui «évorent les biens des veuves». Jésus, lui, est assis. Il regarde. Il jauge. Il discerne les intentions cachées. Il sait que «qui ce voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel». (2 Co 4,18) Le geste de la veuve annonce son propre destin. Lui aussi, dans quelques jours, va prendre de son indigence et offrir à Dieu les deux piécettes de sa vie. Il donnera tout ce qu’il a pour vivre. «Seigneur Jésus, pour vous, de riche qu’il était, s’est fait pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté.» (2 Co 8,9)

Il y a enfin les disciples, ceux qui sont là autour de Jésus dans le Temple, décontenancés, effrayés peut-être; et aussi, invisibles, ceux qui, comme nous, lisent ce récit et se laissent interroger. C’est à eux, à nous que Jésus s’adresse: méfiez-vous de ceux qui aiment les premiers rangs, méfiez-vous de ceux qui font semblant et cherchent à se faire admirer! «-là ont déjà leur récompense… Pour toi, quand tu fais l’aumône que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite. Ton Père voit dans le secret…» (Mt 6,3)

Jean GANTZER

ANNONCES


NOTRE DAME

 

Dimanche  8  novembre

10h30 - MESSE - Famille CHARFF - Famille BRIGNIER-PETITJEAN - Dino MANCINI et ses parents - Olinda DE BARROS - Jean MORIZE et Hélène PELTIER - Michel KOWALCZYK et sa fille Jocelyne - Salvatore et Caterena POSCA - Guiseppe et Maria Térésa FILARDO - Francesca FILARDO et Christophe HOARAU - Marie Thérèse FISCHER (anniversaire) - Défunts des familles BOSCO-PODORIESZACH-SCHNEIDER - Juliette BECKER, famille BECKER-SINDT, famille BOULAY-BECKER et  famille  ROUAULT-BECKER - Famille SCHWINDT-ZEIMETH-FAAS - Juliette CONTER

Lundi 9 novembre

10h00-Obsèques de : Gertrude ABERKANE

15h00: obsèques de:  Maryvonne POIRIER

Mardi  10 novembre

14h30-Réunion du M.C.R  a u presbytère

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE - Famille  MAIRE-MELLINGER- Angéla PUGLIESE et Margherita DAPRILE- Jean GOUALCH

20h00: Réunion du CCFD au presbytère

Mercredi 11 novembre

20h15-Exercices ignatiens  à l'église

Vendredi  13 novembre

17h00  - Exposition du Saint Sacrement et possibilité de confession

18h15 - MESSE - Défunts de nos paroisses

Samedi 14 novembre-

18H00- MESSE et CONFIRMATION  des jeunes de Saint Pierre Chanel 

Dimanche  15 novembre

10h30- MESSE -Famille HUN-ROCH-

Olinda DE BARROS, Jacques HENRI, Paul DIEU et Thérèse NGYEN-

Michel SOUMAN-Camille GIROLDI- Famille PUCCIO-BAUZIN-Juliette BECKER-

Pierre POCHARD et défunts famille LAUER-JACQ- Action de grâce à l’occasion des 50 années de mariage de Christiane et Léon SCHEID-

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 7 novembre

18h00 - MESSE des familles avec les enfants de Ste Anne et de Garche - Madame UHL - Raymond SIMON -  Jean, Antoinette et Charles THOMAS - Jeanne SCHNEIDER -

Dimanche 8 novembre

11h45- Baptêmes : Camille BACHELU-

Luc BLAIN-  Nathan NEVEUX.

Lundi  9 novembre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Jeudi  12 novembre

9h00 - MESSE à la chapelle

16h30- Rencontre de l'équipe St Vincent de Paul, salle St Vincent.

Vendredi 13 novembre

17h00 - Répétition des chorales de Garche et Ste Anne , salle St Vincent.

Samedi  14 novembre

9h30 - Rencontre des Equipes d'Animation Pastorale de la zone avec Mgr Pierre RAFFIN,  salle Jean XXIII.

18h00-MESSE- Alexandre et Octavie BOLIS et les défunts du club du vieil Orme.

 

MANOM

 

Dimanche  8 novembre

10h30 - MESSE des familles pour les enfants de Manom et Thionville et accueil des petits de 2 ans 1/2 à 7 ans pour un éveil à la foi -

Thomas ALTAMORE - Famille JOYEUX-BRONQUARD - Irène PFEIFFER

Familles SCHOLTUS-GONON-

Mercredi  11 novembre

9h30 - MESSE -

 

GARCHE

 

Lundi 9 novembre

19h30-Atelier Bible

Vendredi 13 novembre

9h00- MESSE -  Familles SERAFIN

Dimanche 15 novembre

9h15- MESSE - Henriette BECK-

(anniversaire)- Eugène THINUS (anniversaire)- Famille MOSCHETTA- Marie-Madeleine et Marceau DANVOYE- François et Joseph GIALLUCA- Famille JOST-TERVER-

 

KOEKING

 

Dimanche  8 novembre

9h15- MESSE - Emile OESTREICHER - Famille FRANCK-LAUTERFING-HIPPERT - Famille WEBER-NOEL-NEUMAN - Famille DUC-CONRADT-STAR - René KREPPERT - Famille VATRY-SCHMITT -

 

CALENDRIER

 

Samedi 7 novembre : Sainte Carine

Dimanche 8 novembre : St Geoffrey

Lundi  9 novembre : D2dicace de la Vierge du Latran

Mardi 10 novembre :  Saint Léon le Grand, pape et docteur

Mercredi 11 novembre : St Martin de Tours, évêque.

Jeudi 12 novembre : Saint Josaphat, évêque et martyr

Vendredi 13 novembre : St Brice

Samedi 14 novembre  St Sidoine:

Dimanche 15 novembre : St Albert

32ème Dimanche Ordinaire

 

 

DANS LA PAIX DE DIEU :

 

A Notre Dame : Roger PERRIN

 


INFOS


 
15 novembre 2009: Quête pour le Secours Catholique
Vous pouvez prendre une enveloppe et la déposer dans la quête dimanche prochain.

 

        Les plaquettes d’infos de la Communauté de Paroisses de la Sainte Famille sont prêtes.

Vous pouvez venir les chercher au presbytère Notre Dame pour les distribuer dans votre quartier. Pour Notre Dame nous nous organiserons à la fin de la messe de dimanche prochain.

 

EVANGILE DE SAINT LUC

Après la lecture de St Marc, nous sommes invités à lire l’évangile de  St Luc.

Les animateurs de groupes peuvent déjà se le procurer  au presbytère.

Une formation  concernant cet évangile aura lieu le  samedi 28 novembre  de 9h30 à 12h00, salle Jean XXIII, sous-sol de l’église Ste Anne et sera animée par Joseph Stricher.

 

Vous désirez connaître les horaires de permanence sur les paroisses de la communauté Sainte Famille !!! Bienvenus , cliquez ici ! Vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être régulièrement informé des activités de votre paroisse. 

 


 -----------------------------

Un synode africain à Rome

 

Du 4 au 25 octobre dernier s'est réunie à Rome, une assemblée d'évêques (africains et non-africains) pour réfléchir sur le thème de la réconciliation, de la justice et de la paix... en Afrique. Essayer de rendre compte en quelques lignes, de trois semaines de travaux et d'une liste de propositions de plus d'une trentaine de pages est une entreprise difficile à laquelle je me livre – comme on l'a souhaité – avec le grand inconvénient de dire les choses de mon point de vue.

C'est un synode qui s'est voulu un examen du visage de l'Afrique aujourd'hui, avec pour plagier un document célèbre, ses joies et ses espoirs, ses souffrances et ses angoisses. Comme l'écrit Carlo di Cicco, directeur adjoint de l'Osservatore Romano, ce synode témoigne que «'Eglise catholique en Afrique a beaucoup grandi; elle s'est levée de plein droit en défense des objectifs atteints et des droits des Africains, mais en critiquant dans le même temps les nombreux maux sociaux et politiques qui frappent encore le continent. Les dénonciations des abus commis par des agences et des sociétés multinationales [et aussi par les États occidentaux parfois complices] pour conserver l'asservissement du continent, vont de pair avec le blâme pour une classe politique et administrative africaine, souvent corrompue, davantage sensible à ses propres gains et aux promesses étrangères qu'à la demande de justice qui s'élève des populations en proie à la faim et aux conflits». L'examen montre donc, des causes tant endogènes qu'exogènes. Mal-gouvernance des dirigeants parfois sans foi ni loi, corruption, tribalisme... mais aussi néocolonialismes de tout acabit : néocolonialisme économique qui consiste à piller sans réserve les ressources du continent, néocolonialisme moral qui n'accorde d'aides au développement que sous condition d'une aliénation morale qui consiste à imposer le modèle occidental, etc.

L'histoire du continent reste grevée d'un malentendu qui depuis l'esclavage le rend grenier d'abord des besoins des autres. Un indice ? C'est finalement un synode qui n'aura pas beaucoup intéressé les médias, confinant encore l'Afrique dans sa place de priorité non-prioritaire dans l'agenda des priorités mondiales.

Un sursaut de conscience et des mesures concrètes s'imposent et la liste des propositions ne s'en fait pas l'économie : sur la bonne gouvernance, l'eau, l'immigration et la fuite des cerveaux, le commerce des armes, la justice, la violence sur les femmes et les enfants, le vote électoral, la distributions des bénéfices, le traitement du sida, le dialogue œcuménique, la promotion des femmes dans l'Église, l'inculturation de la foi et de la théologie, la formation du clergé, la catéchèse... voilà autant de chantiers ouverts qui misent avant tout sur la formation des personnes avec l'espérance que l'évangile pourra transformer les cœurs et opérer une véritable conversion.

 

Le grand mérite de cette assemblée synodale demeure dans le fait qu'elle est une occasion de prise de conscience par des Africains des défis du continent aujourd'hui, d'un diagnostic des causes et de volonté sinon de prise en main du moins de participation renouvelée à sa destinée. Il aura libéré la parole espérant être entendu... Reste à espérer que ses propositions ne soient pas une liste de vœux pieux mais un véritable programme qui trouvera des saints pour sa mise en œuvre afin de faire de l'Afrique, un continent régénéré qui regarde en avant et qui tisse avec le reste du monde des relations libérées des tristes inégalités d'aujourd'hui.

J'espère, c'est un credo, que l'évangile sauvera l'Afrique.

 

Léonard KATCHEKPELE


------------------------------------------
 
Catherine Wihtol de Wenden refuse l’Europe forteresse

La reconnaissance du droit à la mobilité des populations sera le grand chantier du siècle. Telle est la thèse que Catherine Wihtol de Wenden, pionnière de la recherche française sur les politiques migratoires, développe dans son dernier ouvrage, La globalisation humaine.

Diplômée de Sciences-Po et en droit public, Catherine Wihtol de Wenden fut la première politologue en ce domaine à intégrer le CNRS en 1980. Elle avait 30 ans. Elle dirige alors de nombreux programmes de recherche qui explorent toutes les facettes de l’immigration en France : les transferts de fonds vers les pays d’origine, les conflits chez Renault, les hérauts de la génération « beur » ou le développement de l’islam… Sa rencontre avec le chercheur australien Stephen Castles oriente ensuite son travail sur une approche globale du phénomène migratoire dans le monde. La Globalisation humaine offre une synthèse grand public de ces années de recherche.

« Depuis la chute du mur de Berlin, l’Occident a redéployé tout un savoir faire en matière de sécurité vers le sud et nourrit la grande peur d’une invasion des populations des pays pauvres », résume la chercheuse, citant le mur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis ou la création de l'agence Frontex au sein de l'Union européenne. « Les études démontrent que les migrations sud-nord sont minoritaires, et pourtant, on continue de n’envisager ces migrations que sous l’angle de la menace. » La crise économique aidant, les États européens ne cessent de fermer un peu plus leurs frontières et de dépenser des sommes énormes pour leur surveillance ou les expulsions de clandestins. La Cour des comptes évalue ainsi à 14 000 € le coût moyen d'une reconduite à la frontière en France !

Comme de nombreux scientifiques, Catherine Wihtol de Wenden plaide pour inverser radicalement la logique des politiques migratoires. « Il faut accompagner la mobilité, la réguler, plutôt que faire croire qu’on pourra la stopper. Fermer les frontières, comme le fait l’Europe, revient paradoxalement à fixer des populations étrangères ici et à enfoncer dans la précarité les sans-papiers. »

Mère de cinq enfants, mariée à un haut fonctionnaire proche de Jean-Baptiste de Foucauld, cette « catholique de culture » intervient régulièrement auprès des Églises chrétiennes, dont elle apprécie les efforts pour faire bouger l'opinion publique : aux Semaines sociales, lors des sessions de la pastorale des migrants ou auprès des évêques, à Lourdes. Elle est aussi engagée dans le monde associatif, à la Ligue de droits de l'homme ou à France Terre d'asile. Un « acte de vigilance », observe-t-elle, alors que le débat sur l'immigration est au point mort dans notre pays.

