Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 19:05

Partir... et revenir

 

Pourquoi rester quand on peut partir

Un jour arrive où on en rêve tous

Partir et mûrir, partir ou mourir

Par ciel orageux ou par temps doux

 

Partir... comme l'enfant prodigue

 

Même lieu, même toit, mêmes gens

Ça nous lasse quand l'envie nous laisse

Et que l'assez devient étouffant

Qu'un amour, ça arrive, nous blesse

 

Partir... comme l'enfant prodigue

 

Mais la vie est souvent de cendres

Et nos rêves mêmes, un carême

La musique s'en fait dure à entendre

Et le chemin retour pas toujours le même

 

Revenir... comme l'enfant prodigue

 

Revenir est toujours un saut dans le vide

Plus personne peut-être nous attend

Béant de néant nous avalant impavide

Revenir, risque que l'on gagne combattant

 

Revenir quand même...

Comme l'enfant prodigue

 

Car c'est un amour qui nous attend

Une patience qui espère, ouverts les bras

Et si c'est lui notre prétendant

C'est toujours un festin de veau gras

 

Alors revenir... quand même

Oser revenir, comme l'enfant prodigue

 

                               Léonard

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 19:00

14 mars 2010 - 4ème dimanche de Carême C

Edito

« Un homme avait deux fils ! » …

 

Le plus jeune est pris par la frénésie de vivre, de s’éclater, de connaître d’autres horizons, de connaître la liberté !

L’aîné au contraire reste à la maison, bien sagement. Il est sérieux, travailleur, sans problème sans reproche…

Cependant Dieu préfère  le cadet, comme souvent dans la bible. Il bouleverse les plans, culbute les certitudes. Il est rempli de paradoxe :

Si je le prie, il est absent ! Si je l’ignore, il me cherche ! Quand je le fuis, il me trouve ! Si je l’accueille, il me demande davantage…

Le drame de l’aîné, celui qui se déclare juste et qui se met d’emblée du bon côté, a sans doute le plus de difficultés à se mettre en cause. Généreux, travailleur, dévoué, il ne voit pas en quoi il pourrait être appelé à changer. Il vit sans cesse dans la proximité de son père. Mais ce n’est pas pour autant qu’il le connaît bien. « Toi mon enfant, tu es toujours avec moi ! » Mais tu n’as pas vu tout l’amour dont tu étais aimé !

 

Cette parabole des deux fils, tous deux pécheurs, mais d’une manière différente, nous rappelle en fait  la nécessité de nous convertir…

Croyants, nous avons sans doute vécu depuis l’enfance dans la proximité de Dieu, mais notre foi n'est-elle pas devenue routinière?

Sommes-nous encore capables d’apprécier, que Dieu est toujours là à nous attendre et à nous offrir son pardon quand nous savons reconnaître nos limites et nos faiblesses !

Mais quelle joie de nous savoir pardonnés !

                                                                                                                                 André SPANG

 

 

Télécharger le bulletin paroissial  :  ICI


 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 09:18

Dimanche 7 mars 2010 - 3ème dimanche de Carême C

 

Edito

Le flambeau de l’espérance

 

« Le chemin est long, il sera difficile. Nous avons besoin de la prière, de beaucoup de prières; non pas de celles qui accusent Dieu de nous avoir puni pour nos fautes; non pas de services religieux qui profitent de la misère de notre peuple pour l'attirer dans nos assemblées, non pas d'un culte qui entretient la peur mais d'une prière d'un enfant à son père, d'une prière éclairante et révélatrice sur ce que nous devons faire. »

Le message de l’évêque et des prêtres du diocèse des Cayes en Haïti, le 25 janvier dernier, est pour nous un rappel et un guide pour notre lecture de l’évangile de ce dimanche.

Le rappel de l’interprétation par Jésus lui-même des événements tragiques de son époque. Il écarte toute récupération religieuse et refuse qu’on attribue à Dieu les malheurs du temps. Cela d’autant plus, comme nous le voyons aujourd’hui en Haïti et ailleurs, que souvent les hommes sont les responsables de ces malheurs ou de leurs conséquences par leur égoïsme ou leur négligence.

