Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:05
Aïd el Kebir

Ce dimanche 6 novembre les musulmans ont célébré l'Aïd el Kebir ou AÏd el Adha, la fête qui marque la fin du pèlerinage à La Mecque.
A cette occasion, Mgr Santier et le Père Christophe Roucou ont envoyé un message à tous les musulmans :

 

 

 

LOURDES, le 5 Novembre 2011

 

 

Chers amis musulmans,

 

Très bonne fête de l’Aïd El Kebir !

En ces jours où vous célébrez la Fête du sacrifice, l’Aïd el Adha, en commémoration du geste d’Abraham, Ibrahim, père dans la foi des croyants juifs, chrétiens et musulmans, nous tenons à vous adresser nos meilleurs vœux, depuis le sanctuaire de Lourdes où les évêques sont réunis pour leur assemblée d’automne.

Nous le faisons avec d’autant plus de joie que la semaine dernière dans de nombreuses villes de France des croyants, chrétiens, juifs et musulmans se sont retrouvés ensemble au moment où le pape Benoît XVI réunissait, à Assise, des représentants de toutes les religions pour une Journée de prière et de réflexion commune pour la paix dans le monde.

Nous nous réjouissons d’avoir pu ainsi donner ensemble le signe que les croyants peuvent unir leurs efforts pour servir la paix et la justice alors que certains répandent la thèse qu’elles sont cause de violence et de guerre.

Nous demandons à Dieu son aide afin que, dans notre pays, nous sachions ensemble prendre les initiatives qui font reculer la peur, que nous puissions nous montrer solidaires des peuples qui sont sur des chemins nouveaux pour acquérir leur dignité et leur liberté. Nous souhaitons que partout les droits des personnes à la liberté de conscience et de culte soient également respectés pour tous. 

Nous prions Dieu, Seigneur des univers et Père miséricordieux de l’humanité entière, pour qu’Il convertisse nos cœurs et fasse de nous, les uns et les autres, des artisans de paix et de justice.

Nous implorons Sa bénédiction sur vous et vos familles.

Bonne fête,

 

Mgr Michel Santier, évêque de Créteil, président du Conseil pour les relations interreligieuses

P. Christophe Roucou, directeur du Service national pour les Relations avec l'Islam, S.R.I.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 12:18

Rappel

  

Mardi 8 novembre à 20h30 au Beffroi

Jean François Bour, dominicain, originaire de Moselle. Il est adjoint du directeur du Service national de l'épiscopat pour les relations avec l'Islam. Il a passé 10 ans en Egypte à l'Institut dominicain du Caire

Le dialogue interreligieux

« Le dialogue inter-religieux est aujourd'hui une nécessité vitale. » (Benoît XVI) L'engagement du pape est sans hésitation alors même qu'il défend avec ténacité la liberté religieuse et la nouvelle évangélisation. 25 ans après la rencontre d'Assise où de nombreux chefs religieux dont Jean-Paul II prièrent pour la paix, beaucoup de questions se posent cependant : sommes nous capables d'articuler dialogue et témoignage ? Le dialogue et l'estime pour la "foi" des autres croyants sont-ils toujours faciles et évidents? Quelle pâque exigent-ils du chrétien? Quelle responsabilité et quelle espérance contiennent-ils?

 

Mardi 24 janvier à 20h30  au Casino Municipal

Jacques Goetschel, professeur agrégé de philosophie au lycée Jean Monnet à Strasbourg. Il assure des conférences sur la pensée juive dans le cadre des amitiés judéo-chrétiennes.

Le peuple juif et les temps messianiques

De quoi parle-t-on au juste? Les deux attentes ou tentatives du Messie, Joseph et Juda. Pourquoi deux messies ? Question de filiation et de succession, d'universel et de particulier. Les temps messianiques sont l’accomplissement du projet divin de la création, c'est une question d'engendrements et de rédemption de la condition humaine. Le Messie : oui, mais demain !

 

 

LE GROUPE DES AMITIES INTERRELIGIEUSES DE THIONVILLE

(juifs, musulmans, catholiques, protestants)

organise 3 conférences sur les thèmes suivants :

-  Naissance et initiation à la vie, Mercredi 23 Novembre 2011

-  Mariage,Lundi 27 février 2012

-  Funérailles, Mercredi 30 mai 2012

Elles auront lieu à 20h00 à la salle Albert Schweitzer,

à côté du temple.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:59

Le Projet Global de Catéchèse.

A été promulgué dimanche 23 octobre par notre Evêque à la cathédrale. Lire ci-dessous.

Chaque communauté de paroisses dimanche 27 novembre, est invitée à célébrer une messe unique pour accueillir localement ce projet et proposer une catéchèse intergénérationnelle pour vivre un temps fort de partage de la parole de Dieu.

Nous vous proposons de vous inscrire pour cette journée. Voir la fiche d’inscription page 4.

 

L’ÉVÊQUE DE METZ    aux Catholiques de Moselle

Chers frères et sœurs,

J’ai la joie de remettre à l’Eglise de Moselle le Projet Global de Catéchèse que je viens de promulguer ce 23 octobre 2011 à la cathédrale. Il permet de concrétiser l’orientation catéchétique demandée par les évêques de France en 2005 à Lourdes en tenant compte de la réalité pastorale spécifique de notre diocèse.

A la suite du rassemblement Ecclesia 57, le Projet Global de Catéchèse veut stimuler les catholiques de Moselle à vivre l’annonce de l’Evangile dans la collaboration et la complémentarité de tous.

Ce projet doit nous permettre de renforcer la communion dans l’Eglise diocésaine. Il identifie les grands défis de la catéchèse qu’aujourd’hui nous avons à relever ensemble. Il nous stimule dans nos missions respectives. Il nous encourage à être responsables de l’annonce de la foi qui nous fait vivre.

Par la réception de ce projet, l’Eglise de Moselle répond concrètement à l’invitation du Seigneur : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples… Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ».

Au nom du Seigneur, je vous envoie, vous les prêtres et les diacres, les responsables de services diocésains, les équipes d’animation pastorale, les animateurs laïcs en pastorale, les catéchistes, intervenants et professeurs d’enseignement religieux, les parents, les acteurs de la vie ecclésiale et tous les catholiques de Moselle.

Travaillez ce texte, faites-le connaître, mettez-le en œuvre avec l’aide du Service Diocésain de la Catéchèse, du Catéchuménat, et de l’Enseignement Religieux. Notre Eglise y trouvera un dynamisme nouveau et la joie de porter ensemble cette belle mission : nous sommes tous responsables de l’annonce de la foi à tout âge et en tous lieux !

fr. Pierre RAFFIN, o.p.

évêque de Metz 

 

Communauté de Paroisses de la

Sainte Famille

27 novembre 2011 (1er dimanche de l'Avent) 


 

Catéchèse intergénérationnelle

La catéchèse tout au long de la vie

Dans le cadre de la promulgation du Projet Global de Catéchèse, notre Evêque nous invite à une journée communautaire de partage le27 novembre 2011.

En ce qui concerne notre communauté, nous vous proposons le programme suivant:

10 h 30: messe communautaire à l'église Notre-Dame de Thionville

12 h 15: repas pris en commun au Foyer des Jeunes Travailleurs, 2 rue Mermoz à Thionville  à côté de la piscine (voir coupon ci-dessous)

13 h 30– 15 h 30: partage autour de l'expérience de foi de Marie.

 

______________________________________________

 

Inscription au repas du dimanche 27 novembre 2011

Coupon à compléter et à remettre au plus tard le 17 novembre 2011

à la fin des messes ou au presbytère Notre-Dame de Thionville

 

Menu: Crudités, Sauté de veau-légumes-tagliatelles, fromage, tarte, café, boisson

Prénom Nom:                                                   Tél – Mèl:

 

Adultes: 10 €  x   Nombre de personnes    ...           =....

Enfants: 5.50 €   x Nombre d’enfants         ………           =…………

                                                                                                                      Total:   ....  

 

Si paiement par chèque, libeller à l’ordre de Paroisse Notre Dame


 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 19:55

6 novembre 2011-32ème Dimanche Ordinaire - A

Edito

‟GARDE TA LAMPE ALLUMEE!


Encore une histoire de noce ratée!

Il y avait déjà celle où les invités ne venaient pas, puis celle où l’un des convives s’était fait éjecter parce qu’il n’avait pas l’habit, et aujourd’hui on manque d’huile pour éclairer la salle des noces, et cela  par la faute du marié qui est en retard!

Mais où donc est la mariée?

Jamais elle n’apparait! Mais les auditeurs le savent, eux qui avaient lu la bible sur les genoux de leur maman : la mariée, c'est le peuple d'Israël, et aujourd’hui, le nouveau peuple de Dieu, l'humanité toute entière!

L’époux? Son cri a déjà déchiré la nuit de Bethleem; mais on attend qu’il vienne à nouveau déchirer la nuit de l’histoire…

Aujourd’hui, il tarde encore… Que d’hommes, de femmes, de jeunes, sont encore dans la nuit! Nuit de la misère et du désespoir,de la foi !

Il nous faut patienter, en puisant dans les réserves de la foi de notre peuple, l'huile nécessaire pour cette attente, faire de notre attente une attente active, pour éclairer notre nuit et nous aider à chercher sa présence toujours voilée.

Creusant en nous le désir, elle nous fera sortir, sortir de nous-mêmes, pour aller à sa rencontre, et repartir avec lui… oui, garder la foi. et l'espérance, la renouveler en  puisant dans l'Ecriture ou dans la foi de notre peuple. Puisons pour notre attente ! Et gardons nos lampes allumées!

Et  lorsqu’il viendra, cette fois-ci, la noce réussira!

 

André SPANG

 

 

  CONFERENCE  CHRETIENNE «dialogue  interreligieux»

Jean François BOUR

Dominicain, adjoint du directeur du Service national de l'épiscopat pour les relations avec l'Islam animera une conférence

Mardi 8 novembreà 20h30

au Beffroi, Thionville.

«dialogue interreligieux est aujourd'hui une nécessité vitale.» (Benoît XVI) L'engagement du pape est sans hésitation alors même qu'il défend avec ténacité la liberté religieuse et la nouvelle évangélisation. 25 ans après la rencontre d'Assise où de nombreux chefs religieux dont Jean-Paul II prièrent pour la paix, beaucoup de questions se posent cependant : sommes nous capables d'articuler dialogue et témoignage ? Le dialogue et l'estime pour la "foi" des autres croyants sont-ils toujours faciles et évidents? Quelle pâque exigent-ils du chrétien? Quelle responsabilité et quelle espérance contiennent-ils?

 

 


SACREMENT DES MALADES

L’équipe SEM, Service de l’Evangile auprès des Malades invite les personnes âgées et les malades à recevoir le sacrement des malades au cours de la messe

Ce dimanche 6 novembre à 15h00 en l’église Notre Dame de Thionville. Cette célébration  sera suivie d’ un goûter . 