Les responsabilités en sont partagées, admet-elle. D’un côté, les gouvernements courent après une opinion publique imprégnée par les discours de l’extrême-droite. D’un autre, trop d’associations ou d’intellectuels se cantonnent dans la critique radicale. Elle regrette surtout l’absence totale de dialogue entre les chercheurs et le monde politique. « J’ai rencontré une fois Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur, en 2006. Je n’ai eu depuis aucun contact avec ses successeurs en charge de l’immigration. À l’étranger, experts et politiques se retrouvent pour débattre. Pas en France. »

Malgré tout, cette petite femme toute d’énergie concentrée veut croire qu’une évolution se dessine. « Chez nous, des citoyens lambda réagissent, simplement pour des raisons humanitaires. La situation de Calais montre les limites d’une gestion purement policière de l’immigration. » Au niveau international, la chercheuse observe aussi des signes encourageants. « L’ONU mène une sorte de diplomatie parallèle pour convaincre les États qu’une gouvernance mondiale des migrations est nécessaire, précise-t-elle. Celle-ci associerait les pays du Nord et ceux du Sud, les ONG, les organisations syndicales et les chercheurs pour réguler cette mobilité, qui est facteur de développement. »

Il y a quatre générations, les de Wenden, qui appartenaient à la minorité germanophone de Lituanie, avaient fui la politique de russification menée par le tsar pour trouver refuge en France. « Depuis toute petite, témoigne la descendante de ces migrants, j’ai toujours vécu la présence étrangère comme naturelle. Je me souviens, enfant, de mon père qui donnait des cours de français aux ouvriers agricoles espagnols. La France est une terre de migration qui s’ignore, écrivait déjà la sociologue Dominique Schnapper. » C’est pourtant de cette confiance en la richesse de la diversité dont nous avons besoin, affirme,

« fondamentalement optimiste », l'infatigable chercheuse.

Journal La Croix , mardi 3-11-09

 

«mondialisation des migrations internationales»

Sera le thème abordé par Catherine  WIHTOL de WENDEN,  Jeudi 19 novembre 2009 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer en partenariat avec le Lierre, la ville de Thionville, la Pastorale des migrants dans le cadre des conférences chrétiennes à Thionville.


 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 20:24
France : Ouverture de l'assemblée plénière de la Conférence des évêques
Discours du cardinal André Vingt-Trois

ROME, Mardi 3 novembre 2009 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le discours prononcé par le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, à l'ouverture de l'Assemblée plénière de la CEF, ce mardi 3 novembre à Lourdes.

* * *

Il y a un peu plus d'un an, nous étions réunis ici même autour du Pape Benoît XVI au cours de son mémorable voyage en France. Nous pouvons nous souvenir comment il nous avait alors confortés dans notre mission. Beaucoup des questions qu'il avait évoquées avec nous sont celles de nos préoccupations habituelles. La question de la catéchèse a fait l'objet d'un travail de plusieurs années qui a été ponctué, voici deux ans par le rassemblement Ecclesia 2007, et cette année par le festival « Kaléidoscope », à Poitiers. D'autres questions, comme la mission de l'Église, le ministère et la vie des prêtres, l'avenir de l'enseignement supérieur catholique ou la révision des lois de bioéthique sont au cœur de nos travaux de Lourdes, parfois depuis plusieurs années. D'autres points encore trouveront leur place dans nos assemblées plénières ou sont déjà travaillés en provinces ecclésiastiques.


A peine quatorze mois plus tard, cet événement si important nous semble pourtant déjà lointain. Tant de choses se sont passées depuis lors ! L'information de l'instantané et le débat public par petites phrases « polémiques » risquent de détourner notre attention des grandes mutations profondes qui marquent notre société. Le déficit d'information réfléchie et argumentée ne frappe pas seulement le Français moyen ; il atteint aussi celles et ceux qui ont une responsabilité sociale et politique. Oserais-je dire ici que nous ne sommes pas nous-mêmes à l'abri de l'emportement de la sensibilité et de la tentation de la réaction immédiate ?


Je me risque donc à vous proposer de prendre quelques instants pour réfléchir sur deux aspects de notre vie collective qui marquent nos contemporains : la crise économique et l'émigration.


1. De la crainte au repliement


L'année écoulée a été celle de la crise financière et économique. L'illusion serait de croire que nous en sommes sortis et que tout va pouvoir continuer comme avant. Même si des décisions énergiques de certains gouvernements européens, dont celui de la France, ont évité l'effondrement de l'ensemble du système économique, nous savons que ce fut au prix d'une injection massive de capitaux par les Etats. Mais nous savons aussi que l'accumulation de cette dette énorme devra un jour être résorbée. Vivre à crédit finit toujours par se payer.

La récente encyclique du Pape Benoît XVI ne fournit évidemment pas les solutions pratiques à appliquer, mais elle trace les contours des grands équilibres à respecter pour un développement humain intégral. Elle nous aide à rappeler que les enjeux de la crise vécue et la mise en œuvre d'un vrai développement dépassent de beaucoup le sauvetage d'un équilibre, -ou d'un déséquilibre- qu'il soit financier ou écologique, et nous invite à poser la question d'une solidarité nationale et universelle qui remet en cause l'ensemble du fonctionnement réel des échanges et des pratiques et pas seulement quelques incivismes locaux vis-à-vis de la nature et quelques dysfonctionnements de la virtualité financière. Nous l'avons déjà dit ici à plusieurs reprises, c'est notre modèle de vie qui est à revoir. Et cette révision sera forcément onéreuse pour tous.


Nous voyons déjà se développer les conséquences tragiques de l'année écoulée dans la fragilisation accentuée des catégories les plus faibles de notre système économique : celles et ceux qui ne jouissent pas d'un emploi statutairement garanti, celles et ceux qui n'ont pas de formation initiale suffisante ou qui ont une formation inadaptée aux contraintes actuelles du travail. De manière plus préoccupante, des hommes et des femmes sont acculés au désespoir, que ce soit dans des secteurs d'activité particulièrement touchés comme l'agriculture, que ce soit par le stress de la compétition dans le cadre habituel du travail ou par l'incertitude qui plane sur l'avenir de leurs entreprises. Plus gravement encore des personnes sont assaillies par l'angoisse de la pénurie : angoisse du loyer à payer, angoisse des charges financières ou tout simplement angoisse de la nourriture pour ses enfants.


Devant de telles inquiétudes, la désignation de quelques boucs-émissaires scandaleusement surpayés peut évidemment se comprendre, mais cela ne suffira pas à rétablir un certain équilibre, ni même à réduire des écarts sans cesse accrus. C'est à une véritable réforme de notre pratique sociale que nous sommes appelés. Les membres de notre Église sont nombreux à se dévouer généreusement dans nos communautés et dans les associations qui se portent au secours des détresses les plus criantes. Nous les encourageons dans leur engagement et nous appelons tous les catholiques à soutenir leur action. Au-delà de ce magnifique effort de générosité, dont nous sommes les témoins, nous appelons aussi les chrétiens à exercer pleinement leurs responsabilités de citoyens dans tous les domaines de la vie économique et politique pour contribuer à construire une société plus juste.


Ces périodes de difficultés économiques sont propices à la tentation du repli sur les biens acquis et au risque de se crisper plus ou moins consciemment sur la défense catégorielle de nos avantages et sur le « chacun pour soi ». Cette attitude détruit le sens de la solidarité et ignore les objectifs du bien commun. Elle est particulièrement sensible dans la manière dont notre société se situe face à l'immigration.


Pour les sociétés d'Europe occidentale le traitement de l'immigration est une question récurrente et lancinante. Je ne sais pas si quelques gouvernements ont le sentiment d'avoir trouvé la bonne formule. En tout cas, je voudrais rappeler ici trois points de repère qui inspirent nos actions dans ce domaine, notamment à l'égard des personnes arrivées sur notre territoire en situation irrégulière :


- Le traitement appliqué aux personnes en centre de rétention administrative. Non seulement elles doivent bénéficier de moyens de subsistance dignes d'une personne humaine (nourriture, hygiène, soins médicaux, etc.), mais encore elles doivent pouvoir accéder normalement aux informations nécessaires à leur défense. Ces exigences, signes de notre réel attachement au respect des Droits de l'Homme, ont un coût, c'est-à-dire qu'elles entraînent une dépense publique, et doivent donc être financées d'une manière ou d'une autre par les citoyens.


- Le fait d'être en situation irrégulière ne fait pas perdre ses droits élémentaires à quelque personne que ce soit. Ayant enfreint la loi, elles doivent néanmoins bénéficier de la protection de la loi. En particulier, leurs demandes de droit de séjour ou de reconnaissance de leur statut de réfugié ne sauraient rester sans réponse sur des longues périodes (parfois plus d'une année) pendant lesquelles leur existence devient vraiment très difficile en matière de travail et de logement. Là encore l'amélioration du fonctionnement des services suppose des moyens et donc une charge pour tous.


- Quel que soit le bien-fondé des décisions judiciaires ou administratives, leur application doit respecter ceux qui sont concernés, en particulier les enfants et les jeunes pour lesquels les liens familiaux doivent être privilégiés.


Nous voulons dire notre admiration et notre soutien aux chrétiens qui se mettent au service de leurs frères déplacés, avec un grand désintéressement personnel et associatif, particulièrement quand il s'agit d'empêcher que des enfants deviennent des otages d'une situation inextricable. Nous insistons pour que la répression des réseaux de traite humaine soit poursuivie avec fermeté sans que cette action se retourne encore sur leurs victimes.

Ce trop rapide tour d'horizon de quelques aspects de notre situation sociale est comme une toile de fond, qui marquera nécessairement le travail de notre assemblée.


2. L'Église universelle


D'autres événements ont marqué récemment la vie de notre Église et je voudrais en relever cinq.


- Le synode pour l'Afrique.

J'ai eu l'honneur et la joie d'être nommé par le Pape pour participer à cette session extraordinaire du synode des évêques pour l'Afrique, Madagascar et les Iles. Je n'entrerai pas maintenant dans le compte-rendu des travaux, puisque nous avons la chance d'avoir parmi nous Mgr Edmond Djitangar, évêque de Sarh au Tchad et qui était un des secrétaires du Synode. Il nous en parlera d'une manière plus autorisée que je ne saurais le faire. Je voudrais seulement vous partager une impression personnelle. J'ai éprouvé une grande admiration et une grande fierté devant cette assemblée d'évêques africains. Notre Église a une belle vitalité et une grande force dans ce continent pour rassembler une telle représentation de ses évêques par delà les différences de chaque région et de chaque pays. La lucidité des analyses et le courage des propositions, dont vous trouverez l'écho dans le message du synode et dans les propositions faites au Pape sont un grand signe d'espérance, sans masquer les difficultés propres à ce continent.


- La canonisation de Jeanne Jugan.

La canonisation de Jeanne Jugan a été un autre moment fort de ce mois d'octobre. Cette figure de sainteté que nous propose l'Église doit être méditée et elle peut éclairer bien des situations actuelles. Jeanne Jugan n'avait sans doute pas un profil de fondatrice. Elle n'avait pas de projets théoriques élaborés sur la manière de s'occuper des personnes âgées ou une vocation pour réformer la vie religieuse dans l'Église. Tout cela était bien loin de son cœur et de son esprit. Ce qui, en elle, nous est donné en exemple tient plutôt à la disponibilité profonde d'un cœur qui aime, à la discrétion extraordinaire d'une femme qui a plus de quarante ans quand elle commence à accueillir des personnes âgées dans sa maison et à la foi d'une religieuse qui va demeurer toute la fin de sa vie dans le discret silence d'une cellule de novice, dépossédée de la conduite de l'œuvre qu'elle a fondée.

Sa sainteté est ensuite un message d'espérance pour notre monde : le vieillissement, l'isolement ou les handicaps de la fin de vie ne font pas de celui qui les subit un personnage inutile n'ayant de prix pour personne. La valeur de notre vie, sa dignité, ne tient pas à ce que nous faisons, à l'image que nous avons de nous-mêmes, ou aux projets que nous réalisons. Elle se découvre dans le regard d'amour, d'espérance ou de fraternité que les autres portent sur nous. C'est parce que nous avons du prix à leurs yeux que notre vie vaut la peine d'être vécue.

Puisse cette canonisation remettre en valeur le service de ceux et de celles que la vie a affaiblis. Puisse-t-elle nous encourager à appeler des jeunes femmes à s'engager dans le service des pauvres. Que ce soit aussi une occasion pour nous d'exprimer aux Petites Sœurs des Pauvres notre reconnaissance pour leur service dans nos diocèses.


- L'année sacerdotale.

L'an dernier, quand le Pape Benoît XVI a ouvert l'année sacerdotale sa décision a été accueillie avec un enthousiasme relatif. Mais le fils appelé à la vigne qui commence par dire « non » ou du moins un « oui » discret finit quand même par y aller et par faire bien son travail. Jésus le cite en exemple... Donc nous nous sommes mis au travail et, peu à peu, l'année porte son fruit. Il y a eu non seulement la grande retraite internationale des prêtres à Ars, mais encore de nombreux colloques ici et là. Beaucoup de nos communautés ont répondu à l'invitation et engagé une réflexion sur la place et le rôle du prêtre au service du Peuple de Dieu.

