Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 19:44

17 novembre 2013 - 33ème dimanche ordinaire  

 

Edito

 

 

Patatra !

 

 

 

Une semaine avant de célébrer le Christ-Roi de l’Univers, la solennité d’une fin d’année liturgique, les temps ne seront pas réjouissants puisque tout va s’effondrer et les jours à venir ne sont pas réjouissants. Allô, Madame Soleil ? : Jésus projette l’avenir, il décrit, il nous met en garde, il pronostique les temps prochains.

Tantôt Jésus annonce des événements plus proches (la ruine du Temple où « il ne restera pas pierre sur pierre ») et il reprend les menaces des prophètes contre la ville infidèle. On imagine avec humour les fous qui se baladent en toge blanche, frappant sur un couvercle de casserole « la fin est proche ! » Mais Jésus n’a pas eu tort, à Jérusalem il ne reste qu’une splendide maquette pour nous donner une idée grandiose de ce temple.

Tantôt enfin Jésus fait allusion aux épreuves de sa communauté, aux persécutions qui frapperont les disciples, tout au long du temps de l’Eglise naissante.

Ce qui nous déroute un peu dans ce discours de Jésus, c’est que les trois perspectives sont étroitement imbriquées et parfois indissociables, et la courbe de croissance est semblable à des événements contemporains. Soit.

Cependant, il nous annonce que tout n’est pas perdu ! « C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. » Oui, à l’approche d’un nouveau cycle liturgique et d’une solennité telle le Christ-Roi, notre réjouissance doit venir d’un recentrement et d’une explosion d’espérance profonde. Tout n’est pas triste et bon à jeter, même si des situations nous font baisser les bras. Tels que nous sommes, nous sommes disciple et architecte de nos vies, mais aussi responsable du bien de tous. Entente, concorde, amitié, prière unanime, recentrement en ne s’attachant pas à des archéologies, voilà tout un programme propre à rebondir dans une nouvelle année (liturgique j’entends). Christ-Roi de l’Univers conclue et permet une réflexion sur le sens de nos vies, l’Avent qui va s’ouvrir permet un élan dans une nouvelle spirale inédite, sans équivoque.

 

Loïc BONISOLI+

 

  

INFOS

 

JOURNEE DE COLLECTE SECOURS CATHOLIQUE

Dimanche 17 novembre Quête pour le secours catholique dans les églises.

Lire page 4.

 

PRIERE POUR LA PAIX

3ème mercredi du mois

20 novembre, de 20h à 21h à l’église Notre-Dame de Thionville, suivie du verre de l’amitié.

 

CONFERENCE  CHRETIENNE

Mercredi 27 novembre 20h foyer Albert Schweitzer Thionville  « Bande dessinée et foi, le témoignage d’un diacre » par Jean François KIEFFER, diacre permanent du diocèse de Verdun, dessinateur et auteur de BD chrétiennes.

 

FETE de la Communauté de PAroisses

Week-end du samedi 30

novembre et 1er décembre

MESSE unique  Dimanche 1er décembre  à Notre Dame-Thionville

 

 

ANNONCES DU DIMANCHE 17 NOVEMBRE AU

DIMANCHE 24 NOVEMBRE, FETE DU CHRIST ROI DE L’UNIVERS

 

NOTRE DAME

Dimanche 17 novembre

10h30 - MESSE

Amabile, Sante, Irène, Gérard et Florent PEZ

Ugo SUMA

Elisabeth BOTREAU-BONNETERRE

Ferdinand   SZUCS  (messe  anniversaire )

Famille LAUBACHER et TALLEMANT

Nous prions également pour

Laure PERRIN que nous avons accompagnée  dans la Paix de Dieu

Quête pour le Secours  Catholique

11h30 - Baptême :

Hugo JUNGHEN    

Lundi 18 novembre

14h15 - Lecture St Mathieu, presbytère

15h - Obsèques Hans Jörg JOACHIM

16h30 - Réunion équipe liturgique

20h - Réunion préparation baptême

Mardi 19 novembre

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - Messe

Famille MAIRE - MELLINGER

Famille POMPEI

Mercredi 20 novembre

10h30 - Rencontre enfants 1ère communion Manom et Notre Dame

16h30 - Réunion équipe fleurs

20h -  Prière pour la Paix, église.