 

ANNONCES DU DIMANCHE 6 NOVEMBRE AU DIMANCHE  13 NOVEMBRE 2011



NOTRE DAME

 

Dimanche 6 novembre

10h30 - MESSE 

Défunts famille CHARFF. 

Dino MANCINI et ses parents. 

Familles MARIOTTI-PERLOT-BARBILLON.   Epoux CUISINIER-DESALME et leurs enfants.   Marguerite CAVELIS. Armand PERRIERE 

Marie-Thérèse FISCHER. Pierre METRICH

Janine  SCHANNE anniversaire.

Nous prions également pour 

Pierre-Emmanuel ERHARD

que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu cette semaine.

15h00 - MESSE et Sacrement des malades suivi du partage d’un goûter.

Lundi 7 novembre

10h00 - Enterrement Claude BERVILLER

20h15 - Réunion de l'équipe des  lecteurs au presbytère.

Mardi 8 novembre

14h30 - Rencontre MCR au presbytère.

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE

Angela VALENZA et Margherita DAPRILE. 

Jean-Paul CORDEL et Albertine et René DONVAL.  Intention particulière.

41ème anniversaire de la mort du Général de Gaulle. 

20h15 - Réunion des animatrices de messe, presbytère.

Mercredi 9 novembre

10h30 - Rencontre des enfants de la 1èrecommunion de Manom et Notre Dame.

20h15 - Exercices Ignatiens à la chapelle.

Vendredi 11 novembre

18h15 - MESSE

Dimanche 13 novembre

10h30 - MESSE 

Jean MORIZE et Hélène PELTIER.

 Famille HUN-ROCH.  Marie -Jeanne MATHIS. 

Famille PUCCIO-BAUZIN. 

Marie-Rose THOMAS.

 

 

 

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 5 novembre

14h30 - Réunion de la communauté «et Lumière» salle Jean XXIII.

18h00 -  MESSE

Janine SCHANNE.  Lucien PRETEUX.  Familles BURGUN-ZINS-LANG.

La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.

Lundi 7 novembre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

Mercredi 9 novembre

10h00 - Rencontre des enfants de la 1ère communion, salle Jean XXIII.

Jeudi 10 novembre

9h00 - MESSE

Samedi 12 novembre

18h00 -  MESSE des familles pour Garche et Sainte Anne

Octavie et Alexandre BOLIS.

Famille DAMIANI.

 

 MANOM

 

Mercredi 9 novembre

9h30 - MESSE

Dimanche 13 novembre

10h30 - MESSE des familles

Familles BRONQUARD - JOYEUX - STEPHANY.  Amélie BETTEMBOURG. 

René, Jérémy, Marie et Marcel SCHWEITZER

Nous prions également pour

Simone WEINSBERG

que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu cette semaine.

 

GARCHE

 

Dimanche 6 novembre

9h15 - MESSE 

Famille MOSCHETTA.  Henriette BECK. 

Défunts du Conseil de Fabrique.

Lundi 7 novembre

20h00 - Atelier bible au presbytère.

Vendredi 11 novembre

9h00 - MESSE

 

 

KOEKING

 

Dimanche 13 novembre

9h15 - MESSE

Famille DUC-CONRADT-STAR. 

Famille VATRY- SCHMITT. 

Lucie et Albert TERVER et les défunts de la famille.   Action de grâces.

 

 

-----------

 

Cette semaine nous avons accompagné  dans  la Paix de  Dieu : 

A Notre Dame :

Pierre-Emmanuel ERHARD

A Manom : Simone WEINSBERG

Nous exprimons notre compassion à leurs familles en deuil

 

 

Calendrier liturgique

 

Dimanche 6 novembre :

32ème Dimanche ordinaire

Mercredi 9 novembre :

Dédicace de la Basilique du Latran

Jeudi 10 novembre :

Saint Léon le Grand

Vendredi 11 novembre :

Saint Martin de Tours

Samedi 12 novembre:

Saint Josaphat

Dimanche 13 novembre :

33ème Dimanche ordinaire

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 21:47

30 Octobre 2011 - 31ème Dimanche Ordinaire – A

Edito

Un seul Père !

 

«Ne donnez à personne sur la terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux». On trouve déjà cette phrase dans la révélation biblique du Premier Testament où des prophètes comme Isaïe (63) ou Malachie l’avaient déjà proclamé : «nous, le peuple de Dieu, n’avons-nous pas tous un seul Père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ?» (Mal 2,10). Mais, avec l’incarnation du Fils unique de Dieu, éclate et se révèle la plénitude de la vérité. Ce Fils unique en effet rassemble en lui tous les êtres pour lui (Col 1,20). Nous devenons dès lors fils dans le Fils (Ga 4,6). Littéralement : enfants adoptifs et cohéritiers du Christ (Rm 8,14-17). En Jésus, Dieu le Père nous a aimés comme un fils, ne nous faut-il pas, comme fils, nous aimer les uns les autres ? Pour témoigner du Père, être vraiment «ère», en actes plus qu'en paroles. En tant que baptisés, nous sommes appelés à proclamer l'Evangile, à ce que notre «» soit harmonisé avec notre «», appelés à témoigner par toute notre vie de l'unique paternité de Dieu, à porter les fardeaux les uns des autres, à scruter les Ecritures et à vivre en témoins fidèles. Car en vérité, comme le dira St Paul, notre vocation nous « a appelés à une seule espérance, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; un seul Dieu et Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous, et demeure en tous » (Ep 4,4-6).

Si Jésus est si sévère à l'égard des Pharisiens et des scribes, c'est parce qu'ils se mettaient au centre de la communauté: ils imposaient aux autres leur volonté au nom de Dieu au lieu d'obéir à Dieu. Quand à nous, Jésus nous parle ainsi, pour nous révéler toute la profondeur du mystère de Dieu qui est le mystère de l'amour.

Cette année on a choisi pour thème pastoral:«ère, je proclame ta louange» (Mt 11, 25).

Efforçons-nous d’agir de façon à ce que notre faire reflète notre dire ainsi nous serons dignes d'être fils du Père.

                                                                                                      Louinet GUERRIER


 

 

 

EXPO VENTE D’ARTISANAT, MONASTERE ORTHODOXE DE MINSK EN BIELORUSSIE

 

Samedi 29 octobre à Sainte Anne à partir de 17h30 et après la messe de 18h30. Dimanche 30 octobre à Notre Dame Thionville à partir de 10h et après la messe de 10h30.

 

 

SACREMENT DES MALADES

 

L’équipe SEM, Service de l’Evangile auprès des Malades invite les personnes âgées et les malades à recevoir le sacrement des malades au cours de la messe dimanche 6 novembre à 15h00 en l’église Notre Dame de Thionville. Cette célébration sera suivie       d’un goûter .

 

 

LECTURE DES ACTES DES APOTRES

 

Le groupe de Christine FILSTROFF se retrouvera au presbytère, lundi 7 novembre 2011 à 14h15.

Invitation est faite à toute personne souhaitant rejoindre l’équipe autour de ces beaux textes de Saint Luc qui retracent le naissance de l’Eglise.

 

 

Le dialogue  interreligieux

 

Jean François BOUR

Dominicain, adjoint du directeur du Service national de l'épiscopat pour les relations avec l'Islam

Mardi 8 novembreà 20h30  au Beffroi, Thionville


 

ANNONCES DU DIMANCHE 30 OCTOBRE AU DIMANCHE 6 NOVEMBRE 2011

 

 

NOTRE DAME

 

 Dimanche 30 octobre

10h30 - MESSE 

Frédéric et Henri MORIN et Pierre JUNGER. Maria NOWAK- BEREZIUK. 

Famille KUNTZ - NEPPER - FRANTZ.  Francesca FILARDO et Christophe HOARAU.  Roland KUHN.

Salvatore et Maria Caterina POSCA et Giuseppe et Maria Thérésa FILARDO.

Hugo KAUFFMANN et sa famille.  Suzanne, Robert et Catherine NEIDHOFER. 

  Nous prions également pour :

- Armand BRABANT

- Anne SCHIRMER

que nous avons accompagnés dans la Paix de Dieu cette semaine.

11h30 - BAPTEME : Nathan FUCHS.

Mardi 1er novembre - Toussaint

10h30 - MESSE de la Toussaint

15h00 - Bénédiction des tombes au cimetière Saint François.

Mercredi 2 novembre - Défunts

20h00 - MESSE et prière pour les défunts de l’année.

Vendredi 4 novembre

17h00 - Exposition du St Sacrement et possibilité de confession individuelle

18h15 - MESSE

Francesca FILARDO. 

Dimanche 6 novembre

10h30 - MESSE 

Défunts famille CHARFF. 

Dino MANCINI et ses parents. 

Familles MARIOTTI-PERLOT-BARBILLON.  Marguerite CAVELIS. 

Epoux CUISINIER - DESALME et leurs enfants.   Armand PERRIERE.

Janine  SCHANNE anniversaire. 

15h00 - Sacrement des malades suivi du partage d'un goûter.

 

 

SAINTE ANNE

 

Samedi 29 octobre

18h30 -  MESSE

Les anciens du club du Viel Orme.  Familles CATTARUZZA - MARTINO - JACQUENOD.  

Roland PONNAVOY. 

Antonio DA COSTA, Maria et leur famille. Jean- Michel SCHAEFER. 

A NOTER : A partir du  5  novembre la messe du samedi soir sera célébrée à 18h00.

Lundi 31 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

18h00 -  MESSE anticipée de la Toussaint et prière pour les défunts de l'année.

Jeudi 3 novembre

9h00 - MESSE

16h15 - Atelier bible au presbytère.

Vendredi 4 novembre

17h00 - Répétition des chorales de Garche et Ste Anne, salle St Vincent.

Samedi 5 novembre

14h30 - Réunion du Groupe «et Lumière» salle Jean XXIII.

18h00 -  MESSE

La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.

 

 

 MANOM

 

Mardi 1er novembre - Toussaint

15h00 - MESSE de la Toussaint et prière pour les défunts de l’année.

La quête de ce jour est destinée aux frais de chauffage de notre église.

Mercredi 2 novembre - Défunts

MESSE de 9h30 supprimée

10h00  - Enterrement : 

Simone WEINSBERG

 

 

GARCHE

 

Mardi 1er novembre - Toussaint

15h00 - MESSE de la Toussaint, prière pour les défunts de l’année  et bénédiction des tombes au cimetière.

Mercredi 2 novembre - Défunts

9h15 - MESSE

Vendredi 4 novembre

9h00 - MESSE : Lucien TERVER et famille TERVER-BAUER.

Dimanche 6 novembre

9h15 - MESSE 

Famille MOSCHETTA.  Henriette BECK. 