Des prêtres français participeront au rassemblement mondial à Rome en juin prochain. La Conférence épiscopale constituera un groupe national avec les prêtres qui souhaiteront y participer et organisera une rencontre pour tous les prêtres français venus à Rome, en fonction des libertés que nous laissera le programme.


- Les Conférences Épiscopales d'Europe.

Au début du mois d'octobre, les présidents des Conférences Épiscopales d'Europe ont tenu leur assemblée annuelle à Paris à la Maison des évêques. Vingt ans après la chute du Mur de Berlin, nous avons travaillé et échangé sur les rapports Église-État dans nos différents pays. Le Président de la République a reçu une bonne délégation pour un entretien informel sur la « laïcité ouverte ». Vous aurez lu, par ailleurs, le message final de cette Conférence.


- Le Vietnam.

Les évêques vietnamiens ouvrent une année sainte pour célébrer le 350° anniversaire de la création des Vicariats apostoliques du Tonkin et de la Cochinchine et le 50° anniversaire de l'établissement de la hiérarchie catholique au Vietnam. L'année sainte sera ouverte par une célébration nationale le 24 novembre pour la fête des martyrs vietnamiens. Le président de la Conférence épiscopale vietnamienne m'a invité pour cette célébration. Si j'obtiens le visa nécessaire, j'irai donc nous représenter et transmettre nos vœux fraternels aux évêques vietnamiens.


3. Nos travaux


C'est dans ce contexte très riche que nous ouvrons notre assemblée. Mais, vous l'aurez remarqué, beaucoup des dossiers que nous allons travailler sont très étroitement liés à cet ensemble. Quand nous travaillons sur les Nouvelles Pauvretés ou sur nos finances, nous sommes encore au cœur des effets de la crise économique. Et quand nous recevrons M. Jacques Barrot, nous serons plongés dans les politiques européennes sur l'immigration.

Mais le centre de nos travaux sera constitué d'un ensemble dont le Conseil Permanent a voulu faire ressortir la cohérence, au cas où elle ne vous serait pas apparue à la première lecture des dossiers préparatoires. Il s'agit de la mission de l'Église dans le monde de notre temps et dans les années qui viennent. La poursuite de notre travail sur Demain la vie de nos communautés sera en effet nourrie et éclairée par les conclusions du groupe de travail sur l'Indifférence religieuse et visibilité et par le dossier Mouvements et Associations de laïcs, préparé par le Conseil correspondant.


A travers ces travaux, conduits parallèlement, nous sommes constamment confrontés à la situation du chrétien dans la société contemporaine, c'est-à-dire à la rencontre de la foi avec les désirs, les aspirations et les angoisses des hommes. Nous sommes aussi probablement arrivés à un moment clé pour notre organisation ecclésiale. Après le Concile Vatican II et les synodes qui lui ont fait écho sur la mission des laïcs (Exhortation Apostolique Christi Fideles Laici) et sur le ministère des prêtres (Exhortation Apostolique Pastores dabo Vobis), les changements des structures de notre société, comme le développement de l'action des laïcs et l'évolution du ministère des prêtres, nous invitent à approfondir l'articulation des missions et de l'exercice des responsabilités, et aussi à renouveler l'appel au sacerdoce et au diaconat permanent.


J'espère que nos bonnes résolutions résisteront à la tentation d'occuper tous les moments libres pour vous faire travailler sans le dire. Bon courage.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 12:07
1er novembre 2009, Fête de la Toussaint 
Edito TOUS SAINTS

La Toussaint nous invite à fêter les saints…. tous les saints, connus et inconnus! Ils sont bien plus nombreux que ceux de nos calendriers. 
Mais qu'est ce qu'un saint ? Comment le devenir ? Faut-il faire des miracles, avoir des visions, entendre des voix ? Faut-il une reconnaissance officielle, être canonisé en grande pompe ? 
L'Eglise nous invite à voir dans la sainteté un chemin pour tous. Un saint n'est pas un étranger lointain ! Ce n'est pas un héros, un superman de la vie chrétienne. C'est un frère ou une sœur qui nous a précédés dans la foi et reste attentif à notre vie. 
Le saint est un exemple vivant de ce qui est possible pour chacun d'entre nous : à la suite de Jésus, faire de notre vie de baptisé, une vie réussie, une vie sainte, pétrie de la charité de Dieu. 
Pour devenir saint, il n'y a pas 36 000 chemins : il suffit de répondre pleinement à l'amour de Dieu en vivant intégralement l'Evangile. C'est-à-dire en nous donnant à Dieu et à nos frères, sans condition, par pure gratuité, en acceptant de nous appauvrir de nous-mêmes pour leur laisser toute la place. 
En ce sens, les saints sont réellement des modèles pour les chrétiens. Non dans l'imitation de leur vie, mais dans l'imitation de la liberté avec laquelle ils ont marché avec Jésus-Christ. L'un aura pu donner sa vie dans le martyr, un autre fonder un ordre, un autre vouer son existence aux pauvres, un autre encore être tout simplement portier dans une école, ou mamie au grand cœur ... 
Les saints sont auprès de Dieu. Ils sont vivants. C'est le sens de notre fête aujourd'hui. Les saints n'ont pas abandonné la solidarité humaine. «passerai mon ciel à faire du bien sur la terre..» affirmait Thérèse de Lisieux. Et c'est en ce sens qu'il faut lire les miracles qu’ils demandent pour nous à Dieu : ils sont la preuve de leur attention à notre égard. 


Bonne fête à tous ! 


Dominique THIRY

ANNONCES

NOTRE DAME

Dimanche  1er novembre. Toussaint
10h30 - MESSE de la Toussaint - 
La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.
15h00- Bénédiction des  tombes cimetière St François.
Lundi  2 novembre
18h15 - MESSE - Commémoration des défunts de l’année.
Mardi  3 novembre
17h40  - Prière du chapelet 
18h15 - MESSE - Famille SINNES-LIOUDWIG -Gaston DEOM - Jean, Yvonne et Bertha HAHN. 
Vendredi  6 novembre
17h00  - Exposition du Saint Sacrement et possibilité de confession
18h15 - MESSE - Défunts de nos paroisses  
Dimanche  8 novembre
10h30 - MESSE - Famille CHARFF - Famille BRIGNIER-PETITJEAN - Dino MANCINI et ses parents - Olinda DE BARROS - Jean MORIZE et Hélène PELTIER - Michel KOWALCZYK et sa fille Jocelyne - Salvatore et Caterena POSCA - Guiseppe et Maria Térésa FILARDO - Francesca FILARDO et Christophe HOARAU - Marie Thérèse FISCHER (anniversaire) - Défunts des familles BOSCO-PODORIESZACH-SCHNEIDER - Juliette BECKER, famille BECKER-SINDT, famille BOULAY-BECKER et  famille  ROUAULT-BECKER - Famille SCHWINDT-ZEIMETH-FAAS - Juliette CONTER - 

SAINTE ANNE

Samedi 31 octobre
18h00 - MESSE de la Toussaint -
A partir de ce jour,  la messe du samedi est  à 18h00.
Lundi  2 novembre
17h00 - MESSE aux Epis d’Or
17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.
Mercredi  4 novembre
16h15 - Rencontre atelier bible au presbytère
Jeudi  5 novembre
9h00 - MESSE à la chapelle 
Vendredi 6 novembre
20h00 - Rencontre du groupe Partage salle Jean XXIII.
Samedi 7 novembre
14h30 - Rencontre de la Communauté Foi et Lumière salle Jean XXIII.
18h00 - MESSE des familles avec les enfants de Ste Anne et de Garche - Madame UHL - Raymond SIMON -  Jean, Antoinette et Charles THOMAS - Jeanne SCHNEIDER.
Dimanche  8 novembre
11h45 - Baptêmes : Camille BACHELU, Luc BLAIN et Nathan NEVEUX.

MANOM

Dimanche 1er novembre. Toussaint
15h00 - MESSE - Commémoration des défunts de l’année.
La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.
Mercredi  4 novembre
9h30 - MESSE -  Famille MELLY-RETTER-DAPPE -
14h15 - Rencontre du M.C.R.
Dimanche 8 novembre 
10h30 - MESSE des familles pour les enfants de Manom et Thionville et accueil des petits de 2 ans 1/2 à 7 ans pour un éveil à la foi - 
Nous prions pour : Thomas ALTAMORE - Famille JOYEUX-BRONQUARD - Irène PFEIFFER - Familles SCHOLTUS-GONON-

GARCHE

Dimanche  1er novembre : Toussaint
10h30 - MESSE de la Toussaint - 
15h00 -  Office  et bénédiction des tombes.
Lundi  2 novembre
9h15- MESSE pour tous les défunts.
Jeudi 3 novembre
20h Réunion du  conseil de fabrique
Vendredi 6 novembre
9h00- MESSE -

KOEKING

Dimanche  1er novembre.Toussaint
9h15- MESSE de la Toussaint -  
Dimanche  8 novembre
9h15- MESSE - Emile OESTREICHER - Famille FRANCK-LAUTERFING-HIPPERT - Famille WEBER-NOEL-NEUMAN - Famille DUC-CONRADT-STAR - René KREPPERT - Famille VATRY-SCHMITT - 

Vous désirez connaître les horaires de permanence sur les paroisses de la communauté Sainte Famille !!! Bienvenus , cliquez ici ! Vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être régulièrement informé des activités de votre paroisse. 


CALENDRIER
Samedi 31 octobre : Saint Quentin 
Dimanche 1er novembre : TOUSSAINT
Lundi  2 novembre : Commémoration de tous les fidèles défunts
Mardi 3 novembre :  Saint Hubert et Saint Martin de Porrès
Mercredi 4 novembre : St Charles Borromée
Jeudi 5 novembre : Sainte Sylvie 
Vendredi 6 novembre : Saint Léonard
Samedi 7 novembre : Sainte Carine 
Dimanche 8 novembre : St Geoffrey
32ème Dimanche Ordinaire


NOUS AVONS ACCOMPAGNE DANS LA PAIX DE DIEU :

A Notre Dame : Jeanne Marie KAPFER – Maria NOWAK
A Manom : Jean DILLMANN
A Sainte Anne : Germaine KARMERE
A Koeking : Jean KINTZINGER


INFOS

Conférences :

«Immigration en France et en Europe : danger ou chance ?» 
Vendredi 6 novembre à 20h00 salon de l’hôtel de ville de Metz, avec Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile.

«Mondialisation des migrations internationales»
Sera le thème abordé par Catherine  WIHTOL de WENDEN, directrice de recherche au CNRS, Docteur en Science politique, enseignante à Sciences Po  Jeudi 19 novembre 2009 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer en partenariat avec le Lierre, la ville de Thionville, la Pastorale des migrants dans le cadre des conférences chrétiennes à Thionville

LA FAIM DES PAYSANS «ruine programmée…» 
Film vidéo et Soirée-débat Mardi 17 novembre 2009 à 20h30 Cinéma UNION Ars-sur-Moselle. Proposé par Le collectif mosellan «le Monde!»avec le CCFD.

-------------------------------

INVITATION POUR LES JEUNES  A UN GRAND JEU SURPRISE
Joc-Lanta
Samedi 7 novembre 2009 de 14h à 17h à la Maison d’ Œuvres à Florange. 
------------------------

PROTESTANTS EN FÊTE 2009
à Strasbourg 30 octobre au 1er novembre
Trois jours d’échanges, de découvertes et de célébrations  ouvert à tous
renseignements : www.prostestantsenfete2009.org
Tél 03 82 56 15 11
--------------------

Prier pour les défunts, n’est-ce pas mettre en pratique le commandement de l’amour ? 
Un amour que nous ne pouvons plus leur témoigner autrement,
et sommes appelés à vivre dans la foi et la gratuité. 
Ainsi, si les défunts sont vivants auprès de Dieu, nous demeurons solidaires de leur cheminement en tant que membres d’un même corps. 
N’oublions pas non plus qu’une telle prière nourrit notre espérance.
---------------------------------

Tous… saints ? Toussaint
Les Saints seraient-ils pétris dans une humanité différente de la nôtre ? Entourés d’anges protecteurs dès le berceau, ne vivraient-ils que de visions et d’extases? Leurs souffrances seraient-elles sans lien avec nos peines bien humaines? En cette fête de la Toussaint, ces pensées peuvent nous effleurer et nous dispenser d’accepter pour nous-mêmes un chemin de sainteté.
Or, tous les chrétiens sont appelés à la sainteté. S’il existe en effet des saints dont la vie extraordinaire ne peut être imitée, d’autres ont eu une vie tout ordinaire, dans laquelle, pourtant, Dieu avait la première place. 
Pensons aux parents de Thérèse de Lisieux, béatifiés récemment, qui n’ont cessé de vivre sous le regard de Dieu. Mais comment en faire autant ? Mode d’emploi de la sainteté, les béatitudes peuvent nous aider. Le mot « heureux », s’il est une promesse de bonheur, est d’abord une invitation à nous mettre «en marche». L’essentiel est d’avancer, sans nous préoccuper du chemin parcouru, ni des étapes encore à franchir. Cessons de nous interroger sur l’éclat de notre future auréole, mais choisissons une béatitude qui nous attire davantage. Sentons-nous un appel à aimer les autres avec douceur et miséricorde ? Au travail ! Militer pour plus de justice et de paix nous motive? En avant! L’épreuve nous ouvre-t-elle à la supplication et à la confiance en Dieu ?
Heureux ceux qui pleurent… Notre témoignage nous conduit-il à être méprisé ou insulté ?
Heureux sommes-nous. Avec, au cœur, une béatitude qui nous stimule, nous serons conduits à vivre toutes les autres. Sans doute notre nom ne sera-t-il jamais au calendrier. Mais il sera gravé pour toujours dans le cœur de Dieu. 