Ce message est également un guide pour lire ces événements. Là encore le drame que traverse Haïti nous éclaire. Qui, avant le tremblement de terre, avait pris au sérieux les voix des quelques spécialistes qui annonçaient un prochain séisme ? Et, pour revenir en France et à la tempête récente sur la côte atlantique, qui a eu le courage de s’opposer à la construction de pavillons en zones inondables ? Tant d’intérêts financiers immédiats se conjuguaient ! Il est facile, après coup, d’accuser le ciel, la terre, Dieu ou le destin !

Dans l’avertissement qu’il nous lance en ce dimanche, Jésus cherche à éveiller nos consciences aux conséquences de nos actions et de nos omissions : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux ! » Il nous appelle à être cohérents : nous sommes responsables des conséquences de nos choix, qu’ils soient actifs ou passifs !

Ces paroles seraient désespérantes si Jésus en restait là. Heureusement Dieu a pour nous la confiance du vigneron pour son figuier stérile : « Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. » Le temps du Carême s’offre à nous comme le temps du oui courageux à un Dieu « lent à la colère et plein d’amour ». Dans le labyrinthe des opinions contradictoires, à l’écoute des cris de nos frères, il nous oriente vers ce que nous devons faire. 

Jean GANTZER

 

 

 

 

 

I NVITATION :

 

L'Antenne Sociale Diocésaine propose une formation :

 

« LE SURENDETTEMENT :

PROCÉDURES et

RÉPERCUSSIONS PASTORALES »

Samedi 13 mars 2010

de 09 H 00 à 12 H 00 à METZ

Centre Paroissial  de la

Grange aux Bois,

Rue du Nid de Sogne

Cette formation s'adresse aux membres de conseils pastoraux, membres d’équipe d'animation pastorale, personnes assurant une responsabilité d’accueil dans les communautés chrétiennes, personnes assurant des permanences dans les presbytères, personnes confrontées à l’accompagnement de personnes en difficulté, acteurs dans les services de la solidarité, et plus largement toute personne interpellée par le problème que représente le surendettement.

Départ 8h15 du presbytère Notre Dame de l’Assomption, 37 avenue de Guise,

en covoiturage

http://fr.mappy.com/#d=Rue+du+Nid+de+Sogne%2C+Metz&p=map


 

Vous pouvez télécharger le bulletin paroissial :    ICI

Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 12:56

Mon dernier péché

 

Il était une fois un fumeur

Chantant qu’il était d’humeur

D'arrêter de fumer pour toujours

Qui jeta le cigare par ce tour

 

Je le retrouve le lendemain

Un mégot fumant à la main

Il aurait humé la fumée

Sa résolution n’avait pu résister

 

Il jeta le mégot et fit entendre

De ne plus jamais s’y laisser prendre

Mais un mégot fuma après l’autre

Et l’habitude reprit la cote

 

A ce fumeur repentant

Est pareil le pécheur pénitent

Il promet à Dieu et à ses saints

Que fuir le péché lui sera refrain

 

Gourmand renonce à gourmandise

Mais quand passe une friandise

Il se fait chasseur de mouches

Et l’eau lui monte à la bouche

 

La prière ne sort mais monte au cœur

Pour une seule fois, Permets Seigneur

Ce sera la dernière jusqu’à ma mort

Que je recommencerai encore

 

Et le coléreux en fait de même

Mais il trouve toujours qui s’amène

L’énergumène méritant sa colère

Demain c’est sûr sera une autre ère

 

Ainsi en est-il presque toujours

De Don Juan faisant la cour

De l’avare fermant sa main

De l’envieux devant des riens

 

Fumeur jetteras-tu le mégot

Oui ! n’a pas changé mon credo

Mais quand le feras-tu vraiment

Demain sera le meilleur moment

 

Mon dernier péché sera pour l’été

Et l’hiver passe et le printemps

Et nous rattrape encore l’été

Sans que nous ayons jamais bougé

 

A demain toujours est remis

Le pas jamais franchi

Dieu n’est-il pas le patient

Qui dit qu'on a pas le temps

 

Nous attendrons un peu dit Dieu

Fond d'abîmes miséricordieux

Le temps de mettre du fumier

Et qu'il porte du fruit espérer

 

                                                     Léonard

Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:06

TRANSFIGURATION

 

Visages transfigurés mais voilés de pâleur

Visages défigurés mais promis à l'éclat

Figurés de masques cachant la splendeur

Vous attend éternelle la beauté d'un pas

 