Les membres défunts du Conseil de Fabrique.

 

 

KOEKING

 

Mardi 1er novembre - Toussaint

9h15 - MESSE de la Toussaint

 

 

Cette semaine nous avons accompagné  dans la Paix de  Dieu à Notre Dame :  

- Armand BRABANT

- Anne SCHIRMER

Nous exprimons notre compassion à leur famille en deuil.

 

 

Calendrier liturgique

 

Dimanche 30 octobre : 31ème Dimanche ordinaire

Mardi 1er novembre : Tous les Saints

Mercredi 2 novembre : Commémoration de tous les fidèles Défunts

Jeudi 3 novembre : St Martin de Porrès

Vendredi 4 novembre : Saint Charles Borromée

Dimanche 6 novembre : 32ème Dimanche ordinaire

———————————

COLLECTE NATIONALE DES  BANQUES ALIMENTAIRES

les 25 et 26 novembre 2011

Le Collectif Thionvillois d’Action Humanitaire (CTAH) organise une collecte de produits alimentaires non périssables, dans les grandes surfaces alimentaires de Thionville et Terville.

Devant la menace de voir réduire l’aide alimentaire provenant de l’Union Européenne (dont le lait, le beurre, les pâtes, etc…) nous devons être réactifs et compenser cette diminution par une augmentation des ressources locales, dont les collectes. Nous lançons donc un appel à toutes les bonnes   volontés pour nous aider.

(Permanences dans les magasins, tri et stockage des produits collectés.)

Contact : Monsieur Gérard    SCHANNE : 06 77 19 38 61

N.B. Ces produits collectés sont destinés exclusivement à des familles suivies par le Centre Communal d’Action Social (CCAS) de Thionville. 

 

 

Pour télécharger le bulletin paroissial 

 

Bonne fête de tous les saints.



 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 11:38

 Prière pour la paix à l'occasion du 

25° anniversaire de la rencontre d'Assise

 Ce soir mercredi 26 octobre à 20h00

Eglise Notre Dame à Thionville

37 avenue de Guise

 


Télécharger la prière pour la paix

 

 

pour le 25° anniversaire  d’Assise

 

 

 

 

Voir le dossier avec toutes les propositions, les prières :

 

 

http://saintefamille.over-blog.org/article-rencontre-d-assise-priere-a-notre-dame-thionville-87102468.html      

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 09:41

 

Le Projet Global de Catéchèse promulgué !

 

Ce dimanche 23 octobre, à la cathédrale St Étienne de Metz, le Projet Global de Catéchèse pour le diocèse à été promulgué par notre évêque, Mgr Raffin.

Voici quelques documents pour préparer la journée du 27 novembre prochain :

Pour les photos voir
http://sdccer57.fr/?p=1437
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 18:48

Rencontre d’Assise

«Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix»

 

Le Pape Benoît XVI va célébrer le 25ème anniversaire de la rencontre d’Assise.

Nous nous rassemblerons à l’église Notre Dame mercredi 26 octobre de 20h à 21h pour nous unir par la prière à cet événement.

Le groupe des amitiés interreligieuses vous invite à être attentive à cet événement, du 27 octobre à Assise, grand pas «sur le chemin du dialogue et de la fraternité, dans un monde en mutation rapide.»

 

« Faire mémoire de la rencontre d’Assise, 26 et 27 octobre 2011. »

Voir ce dossier destiné aux diocèses, paroisses, aumôneries et mouvements pour célébrer les 25 ans de l’événement d’Assise en répondant à l’appel du pape Benoît XVI qui souhaite que des initiatives locales accompagnent la veillée à Rome puis la journée au cours de laquelle il se rendra à Assise avec des invités, représentants toutes les traditions religieuses du monde

sur le thème « Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix  ».

 

Cliquez ici pour télécharger le document au format PDF >>  

voir aussi aussi après l'image

 

D’autre part dans le cadre des Conférences Chrétiennes de Thionville deux soirées sont organisées :

 

 

Le dialogue interreligieux

 Jean François BOUR

 Dominicain, adjoint du directeur du Service national de l'épiscopat pour les relations avec l'Islam

 Mardi 8 novembre à 20h30 au Beffroi.

 

 Le peuple juif et les temps messianiques

Jacques GOETSCHEL 

Professeur de philosophie. Intervenant dans les groupes des Amitiés judéo-chrétiennes.

Mardi 24 janvier à 20h30 au Casino Municipal

 

 

 

 

 

assise1986.png


« Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix »
25ème ANNIVERSAIRE DE LA RENCONTRE INTERRELIGIEUSE D’ASSISE (1986)



FAIRE MEMOIRE DE LA RENCONTRE D’ASSISE
Les 26 et 27 octobre 2011

 
« Celui qui est en chemin vers Dieu  ne peut pas ne pas transmettre la paix,
celui qui construit la paix ne peut pas ne pas se rapprocher de Dieu
 »
Benoît XVI


Document réalisé sous la responsabilité du Conseil pour les relations interreligieuses,
Conférence des évêques de France, 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris.



INTRODUCTION
de Mgr Michel Santier


Le Pape Benoît xvi a annoncé le 1er janvier 2011 qu’il se rendrait en pèlerin à Assise le 27 octobre prochain, à l’occasion du 25e anniversaire de la Journée mondiale pour la paix à l’initiative du Pape Jean-Paul II, le 27 octobre 1986.

Cette journée fut un événement marquant dans l’histoire des relations de l’Église catholique avec les différentes traditions religieuses du monde, sans oublier les autres Églises et communautés ecclésiales chrétiennes. Pour la première fois, toutes les religions du monde se trouvaient en un même lieu pour prier Dieu, chacune à sa manière, pour la paix dans le monde, ensemble devant Dieu et au service de l’humanité. 

Ce que le cardinal Roger Etchegaray, artisan de cette journée a appelé l’Esprit d’Assise a suscité de multiples initiatives depuis 25 ans. Aujourd’hui, le pape Benoît xvi s’inscrit dans l’intuition du bienheureux Jean-Paul II et renouvelle son invitation à des représentants de toutes les religions du monde pour ce pèlerinage à Assise.

Il a explicitement demandé aux catholiques du monde entier de s’unir spirituellement à cette célébration. Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour les relations interreligieuses à Rome, souhaite que les Églises locales prennent des initiatives en relation avec ce qui se vivra à Rome et à Assise.

C’est la raison qui a poussé notre conseil à proposer ce court dossier afin que dans les diocèses, dans les paroisses ou les aumôneries de jeunes, vous proposiez, une rencontre, une veillée de prière, un événement interreligieux, pour que l’Esprit d’Assise soit vivant dans notre pays et communiqué aux plus jeunes générations, nées après 1986.

Les 26 et 27 octobre sont des dates favorables en lien direct avec ce qui se vivra à Rome et à Assise. Mais n’hésitez pas à créer localement des événements dans l’esprit d’Assise au cours des semaines qui précédent ou suivent.

En 2011, tout autant qu’en 1986, notre monde a besoin du témoignage de la prière des croyants et de leur engagement ensemble au service de la justice et de la paix. Puissions-nous, comme catholiques de France, en être humblement mais résolument des acteurs avec tous les hommes et femmes de bonne volonté.

Créteil, le 20 juin 2011

+ Michel Santier,
Président du Conseil pour les relations interreligieuses.

***
Programme de la rencontre d’Assise – 27 octobre 2011


« L'image du pèlerinage résume donc le sens de l'événement qui sera célébré (communiqué de la salle de presse du Vatican - 2 avril 2011) : on fera mémoire des étapes qui ont jalonné le parcours, de la première rencontre d'Assise, à celle de janvier 2002 et, dans le même temps, on regardera vers l'avenir avec l'intention de continuer, avec tous les hommes et les femmes de bonne volonté, à marcher sur le chemin du dialogue et de la fraternité, dans un monde en mutation rapide. »

- soirée du 26 octobre, veillée de prière présidée par Benoît xvi en la basilique Saint-Pierre.
- matinée du 27 octobre : arrivée à Assise ; les délégations se rendent à la basilique Sainte-Marie des Anges pour « un temps de commémoration des rencontres précédentes et d'approfondissement du thème de la journée ».
- déjeuner frugal et sobre « pour exprimer les retrouvailles fraternelles et en même temps, la participation aux souffrances de tant d'hommes et de femmes qui ne connaissent pas la paix ». Suit un « temps de silence, pour que chacun puisse réfléchir et prier. »
- après-midi du 27 octobre : les participants sont attendus à la basilique Saint-François, et les membres des délégations se joignent à la dernière partie du pèlerinage « pour symboliser le chemin que chaque être humain doit parcourir dans la recherche assidue de la vérité et la construction efficace de la justice et de la paix ». La montée se fera « en silence pour permettre la prière et la méditation personnelle ». A la basilique Saint-François, « où se sont achevés les rassemblements précédents » : renouvellement solennel de l'engagement commun en faveur de la paix. »

Les diocèses du monde, les communautés locales, sont « encouragées à organiser des moments de prière analogues ».
Benoît xvi demande aux catholiques de « s'unir spirituellement à la célébration de cet événement important » et il « remercie ceux qui voudront bien être présents dans la cité de Saint-François, pour partager ce pèlerinage ». (Source : zenit, http://www.zenit.org – 3 avril 2011)

***
Le rassemblement d’Assise
27 Octobre 2011

EXTRAIT DU MESSAGE DU PAPE BENOIT XVI
« Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix »


« Chers frères et sœurs, dans le Message d’aujourd’hui pour la Journée mondiale de la paix, j’ai souligné la manière dont les grandes religions peuvent constituer un facteur important d’unité et de paix pour la famille humaine, et j’ai rappelé à cette occasion, qu’en cette année 2011, l’on fêtera le 25e anniversaire de la Journée mondiale de prière pour la paix que le vénérable Jean-Paul II convoqua à Assise en 1986. C’est la raison pour laquelle, je me rendrai au mois d’octobre prochain comme pèlerin dans la ville de saint François, en invitant à s’unir à ce chemin nos frères chrétiens des diverses confessions, les autorités des traditions religieuses du monde, et de manière idéale, tous les hommes de bonne volonté, dans le but de rappeler ce geste historique voulu par mon prédécesseur et de renouveler solennellement l’engagement des croyants de chaque religion à vivre leur foi religieuse comme service pour la cause de la paix.

Celui qui est en chemin vers Dieu, ne peut pas ne pas transmettre la paix, celui qui construit la paix ne peut pas ne pas se rapprocher de Dieu. Je vous invite dès à présent à accompagner de vos prières cette initiative. (…) Puisse la Vierge Marie, Mère du Prince de la Paix, aider chaque personne à renouveler son engagement pour construire un monde toujours plus fraternel où tous soient libres de professer leur religion ou leur foi. »

Angélus du 1er janvier 2011, place Saint-Pierre de Rome,
44e journée mondiale de la Paix.