Père Thibault Van Den Driessche, Assomptionniste
------------------------------
Aux victimes du management
Message de Toussaint.
Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban.

Depuis quelques jours les abords des cimetières, voient l’arrivée des chrysanthèmes et d’autres plantes qui annoncent le retour des célébrations du souvenir.
Parmi les défunts auxquels je pense particulièrement ces jours-ci et que je porte dans ma prière il y a les victimes d’une nouvelle «émie»: ceux que les conditions de travail conduisent à la mort, ceux qui, poussés par des conditions inhumaines, désespérés, se tuent: à France Télécom, à l’entreprise Thalès et dans d’autres entreprises… Qui plaidera pour eux? Qui dira qu’ils sont morts sous la contrainte? Qui reconnaîtra qu’ils sont sacrifiés à des idoles mortifères: la rentabilité, la concurrence, la réduction des coûts, les techniques de gestion? 
La barbarie du quotidien fait naître leur culpabilité au point qu’ils se donnent eux-mêmes la mort devant l’idole implacable qui demande toujours plus.
Ces réalités touchent des millions de personnes vouées au profit de grandes entreprises qui se font la guerre avec un armement humain et qui ne craignent pas les pertes «matériel». Ce matériel nous le connaissons bien: ce sont nos proches, nos voisins, ils travaillent depuis des décennies dans telle ou telle entreprise, ils ont acquis une maison qu’ils paient sur vingt ou vingt-cinq ans grâce à leur travail. Un jour tout s’arrête parce que l’entreprise est délocalisée, parce que l’acheteur étranger n’a rien à faire de cette usine.
Ces jours du souvenir sont des temps d’espérance et de confiance. Chacun peut trouver dans le Christ cette force de vie que, ressuscité, il promet à ceux qui croient en Lui. Cette présence du Christ vivant est offerte à tous, particulièrement à toutes les personnes qui subissent l’absence douloureuse d’un être cher.
Que ces morts ne soient pas oubliés, qu’en regardant tout homme comme créé à l’image de Dieu, les chrétiens disent avec force que «l’authentique développement n’est pas produit par nous mais nous est donné»(Benoît XVI). 
Il nous est donné par le Dieu de la Vie.                                  
                                                                                                                                                                   Le 26 octobre 2009
 
La béatitude des riches

Heureux qui rassasié de pain
Sait qu’il aura encore faim
Bienheureux quand abreuvé d’eau
Il sait garder la soif

Heureux qui a les mains pleines
Et les sait toujours vides
Bienheureux s’il n’a jamais pleuré
Et sait que les larmes sont salées

Heureux s’il n’a besoin de rien
Et aux autres se sait redevable
Heureux s’il n’a besoin de personne
Et sait que nul n’est une île

Heureux qui a tout – qui l’a jamais
Et sait encore espérer demain
Heureux les forts dans leur forts
S’ils n’ignorent rien de la faiblesse

Heureux s’il n’est jamais tombé
Et sait qu’on ne survit pas toujours
De tomber d’un escalier perché
Sans une main qui vous relève

Bienheureux les riches de la terre
S’ils savent demeurer pauvres
A eux la fortune des béatitudes
S’ils n’ont pas tout sauf l’amour
       
Abbé Léonard KATCHEKPELE, Sainte Famille




Partager cet article
Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:55
25 octobre 2009, 30ème dimanche B

Edito
RENDRE GRACE, ou dire « MERCI SEIGNEUR »

Seriez-vous d'accord pour dire que certains versets de l'Écriture sont beaucoup plus faciles à mémoriser qu'à mettre en pratique ? Dans certains cas, nous avons tendance à nous dire : Il doit y avoir une autre interprétation. Comment cela peut-il être ce que Dieu veut dire ? Si seulement je pouvais enlever un mot ou deux, peut-être alors que je pourrais faire ce qu'il dit !

Un de ces passages est 1 Th 5,16-18 :

« Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ ». Nous mémorisons ce verset, nous le citons et, quand tout va bien, nous disons : « Amen ! Dieu soit loué ! » Mais dans l’adversité, nous nous disons : Mais Seigneur, attends un instant... Rendre grâces devrait être une attitude continue du cœur et ne pas se borner à un quelque jour dans l’année.

Être reconnaissant est facile quand on obtient une promotion ou qu'on réussit brillamment à un examen, mais qu'en est-il lorsqu'on perd son emploi ? Ou qu'on a une crevaison sur l'autoroute ? Ou encore quand le visage du médecin révèle de mauvaises nouvelles avant même qu'il ait prononcé un mot ? Puisque exprimer notre gratitude en de tels moments ne semble pas naturel, les circonstances peuvent nous porter à douter de la vérité de ces versets. Alors pourquoi l'Écriture dit-elle que Dieu veut que nous rendions grâces en toutes choses ?

D’abord, rendre grâce à Dieu dans des circonstances difficiles nous rappelle sa présence. En disant : « Merci Seigneur, même si je ne me sens pas reconnaissant », nous nous rappelons qu'il est là avec nous.

Puis, nous osons dire : « Père, j'aimerais être délivré de cette situation difficile, mais je te fais confiance. » Une force, un bien-être peuvent se développer.  Nous sommes davantage enclins à accepter sa volonté. Alors, ma foi augmentant, je peux me réjouir, même au milieu des afflictions.

Enfin, remercier Dieu durant les épreuves donne du poids à notre témoignage.

Rendre grâce devrait être une attitude continue du coeur et ne pas se borner à quelques jours heureux. Soyons reconnaissants envers Dieu ! Quand nous connaissons les bienfaits de la gratitude authentique, nous redisons : « Merci Seigneur ! »

 

Christophe WEINACKER

 

 

ANNONCES

 

NOTRE DAME

 

Dimanche  25 octobre

10h30 - MESSE - Francesca FILARDO -  Famille KUNTZ-NEPPER-FRANTZ - Epoux CUISINIER-DESALME et leurs enfants - Hugo KAUFFMANN et sa famille - Jean MORIZE et Hélène PELTIER - Juliette BECKER - Charles PERISSE - Armand PERRIERE -

Lundi 26 octobre

16h00 Réunion  ACAT au presbytère

Mardi  27 octobre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -  Défunts de nos paroisses

Jeudi  29 octobre

20h15 - Réunion du Conseil de Fabrique au presbytère.

Vendredi  30 octobre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -  Jean Michel SCHAEFER - Famille MARINELLI-MALGAROTTI - Ivan BARLIER -

Dimanche  1er novembre

10h30 - MESSE de la Toussaint -

La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.

15h00- Bénédiction des tombes , cimetière St François

Lundi  2 novembre

18h15 - MESSE - Commémoration des défunts de l’année.

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 24 octobre

18h30 - MESSE - Familles CATTARUZA-MARTINO-JACQUEMOD.

Lundi  26 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Mercredi  28 octobre

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Jeudi  29 octobre

9h00 - MESSE à la chapelle -

Vendredi 30 octobre

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle

Répétition de la chorale

Samedi 31 octobre

18h00 - MESSE de la Toussaint -

A partir du 31 octobre, la messe du samedi soir sera à 18h00.

 

MANOM

 

Dimanche 25 octobre

9h15 - MESSE - Elisabeth et Edmond SCHONNE - Famille BELLOTTI-HENTZEN - Famille BARTHELEMY-LE GALL - Christophe LISCH et famille LISCH-ZIMMER - Famille LEGRAND-BRONQUARD - Salvatore et Concetta ALTAMORE - Giacomo et Maria ALTAMORE et Nicolas et Francesca PALAZZO - Irène PFEIFFER.

11h45 - Baptêmes :

Arthur HERFELD, Emile HOUPERT,

Eva LAVALADE et Théo KUNTZ.

Mercredi  28 octobre

9h30 - MESSE -  

Dimanche 1er novembre

15h00 - MESSE - Commémoration des défunts de l’année.

La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.

 

GARCHE

 

Dimanche  25 octobre

15h00 - Concert d’orgue avec Raphaëlle Garreau de Labarre et participation de la  chorale « Alegrette » à l’église.

Vendredi 30 octobre

9h00- MESSE -

Dimanche  1er novembre :

10h30 - MESSE de la Toussaint -

15h00 -  Office  et bénédiction des tombes.

Lundi  2 novembre

9h15- MESSE pour tous les défunts

 

KOEKING

 

Dimanche  1er novembre

9h15- MESSE de la Toussaint

 

Vous désirez connaître les horaires de permanence sur les paroisses de la communauté Sainte Famille !!! Bienvenus , cliquez ici !


CALENDRIER

 

Samedi 24 octobre: Saint Florentin et Saint Antoine-Marie Claret

Dimanche 25 octobre : St Enguerran

30ème  dimanche du temps ordinaire

Lundi  26 octobre : Saint Dimitri

Mardi 27 octobre :  Sainte Emeline

Mercredi 28 octobre : St Simon et St Jude

Jeudi 29 octobre : Saint Narcisse

Vendredi 30 octobre : Saint Bienvenu

Samedi 31 octobre : Saint Quentin

Dimanche 1er novembre : TOUSSAINT

 

 

NOUS AVONS ACCOMPAGNE DANS LA PAIX DE DIEU :


A  Sainte Anne : Erna JURASCHEK

 

 

Tu es Famille

Seigneur Dieu,

Tu nous révèles par Jésus que Tu es Famille :

PERE, FILS et SAINT-ESPRIT.

Tu nous appelles à ne faire qu'une seule famille dans ton Eglise.

Transforme notre cœur, donne-nous ton Esprit d'amour et d'unité,

et rends-nous tous solidaires pour construire l'Eglise Famille,

lumière et salut pour tous les hommes. Amen !

OPM Burkina-Niger

 

INFOS

 

 

Concert d’orgue

Dimanche 25 octobre 15h00 en l’Eglise de Garche avec Raphaëlle Garreau de Labarre et participation de la chorale « Allégrette ».

 

Diffusion  de la plaquette d’informations :

La commission communication envisage de distribuer dans toutes les boites aux lettres de la communauté de paroisses de la Sainte Famille une plaquette d’information. Elle signale tout ce qui existe sur notre communauté et même plus largement sur notre archiprêtré. Pour cela nous avons besoin d’aide. En effet, il faut constituer des équipes pour mettre dans chaque boite aux lettres  ce document. Nous l’avions déjà fait l’an dernier à Manom, Garche et Koeking-Husange.

Des  rencontres sont prévues pour s’organiser :

- Paroisse Notre Dame quartier Saint François : lundi 26 octobre à 20h00 salle Notre Dame sous l’Eglise.

- Paroisse de Sainte Anne, Côte des Roses : mercredi 28 octobre à 20h00 salle Jean XXIII sous l’église Ste Anne.

Plus nous serons nombreux et mieux nous réaliserons cette diffusion.

 

 

La lecture de l’Evangile de Saint Marc

Ce sont 14 équipes et  plus de 100 personnes, de la communauté de paroisses de la Sainte Famille qui ont participé à cette lecture de l’Evangile de Saint Marc.

C’est une dizaine de réunions mensuelles et un rassemblement à Volkrange.

C’est la lecture intégrale d’un évangile, la découverte de textes toujours percutants aujourd’hui, un regard plus ouvert sur l’homme et la société.

C’est une exposition qui a mêlé la lecture, la réflexion à l’art du collage*.

Ce sont aussi des moments d’amitié, de partages, d’échanges libres, d’opinions diverses avec des pratiquants et des non-pratiquants.

C’est surtout une nouvelle rencontre avec Jésus Homme et Fils de Dieu, une force pour cheminer au milieu de nos difficultés et de nos peurs, une lumière pour nos vies.

Simone et  Jean Louis Gilles

——————-

*Une lecture qui nous transforme

Chacune dans l’équipe a cheminé à travers cette lecture de l’Evangile de Marc. Ce travail a libéré de plus en plus la parole.

D’une séance à l’autre nos collages se sont harmonisés.

Cette lecture et les collages ont amené une plus grande prise de conscience de soi et la découverte d’un Jésus percutant aujourd’hui.

Les collages sont une relecture de notre expérience de vie à travers l’Evangile.

L’Evangile donne sens à notre histoire.

          *Vous pouvez voir cette exposition

à  l’Eglise Notre Dame les après-midi.

 

 

La maladie d'Alzheimer, parlons-en..."