Le pas du courage qui gravit la montagne

Haletant le souffle coupé le cœur qui bat

Le pas de l'espérance regardant le crucifié

Contemplant en l'opprobre le signe de la foi

 

Au Seigneur alors osez-la, osez la question

Creusez le sens, creusez la transfiguration

Un moment, envisagez la résurrection

Pendant que vous contemplez la passion

 

Vous avez tout compris

 

De tout homme le fait est connu

Une chose de négligée aujourd’hui

Qu'on revoit demain qui luit

Et on se dit si je savais

 

Nous avons tous un jour refusé une main

Qui ne demandait rien que du pain

Après nous l’avons revue manquant de rien

Et on s’en est mordu le doigt!

 

Quand on a manqué d’arroser une graine

Mais qu’elle germe et porte fruit dans la peine

En s’arrachant quelques gouttes dans la plaine

Qu'on se dit j’aurais pu quand même !...

 

 

Ainsi passons-nous tous sous la croix

Regard perdu, espérance morte,

cœur vide de foi

Et quand au matin ressuscite le Roi

On s’est écrié, ah ! c’était donc vrai ?!

 

Et vient un jour le temps de réaliser

Que la plus anodine de nos réalités

Que le plus ennuyeux des frères rencontrés

Etait un visage, un transfiguré défiguré

 

Et vient un jour le temps de voir et sentir

En toute chose la transfiguration mûrir

Et même devant les horreurs s'arrêter

Et comme Pierre sur la montagne s'écrier

 

Il est bon que nous soyons ici

 

Léonard  Delamour  KATCHEKPELE

Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 13:48

Dimanche 28 février 2010 - 2ème dimanche de Carême C

 

 

Edito

Citoyens du ciel

 

 

Il ne faut pas beaucoup d'effort pour constater les allusions directes ou non que les lectures de ce dimanche font à la terre. Dans la première lecture, Dieu fait une alliance avec Abraham à propos d'une terre promise en héritage. Mais remarquez que jamais sa descendance ne la possédera vraiment. Abraham l'habita un temps et bientôt dut la partager avec son neveux Lot ; Jacob la quittera à nouveau avec sa douzaine de progéniture pour l'Égypte. Moïse mettra le peuple en marche pour la terre promise, mais le temps des fastes de David et Salomon cède bientôt le pas à la déportation à Babylone, terre étrangère; et lorsque le peuple put rentrer chez lui, bientôt les Grecs puis les Romains les envahirent avant qu'ils disparaissent comme peuple en l'an 135. Où était-elle donc cette fameuse terre promise ?

Dans la deuxième lecture, Saint Paul semble nous l'indiquer : il n'y a aucun intérêt à tendre vers la terre, dit-il ; « nous sommes citoyens des cieux » ! Et dans l'évangile, Jésus conduit ses disciples à contempler une frange de la beauté de ce ciel dont ils sont citoyens. Ébloui, Pierre veut y rester, y construire des tentes ! Mais Jésus lui indique où est la vraie voie: redescendre vers la terre. Car la terre est à nous, mais sans l'être vraiment ; et le ciel est à nous, sans l'être vraiment non plus: notre condition en fait, c'est d'être, tendus, en marche vers... La citoyenneté céleste n'est pas une citoyenneté « acquise » mais « promise » et promise seulement à ceux qui savent habiter la terre !

Un petit texte du IIème siècle, sans doute l'une des plus belles pièces de littérature chrétienne l'illustre admirablement :

« Les chrétiens ne se distinguent pas des autres hommes ni par le pays, ni par le langage, ni par les vêtements. Ils n'habitent pas des villes qui leurs soient propres, ne se servent pas d'un dialecte extraordinaire... Ils se conforment aux usages locaux tout en manifestant les lois vraiment paradoxales de leur république spirituelle. Toute terre leur est une patrie et toute patrie une terre étrangère... Ils passent leur vie sur la terre, mais sont citoyens du ciel... Et si noble est [ce] poste que Dieu leur a assigné qu'il ne leur est pas permis de le déserter »

(A Diognète, chapitre 5).