***
27 octobre 1986
 

Extrait du discours d’ouverture de Jean-Paul II
à Assise en octobre 1986

 

« Les Églises, les Communautés ecclésiales et les Religions du monde montrent qu'elles désirent profondément le bien de l'humanité. La paix, là où elle existe, est toujours extrêmement fragile. Elle est menacée de tant de manières et avec des conséquences si imprévisibles que nous devons nous efforcer de lui donner des fondements solides. Sans dénier d'aucune manière la nécessité des nombreux moyens humains qui servent à maintenir et à affermir la paix, nous sommes ici parce que nous sommes sûrs que, au-dessus et au-delà de toutes les mesures de cet ordre, nous avons besoin de la prière — une prière intense, humble et confiante — pour que le monde puisse enfin devenir un lieu de paix vraie et permanente. Cette Journée est, par conséquent, une journée de prière et une journée de ce qui accompagne la prière: le silence, le pèlerinage et le jeûne. En nous abstenant de nourriture, nous aurons mieux conscience du besoin universel de pénitence et de transformation intérieure.

Les Religions sont nombreuses et diverses, et elles reflètent le désir des hommes et des femmes, tout au long des âges, d'entrer en relation avec l'Être Absolu. La prière suppose de notre part la conversion du cœur. Elle signifie un approfondissement de notre sens de la Réalité ultime. C'est là la raison même de notre rassemblement en ce lieu.

Ayant ainsi prié séparément, nous méditerons en silence sur notre propre responsabilité dans le travail pour la paix. Nous manifesterons alors symboliquement notre engagement pour la paix ».

 

***
LE SENS DU RASSEMBLEMENT D’ASSISE INTERPRÉTÉ
PAR JEAN-PAUL II

EXTRAIT DU DISCOURS AUX CARDINAUX ET À LA CURIE ROMAINE LE 22 DÉCEMBRE 1986


1.
En cette Journée …et dans la prière qui en était le motif et l’unique contenu, semblait s’exprimer pour un instant, même de manière visible, l’unité cachée mais radicale que le Verbe divin, « dans lequel tout a été créé et dans lequel tout subsiste » (Col 1, 16; Jn 1, 3), a établie entre les hommes et les femmes de ce monde… Le fait d’être réunis à Assise pour prier, jeûner et cheminer en silence, et cela pour la paix toujours fragile et toujours menacée, peut-être aujourd’hui plus que jamais, a été comme un signe clair de l’unité profonde de ceux qui cherchent dans la religion des valeurs spirituelles et transcendantes en réponse aux grandes interrogations du cœur humain, malgré les divisions concrètes (cf. Nostra ætate, 1).(…).

3. Plus d’une fois, le Concile a mis en relation l’identité même et la mission de l’Église avec l’unité du genre humain, spécialement lorsqu’il a voulu définir l'Église « comme sacrement, c’est-à-dire comme signe et instrument de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain » (Lumen gentium 1, 9; cf. Gaudium et spes, 42). (…)

4. Comme on le lit dans la première Épître à Timothée, Dieu « veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à la connaissance de la vérité. Car Dieu est unique, unique aussi est le médiateur entre Dieu et les hommes » (2, 4-6). Ce mystère éclairant de l’unité du genre humain dans sa création et de l’unité de l'œuvre salvifique du Christ qui porte avec lui la naissance de l'Église, comme ministre et instrument, s’est manifesté clairement à Assise, malgré les différences des professions religieuses, en rien cachées ou atténuées. (…)

5. Les hommes peuvent souvent ne pas être conscients de leur unité radicale d’origine, de destin et d’insertion dans le plan même de Dieu et, lorsqu’ils professent des religions différentes et incompatibles entre elles, ils peuvent même ressentir leurs divisions comme insurmontables. Mais, malgré cela, ils sont inclus dans le grand et unique dessein de Dieu, en Jésus Christ qui « s’est uni d’une certaine manière à tous les hommes » (Gaudium et spes, 22), même si ceux-ci n’en sont pas conscients.

6. Dans ce grand dessein de Dieu sur l’humanité, l'Église trouve son identité et sa tâche de « sacrement universel de salut » en étant précisément « signe et instrument de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain » (Lumen gentium, 1). Cela signifie que l'Église est appelée à travailler de toutes ses forces (l’évangélisation, la prière, le dialogue) pour que disparaissent entre les hommes les fractures et les divisions qui les éloignent de leur principe et fin et qui les rendent hostiles les uns aux autres. Cela signifie aussi que le genre humain tout entier, dans l’infinie complexité de son histoire, avec ses cultures différentes, est « appelé à former le nouveau Peuple de Dieu » (Lumen gentium, 13) (…).

7. C’est précisément la valeur réelle et objective de cette « ordination » à l’unité de l’unique Peuple de Dieu, souvent cachée à nos yeux, qui a pu être reconnue dans la Journée d’Assise, et dans la prière avec les représentants chrétiens, c’est la profonde communion qui existe déjà entre nous dans le Christ et dans l’Esprit, vivante et agissante, même si elle est encore incomplète, qui a eu l’une de ses manifestations particulières. L’événement d’Assise peut ainsi être considéré comme une illustration visible, une leçon de choses, une catéchèse intelligible à tous de ce que présuppose et signifie l’engagement œcuménique et pour le dialogue interreligieux recommandé et promu par le Concile Vatican II. Comme source inspiratrice et comme orientation fondamentale pour un tel engagement, il y a toujours le mystère de l’unité, aussi bien celle qui est déjà atteinte dans le Christ par la foi et le baptême que celle qui s’exprime dans « l’ordination » au Peuple de Dieu et donc encore à atteindre pleinement. (…)

9. En présentant l'Église catholique qui tient par la main ses frères chrétiens et ceux-ci tous ensemble qui donnent la main aux frères des autres religions, la Journée d’Assise a été comme une expression visible de ces affirmations du Concile Vatican II. Avec elle et par elle, nous avons réussi, grâce à Dieu, à mettre en pratique, sans aucune ombre de confusion ni de syncrétisme, cette conviction qui est la nôtre, inculquée par le Concile, sur l’unité de principe et de fin de la famille humaine et sur le sens et la valeur des religions non-chrétiennes.

La Journée ne nous a-t-elle pas enseigné à relire, à notre tour, avec des yeux plus ouverts et plus pénétrants, le riche enseignement conciliaire sur le dessein salvifique de Dieu, le caractère central de ce dessein en Jésus Christ et la profonde unité dont il part et vers laquelle il tend à travers la diaconie de l'Église? L'Église catholique s’est manifestée à ses fils et au monde dans l’exercice de sa fonction de « promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et même entre les peuples » (Nostra ætate, 1).

En ce sens, on doit encore dire que l’identité même de l'Église catholique et la conscience qu’elle a d’elle-même ont été renforcées à Assise. L'Église, en effet, c’est-à-dire nous-mêmes, nous avons mieux compris, à la lumière de l’événement, quel est le vrai sens du mystère d’unité et de réconciliation que le Seigneur nous a confié et qu’il a exercé en premier lorsqu’il a offert sa vie « non seulement pour le peuple mais aussi pour réunir les fils de Dieu qui étaient dispersés » (Jn 11, 52). (…)

11. Là, on a découvert, de manière extraordinaire, la valeur unique qu’a la prière pour la paix et même que l’on ne peut obtenir la paix sans la prière, et la prière de tous, chacun dans sa propre identité et dans la recherche de la vérité. C’est en cela qu’il faut voir, à la suite de ce que nous venons de dire, une autre manifestation admirable de cette unité qui nous lie au-delà des différences et des divisions de toutes sortes. Toute prière authentique se trouve sous l’influence de l’Esprit « qui intercède avec insistance pour nous car nous ne savons que demander pour prier comme il faut », mais Lui prie en nous « avec des gémissements inexprimables et Celui qui scrute les cœurs sait quels sont les désirs de l’Esprit » (Rm 8, 26-27). Nous pouvons en effet retenir que toute prière authentique est suscitée par l’Esprit-Saint qui est mystérieusement présent dans le cœur de tout homme. C’est ce que l’on a également vu à Assise: l’unité qui provient du fait que tout homme et toute femme sont capables de prier, c’est-à-dire de se soumettre totalement à Dieu et de se reconnaître pauvre devant lui. La prière est un des moyens pour réaliser le dessein de Dieu parmi les hommes (cf. Ad gentes, 3). Il a été rendu manifeste de cette manière que le monde ne peut pas donner la paix (cf. Jn 14, 27), mais qu’elle est un don de Dieu et qu’il faut l’obtenir de lui par la prière de tous. (…)                      

[Pour le texte intégral : http://icm.catholique.fr/pages/CdD/CdDs/CdD07/CdD-07.pdf]


***
« Le Décalogue d'Assise pour la Paix »


En 2002, Jean-Paul II renouvela son invitation à Assise et proposa aux responsables présents de signer ce décalogue pour la paix.

1. Nous nous engageons à proclamer notre ferme conviction que la violence et le terrorisme s’opposent au véritable esprit religieux et, en condamnant tout recours à la violence et à la guerre au nom de Dieu ou de la religion, nous nous engageons à faire tout ce qui est possible pour éradiquer les causes du terrorisme.

2. Nous nous engageons à éduquer les personnes au respect et à l’estime mutuels, afin que l’on puisse parvenir à une coexistence pacifique et solidaire entre les membres d’ethnies, de cultures et de religions différentes.

3. Nous nous engageons à promouvoir la culture du dialogue, afin que se développent la compréhension et la confiance réciproques entre les individus et entre les peuples, car telles sont les conditions d’une paix authentique.

4. Nous nous engageons à défendre le droit de toute personne humaine à mener une existence digne, conforme à son identité culturelle, et à fonder librement une famille qui lui soit propre.

5. Nous nous engageons à dialoguer avec sincérité et patience, ne considérant pas ce qui nous sépare comme un mur insurmontable, mais, au contraire, reconnaissant que la confrontation avec la diversité des autres peut devenir une occasion de plus grande compréhension réciproque.

6. Nous nous engageons à nous pardonner mutuellement les erreurs et les préjudices du passé et du présent, et à nous soutenir dans l’effort commun pour vaincre l’égoïsme et l’abus, la haine et la violence, et pour apprendre du passé que la paix sans la justice n’est pas une paix véritable.

7. Nous nous engageons à être du côté de ceux qui souffrent de la misère et de l’abandon, nous faisant la voix des sans-voix et œuvrant concrètement pour surmonter de telles situations, convaincus que personne ne peut être heureux seul.

8. Nous nous engageons à faire nôtre le cri de ceux qui ne se résignent pas à la violence et au mal, et nous désirons contribuer de toutes nos forces à donner à l’humanité de notre temps une réelle espérance de justice et de paix.