Lundi 19 octobre, à la Maison Saint-André de Peltre, près de cent personnes engagées en Pastorale de la santé dont 9 personnes de Thionville du Service Evangélique des Malades (SEM) et 8 personnes  de l’aumôneries des hôpitaux de Thionville, ont participé à une journée de formation sur le thème : "La maladie d'Alzheimer, parlons-en..."

Madame Véronique Béziaud, médecin gériatre, a animé cette journée riche de sa grande expérience humaine et professionnelle.

Comme message d'espérance, voici la conclusion de sa remarquable intervention : « La maladie d'Alzheimer tue plus vite l'entourage que le malade, a dit le professeur Kuntzmann. Pourtant, il ne faut pas que, dans l'opinion publique courante, elle prenne un caractère définitivement irrémédiable et fatal. Confrontés à de tels états, nous pouvons être tentés d'abandonner. Il vaut mieux, au contraire, s'attacher, continuellement, à valoriser les capacités restantes, même les plus minimes, pour maintenir la meilleure qualité de vie possible, le plus longtemps possible, et garder espoir en la découverte, prochaine, d'une thérapeutique efficace, curative et même préventive. »

———————

INVITATION POUR LES JEUNES

A UN GRAND JEU SURPRISE: Joc-Lanta

Samedi 7 novembre 2009 de 14h à 17h à la Maison d’ Œuvres à Florange. Tu découvriras un grand jeu surprise et tu peux inviter tes potes.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 16:58

18 octobre 2009, 29ème dimanche ordinaire B

Edito

Non ministrari…*

Qui donc est le plus grand ? Cette question apparemment puérile mais sérieuse qui agita les disciples il y a quelques semaines, semble donner à Jésus, sur son chemin vers Jérusalem, du fil à retordre pour rappeler à ses disciples où sont les vraies valeurs : « Celui qui veut sauver sa vie, la perd » (Dim. 13 sept), « le premier, qu’il soit dernier et serviteur de tous » (Dim. 20 sept), « accueillir le royaume comme un enfant » (Dim. 4 oct), « le riche qui donne ses biens aux pauvres a la vie » (dimanche dernier). Et voilà que, comme s’ils n’en avaient rien compris, Jacques et Jean soulèvent à nouveau la question aujourd’hui : être les plus grands dans le royaume qu’ils pensent que Jésus va bientôt inaugurer à Jérusalem.

Sourire de la demande de Jacques et Jean, ne regarder qu’eux, c’est oublier les dix autres qui sont en colère non pas parce que cette demande leur paraît déplacée mais parce qu’ils se sentent devancés. C’est oublier aussi la soif de pouvoir qui habite chacun de nous. En soi elle n’est pas mauvaise, mais qui conduit souvent hélas au pire : sous prétexte de servir, se faire servir et grignoter le peu qu’ont les autres,  au lieu de leur faire une petite place pour qu’ils vivent. On pense aux politiques et aux citoyens, aux grandes promesses électorales et aux désillusions qui s’en suivent. Par rapport à plus petit que nous, nous sommes tous un jour « le plus grand », appelés, pour croître, à servir, c’est-à-dire à faire une place à l’autre, à nous serrer un peu pour qu’il trouve une place, à nous appauvrir pour l’enrichir de cette pauvreté. A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la misère qui coïncide avec le dimanche des missions, c’est là pour nous un sérieux appel.  

Abbé Léonard Katchekpele

-----------------------                                                                                                                

Non ministrari sed ministrare = Non pour être servi, mais pour servir.

-------------------------------------------------------------------------

« LÀ OÙ DES HOMMES SONT CONDAMNÉS À VIVRE DANS LA MISÈRE, LES DROITS DE L’HOMME SONT VIOLÉS. S’UNIR POUR LES FAIRE RESPECTER EST UN DEVOIR SACRÉ. »

                                      Père Joseph Wresinski , 17 octobre 1987

Pour signer l’APPEL À S’UNIR POUR UN MONDE SANS MISÈRE :

http://www.oct17.org/site/IMG/pdf/oct17-appel-2008-fr-fr.pdf

 

 

ANNONCES DU DIMANCHE 18 OCTOBRE AU DIMANCHE 25 OCTOBRE 2009

 

NOTRE DAME

 

Dimanche  18 octobre

10h30 - MESSE -  Abbé Alphonse KREMER (anniversaire), Albert URY et leur famille - Olinda DE BARROS, Jacques HENRI, Paul DIEU et Thérèse NGYEN - Juliette BECKER - Gérard LECLERC - Camille GIROLDI -

La quête de ce jour est destinée aux Œuvres Pontificales Missionnaires.

11h30 - Baptêmes de:

- Eloïse et Louis BRUNEAU

- Charlie LUKOWIAK.

Mardi  20 octobre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -  Défunts de nos paroisses

20H15 - Préparation de la messe des familles au presbytère .

Mercredi  21 octobre

10h30 - Rencontre des enfants de la 1ère communion de Notre Dame et Manom

14h15 - Rencontre du groupe de prière « Emmaüs » au presbytère

20h à 21h00 - Soirée de prière pour la Paix

Vendredi  23 octobre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -  Défunts de nos paroisses

Dimanche  25 octobre

10h30 - MESSE - Francesca FILARDO -  Famille KUNTZ-NEPPER-FRANTZ -

Epoux CUISINIER-DESALME et leurs enfants - Hugo KAUFFMANN et sa famille - Charles PERISSE -

Jean MORIZE et Hélène PELTIER -

Juliette BECKER -

 

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 17 octobre

18h30 - MESSE des familles. Accueil de l’abbé  Léonard KATCHEKPELE et présentation des enfants de la 1ère communion - Familles AURIFEUILLE-IACONO-PUSCEDDU - Elisabeth PANETTA.

A L’issue de cette messe les enfants de l’ACE vous proposeront leur  très beau calendrier. Vous êtes également  invités à partager le pot de l’amitié. 

Lundi  19 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

15h00 Enterrement de Erna JURASCHEK

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Mercredi  21 octobre

10h00 - Rencontre des enfants de la 1ère communion, salle Jean XXIII

13h30 - Rencontre des enfants de l’ACE salle Jean XXIII.

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Jeudi  22 octobre

9h00 - MESSE à la chapelle -

Vendredi 23 octobre

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle

20h00 - Rencontre des E.A.P.de l’archiprêtré

Samedi 24 octobre

18h30 -MESSE-Familles CATTARUZZA-MARTINO-JACQUEMOD.

A noter:   A partir du 31 octobre la messe du samedi soir sera à 18h00.

 

MANOM

 

Lundi  19 octobre

20h à 22h00 - Réunion de préparation au baptême au presbytère.

Mercredi  21 octobre

9h30 - MESSE -  Intentions particulières.

Dimanche 25 octobre

9h15 - MESSE - Elisabeth et Edmond SCHONNE - Famille BELLOTTI-HENTZEN - Famille BARTHELEMY-LE GALL - Christophe LISCH et famille LISCH-ZIMMER - Famille LEGRAND-BRONQUARD - Irène PFEIFFER.

11h45 - Baptêmes :

Arthur HERFELD, Emile HOUPERT,

Eva LAVALADE et Théo KUNTZ.

 

GARCHE

 

Dimanche  18 octobre

10h30 - MESSE  des familles et fête du village - Nous prions pour Odile et Gérard DUC et famille DUC-HAMEN - François BOSSE - Josiane MANGIN - Lucien MALLINGER et  défunts de sa famille - Serge GIALLUCA.

Lundi  19 octobre

20h00 - Réunion V.E.A au presbytère

Vendredi 23 octobre

9h00- MESSE –

 

CALENDRIER

 

Samedi 17 octobre: Saint Ignace et Saint Baudouin

Dimanche 18 octobre : Saint Luc

29ème  dimanche du temps ordinaire et Journée Missionnaire Mondiale

Lundi  19 octobre : Saint René,

St Jean de Brébeuf et St Isaac Jogues

Mardi 20 octobre :  Sainte Adeline

Mercredi 21 octobre : Sainte Céline

Jeudi 22 octobre : Sainte Elodie

Vendredi 23 octobre : St Jean de Capistran

Samedi 24 octobre: Saint Florentin et Saint Antoine-Marie Claret

Dimanche 25 octobre : St Enguerran

30ème  dimanche du temps ordinaire

--------------------

Vous désirez connaître les horaires de permanence sur les paroisses de la communauté Sainte Famille !!! Bienvenus , cliquez ici !

--------------------

NOUS AVONS ACCOMPAGNE DANS LA PAIX DE DIEU :

 

A Sainte Anne : Régine AIME

A Garche : Paul LAHAYE

A Notre Dame : Suzanne JACQUART

Patrick PERETTE.

--------------------

 

M.C.R.

Rassemblement de secteur du Mouvement Chrétien des Retraités, mercredi 21 octobre, de 9h30 à 16h30 à Basse-Ham.

 

SOIREE DE PRIERE POUR LA PAIX

Mercredi 21 octobre de 20h00 à 21h00 à l’Eglise Notre Dame de Thionville. Partage du pique nique à l’issue de ce temps de prière.

 

LE SYNDROME DU TITANIC

Jeudi 22 octobre  2009 à 20h00 au Cinéma Caméo METZ, l'Equipe locale du CCFD -Val de METZ vous invite à voir le film ‘’le Syndrome du Titanic’’ de Nicolas Hulot

 

INTER-EAP

Rencontre des trois EAP, Equipes d’Animation Pastorales de l’archiprêtré vendredi 23 octobre à 20h salle Jean XXIII sous l’Eglise Sainte Anne.

 

action catholique des enfants (ACE)

Fête de démarrage à Knutange samedi 24 octobre 2009. 

 

Diffusion plaquettes infos

La commission communication envisage de distribuer dans toutes les boites aux lettres de la communauté de paroisses de  la Sainte Famille une plaquette d’information. Elle signale tout ce qui existe sur notre communauté et même plus largement sur notre archiprêtré. Pour cela nous avons besoin d’aide. En effet, il faut constituer des équipes pour mettre dans chaque boite aux lettres  ce document. Nous l’avions déjà fait l’an dernier à Manom, Garche et Koeking-Husange.

Paroisse Notre Dame quartier Saint François : lundi 26 octobre à 20h00 salle Notre Dame sous l’Eglise.

Paroisse de Sainte Anne, Côte des Roses : mercredi 28 octobre à 20h00 salle Jean XXIII sous l’église Ste Anne.

Plus nous serons nombreux et mieux nous réaliserons cette diffusion.

 

action catholique des enfants(ACE)

Rendez-vous est donné samedi 24 octobre de 14h30 à17h00 à Knutange, salle Stirn en face de l’église. Les enfants du Pays thionvillois en club ACE et ceux qui désirent connaître ce mouvement d’enfants anciennement appelé ‘’cœurs et âmes vaillantes’’ vont se retrouver pour faire la fête et découvrir le thème d’année: « t’es pas comme moi, et alors ?! », une occasion pour s’interroger sur le handicap.


Notre mouvement

L’Action Catholique des Enfants (ACE) est un mouvement chrétien d’éducation populaire agréé par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative. Il s’adresse aux enfants et préadolescents de 6 à 15 ans.

Aujourd’hui l’ACE regroupe :

  • 45000 enfants de 6 à 15 ans

  • 10000 animateurs

Depuis près de 70 ans, l’ACE est à l’écoute des enfants, de ce qu’ils sont, de ce qu’ils vivent. Elle leur propose une expérience humaine et spirituelle à travers son projet.
Elle propose à l’enfant de grandir en l’invitant à vivre, croire et agir avec d’autres.

En club, en camp ou lors de rassemblements, par le jeu ou les discussions, les enfants évoquent ce qui fait leur vie : l’école, la famille, les soucis, les rêves, les sujets d’actualité qui leur tiennent à cœur... Ensemble ils essayent de mieux comprendre et d’y donner un sens. Avec l’aide d’un animateur, ils imaginent une autre façon de vivre et d’agir.

accueillent les enfants de 6 à 8 ans.

Pour jouer, bricoler, créer avec d’autres enfants de son quartier ou de son village. L’occasion d’expérimenter ses premiers pas au sein d’une vie de groupe, au dehors de la famille ou de l’école. Un lieu sécurisant, de découverte, de rencontre et d’éveil à la foi, pour lesquels l’animateur est tout particulièrement attentif.

 

accueillent les enfants de 8 à 11 ans.

Le goût de l’aventure et des découvertes leur tient à cœur. Une ouverture au monde, aux copains et à Dieu. Un lieu de créativité pour mener des projets correspondants à leur envie d’expérimenter : prise de responsabilité au sein du groupe, actions de solidarité, d’amélioration du cadre de vie...

accueillent les enfants de 11 à 13 ans.

Ils rentrent dans l’adolescence mais ont encore besoin de jouer, d’être ensemble pour s’épanouir. Ils affinent leurs responsabilités et prennent de l’assurance, pour oser défendre leurs idées. Leurs projets prennent de l’ampleur et leurs actions les ouvrent vers l’extérieur.

accueillent les enfants de 13 à 15 ans.