Oui, pas permis de déserter ! Car c'est une erreur de croire que le ciel nous comblera et de nous désintéresser de la terre; comme c'est une erreur de négliger le ciel sous prétexte que la terre nous suffit. À Abraham, Dieu dit « Va ! »; à Moïse, « Va ! »; et Jésus à ses disciples, « Allez ! » Eh bien, en marche! et sur notre route vers cette patrie, semons ici-bas les fleurs de l'espérance : la terre n'est pas loin du ciel et ce sont nos joies humaines et nos amours vécus à fond qui feront l'éternité. Bon temps de carême !

 

Léonard  Delamour  KATCHEKPELE 



 Télécharger le bulletin  paroissial  :    ici

 
Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 13:31
  


HORAIRES DES MESSES DE LA COMMUNAUTE DE PAROISSES DE  LA SAINTE FAMILLE
 


 

SAINTE ANNE

NOTRE DAME

MANOM

GARCHE

KOEKING

6/7 Mars

3° Dim. Carême

18H

Avec la présence des  catéchumènes

10H30

Jean

Messe des Familles   

Avec baptêmes de 5 enfants

10H30

 

9H15

 

13/14 Mars

4° Dim. Carême

18H

 

10H30

 

9H15

 

 

9H15

 

20/21 Mars

5° Dim. Carême

CCFD

18H

 

18H00

Messe des jeunes

10H30

 

9H15

 

 

27 Mars

Rameaux

28 Mars

18H00

Enfants

 

(Heure été) 10H30

 

 

9H15

 

10H30

 

 

1 Avril

Jeudi Saint

20H00  Cène de notre Seigneur Jésus-Christ à Notre Dame

2 Avril

Vendredi Saint

10H00  à VOLKRANGE pour tous les enfants de l’archiprêtré Chemin de Croix

20H00 bord de Moselle jusqu’à Manom Chemin de Croix

2 Avril

Vendredi Saint

10H00

Office Passion

12H Jeûne et prière   -   ACAT
15H   Office passion

15H

Office passion

18H

Office passion

15H Chemin de Croix  médité

3 Avril

Samedi Saint

21H00 Veillée Pascale présidée par Mgr Pierre Raffin, pour les 250 ans de l’égliseSt Maximin Baptêmes des  4 catéchumènes: Hélène BOUR, Lila DILLMANN, Céline GELGON,Audrey MICOTTIS

4 Avril

PAQUES

 

10H30

 

9H15

 

10H30

 

9H15

 

10/11 Avril

2ème de Pâques

18H30

(Heure été)

10H30

 

9H15

 

 

9H15

 

17/18 Avril

3ème de Pâques

18H30

 

10H30

 

 

 

9H15

 

 

24/25 Avril

4ème de Pâques

18H30

 

10H30

 

9H15

 

 

 

 

1/2 Mai

18H30

 

10H30

 

 

Messe des familles

Enfants  Ste Anne et Garche

10H30

 

 

8/9 Mai

18H30

10H30

9H15

 
9H15
Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 23:20

Mgr Pierre Raffin à Cathédrale St Etienne de Metz ce dimanche matin vient d'appeler au baptême, par le rite de l'Appel décisif* 20 jeunes adultes du diocèse de Metz. Ces adultes qui se préparent au baptême sont appelés catéchumènes. Ils seront baptisés le 3 avril à la Veillée Pascale dans les différentes paroisses dont ils sont originaires.

     
      Hélène BOUR

Lila DILLMANN

Céline GELGON

Audrey MICOTTIS

Seront baptisées le 3 avril 2010 à l'Eglise Saint Maximin à Thionville à la Veillée Pascale à 21h00.


Voir les photos de la célébration de dimanche 21 février à la cathédralede Metz

 

 

*Appel décisif

C’est au terme du temps de catéchuménat qu’est célébrée l’étape rituelle de l’initiation chrétienne appelée l’appel décisif. L’appel est considéré «comme charnière de la préparation baptismale. Il est le rite dans lequel les catéchumènes dont la foi a été reconnue suffisamment mûre sont admis à particper aux sacrements de l’initiation chrétienne au cours des prochaines fêtes pascales.


5 autres adultes sont en préparation de baptème pour 2011 sur Thionville

Si vous sentez le désir de faire cette démarche vous pouvez contacter le presbytère Notre Dame de Thionville  Tél 03 82 53 25 81 ou Saint Maximin Tél 03 82 54 36 06


Partager cet article
Repost0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 15:16

Arrière ! Satan.

 

Evangile du 1er dimanche de Carême.