9. Nous nous engageons à encourager toute initiative qui promeut l’amitié entre les peuples, convaincus que, s’il manque une entente solide entre les peuples, le progrès technologique expose le monde à des risques croissants de destruction et de mort.

10. Nous nous engageons à demander aux responsables des nations de faire tous les efforts possibles pour que, aux niveaux national et international, soit édifié et consolidé un monde de solidarité et de paix fondé sur la justice.



***
Extraits de prières et méditations pour la Paix

– chrétienne, bouddhiste, juive, musulmane, traditionnelle africaine - prononcées à Assise en 1986 et éditées par la commission pontificale ‘Justitia et pax’, 1987 –
sous le titre « Assise, Journée mondiale de prière pour la paix ».
(D’autres – hindouiste, jaïniste, shintoïste, sikh, traditionnelle amérindienne, zoroastrienne – sont publiées dans le même ouvrage)


I. PRIERE DES CHRÉTIENS POUR LA PAIX
(Extrait de la prière litanique dite à Assise en la cathédrale Saint Rufin)


1. Nous prions pour que l'amour du Christ habite en nos cœurs par la puissance de son Esprit-Saint qui purifie et pardonne. Qu'il nous donne de triompher de l'esprit d'égoïsme et de discorde et nous aide à nous sacrifier pour la paix; qu'il crée la paix avec nous-mêmes et avec les autres, de manière que nous devenions des artisans de paix, selon la volonté de Dieu. Pause.

Prions : Seigneur Dieu, que ton Esprit de sainteté et de vie anime les cœurs de tous les hommes, et tout particulièrement les cœurs de ceux qui sont ici présents, afin que les barrières qui nous séparent soient abattues, que les soupçons se dissipent et que cesse la haine; afin que nos divisions soient surmontées et que nous puissions enfin vivre dans la justice et la paix; par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

2. Nous prions pour que chaque Église en particulier et toutes les Églises ensemble s'engagent totalement pour la paix dans le monde, pour la justice et l'intégrité de la création, pour les droits des plus faibles et pour les besoins des chômeurs. Puissions-nous être fermes face à la violence, à la torture, à l'abus de pouvoir et à la course aux armements. Pause.

Prions : Dieu de miséricorde, donne-nous de regarder avec tes yeux compatis­sants la longue épreuve de l'humanité: les guerres, les millions d'affamés, les innombrables réfugiés, les désastres des nations, les morts cruelles et inutiles, notre manque d'humanité les uns à l'égard des autres, les échecs et l'impuissance de tant de vies. Hâte la venue de ce temps où les nations seront en paix et où les peuples vivront à l'abri de la peur et du besoin, où il n'y aura plus ni douleurs ni larmes, dans la certitude de ta volonté et l'assurance de ton amour qui nous ont été manifestées en Jésus-Christ, Sauveur de tous les hommes. Amen.

3. Nous prions pour que nous, chrétiens, soyons plus disponibles à connaître, à apprécier les valeurs des autres religions, à collaborer avec elles et avec tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté; afin que toutes les nations et tous les groupes humains se comprennent et travaillent ensemble. Pause.

Prions : Seigneur tout-puissant, de qui procède tout bien, imprime en nos cœurs l'amour de ton nom; augmente en nous la vraie foi; nourris-nous de toute bonté et fais mûrir en nous le fruit des bonnes œuvres, par Jésus-Christ Notre Seigneur, qui vit et règne avec toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

4. Nous prions pour l'unité des chrétiens selon la volonté du Christ; que les divisions et les rivalités entre nous disparaissent, de manière que vivant dans la communion, nous soyons partout un signe de l'unité voulue par Dieu pour la famille, humaine, et que nous nous engagions plus efficacement pour la paix et le bien intégral de l'humanité. Pause.

Prions : Dieu notre Père, bonté qui surpasse toute bonté, beauté qui surpasse toute beauté, en toi sont la paix, la tranquillité et l'harmonie. Récon­cilie tes serviteurs divisés entre eux, accorde-nous ton Esprit d'unité et fais que nous soyons un. Puissions-nous devenir un dans le baiser de la charité et le lien de l'affection; un entre nous et avec les autres; un dans la paix qui vient de toi et donne harmonie à toutes choses; un dans la grâce, la miséricorde et la tendresse de ton Fils bien-aimé, qui vit et règne avec toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

5. Nous prions pour les peuples d'Asie, pour l'Afrique, pour les nations et les peuples de l'Amérique latine, pour l'Europe, pour les peuples du continent nord-américain et pour les peuples d'Océanie afin qu'ils recherchent, dans un esprit de paix et de joie, un avenir et une justice pour tous. Pause.

Prions : Dieu tout-puissant, en nous confiant la maîtrise de la terre, tu as fait de nous les collaborateurs de ta création. Donne-nous sagesse et respect, afin d'utiliser les ressources de la nature de telle manière que nul ne souffre de nos abus, et que les générations à venir te louent pour ta bonté. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

6. Nous prions pour que tous les hommes et toutes les femmes répudient fermement la violence comme solution aux problèmes personnels, collectifs, communautaires ou internationaux et pour que les dirigeants et les gouvernements écartent tout risque de conflit nucléaire en recherchant au contraire la compréhension entre les hommes, la tolérance, le respect mutuel et la réconciliation. Pause.

Prions : Dieu éternel, dans ton Royaume parfait nulle épée n'est tirée si ce n'est l'épée de justice, nulle force ne s'exerce si ce n'est la force de l'amour: envoie ton Esprit avec puissance afin que tous les peuples se rangent sous la bannière du Prince de la paix, comme les enfants d'un même Père; à lui la puissance et la gloire, maintenant et à jamais. Amen.

7. Nous prions pour que tous nos frères humains et nous-mêmes puissions grandir dans le respect de la dignité de l'homme et de ses droits inaliénables; puissions-nous user de notre liberté dans le souci scrupuleux de ne pas enfreindre les droits des autres, en tenant compte de leurs besoins concrets et en faisant face aux conflits dans un esprit de respect et de compréhension. Pause.

Prions : Dieu tout-puissant, tu nous as liés ensemble dans une vie commune. Aide-nous, au cœur de nos luttes pour la justice et la vérité, à ne pas nous affronter dans la haine ou l'amertume, mais au contraire à tra­vailler ensemble dans la tolérance et le respect; par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

8. Nous prions pour l'Organisation des Nations Unies et les autres instances internationales qui sont au service de la paix et de la com­préhension entre les hommes, afin qu'elles contribuent avec vigueur à régler les différends dans un esprit d'honnêteté, dans le respect des droits des personnes et sans recourir à la violence; nous prions pour les hommes politiques qui négocient la paix, afin qu'ils apprennent à se faire mutuellement confiance et que les accords qu'ils signent soient respectés. Nous prions pour les superpuissances afin qu'elles prennent conscience de la valeur et de la responsabilité de chaque nation dans la famille des nations et qu'elles se détournent des voies qui mènent à la guerre. Pause.

Prions : Seigneur, aide de ta sagesse les dirigeants des pays du monde entier et les artisans de la compréhension entre les nations afin que, par son secours, ils fassent advenir sur la terre une paix durable, le progrès social et la liberté religieuse; par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

9. En tant que chrétiens, nous nous repentons des fautes que nous avons commises contre la paix, qui ont blessé les autres et provoqué la discorde. Nous demandons à Dieu pardon pour l'orgueil, la jalousie, l'ambition et la convoitise qui nous ont parfois conduits à être infidèles à notre mission d'artisans de paix. En signe de pénitence, nous faisons à nouveau l'offrande de nous-mêmes, afin de promouvoir le plan divin d'amour, de réconciliation, de paix et de communion pour toute la famille humaine. Pause.

Prions : Seigneur Jésus-Christ, tu as étendu tes bras sur le bois rugueux de la croix, afin que tous les hommes puissent y trouver le salut; revêts-nous de ton Esprit afin que, tendant des mains pleines d'amour, nous te fassions connaître et aimer de ceux qui ne te connaissent pas encore; pour l'honneur de ton Nom très saint. Amen.

10. Nous prions Jésus-Christ Notre Seigneur de nous rendre plus fidèles, par son Esprit-Saint, à son appel, afin de mieux discerner la manière dont nous pouvons agir en faveur de la paix, partout où nous sommes et, parmi ceux dont nous sommes responsables, de promouvoir la réconciliation, la justice, la vérité et le respect mutuel, de manière que la famille humaine soit libérée des menaces de guerre et de destruction qui nous paralysent et que nous fassions le chemin de la vie, d'un même cœur et pleins d'espérance. Pause.

Prions : Père du ciel, dans ta Parole tu nous as donné la vision de cette Cité sainte à laquelle les nations du monde apportent leur gloire; regarde et visite, nous t'en prions, les cités de la terre. Renouvelle les liens de mutuel respect qui tissent notre vie civique. Donne-nous des diri­geants honnêtes et capables. Apprends-nous à éliminer la pauvreté, les préjugés et l'oppression, afin que la paix l'emporte avec la droiture, la justice avec l'ordre, afin que les hommes et les femmes de différentes cultures et de talents variés trouvent les uns avec les autres la pleine réalisation de leur humanité; par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.


II. MEDITATION BOUDDHISTE POUR LA PAIX

Extraits d'un chapitre de Marcher dans les voies du Bodhisattva, ouvrage d'un saint et savant bouddhiste du VIIIe siècle, Shantideva.

Par la vertu de cet effort pour entrer dans les voies qui conduisent à l'illumination, puissent tous les êtres vivants s'engager en de telles conduites.

Puissent tous les êtres en tous lieux en proie à la souffrance de corps et d'esprit obtenir un océan de bonheur et de joie Par la vertu de mes mérites.

Aussi longtemps qu'ils resteront dans le cycle de l'existence, que leur bonheur (en ce monde) jamais ne décline. Et que tous reçoivent sans cesse des vagues de joie venant du Bodhisattva.

Que ceux qui sont affaiblis par le froid trouvent la chaleur, et ceux qui sont écrasés de chaleur, la fraîcheur auprès des eaux sans rivage qui se déversent des grands nuages (des mérites) du Bodhisattva.

Que tous les animaux soient délivrés de la peur d'être mangés les uns par les autres;

Que les fantômes affamés soient aussi heureux que les hommes du continent septentrional.

Que les aveugles voient des formes, que les sourds entendent des sons, et comme il en fut pour Mayadevi, que les femmes enceintes enfantent sans douleur.

Que les nus trouvent vêtement, les affamés, nourriture ; les délaissés, nouvel espoir, bonheur et prospé-rité à jamais.


III. PRIERE MUSULMANE POUR LA PAIX

La prière musulmane est tirée du saint Coran.
La première partie est la Fatiha, le chapitre qui ouvre le Coran. 