Un lieu d’expression , de dialogue à un âge où l’on a besoin de parler. Une vie d’équipe, pour offrir un espace de liberté où ils peuvent exercer ce goût de l’autonomie qu’ils recherchent. L’occasion pour eux de rencontrer des témoins de la foi, de se laisser questionner et de mener des projets en commun d’envergure citoyenne.



Lire:http://ace.cef.fr/


 

 

Tous envoyés… Tous missionnés…

Ce dimanche est la journée mondiale des missions et je vous invite à marquer un petit arrêt pour y réfléchir. Il est courant pour définir un mot, de recourir à son étymologie. Ce procédé arrange bien des choses et nous ferait découvrir que le mot « mission », vient du latin mittere, missio qui veut dire « envoyer ». Mais envoyé par qui ? Pour quoi ? Autant de questions pour lesquelles l’étymologie ne nous avancerait pas à grand-chose, si on ne faisait recours en plus à l’expérience concrète.

L’expérience chrétienne débute presque toujours par une rencontre. Bien entendu, il ne faut pas concevoir cette rencontre sous un mode unique : Pierre et Paul n’ont pas rencontré Jésus de la même manière. Pour nous, il peut être à l’occasion d’un événement ou d’un autre de notre vie où la conviction devient certaine que le Christ nous fait signe. Après la rencontre cependant, il y a l’expérience : demeurer avec Jésus, le connaître davantage, étape qui sera suivi nécessairement par la troisième à savoir l’annonce. La vie chrétienne, la foi, c’est comme la manne : quand on la garde pour soi, elle se putréfie. Il ne serait d’ailleurs pas très chrétien de garder pour soi tout seul, ce grand trésor que nous découvrons dans notre rencontre avec le Christ : la mission est donc nécessairement lié à notre être-chrétien. Tous envoyés.

Cela, les premiers chrétiens l’ont bien compris qui de bouche à oreille répandaient le message du salut à leurs frères. Certes, c’est de plus en plus difficile dans un monde qui exacerbe les différences, relègue au dictionnaire des péjoratifs, des mots comme conversion, évangélisation, foi, etc… Mais jusqu’à un moment récent et encore aujourd’hui, beaucoup de personnes, religieux ou non, partent vers des terres lointaines avec cette joyeuse soif : dire le Christ à ceux qui ne le connaissent pas ou ne le connaissent plus. Il en est ainsi de la mission : il ne s’agit pas d’abord d’un mandat à faire quelque chose (même si le Christ nous le demande expressément – cf. Mt 28) mais d’un feu qui brûle au cœur celui qui a fait l’expérience du Christ et qui ne peut garder cette bonne nouvelle pour lui tout seul.

Ceci dit, chacun de nous est missionnaire de l’évangile. Il est vrai, nous ne sommes pas tous appelés à partir vers les confins du monde, nous ne sommes pas tous des Saint Paul, des Saint François-Xavier, etc… mais chacun a sa part à prendre dans la mission ne serait-ce que dans la manière de soutenir les missionnaires et leurs œuvres. Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus qui n’a jamais quitté son carmel de Lisieux a été proclamé co-patronne des missions (avec François-Xavier), exactement parce que dans son coin, dans son cœur, brûlant de ce désir d’étendre sa joie et son expérience à tous les hommes, elle ne cessait de prier pour les prêtres, les missionnaires… offrant ce qu’elle peut pour l’avancement de l’œuvre de Dieu. Elle était une petite missionnaire, missionnaire même et c’est tout un projet pour nous que l’Eglise nous la donne en modèle. Allez ! Tous à la mission !

 

-----------

La quête de ce jour est pour les Œuvres

Pontificales

Missionnaires

-----------

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 17:53
Rappel 
vous êtes attendus,
à demain samedi 10 octobre 9h15 à 12h00 Salle Ste Anne Côte des Roses,
fraternellement, Serge
-------------

« Chrétien, dis-nous tes craintes et ton espérance ! »

Ce sera le thème du grand Forum samedi 6 mars 2010 au Palais des Congrès de Metz.

Organisé par la Délégation Diocésaine de l'Apostolat des Laïcs

Ce rassemblement se veut grandiose, festif et dynamique.

Il ne manquera pas de regarder en face nos réalités humaines, d'y apporter quelques réflexions

et pourquoi pas quelques solutions de réponses.

Des personnalités feront la ronde des interventions. Entre autres : Mme Anne-Marie DUMONT,

de la Commission Européenne, M. Roger CAYZELLE, président du Conseil Economique et Social

de Lorraine, M. Guy AURENCHE, président national du CCFD, notre évêque Mgr Pierre RAFFIN,

Mgr Marc STENGER, évêque de Troyes.

Pour préparer cette rencontre, vous êtes invités à une rencontre

le 10 octobre 2009 à de 9h15 à 12h à l'église Sainte-Anne de la Côte des Roses à Thionville.

Sont instamment conviés à cette réunion préparatoire tous

les membres des EAP,

les membres des conseils pastoraux,

des équipes-relais paroissiales,

les ALP,

les catéchistes,

les membres des conseils de fabrique,

les membres des Mouvements partenaires de l'Apostolat des laïcs,

les femmes et hommes de bonne volonté.

Cette matinée sera animée par les délégués à l'apostolat des laïcs de la zone de Thionville.

Vu l'enjeu de ce Forum, la présence de tous à la rencontre préparatoire est indispensable.

Au cas où vous ne pourriez pas vous libérer pour ce rendez-vous, ou n'habiteriez pas dans l'archiprêtré de Thionville, veuillez trouver ci-dessous les dates des autres rencontres prévues sur la zone de Thionville :

 FENSCH / PAYS HAUT : A Hayange  le samedi 21 novembre à 9h30 au presbytère de Hayange.  A Aumetz le samedi 28 novembre à 9h30 salle du Temple. Animateurs : Pascal Blaise - René Truttmann

ORNE : le jeudi 8 octobre à 20h00 Maizières les Metz, salle des Fêtes. Animateurs : Pascal Blaise - René Truttmann

YUTZ : le vendredi  16 octobre à 20h30 à Bertrange Salle des Fêtes. Animateurs : Jean Marie Christen - René Truttmann

LES TROIS FRONTIERES : Le mercredi 2 décembre  à 20h00, salle communale de Cattenom. Animateurs : René Truttmann -

A vous tous mes vives et fraternelles salutations.

A bientôt.  Pour l'Archiprêtré des Thionville. Jean GANTZER, archiprêtre

 

 
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 12:41
« Sur terre il y a de la place pour tous », estime Mgr Marchetto
L'Encyclique Caritas in Veritate et la pastorale pour les migrants

ROME, Mercredi 7 octobre 2009 (ZENIT.org) - Sur la terre il y a de la place pour tous. Aussi, le phénomène des migrations ne doit-il pas inquiéter, mais faire découvrir la richesse que tout homme ou toute femme peut apporter à une société.

Le secrétaire du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des itinérants, Mgr Agostino Marchetto l'a souligné lundi à Vicence, en Italie, en intervenant sur le thème « L'Encyclique Caritas in Veritate et la pastorale pour les migrants » dans le cadre d'une rencontre organisée par la Fondation Migrantes diocésaine.

Dans l'encyclique, a-t-il rappelé, le pape énumère les causes qui induisent des millions d'hommes et de femmes à émigrer, comme l' « extrême insécurité vitale qui est la conséquence des carences alimentaires », la question de l'eau, de l'agriculture, de l'environnement, de l'énergie, la recherche d'un travail digne.

Une autre cause de la migration est la mondialisation, qui a « largement contribué à faire sortir du sous-développement des régions entières », mais qui, comme l'écrit le pape, risque aussi «  de provoquer des dommages inconnus jusqu'alors ainsi que de nouvelles fractures au sein de la famille humaine ».

Une société toujours plus mondialisée, en effet, rapproche mais ne fait pas de nous des frères. C'est pourquoi, a expliqué Mgr Marchetto « il faut que cette plus grande proximité entre les personnes, aujourd'hui, se transforme en vraie communion, si l'on veut arriver à un développement authentique des peuples ». Cela dépend surtout, a-t-il dit, de notre volonté à reconnaître que nous appartenons tous à une seule et même famille.

Comme l'affirme le pape (n. 50), « il y a de la place pour tous sur la terre : la famille humaine tout entière doit y trouver les ressources nécessaires pour vivre correctement grâce à la nature elle-même, don de Dieu à ses enfants, et par l'effort de son travail et de sa créativité ».


Les migrations, cause ou effet du développement ?


Le rapport entre migrations et développement, a reconnu Mgr Marchetto, est « très complexe » car « le rapport cause-effet entre les deux termes du binôme n'est pas linéaire ».

Si d'un côté, a-t-il expliqué, « on estime que le manque de développement sur sa terre d'origine est porteuse d'émigrations, car il est difficile d'y garantir une vie digne, voire même de satisfaire les besoins fondamentaux de survie, pour soi et pour sa propre famille », de l'autre « l'émigration peut en soi engendrer un manque de développement, rendu très difficile si l'on prive le pays d'origine des meilleures ressources humaines aptes à apporter une contribution significative à la production locale et aux processus qui lui sont liés ».

Mgr Marchetto a passé en revue les diverses situations vécues par les migrants, dont beaucoup sont « hautement qualifiés et compétents », des situations qui provoquent dans les pays moins développés » ce que l'on appelle le « brain drain », ou fuite des cerveaux.

Un tel contexte est particulièrement problématique si l'on parle des travailleurs du secteur sanitaire, « mais ce serait violer leurs droits humains et leur liberté de mouvement si l'on prenait des mesures qui leur ôteraient la possibilité de décider librement de partir ou pas ».

A côté de ce type d'émigration, il y a d'autres cas, « plus nombreux et même plus douloureux », car « il ne s'agit pas du cas de personnes au fond privilégiées, recherchées par des employeurs qui ont besoin de connaissances et d'aptitudes professionnelles ou technologiques difficiles à trouver sur place ».

Ces autres types de migrants aussi sont nécessaires car « ils sont prêts à accepter des fonctions que les locaux ne veulent plus assumer ».

« Et que dire de ceux qui ont fui leur terre natale à cause de guerres, violences, ou persécutions, pour des raisons politiques, ethniques, religieuses ou à cause de leurs convictions ? Ou de ceux qui se sont éloignés de catastrophes naturelles ou provoquées par l'homme ? », s'est-il interrogé.


Intégration ou assimilation?


Vivre dans une société différente de la sienne représente « un vrai défi pour l'immigré », qui se retrouve face à des difficultés matérielles quotidiennes et à un « problème brûlant qui pourrait aussi désorienter : l'intégration ».

« Quand on parle d'intégration cela signifie-t-il que l'immigré doit s'adapter au modèle de vie local, jusqu'à devenir une copie de l'autochtone, négligeant ainsi ses propres, et légitimes, racines culturelles ? », s'est interrogé Mgr Marchetto, soulignant que s'il en était ainsi, il ne s'agirait plus d' « intégration » mais d' « assimilation ».

L'assimilation, a-t-il souligné, représente un appauvrissement aussi des sociétés d'accueil, « car l'apport culturel et humain de l'immigré à la société qui l'accueille est de cette manière-là minimisé si ce n'est annulé ».

Si le migrant doit « sans nul doute » accomplir « les pas nécessaires pour être inclus socialement dans l'endroit de son destin », ce processus doit toutefois « respecter l'héritage culturel que chacun porte en soi ».

Quoiqu'il en soit, l'intégration, a conclu Mgr Marchetto, n'est pas « une route à sens unique, n'est pas un chemin que seul l'immigré est appelé à parcourir, mais la société d'accueil aussi qui, à son contact, découvre sa 'richesse', puisant en elle les valeurs de la culture ».

Les deux parties doivent donc être disposées à des efforts, « car le moteur de l'intégration est le dialogue, ce qui suppose un rapport mutuel ».

De cette façon seulement, comme l'a rappelé le pape dans son encyclique, on saura « donner forme d'unité et de paix à la cité des hommes, et en faire, en quelque sorte, la préfiguration anticipée de la cité sans frontières de Dieu ».

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 11:23
4 octobre 2009- 27ème dimanche ordinaire- B

 



Edito Entrer dans l’Alliance

 

Alors que les Pharisiens s’approchent de Jésus en discutant les droits et devoirs des époux, Jésus refuse de pinailler sur les règles juridiques et sur le type de contrat de mariage. Il les renvoie à une expérience mystique, à un choix de vie. Il les appelle à entrer avec confiance dans l’Alliance de Dieu.

Au lieu de se perdre dans des discussions stériles, Jésus leur lit la Parole de Dieu. Il ouvre le livre de la Genèse : « L'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu’un ».

Nous aurions tôt fait de réduire ce dialogue de Jésus avec les pharisiens à un simple enseignement sur le mariage. L’Alliance dont l’unité de l’homme et de la femme est le signe, c’est l’attachement de Dieu pour chacun de nous. C’est son extraordinaire capacité à ne faire qu’un avec nous. Il attend de nous un choix, un accueil joyeux, une confiance…

Jésus nous donne un modèle dans l’attitude des enfants qui se pressent pour le rencontrer de près. Il refuse que, sous prétexte qu’ils sont enfants, ils ne puissent s’approcher de lui.