 

Méditation

 

 

Un jour, il avait multiplié les pains

Car les gens avaient vraiment faim

Et on était prêt à le faire monarque

Mais avant l’aube il avait pris la barque

 

Au pain et à l’eau on ne peut résister

Quand quarante jours et nuits on a jeûné

Le Diable avait pour coincer idéale la pince

Coller Jésus, il savait ce n’était pas mince

 

De sa bouche, il énonce le manège

Par lequel l’humanité il assiège

Que sous la croix on dira autrement

Si tu le peux, montre-toi puissant

 

Si c’est possible on doit le faire

Même tirer du pain des pierres

Même des autres s’enrichir au dépens

Même toujours régner en opprimant

 

Et le Tout-Puissant à l’épreuve est mis

Et on se dit et se redit toujours tant pis

Pour gagner l’univers on vend son âme

Quand la corruption devient une arme

 

Mais ont changé du jeu les règles

Qu’ignore encore le Malin espiègle

Le Verbe dit qu’on ne vit plus seulement de pain

Et bienheureux ceux qui ont soif et faim

 

Le Malin connaît bien les Ecritures

Mais les cite d’une manière pas très sure

Jésus répond à chaque foi il est écrit

Et le diable se surprend d’être surpris

 

De nos gloires c’est le passage en revue

Le ventre, l’orgueil et le pouvoir c’est connu

Sont la fontaine des grandes bavures

Pourtant tous s’en veulent donner l’allure

 

Quelqu’un y renonce aujourd’hui

La tentation est là quand il y a des si

L’amour de Dieu c’est oui ou non

C’est à ce chemin qu’il donne un nom

 

Pour ce carême le chemin est tracé

Pour toute la vie l’appel est lancé

Pour toujours la force est donnée

Arrière Satan ! de fort clamer.

 

 

Léonard Delamour KATCHEKPELE
Partager cet article
Repost0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:11

Carême 2010. Partage des mails reçus.

 

Tiens, un mail dans la boîte !                                               

Expéditeur : Joël

C’est qui, Joël ?

Ah oui, le prophète  de l’ancien testament !

Voyons le message :

« Revenez à moi de tout votre cœur » (Joël 2, 12)

Il envoie ça de la part de Dieu, je suppose…

Qu’est-ce que je fais ?

Répondre, transférer, enregistrer ou supprimer ?

Je ne vais quand-même pas le supprimer,                                       

Je l’aime bien, Dieu.

Allez, j’enregistre…

 

Tiens, un autre mail :

Expéditeur : David

Ah, c’est vrai, il a écrit des tas de psaumes.

Qu’est-ce qu’il dit ?

« Donne-nous Seigneur un cœur nouveau

Mets en nous Seigneur un esprit nouveau » (Ps 50)

Ah, il m’agace, lui…

Est-ce que j’ai envie de changer ?

Ah, il ajoute quelque chose :

« Rends-moi la joie d’être sauvé »

C’est vrai que j’avais perdu cette joie-là…

Alors, je fais « Répondre »

Salut David,

Je suis d’accord avec toi

Je m’associe à toi pour demander de récupérer cette joie d’être sauvé

Parce que souvent, j’ai plutôt une tête de déterré

 

Un troisième mail !

Ca vient de Paul !

Message groupé : il écrit aux Corinthiens (2 Cor 5)

« laissez-vous réconcilier avec Dieu »

Bein ! C’est à peu près le même message que Joël…

Je le sais déjà qu’il faut me réconcilier avec Dieu..

Je ne suis pas fâché avec lui, mais ça fait tellement longtemps…

Bon… supprimer, puisque je le sais déjà

 

Un dernier message :

Matthieu.

Faites l’aumône, jeûnez, priez, mais tout cela discrétos…

N’allez pas le dire à tout le monde !(Mat 6)

 

Ben oui, c’est le carême,

Ce sont les 3 recommandations de l’Eglise pour nous rapprocher de Dieu :

Partager, jeûner pour penser davantage à Dieu et lui offrir nos efforts, prier.

Ca vaut le coup ce message, je transfère à tout mon carnet d’adresse

 

Il me reste juste un petit message à faire à Dieu

 

Cher Dieu

Bien reçu le message de tes amis Joël, David, Paul et Matthieu,

OK pour tout, mais il faut que tu m’aides 

 

Partager cet article
Repost0