La Fatiha

Au nom de Dieu, le clément et le miséricordieux !

Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, le Clément, le Miséricordieux.

Maître du jour de la Rétribution.

C'est Toi que nous adorons, et de Toi que nous implorons secours.

Guide-nous dans le chemin droit, le chemin de ceux que tu as comblés de bienfaits,

non pas de ceux qui ont encouru Ta colère,

ni de ceux qui s'égarent.

Quelques versets du Coran:

  • Vous qui, croyez ! Soyez lucides lorsque vous vous engagez dans le chemin de Dieu ; ne dites pas à celui qui vous offre la paix : « Tu n'es pas croyant ! » Vous rechercheriez ainsi les biens de la vie de ce monde ; mais le butin est abondant auprès de Dieu ! Vous vous comportiez ainsi autrefois : Dieu vous a accordé sa grâce ; Soyez lucides ! Dieu est bien informé de ce que vous faites ! (Sourate IV, v. 94)
  • S'ils inclinent à la paix, (tes ennemis) fais de même ; confie-toi à Dieu car il est celui qui entend et qui sait. (Sourate VIII, v. 61)
  • Voici quels sont les serviteurs du Miséricordieux: ceux qui marchent humblement sur la terre et qui disent «Paix! » (Sourate XXV, v. 63)
  • Vous, les hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux d'entre vous. Dieu est celui qui sait et qui est bien informé. (Sourate XLIX, v. 13)


IV. PRIERE JUIVE POUR LA PAIX

Notre Dieu qui est aux cieux, le Seigneur de la paix, aura compassion et pitié de nous et de tous les peuples de la terre qui implorent sa pitié et sa compassion, en demandant la paix, en recherchant la paix. Notre Dieu qui es aux cieux, donne-nous la force d'agir, de travailler et de vivre jusqu'à ce que l'esprit d'en haut se manifeste sur nous, et que le désert devienne une vigne, et que la vigne apparaisse comme une forêt.

La justice aura une maison dans le désert et la charité une demeure dans la vigne. L'œuvre de justice produira la paix, et l'œuvre de justice donnera à jamais tranquillité et sécurité. Et mon peuple sera entouré de paix, dans des demeures sûres, et à l'abri dans des lieux de repos. O Seigneur notre Dieu et Dieu de nos pères, accomplis pour nous et pour le monde entier la promesse que tu as faite au prophète Michée: « Il arrivera à la fin des temps que la montagne de la maison du Seigneur sera affermie sur la cime des montagnes et se dressera au-dessus des collines, et toutes les nations y afflueront. Et nombre de peuples iront en disant: «Or ça, gravissons la montagne de l'Éternel pour gagner la maison du Dieu de Jacob, afin qu'il nous enseigne ses voies et que nous puissions suivre ses sentiers, car c'est de Sion que sort la doctrine et de Jérusalem la parole du Seigneur». Il sera un arbitre parmi les nations et le précepteur de peuples puissants s'éten­dant au loin: ceux-ci alors de leur glaives forgeront des socs de charrue et de leurs lances des serpettes; un peuple ne tirera plus l'épée contre un autre peuple, et l'on n'apprendra plus l'art de la guerre. Et chacun demeurera sous sa vigne et sous son figuier, sans que personne vienne l'inquiéter, car c'est la bouche de l'Eternel-Cebaot qui le déclare » (Mi 4, 1-4).

Ô Seigneur qui es aux cieux, accorde la paix à la terre, donne le bien-être au monde, établis la tranquillité dans nos demeures. Et disons: Amen !

V. PRIÈRE DES RELIGIONS TRADITIONNELLES AFRICAINES  POUR LA PAIX

Dieu tout-puissant,

Au Grand-Pouce

sans lequel nous ne pouvons faire le moindre nœud;

Au tonnerre rugissant qui brise les arbres immenses;

Au Seigneur qui, de là-haut, voit tout, et même les traces d'une antilope sur un rocher, ici sur terre;

Tu es celui qui n'hésite pas à répondre à notre appel;

Tu es la pierre d'angle de la paix.

Aujourd'hui, nous t'appelons pour une grande cause. Notre monde est privé de paix. Nous sommes sans cesse entourés de guerres et d'affrontements. Nous avons besoin de paix. C'est cette raison qui a poussé le Saint-Père à inviter toutes les religions du monde à se rassembler et à prier pour la paix.

Nous prions donc pour la paix du monde. Que la paix règne au Vatican. Que la paix règne en Afrique. Accorde la paix aux individus, aux foyers et aux familles, étends-la aux quatre coins du monde.

Nous t'en prions, donne longue vie, sagesse, paix, prudence et courage à S. S. le Pape et à ses conseillers. Répands sur eux tes bénédictions.

Maudits soient tous les méchants qui mettent obstacle à ce louable effort vers la paix.

Que tes bénédictions soient abondantes sur tous ceux qui soutiennent la paix et luttent pour elle.

Enfin, nous te prions en quelques mots seulement. Tu nous as protégés et conduits ici en sécurité. Ramène-nous sains et saufs à la maison. Que tous les ancêtres et esprits mauvais reçoivent leur boisson et s'enfuient vers leur jugement.

Mais vous, bons esprits et bons ancêtres que nous avons appelés,

recevez nos boissons,

répandez sur nous vos bénédictions en abondance et

accordez-nous la Paix.


Fiche (n°9) tirée d’un ensemble de dix fiches élaborées
par le Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des Evêques de France.

 

***
Pour aider au discernement au sujet des demandes d'un temps de rencontre inter-religieux

 

I Le cadre actuel
On observe une multiplicité de demandes de célébrations interreligieuses :

-          En temps de crises ou d'événements exceptionnels: guerres, catastrophes, deuils collectifs… Ce besoin d' « être ensemble pour prier » peut jaillir d'une volonté de créer une atmosphère fraternelle, purifiée de toute crainte, notamment celle du syncrétisme ou de la récupération.

-           D'autres occasions peuvent surgir et devenir plus habituelles (fêtes nationales par exemple).

Le paragraphe II traite des demandes de célébration à caractère officiel ou exceptionnel. Les paragraphes III et IV abordent les situations plus habituelles.

II Les réponses à des demandes officielles
Les réponses de notre part supposent chaque fois une analyse précise des motivations avancées et des objectifs à atteindre :

1.    La demande vient des autorités publiques (commune, ville, gouvernement, entreprise)
L'« interreligieux » apporte, en ce cas, un regain de la visibilité des religions dans la sphère publique, ce qui n'est pas négligeable. Mais en même temps il comporte le risque de superficialité, voire même d'être « trompeur » dans un contexte très profane, voire politique. En ce cas, il sera très important que l'entente entre les religions appelées à participer permette de prendre en main l'organisation et le déroulement, et d'éviter le risque de discours juxtaposés ou contradictoires.

2.    L'invitation vient de l'Église catholique, invitante et organisatrice
Appel est fait à quelques représentants des autres confessions chrétiennes ou religions Une vraie préparation commune et une égalité de temps d'intervention sont alors nécessaires.

3.    L'initiative vient de la volonté commune des croyants de diverses religions
La prière est ici un lieu de rencontre entre croyants où « la recherche de l'Absolu peut ainsi être fécondée et enrichie des richesses spirituelles des autres »[1]. Cela met en cause le style même de la célébration et la délicate question d'une « prière commune » alors qu'il s'agit essentiellement « d'être ensemble pour prier et non de prier ensemble ».

4.    Prévenir les autorités ecclésiales
Selon le caractère privé ou public de la célébration, il importe de tenir au courant les autorités religieuses ou leurs délégués (pour les catholiques, l’évêque ou son délégué).

III Être ensemble pour prier : différentes situations
Il est important d'abord de conserver la distinction fondamentale entre une prière œcuménique et une célébration religieuse avec juifs, musulmans, bouddhistes, etc.

« On peut distinguer ensuite la prière multi-religieuse et la prière interreligieuse unie ou intégratrice. La première serait le type de célébration d’Assise où des représentants des différentes communautés de foi ont été invités à prier, chacun à son tour, pendant que les autres écoutaient et s'unissaient de cœur. Être ensemble pour prier. La seconde serait un déroulement de la prière où tous ensemble seraient invités à participer activement par des prières communes. Prier ensemble »[2].

Cette deuxième situation pose beaucoup de questions : en effet, il n'est pas recommandé de pousser l'assistance à réciter une prière qui ne serait pas acceptée très clairement par tous les groupes représentés (par ex: le Notre Père). Si on choisit de lire ou de chanter tous ensemble un texte, c'est qu'il aura été bien prévu et accepté par tous les responsables. Il est possible de trouver quelques textes choisis en commun (par exemple, la prière attribuée à saint François) mais cette unité est obtenue aux dépens des richesses de la diversité.

Chaque religion a son style de prière et ses formules rituelles en lien avec sa propre réflexion religieuse et sa tradition. Tout syncrétisme est à éviter soigneusement : mieux vaut être trop prudent que pas assez.

Certains sont tentés de « ratisser » large en proposant aux agnostiques et aux athées qui se sentent une fibre spiritualiste de participer à une telle célébration, mais ce peut être au détriment d'une volonté commune de réaliser une célébration religieuse.

Dans ce type de célébration interreligieuse préparée ensemble, ne serait-il pas bon que la prière chrétienne puisse être assumée dans l'unité et n'apparaisse pas comme un témoignage de division ? On peut aussi envisager que l'une des confessions chrétiennes prie au nom de l'ensemble des chrétiens présents.

IV
Quelques remarques à propos de la mise en œuvre
1.         La préparation en commun

Elle permet de fixer le but recherché et sa mise en œuvre, d'apprécier le degré de représentativité des intervenants et leur participation, les invitations à faire en commun.

2.         Le lieu n'est pas indifférent

S'il s'agit d'utiliser un lieu religieux (église, synagogue, mosquée, pagode…), il faut bien vérifier si chaque religion représentée se sent à l'aise par ce choix. S'il s'agit d'un lieu neutre (salle municipale ou parvis d'une église), il est important que la disposition des participants crée un climat de recueillement et de communion.

3.         Le choix des textes est important même si chaque communauté est libre de ses initiatives : certains peuvent heurter la sensibilité des autres.

4.         On n'oubliera pas non plus que des temps de musique ou de silence peuvent permettre la création d'une certaine intériorité

5.         Des gestes symboliques peuvent permettre une communion plus grande entre les participants. Un tel rite se construit avec les contraintes du contexte de la célébration et du patrimoine propre à chaque religion participante : c'est pourquoi il est souvent difficile à trouver. Plus la rencontre est large, plus on a intérêt à opter pour des gestes larges, à portée symbolique universelle : lumières ou cierges, encens jeté sur un brasier, eau, rameau à la main, signature d'un registre…

S'il s'agit de rencontres plus restreintes, un échange de fruits et du pain partagé peuvent favoriser la rencontre et la communion.