 « Le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent ». Ils sont, eux aussi, des signes : les signes vivants de la capacité d'écoute et de confiance qui habite l’homme. Jésus sait que l’enfant est capable d’entrer en relation avec les autres facilement, sans a priori, sans réserve et avec une confiance absolue en la parole de l’autre.

Et si, à la manière d’un enfant, nous accueillions avec confiance la Parole de Dieu comme une parole de Vie ? Elle a la force de nous transformer. Elle nous plonge sans détour au cœur du mystère de Dieu-Amour qui vient toucher tout homme.

 

Jean-Christophe MEYER

 

 

ANNONCES : Semaine du 04 au 11 octobre 2009

 

  NOTRE DAME

 

Samedi 3 octobre

18h00 - MESSE des jeunes -

Dimanche  4 octobre

10h30 - MESSE des familles et accueil des petits de 2 ans 1/2 à 7 ans pour un éveil à la foi.

Nous prions pour : Olinda DE BARROS -Juliette BECKER - Yves KRIER et sa famille (anniversaire) - Hugo KAUFFMANN (anniversaire) - Famille  MOHENG-NATUS - Romain THOMAS-NEIDHOFER et sa famille - Anne Josèphe WENSIERSKI

La quête sera pour les frais de chauffage de notre Eglise.

A l’issue de la messe, les Scouts Unitaires de France vous proposeront leur calendrier. Merci de leur réserver bon accueil.

Lundi  5 octobre

16h00 - Réunion de l’équipe Service Evangélique des Malades au presbytère

20h00 - Préparation du programme de chants de Manom et Notre Dame au presbytère.

Mardi  6 octobre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE - Virginie et Adrien THIL - Véronique ALDRIN (anniversaire) -  

Vendredi  9 octobre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -  Famille  LAGLASSE et Hélène BARTHELEMY - Louise et Frédéric KUCH et Laurent et Antoine LAGLASSE -

Dimanche  11 octobre

10h30 - MESSE avec Pierre GUERIGUEN -  Famille  CHARFF - Juliette BECKER - Famille HIRSBERGER-POUGUE - Paul TAGUEL -

Vente de brioches de l’amitié à la sortie de la messe.

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 3 octobre

18h30 - MESSE - Henri KNIERIM -

La quête sera pour les frais d’entretien de notre église.

Lundi  5 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

 

Mardi  6 octobre

20h00 - Inscription des enfants de la communion de Garche et Sainte Anne, salle Jean XXIII.

Mercredi  7 octobre

10h00 - Rencontre des enfants de la première communion, salle Jean XXIII

13h30 - Rencontre des enfants de l’ACE salle Jean XXIII

16h15 - Rencontre de l’atelier bible au presbytère

17h00  - Prière du chapelet à la chapelle.

Jeudi  8 octobre

9h00 - MESSE à la chapelle -

Vendredi 9 octobre

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Samedi 10 octobre

9h15 à 12h00 - Rencontre des forces vives de l’archiprêtré, salle Jean XXIII

18h30 - MESSE - Pascal et Maria MAZZEO - Famille BOULAND-PETECK

Vente de brioches de l’amitié à la sortie de la messe.

 

MANOM

 

Mercredi  7 octobre

9h30 - MESSE - Famille BREISTROFF-NAUMENDORF -

Dimanche 11 octobre

9h15 - MESSE - Rosalina et Julio FERREIRA et leurs enfants - Famille JOYEUX-BRONQUARD - Roger WALLERICH et famille WALLERICH-MELLY -RETTER

 

GARCHE

 

Dimanche 4 octobre

9h15 - MESSE - Josiane MANGIN -Guiguite KINTZINGER et famille KINTZINGER-FRANTZ

Vendredi 9 octobre

9h00- MESSE -

 

KOEKING

 

Dimanche 11 octobre

9h15 - MESSE - Famille MELINGER-HAMEN et Aurélien, Anna, Pierre et Rémy SCHMITT - Norbert et Raymonde SCHERSCHEL - Gilbert FORMAGOT -  Intention particulière.

 

  Vous désirez connaître les horaires de permanence sur les paroisses de la communauté Sainte Famille !!! Bienvenus , cliquez ici !


--------------------- 

  NOUS AVONS ACCOMPAGNE DANS LA PAIX DE DIEU

A Notre Dame : Georges IFFLI

A Garche : Odile DUC

A Sainte Anne : Pasquale MORRA

--------------------

 

 

 

CALENDRIER

 

Samedi 3 octobre:  Saints Gérard et Chrodegang

Dimanche 4 octobre :  27ème  dimanche du temps ordinaire Saint François d’Assise

Lundi  5 octobre : Sainte Fleur

Mardi 6 octobre :  Saint Bruno

Mercredi 7 octobre : Saint Serge, Notre-Dame du Rosaire

Jeudi 8 octobre : Sainte Pélagie

Vendredi 9 octobre : Saint Denis et ses compagnons et St Jean Léonardi

Samedi 10 octobre: Saint Ghislain

Dimanche 11 octobre : St Firmin , 28ème  dimanche du temps ordinaire

 

 

 

INFOS

 

 

40ème anniversaire de la restauration des orgues de Saint Maximin à Thionville. A cette occasion les Amis de l’Orgue sont heureux de vous inviter à l’Intégrale de Bach sur la période de mars 2009 à juillet 2010 et vous accueilleront dimanche 4 octobre pour un récital donné par Norbert PETRY, en l’église Saint Maximin de Thionville. Entrée libre.

 

****************

 

« Les psychothérapies et la Bible » sera le thème de la Conférence chrétienne le jeudi 8 octobre à 20h30 au Beffroi de Thionville : avec Francis MOUHAUT, psychologue et enseignant à Besançon.

 

****************

 

Le porte-parole des évêques de France dénonce les suicides au travail. Lire l’article

 

****************

   

«Chrétien, dis-nous  tes craintes et ton espérance! »

 

  Ce sera le thème du grand Forum samedi 6 mars 2010 au Palais des Congrès de Metz. Organisé par la Délégation Diocésaine de l'Apostolat des Laïcs, ce rassemblement se veut grandiose, festif et dynamique.

Il ne manquera pas de regarder en face nos réalités humaines, d'y apporter quelques réflexions et pourquoi pas quelques solutions de réponses.

Des personnalités feront la ronde des interventions. Entre autres : Mme Anne-Marie DUMONT, de la Commission Européenne, M. Roger CAYZELLE, président du Conseil Economique et Social de Lorraine, M. Guy AURENCHE, président national du CCFD, notre évêque Mgr Pierre RAFFIN, Mgr Marc STENGER, évêque de Troyes.

Pour préparer cette rencontre, vous êtes invités à une rencontre le 10 octobre 2009 à de 9h15 à 12h à l'église Sainte-Anne de la Côte des Roses à Thionville.

Sont instamment conviés à cette réunion préparatoire tous les membres des EAP, les membres des conseils pastoraux, des équipes-relais paroissiales, les ALP, les catéchistes, les membres des conseils de fabrique, les membres des Mouvements partenaires de l'Apostolat des laïcs, les femmes et hommes de bonne volonté.

Cette matinée sera animée par les délégués à l'apostolat des laïcs de la zone de Thionville.

Vu l'enjeu de ce Forum, la présence de tous à la rencontre préparatoire est indispensable.

Au cas où vous ne pourriez pas vous libérer pour ce rendez-vous, ou n'habiteriez pas dans l'archiprêtré de Thionville, veuillez trouver ci-dessous les dates des autres rencontres prévues sur la zone de Thionville :

FENSCH /PAYS HAUT : A Hayange  le samedi 21 novembre à 9h30 au presbytère de Hayange.

A Aumetz le samedi 28 novembre à 9h30 salle du Temple. Animateurs : Pascal Blaise - René Truttmann

ORNE : le jeudi 8 octobre à 20h00 Maizières les Metz, salle des Fêtes. Animateurs : Pascal Blaise - René Truttmann

YUTZ : le vendredi  16 octobre à 20h30 à Bertrange Salle des Fêtes. Animateurs : Jean Marie Christen - René Truttmann

LES TROIS FRONTIERES : Le mercredi 2 décembre  à 20h00, salle communale de Cattenom. Animateurs : René Truttmann -

A vous tous mes vives et fraternelles salutations. A bientôt.  Pour l'Archiprêtré des Thionville.

Jean GANTZER, archiprêtre

 

****************

 

Quelques échos du groupe Saint Pierre des Scouts Unitaires de France!

 

  Après un trente cinquième anniversaire bien arrosé, le soleil est revenu et a illuminé les camps d'été. Les louveteaux ont aidé le grand schtoumph à Croismare près de Lunéville, les Jeannettes,elles, sont venues en aide au grand Baden Powell naufragé à Madagascar (Alsace), les guides, pirates au grand coeur ont volé au secours de Robinson Crusoé dans le somptueux cadre de l'abbaye de Belloc (Pays Basque) et c'est au côté de messire Rollon que les éclaireurs ont poursuivi une quête du Graal en Bourgogne.

Le temps de ranger le matériel et de replier les tentes et voilà déjà la rentrée qui s'annonce. Le groupe compte cette année une centaine de foulards.Notre groupe est en croissance continue depuis plusieurs années et nous avons eu la possibilité d'ouvrir cette année un clan pour nos routiers (garçons de plus de 17 ans). Ce clan présente la particularité d'être « régional », en effet, plutôt que de rester à quelques uns chacun dans leur coin, les routiers de Lorraine ont décidé de se mettre ensemble pour vivre l'aventure scoute. Nos aînés ont un projet de camp ambitieux et généreux qui consiste à rejoindre cet été une congrégation de soeur de l'Immaculée Conception établies en Mongolie et d'animer un camp pour les enfants abandonnés dont elles s'occupent à l'année.

Notre groupe est bien vivant et essaie d'être un lieu où les jeunes peuvent développer les cinq sens du scoutisme: sens du concret, sens de la santé, sens de soi, sens de autres et sens de Dieu.

Pour nous permettre de réaliser notre action nous vendons comme chaque année le calendrier le plus souriant qui soit au prix de cinq euros. Il vous sera proposé le dimanche 4 octobre à la sortie de la messe. Nous espérons que vous nous réserverez bon accueil.

 

Info de dernière minute!

Cherchez bien sur les pages de novembre, janvier, juin et décembre, vous reconnaitrez certains d'entre nous.

 

 

************************************************************************

Semaine prochaine : Semaine Missionnaire Mondiale

************************************************************************

La semaine du 11 au 18 octobre sera l’occasion comme chaque année pour l’Eglise de se remémorer sa vocation missionnaire et de permettre aux Eglises du monde entier de se soutenir mutuellement dans l’œuvre missionnaire. Cette semaine missionnaire du 11 au 18 octobre 2009 a pour thème :

 

Dieu aime le bon droit et la justice, la terre est remplie de son amour

(Psaume 22).

  Le dimanche de la Mission (cette année, le 18), est le point culminant de la Semaine Missionnaire Mondiale (et du mois d’octobre consacré à la mission) qui appelle les catholiques à la prière et au partage pour soutenir la vie et la mission des Églises locales du monde. Depuis l’origine, l’Église a su vivre la charité missionnaire et inventer les formes du partage. La collecte pour les missions en est la forme impérée (commandée) par le Saint Père depuis 1926 ! Comme chaque année, elle est confiée à la responsabilité des catholiques. Il s’agit d’un partage universel ! Chaque Église apporte son offrande au fonds mondial pour la Mission Universelle pour que la répartition se fasse ensuite entre toutes les Eglises en fonction de leurs besoins !

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 19:46

27 septembre, 26ème dimanche ordinaire B

Edito

AU NOM DE JESUS !

 

Il n’est pas nécessaire d’appartenir à notre Eglise pour accomplir de belles et grandes choses au nom de Jésus. Au risque de bousculer nos certitudes, cette page d’évangile nous invite humblement à le reconnaître. La venue de Jésus, reconnu comme le Messie, a suscité une grande espérance dans le peuple juif. Autour de lui, s’est constitué un mouvement sociétal dont les apôtres occupaient une place privilégiée. Ainsi, ils veillaient jalousement à débusquer les « faux disciples ». Par réaction sectaire, ils n’hésitaient pas à les dénoncer à leur Maître. Mais, encore une fois, l’enseignement de Jésus leur apporte une ouverture salutaire : «Celui qui n’est pas contre nous est pour nous.»

    Aujourd’hui, comme au temps de Jésus, la tentation est forte d’opposer, les disciples « officiels » aux autres.  Jésus n’appartient à personne, pas même aux Eglises.            