De toute manière, le rite doit apparaître comme le sommet de la célébration et être expliqué.

6.         En plus de ces célébrations interreligieuses, d'autres formes de rencontre commune peuvent exprimer une recherche de valeurs spirituelles et transcendantes. Par exemple : jeûner en commun, cheminer en silence…

Il conviendra de bien voir encore les possibilités de déboucher sur une action commune en relation avec la justice et la paix.

7.         Il est important de bien distinguer les célébrations liturgiques destinées aux chrétiens et les temps interreligieux de prière, méditation, silence, destinés à tous les croyants.

8.         Toute rencontre interreligieuse doit être vécue dans un esprit d'humilité et de respect mutuel. Humilité devant les difficultés rencontrées et les échecs, respect devant le mystère de l'autre et le mystère de Dieu qui s'y dévoile.

« Le fait d'être réunis à Assise pour prier, jeûner et cheminer en silence, et cela pour la paix toujours fragile et toujours menacée, peut-être aujourd'hui plus que jamais, a été comme un signe clair de l'unité profonde de ceux qui cherchent dans la religion des valeurs spirituelles et transcendantes en réponse aux grandes interrogations du cœur humain, malgré les divisions concrètes » (Jean‑Paul II, aux cardinaux de la Curie romaine, le 22 déc. 1986).


Renseignements : Tél. : 01 72 36 68 52/53 - fax : 01 73 72 96 01 -
http://www.eglise.catholique.fr  - e-mail : documents.episcopat@cef.fr  
(Pour vous les procurer : Le Carmel/Documents Épiscopat – 10 allée du Carmel – 40500 St Sever s/ Adour)


***
Propositions et outils pour faire mémoire de 
la rencontre d’Assise


Propositions

Des temps

  • Une prière silencieuse
    • Une marche vers un lieu symbolique ou en faisant halte dans différents lieux de culte (en passant par la mosquée, la synagogue, l’église, le temple, accueillis par la communauté locale)
    • Un concert ou récital avec des participants de plusieurs traditions religieuses
    • Une lecture de textes de diverses traditions religieuses
    • Une veillée de prière en paroisse
    • Se joindre aux pèlerins à Rome et à Assise

Des gestes

  • Un temps de jeûne
  • Planter un olivier
  • Lâcher des colombes ou des ballons avec un message
  • Écrire et offrir des cartes à des croyants d’autres religions
  • Les représentants des traditions religieuses signent ensemble le décalogue pour la paix.


Outils

  • Livres ou documents :

- Pierre Cuperly, Fêtes et prières des grandes religions, Ed. de l’Atelier, 2004

- Dennis Gira, Au-delà de la tolérance : la rencontre des religions, Bayard, 2001

- Geneviève Comeau, Le dialogue interreligieux, Ed. Fidélité, 2008

- François Bousquet (dir.), Le dialogue interreligieux, DDB, 2009

- L’esprit d’Assise, Chemin de Dialogue n°7, 1996, ISTR de Marseille,

- Pratique du dialogue interreligieux -Documents épiscopat n° 2 / 2011 - Dix fiches pédagogiques proposent des réponses concrètes aux besoins des acteurs pastoraux concernant la pratique du dialogue interreligieux

- Le dialogue interreligieux. Fondements et objectifs - Documents épiscopat n°4 / 2009 – Ce document veut éclairer les catholiques sur les raisons profondes et évangéliques de l'engagement de l'Église dans le dialogue avec les croyants des autres traditions religieuses.

  • DVD :

Assise - 27 octobre 1986, Une Journée de prière pour la paix – DVD – Viloin, Marie, Le Jour du Seigneur Edition, Paris - Parution : mai 2009 - 9,99€
Ce film revient sur l'annonce, la préparation et le déroulement de cette rencontre. Avec les témoignages de ceux qui ont participé à cet événement, il tente un bilan de cette journée qui a changé les relations et le dialogue interreligieux.



Sites internet :

Site de la conférence des Évêques de France :
http://www.eglise.catholique.fr

Site du SRI (CEF) :
http://www.relations-catholiques-musulmans.cef.fr

Site des relations avec le Judaïsme (CEF) :
http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/organisation/services-nationaux/relations-avec-le-judaisme/service-national-pour-les-relations-avec-le-judaisme.html

Site franciscain consacré à la rencontre d’Assise en 2011 :
http://www.anniversaireassise25.fr/ [Le site est sous la responsabilité du Service de Communication Franciscaine (SCF), 27 rue Sarrette 75014 Paris.


Sont partenaires d’Assise 25 : Religions pour la Paix, le groupe d’Amitié islamo Chrétienne(GAIC), le Mouvement international de réconciliation (MIR), la Fontaine aux religions, Coexister, la Coordination Interreligieuse du Grand Paris (CINPA), sant’ Egidio, le Service pour les relations avec l’islam (SRI).]

 


[1]           Chrétiens et musulmans, Vivre ensemble… et prier ?, Document du SRI, 2005.

[2]          Mgr L. FITZGERALD, Conférence nationale des prêtres, Digby Stuart, Rochampton, 8 sept. 2004.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 09:20

23 Octobre 2011-30ème Dimanche Ordinaire – A

Edito

 

L’amour de  Dieu et du prochain 

 

« Maître,  dans la Loi, quel est le grand commandement ? » 

Cette question posée sur le grand commandement dans la Loi est le reflet d’une préoccupation assez fréquente chez les maîtres juifs d’alors à qui l’on demandait un principe simple qui puisse orienter toute la vie religieuse. En répondant, Jésus cite le commandement de l’amour de Dieu qui engage le tréfonds de la personne (le cœur), ses énergies (son âme) et ses pensées (son esprit).  Cependant, ce précepte   de l’amour de Dieu serait incomplet s’il ne s’y ajoutait  aussitôt le précepte de l’amour du prochain. D’ailleurs, Jésus considère comme comparables, voire inséparables les deux commandements.  En effet, si aimer  Dieu est sans limite (de tout son cœur), l’amour du prochain, quant à lui,  se mesure à l’amour qu’on se porte à soi-même. Ceci signifie que quiconque se sait aimé de Dieu s’aimera lui-même et aimera aussi les autres. Dans la Bible, l’amour n’a rien à voir avec un sentiment livré aux variations saisonnières de l’affectivité.  Lorsque Jésus nous demande d’aimer nos ennemis, il nous invite ainsi à dépasser cet amour sans racines et qui ne relève pas d’une décision nourrie par la foi.  Jésus lui-même va incarner cet amour de Dieu et des hommes et il le prouvera par sa Passion.

Loin de nous la prétention de croire que la mise en pratique de ce précepte de l’amour dans sa double dimension est chose facile. Et pourtant, seul le respect de ce principe permettra à nos sociétés d’avoir un visage à la fois divin et humain.

 

             José LUEMBA 

 

SACREMENT DES MALADES

L’équipe SEM, Service de l’Evangile auprès des Malades demande de signaler au secrétariat Notre Dame, Thionville toutes les personnes qui désireraient recevoir le sacrement des malades dimanche 5 novembre à 15h00 en l’église Notre Dame de Thionville. Cette célébration sera suivi e d’un goûter . 

 


Journée missionnaire mondiale

 

23 octobre 2011

avec l’Église en Océanie.

«à Dieu ce qui est à Dieu !

À commencer par son amour !»

Quête pour les Œuvres Pontificales Missionnaires.

 

LeProjet Global de Catéchèse du Diocèse de Metz

 

sera promulgué par notre évêque à la cathédrale de Metz

le 23 Octobre 2011 à 15 heures. 

Toutes les personnes intéressées par ce projet sont invitées.

Un covoiturage sera mis en place à 14 heures devant l'église Notre Dame de Thionville.

 

EXPO VENTE D’ARTISANAT, MONASTERE ORTHODOXE DE MINSK EN BIELORUSSIE

 

Samedi 29 octobre à Sainte Anne à partir de 17h30 et après la messe de 18h30. Dimanche 30 octobre à Notre Dame, Thionville à partir de 10h et après la messe de 10h30.

 

Rencontre d’Assise

«Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix»

 

Le Pape Benoît XVI va célébrer le 25ème anniversaire de la rencontre d’Assise.

Nous nous rassemblerons à l’église Notre Dame mercredi 26 octobre de 20h à 21h pour nous unir par la prière à cet événement.

Le groupe des amitiés interreligieuses vous invite à être attentive à cet événement, du 27 octobre à Assise, grand pas «sur le chemin du dialogue et de la fraternité, dans un monde en mutation rapide.»

 

ANNONCES DU DIMANCHE 23 OCTOBRE AU DIMANCHE 30 OCTOBRE 2011Infos 


NOTRE DAME

 

Dimanche 23 octobre

10h30 - MESSE 

Famille MATHIEU-LAUER.  

Bernard DURENNE (anniversaire).  Jean MORIZE et Hélène PELTIER.  Jeanine LEMOINE et son époux Jean. Familles SCHON - GACHER - KAISER - HAAG.. Irène et René SCHMITT.  Familles FISCH - JUNGES - PETESCH.

Intention particulière.  

Nous prions également pour :

- Marceline WINGERT

que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu cette semaine.

La quête de ce jour est destinée aux Œuvres Pontificales Missionnaires.

Lundi 24 octobre

15h00 - Enterrement :

Armand BRABANT

16h15 - Réunion de l'équipe du Service de l'Evangile auprès des Malades,  presbytère.

Mardi 25 octobre

17h40 - Prière du chapelet.

18h15 - MESSE 

Défunts de nos paroisses.

Mercredi 26 octobre

20h00 - Prière pour la paix à l'église

Vendredi 28 octobre

17h40 - Prière du chapelet.

18h15 - MESSE

Famille MARINELLI - MAGAROTTI.  Francesca FILARDO.

Dimanche 30 octobre

10h30 - MESSE 

Frédéric et Henri MORIN et Pierre JUNGER.

Famille KUNTZ - NEPPER - FRANTZ.  Francesca FILARDO et Christophe HOARAU. 

Salvatore et Maria Caterina POSCA et Giuseppe et Maria Thérésa FILARDO. Maria NOWAK-BEREZIUK. 

Hugo KAUFFMANN et sa famille.  Suzanne, Robert et Catherine NEIDHOFER.  Roland KUHN.

11h30 - BAPTEME : - Nathan FUCHS.

SAINTE ANNE

 

Samedi 22 octobre

9h30 à 12h30 - Rencontre des animateurs d'équipes de lecture des Actes des Apôtres, suivie du verre de l'amitié, salle Jean XXIII.

18h30 -  MESSE

Lundi 24 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

Mardi 25 octobre

16h30 - Rencontre de l'équipe «relais » au presbytère pour la distribution des plaquettes 2011-2012.

Jeudi 27 octobre

9h00 - MESSE

Samedi 29 octobre

18h30 -  MESSE

Les anciens du club du Viel Orme.  Familles CATTARUZZA - MARTINO - JACQUENOD.   Roland PONNAVOY. 

Jean-Michel SCHAEFER.

A NOTER : A partir du  05novembre la messe du samedi soir sera célébrée à 18h00.

 

 MANOM

 

Dimanche 23 octobre

9h15 - MESSE

Abbé Alphonse KLEIN et tous les prêtres décédés.  

Familles LEGRAND - BRONQUARD. Familles BRONQUARD - JOYEUX - STEPHANY. Christophe LISCH et famille LISCH - ZIMMER.

Amélie BETTEMBOURG. 

Rosalina et son frère Manuel et famille PERREIRA - CORRIAS.

Claude-Max PERROT.

Mercredi 26 octobre

9h30 - MESSE

 

GARCHE

 

Dimanche 23 octobre

11h45 - BAPTEMES :

- Tristan LARTIGUE

- Antoine LAURENT

- Ambre BUSONI-BEZAN

Vendredi 28 octobre

9h00 - MESSE

Famille SERAFIN.

 

 

6666666666

 

 

 

Cette semaine nous avons accompagné  dans la Paix de  Dieu à Notre Dame :

- Marceline WINGERT

Nous exprimons notre compassion à sa famille en deuil.

 

 

Calendrier liturgique

 

Dimanche 23 octobre :

30ème Dimanche ordinaire

Lundi 24 octobre :

Saint Antoine-Marie Claret

Mercredi 26 octobre :

Saint Sigebaud

Vendredi 28 octobre :

Saint Simon et Saint Jude

Dimanche 30 octobre :

31ème Dimanche ordinaire

———————————

Vous êtes mariés  depuis quelques années

La relation dans votre couple est bonne, vous voulez l'approfondir, la rendre encore plus vivante… ou depuis quelque temps vous avez l'impression de ronronner un peu, vous avez du mal à communiquer, vous pensez avec nostalgie à l'enthousiasme du début et vous souhaitez retrouver une relation plus riche, ne pas en rester là. Vous souhaitez trouver des chemins pour vivre votre sacrement de mariage au quotidien.

Vivre et Aimer vous propose de vous arrêter pendant deux jours,

Pplusieurs week-ends sont programmés dans notre région :

-   du 4 au 6 novembre 2011 à    Reutenbourg (67) ;

-    du 9 au 11 mars 2012 à Peltre (57)

-   du 1er au 3 juin 2012 à Reutenbourg( 67)

Pour en savoir plus, vous pouvez vous adresser à :

Nicole et Jean-Marie CHRISTEN au 03 82 56 87 69  ou consulter le site www.vivre-et-aimer.org

Message de Benoît XVI pour la 85e Journée missionnaire mondiale

Le 23 octobre 2011

                          

Voici les conclusions de son message :
Évangélisation globale

L’évangélisation est un processus complexe, qui comprend différents éléments. Parmi ceux-ci, l’animation missionnaire a toujours accordé une attention particulière à la solidarité. Cela constitue aussi un des objectifs de la Journée missionnaire mondiale qui, par l’intermédiaire des Œuvres pontificales missionnaires, sollicite l’aide pour l’accomplissement des tâches d’évangélisation en terre de mission. Il s’agit de soutenir des institutions nécessaires en vue d’établir et de consolider l’Église par les catéchistes, les séminaires, les prêtres et de donner également sa contribution en vue de l’amélioration des conditions de vie des personnes dans les pays où les problèmes de pauvreté, de malnutrition surtout infantile, de maladies, de carence des services de santé et d’instruction sont les plus graves. Tout cela rentre également dans la mission de l’Église. En annonçant l’évangile, elle a à cœur la vie humaine au sens le plus complet. Le Serviteur de Dieu, Paul VI, affirmait que dans l’évangélisation, il n’était pas acceptable que l’on néglige les thèmes concernant la promotion humaine, la justice, la libération de toute forme d’oppression, tout en respectant, évidemment, l’autonomie de la sphère politique. Se désintéresser des problèmes temporels de l’humanité reviendrait à «la leçon qui vient de l’évangile sur l’amour du prochain souffrant et nécessiteux» (Exhortation apostolique Evangelii nuntiandi, 31.34), car cela ne serait pas conforme avec le comportement de Jésus, qui «toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la bonne nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute langueur» (Mt 9,35).

Ainsi, par la participation coresponsable à la mission de l’Église, le chrétien devient constructeur de la communion, de la paix, de la solidarité que le Christ nous a données et collabore à la réalisation du plan salvifique de Dieu pour toute l’humanité. Les défis à relever appellent les chrétiens à cheminer avec les autres et la mission est une partie intégrante de ce cheminement avec tous. Nous portons en nous, même si c’est seulement dans des vases d’argile, notre vocation chrétienne, le trésor inestimable de l’évangile, le témoignage vivant de Jésus mort et ressuscité, rencontré et vénéré dans l’Église.

Que la Journée missionnaire ranime en chacun le désir et la joie «’aller» à la rencontre de l’humanité en apportant le Christ à tous. En son nom, je vous impartis de tout cœur la bénédiction apostolique, plus particulièrement à ceux qui peinent et souffrent davantage pour l’évangile.

Du Vatican, 6 janvier 2011, Solennité de l’Epiphanie du Seigneur. Benedictus PP XVI

 

 

25e anniversaire de la Journée mondiale pour la paix .

 

INTRODUCTION de MgrMichel Santier, Président du Conseil pour les relations interreligieuses.

Le Pape Benoît xvi a annoncé le 1er janvier 2011 qu'il se rendrait en pèlerin à Assise le 27 octobre prochain, à l'occasion du 25e anniversaire de la Journée mondiale pour la paix à l'initiative du Pape Jean-Paul II, le 27 octobre 1986.

Cette journée fut un événement marquant dans l’histoire des relations de l’Église catholique avec les différentes traditions religieuses du monde, sans oublier les autres Églises et communautés ecclésiales chrétiennes. Pour la première fois, toutes les religions du monde se trouvaient en un même lieu pour prier Dieu, chacune à sa manière, pour la paix dans le monde, ensemble devant Dieu et au service de l’humanité.

Ce que le cardinal Roger Etchegaray, artisan de cette journée a appelé l’Esprit d’Assise a suscité de multiples initiatives depuis 25 ans. Aujourd’hui, le pape Benoît xvi s'inscrit dans l'intuition du bienheureux Jean-Paul II et renouvelle son invitation à des représentants de toutes les religions du monde pour ce pèlerinage à Assise.

Il a explicitement demandé aux catholiques du monde entier de s’unir spirituellement à cette célébration. Le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour les relations interreligieuses à Rome, souhaite que les Églises locales prennent des initiatives en relation avec ce qui se vivra à Rome et à Assise.

C’est la raison qui a poussé notre conseil à proposer ce court dossier afin que dans les diocèses, dans les paroisses ou les aumôneries de jeunes, vous proposiez, une rencontre, une veillée de prière, un événement interreligieux, pour que l’Esprit d’Assise soit vivant dans notre pays et communiqué aux plus jeunes générations, nées après 1986.

Les 26 et 27 octobre sont des dates favorables en lien direct avec ce qui se vivra à Rome et à Assise. Mais n’hésitez pas à créer localement des événements dans l’esprit d’Assise au cours des semaines qui précédent ou suivent.

En 2011, tout autant qu’en 1986, notre monde a besoin du témoignage de la prière des croyants et de leur engagement ensemble au service de la justice et de la paix. Puissions-nous, comme catholiques de France, en être humblement mais résolument des acteurs avec tous les hommes et femmes de bonne volonté. Créteil, le 20 juin 2011

 

Programme de la rencontre d’Assise

27 octobre 2011

«'image du pèlerinage résume donc le sens de l'événement qui sera célébré (communiqué de la salle de presse du Vatican - 2 avril 2011): on fera mémoire des étapes qui ont jalonné le parcours, de la première rencontre d'Assise, à celle de janvier 2002 et, dans le même temps, on regardera vers l'avenir avec l'intention de continuer, avec tous les hommes et les femmes de bonne volonté, à marcher sur le chemin du dialogue et de la fraternité, dans un monde en mutation rapide.»

- soirée du 26 octobre : veillée de prière présidée par Benoît xvi en la basilique Saint-Pierre.

- matinée du 27 octobre: arrivée à Assise; les délégations se rendent à la basilique Sainte-Marie des Anges pour «temps de commémoration des rencontres précédentes et d'approfondissement du thème de la journée».

- déjeuner frugal et sobre «exprimer les retrouvailles fraternelles et en même temps, la participation aux souffrances de tant d'hommes et de femmes qui ne connaissent pas la paix». Suit un «de silence, pour que chacun puisse réfléchir et prier.»

- après-midi du 27 octobre: les participants sont attendus à la basilique Saint-François, et les membres des délégations se joignent à la dernière partie du pèlerinage «symboliser le chemin que chaque être humain doit parcourir dans la recherche assidue de la vérité et la construction efficace de la justice et de la paix». La montée se fera « en silence pour permettre la prière et la méditation personnelle». A la basilique Saint-François, «ù se sont achevés les rassemblements précédents»: renouvellement solennel de l'engagement commun en faveur de la paix.»

 

Les diocèses du monde, les communautés locales, sont «ées à organiser des moments de prière analogues».

 

C’est pour nous «unir spirituellement à la célébration de cet événement important» comme le demande le Pape Benoit XVI que nous vous invitons à participer à un temps de prière à l’Eglise Notre Dame à Thionville mercredi 26 octobre à 20H00


 

 

Pour télécharger le bulletin paroissial

 

Bon dimanche et bonne semaine

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 16:54

 

2011-10-15-tract-CCFD-resonnance.JPG

 

 

Samedi 15 Octobre à 20h à l’église Saint Pierre de Thionville (près du Géric) le groupe vocal et instrumental Résonnances de Sarreguemines chantera au bénéfice du CCFD-Terre Solidaire.

 

Les 90 choristes et musiciens qui composent cet ensemble de renom en Moselle-Est, et dirigés par Patrick HUBER, chanteront des negro spirituals et des chants africains accompagnés de percussions mais aussi des mélodies hébraïques, des chants en japonais et des compositions de Léonard Bernstein et John Leavitt.  

 

L’entrée est gratuite. Une quête aura lieu au cours du spectacle dont les bénéfices serviront à financer les 500 projets de développement soutenus par le CCFD-Terre Solidaire dans 70 pays du monde.

 

Nous vous invitons à venir nombreux. Nous vous garantissons un spectacle de qualité et pour vous en convaincre vous pouvez entendre quelques extraits sur leur site Internet. www.chorale-resonances.fr/.

 

Partager cet article
Repost0