Son autorité déborde largement tous les groupes. Chaque fois, dans le monde, qu’un être humain,  soutient, libère et remet debout son semblable, l’Evangile commence à s’accomplir. L’idéal est de pouvoir aller jusqu’à l’adhésion en la personne de Jésus. Mais l’appartenance à l’Evangile se constate surtout aux fruits donnés et non aux certificats de baptême. Jésus nous invite alors à reconnaître et à accueillir les signes évangéliques que d’autres femmes et d’autres hommes peuvent accomplir en son nom en dehors du cercle de nos Eglises institutionnelles. Réjouissons-nous plutôt de ce supplément de vie meilleure pour le monde, au nom de Jésus.

 

Alain OBRECHT

 

 

ANNONCES DU DIMANCHE 27 SEPTEMBRE AU DIMANCHE 4 OCTOBRE 2009

 

NOTRE DAME

 

Dimanche 27 septembre

10h30 - MESSE - (1ère messe de Jean LENKEY) - Juliette BECKER -  Epoux CUISINIER-DESALME et leurs enfants -Michel SOUMAN et son petit fils Jean Michel SCHAFER - Famille BERNARD-OURY -

Un verre de l’amitié sera servi   après la messe.

Lundi  28 septembre

20h00 - Réunion de l’équipe ascenseur au presbytère

20h15 - Réunion du Conseil Pastoral au presbytère.

Mardi  29 septembre

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE - Famille  MAIRE-MELLINGER - Famille  EVRARD-CLODOT-ANDRE - Marthe et Robert CUISINIER -

Vendredi  2 octobre

17h00 - Exposition du Saint Sacrement et possibilité de confession

17h40  - Prière du chapelet

18h15 - MESSE -  Défunts de nos paroisses

Samedi 3 octobre

18h00 - MESSE des jeunes

Dimanche  4 octobre

10h30 - MESSE des familles

et accueil des petits de 2 ans 1/2 à 7 ans pour un éveil à la foi -

Nous prions pour : Olinda DE BARROS -Juliette BECKER - Yves KRIER et sa famille (anniversaire) - Hugo KAUFFMANN (anniversaire) - Famille  MOHENG-NATUS - Romain THOMAS-NEIDHOFER et sa famille - Anne Josèphe WENSIERSKI

La quête sera pour les frais de chauffage de notre Eglise.

 

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 26 septembre

18h30 - MESSE de la St Vincent de Paul  -

Sébastiano MATTEUCCI - Genoveffa MORGLANTI - Adelina et Giovani D’ANGELO - Lucien PRETEUX - Famille BORR-SINDT.

Au cours de cette messe, les membres de l’équipe Saint Vincent de Paul fêteront leur Saint Patron et  vous invitent à se joindre à eux.

Dimanche 27 septembre

15h00 - Baptême de :

Sarah et Lola PERINI

Lundi  28 septembre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle.

Jeudi 1er octobre

9h00 - MESSE à la chapelle -

Vendredi 2 octobre

17h00 - Prière du chapelet à la chapelle

17h00 -  Répétition des  chorales de Garche et Sainte Anne, salle Saint Vincent.

Samedi 3 octobre

18h00 - MESSE -

La quête sera pour les frais d’entretien de notre Eglise.

Pendant tout le mois d’octobre, mois du Rosaire, le chapelet sera prié à la chapelle le lundi, le mercredi et le vendredi à 17 heures.

 

 

MANOM

 

Dimanche 27 septembre

9h15 - MESSE -

11h45 - Baptême de : Julien LHUILLIER

Mercredi  30 septembre

9h30 - MESSE -

 

 

GARCHE

 

Vendredi 2 octobre

9h00- MESSE -

Dimanche 4 octobre

9h15 - MESSE - Josiane MANGIN -

 

 

CALENDRIER

 

Samedi 26 septembre: Sts Côme et Damien

Dimanche 27 septembre :

26ème  dimanche du temps ordinaire et Saint Vincent de Paul

Lundi  28 septembre : St Venceslas et St Laurent Ruiz et ses compagnons

Mardi 29 septembre :  Sts Michel,

Gabriel et Raphaël

Mercredi 30 septembre : St Jérôme

Jeudi 1er octobre : Ste Thérèse de l’enfant Jésus

Vendredi 2 octobre : St Léger et

Sts Anges Gardiens

Samedi 3 octobre: Saints Gérard et

Chrodegang

Dimanche 4 octobre :

27ème  dimanche du temps ordinaire et St François d’Assise

 

Jeudi 1er octobre : Sainte  Thérèse de l’enfant Jésus:

 

« La miséricorde accordée aux petits »

 

« Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu... »(Rm8,14). Voilà qui  s’accorde bien avec le parcours de Thérèse de Lisieux:sa confiance au Christ pascal, sa vérité sous le regard du Seigneur. De fait, elle n’a jamais cherché à nier sa vulnérabilité, elle se percevait « trop petite pour monter le rude escalier de la perfection », trop blessée pour égaler les grands saints de son ordre. Mais ne nous a-t-elle pas laissé, ainsi, un message d’espérance: celui de la miséricorde accordée aux petits »?

 

 

NOUS AVONS ACCOMPAGNE DANS LA PAIX DE DIEU

A Notre Dame : Pascaline HELLER, Jeanne MAURIN et Jeanine COLDEBELLA

A Garche : Serge GIALLUCA et

Rémy ALTOMARI

------------

 

 Première messe de  l’abbé Jean LENKEY

Ce dimanche 27 septembre à notre Dame de Thionville à 10h30 

Jean LENKEY est né le 20 octobre 1968 à Algrange. Très tôt, il s’inscrit à l’Ecole de musique d’Hayange. A partir de 1985, il va assurer de nombreuses tâches en paroisse : choriste, organiste, responsable d’une chorale paroissiale, accompagnateur de confirmands, membre de Conseil de Fabrique… Après des études en électrotechnique, il passe deux années (1992-94) à l’Institut d’Etudes Théologiques de Villers-lès-Nancy. Il décide alors de suivre un DEUG puis une licence de Théologie catholique à l’Université de Metz qu’il obtient en 1997. Il sera alors professeur d’Enseignement religieux en école primaire, au collège et dans un lycée professionnel. En 2006, il obtient une maîtrise mention théologie et sciences religieuses. Alors qu’il suit un master de théologie catholique et spiritualité, il est ordonné diacre le 29 juin 2008 en la cathédrale de Metz. Il a passé son année de diacre stagiaire au sein de la paroisse de Marly. Il est nommé vicaire dans la communauté de paroisses Saint Jacques en Grande Seille (paroisses de Marly, Augny et  Magny).

Il a été organiste de 2002 à 2006 à Notre Dame de Thionville et catéchiste à l’école Basse Terre et Victor Hugo de 2004 à2006.

 

Statistiques du clergé en Moselle

A la date du 30 octobre 2008, on recense 383 membres du clergé dont :

14 affectés dans les différents services généraux

1 affecté à l'Apostolat des laïcs

141 prêtres en paroisses

21 vicaires et auxiliaires en paroisses

5 affectés à l'enseignement et à l'éducation

11 affectés à d'autres ministères (aumôniers, missionnaires de groupes ethniques, diocèse aux armées, mission ouvrière…)

106 retirés

3 affectés hors diocèse

33 séculiers non-incardinés à notre diocèse (prêtre d’autres diocèses qui exercent leur ministère dans le diocèse de Metz).

48 religieux

 



INFOS

 


MARCHE BLANCHE

à la mémoire de

Rémy ALTOMARI,

21 ans

originaire de Garche, 

Lundi 28 septembre à 18 H Rond point de l’Europe (Kinépolis)

 

Rassemblement à l’entrée d’Elange.

Pour que plus jamais personne ne disparaisse victime de la  folie et de la violence.

Venez nombreux                                                                  

                                                Sa famille, ses amis...                                                                                                

 

Repas des bénévoles

de  la paroisse   Notre Dame de Thionville mardi 29 septembre  à 19h00 salle Saint François

 

 

M.C.R. 

lundi 28/09 à 14h30, rencontre des coordinateurs et animateurs du Mouvement des Chrétiens Retraités de la zone de Thionville au Foyer Jean Paul II de Terville.

 

Préparation aux baptêmes des adultes

Le  1er octobre rencontre pour les catéchumènes de l’archiprêtré de Thionville. Cinq adultes ont déjà fait leur entrée en Eglise  pour être baptisés en 2010. Trois autres personnes vont les rejoindre. Les adultes qui demandent  le baptême sont invités à prendre contact au 03 82 53 25 81, presbytère Notre Dame

 

CERCLES DE SILENCE

Mercredi 30 septembre, de 18h00 à 19h00 place d’Armes à Metz.

Environ 130 cercles de silence  en France regroupent chaque mois  entre 6000 et 8000 participants. Ils sont à l’initiative d’un frère franciscain de Toulouse. Pour covoiturage : rendez-vous à 17h devant l’église Notre Dame.

 

 

 

FESTIVITE DES ECCLESIALES DE BON PASTEUR-Rencontre 2009

 le dimanche 4 octobre 2009

« La richesse de la différence : quel regard avons-nous ? ». 10 h 30 - Grand-Messe avec la participation de l’Ecole de Musique de Terville, et l’Association Foi et Lumière, qui animeront l’eucharistie. 12 h 00 - Apéritif dans l’église et découverte de l’exposition sur le guide paroissial. 13 h 15 - Repas servi au 112 (le nombre de couverts étant limité, nous vous invitons à réserver dès-à-présent vos places en nous retournant le coupon ci-dessous). Tombola. 15 h 45 - Témoignages, avec la participation de : Jean-Marie Donatello, Président du Comité Départemental 57 Handisport, Suzanne Barbenson, membre de l’Association des Paralysés de France, Mirko Dubajik, Directeur du CAT de Terville, Régis Goddaer, aveugle et ancien voyant, Brigitte Staud, ancienne assistante maternelle en charge d’un enfant trisomique. 16 h 45 - Animation musicale par le groupe « Amis sans frontières » composé de   Patricio, Yvonne et Sylvain de l’Ecole de Musique de Terville

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

  COUPON-REPONSE (à retourner avant le 30 septembre 2009)

Nom :……………..

Prénom :…………..

Adresse :…………..  

Tél. : ……………...

Nombre de repas :….. au prix de 20 € par personne

Nombre de repas :….. au prix de 6 € par enfant jusqu’à 12 ans

Montant total à régler :………

Merci de faire parvenir votre chèque de règlement libellé à l’ordre du Conseil de Fabrique de Terville à : M. et Mme Paul et Nadia CHABLIN, 4 impasse Téri 57180 TERVILLE.

Pour tous renseignements complémentaires, composez le 03 82 34 12 91.

 

 

 

Eglise de Dieu, Eglise sans frontières

 

 

Eglise de Dieu, Eglise sans frontières

Plonge aux cieux mais n’oublie la terre

Eglise prophétique, Eglise du Christ

Sois un cri, sois une voix qui dit

 

A tous les hommes et à tous les mondes

Que leurs combats et labeurs fécondent

Qu’il est un mystère encore plus grand

Au nom d’amour blotti sous leur gants

 

Ton pied trop lourd, arrache et jette

S’il t’empêche de courir à la fête

Et tu iras plus vite au carrefour

Où le monde n’attend que ton amour

 

Débarrasse la main qui t’embarrasse

Qui se perd et le monde n’embrasse

Et va d’une main légère à la tâche

De ramener tous les cœurs qui te lâchent

 

Ceux qui bossent pour Dieu sans savoir

Que ton œil habile sache aussi les voir

S’il ne sait plus les regarder comme frères

Enlève-le pour les accueillir, Eglise-mère

 

Prête un pied au monde boiteux

A la borgne terre, offre tes yeux

S’il peine encore d’être manchot

Offre ton bras volontiers en cadeau

 

Sois borgne pour qu’il voie clair

Pour qu’il aille aux cieux sois sur terre

Boite s’il faut pour qu’il marche droit

Sois heureuse si pauvreté est ta voie

 

Pourris les fortunes, l’or, l’argent

Pour l’amour seul, ton cœur soit fervent

Sois plus légère pour mieux t’envoler

Vers le ciel que seul tu dois montrer

 

Sois en tes fils une Eglise de prophètes

Et sur le chemin du ciel viens en tête

Prendre par la main l’humanité en quête

De sa joie et de la véritable fête.

 

                                        Léonard KATCHEKPELE

 

 

PRESBYTERE NOTRE-DAME:

37, avenue de Guise 57100 THIONVILLE - Tél/fax 03 82 53 25 81

Permanences du lundi au vendredi de 14h00 à 18h00 - Email :

paroisse.assomptionthionville@cegetel.net

PRESBYTERE DE MANOM :

place de l’Eglise 57100 MANOM

Tél/fax : 03 82 53 66 49

Permanence : le jeudi de 14h à 15h.

PRESBYTERE GARCHE - KOEKING :

6, rue de la Peupleraie 57100 THIONVILLE - GARCHE

Permanence : le vendredi de 17h à 18h - Tél/fax : 03 82 54 34 67

PRESBYTERE SAINTE ANNE :

17 rue Perdrix 57100 THIONVILLE Tél/fax : 03 82 54 22 32

Permanences : au presbytère le jeudi de 10h00 à 11h45 - à l’église,

le samedi de 17h30 à 18h30 avec possibilité de confession individuelle.

Partager cet article
Repost0