Vendredi 22 novembre

18h15 - MESSE 

Edmond ANDRE et sa fille Véronique

Hubert MAYEUR

Fernand LAHAYE, Elvire et leur fille Sylvie

Familles REMIGIUS - TERVER - STEINMETZ - ONASCH

Dimanche 24  novembre

Défunts de la chorale

Alice TERVER

Famille GUETIENNE

Bruna BALDELLI

Famille Janine SCHANNE

Léonie KRETTNICH (messe  anniversaire)

Nicolas et Marie LARIONOW et toute la famille

Epoux Camille et Mathilde PERRIER et leurs parents

Philippe DUVAL

Roland HAUTOY (messe anniversaire)

Alice KEITH

Catherine et Charles BUCHER et  Henri GAL

La quête de ce jour est destinée à notre chorale qui fête Sainte Cécile

11h30 - Baptême : Mathilde DOLLEZ

 

 

SAINTE ANNE

Samedi 16 novembre

18h - MESSE des familles avec les enfants de Garche et Ste Anne

Roman, Stanislawa, Casimir HOFFMANN

Octavie et Alexandre BOLIS

Carmen, Claude, Abel AURIFEILLE

Rose AURIFEILLE - Joseph IACOMO

Nous prions également pour Lucien FABING que nous avons accompagné dans la paix de Dieu

Quête pour le Secours  Catholique

Lundi 18 novembre

17h - MESSE aux Epis d’Or

Jeudi 21 novembre

9 h - MESSE  à la chapelle

Samedi 23 novembre

18h - MESSE 

Marie - Cécile GABORIT

Pierre MATHIS

 

 

MANOM

Dimanche 17 novembre

10h30- MESSE  des familles

Familles BRONQUARD-JOYEUX-STEPHANY

Nous prions également pour

Paul MULLER que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu

Quête pour le Secours  Catholique

Mercredi  20 novembre

9h30 - MESSE

Dimanche 24 novembre

9h15- MESSE

Amélie BETTEMBOURG et famille TERVER - FRANCOIS

 

 

 

GARCHE 

Dimanche 17 novembre

9h15 - MESSE - Henriette BECK

Famille SIRET - LAEMLé

Nous prions également pour

Joseph COMTE que nous avons accompagné  dans la Paix de Dieu

Quête pour le Secours  Catholique

Vendredi 22 novembre

9h00 - MESSE 

Pierre et Léonie SCHANEN

 

--------

Nous avons accompagné dans la Paix de Dieu cette semaine :

Eglise Notre Dame Thionville:

Laure PERRIN

Eglise Notre Dame Manom :

Paul MULLER

Eglise Ste Anne :

Lucien FABING

Eglise St Nicolasde Garche :

Joseph COMTE

Nous exprimons notre compassion aux familles endeuillées.

 

 

Calendrier liturgique

Samedi 17 novembre :

Sainte Marguerite d’Ecosse

et Sainte Gertrude

Dimanche 17 novembre :

33ème Dimanche Ordinaire

Lundi 18 novembre :

Dédicace des Basiliques de Saint Pierre et Saint Paul

Jeudi 21 novembre :

Présentation de la Vierge Marie

Vendredi 22 novembre : Ste Cécile

Samedi 23 novembre :

Saint Clément, 1er évêque de Metz

Dimanche 24 novembre :

Le Christ Roi de l’univers

 

 

 

Changement des horaires des messes de semaine

Communauté de paroisses de la Sainte Famille à partir du 1er décembre:

 

 

 

Notre Dame, Thionville : pas de changement.

            18h15 Mardi et Vendredi.

            Exposition du Saint Sacrement, 1ervendredi    du mois à 17h.

Sainte Anne, Cote des Roses :

            9h15, 1er jeudi du mois.

Notre Dame de Manom :

            9h15, 2ème et 4ème mercredi du mois.

Saint Nicolas de Garche :

            9h15, 1er et 3ème mercredi du mois.

 

Supression de la messe à Sainte Anne, Manom, Garche s’il y a un enterrement dans la localité.

 

 

SECOURS CATHOLIQUE  Equipe de THIONVILLE

 

 

Le troisième dimanche de novembre, et comme chaque année  LA JOURNEE NATIONALE DU     SECOURS CATHOLIQUE.

Elle vous permettra d’oser vivre la fraternité avec les pauvres en Eglise :

« AIDONS NOUS LES UNS LES AUTRES »

Le défi pour les bénévoles de l’équipe du         SECOURS CATHOLIQUE de THIONVILLE est de créer les conditions pour permettre à chacun de retrouver sa place au sein de notre Société.

Dans ce but, l’équipe composée d’une douzaine de bénévoles, agit dans de nombreux domaines en : - en allant à la rencontre des plus pauvres, - en créant un lieu d’accueil et d’écoute, - en accordant des aides financières d’urgence, - en accompagnant les familles dans leurs démarches administratives, - en accueillant des enfants pour des séjours de vacances, en les aidant pour leurs devoirs, - en proposant des temps de rencontres conviviales.

Depuis septembre 2004, date de mise en place de cette nouvelle équipe, ce sont ainsi 1150 personnes, en majorité domiciliées à THIONVILLE, TERVILLE et YUTZ, qui ont déjà été reçues.

L’équipe travaille en liaison et en solidarité avec les partenaires sociaux de la région thionvilloise.

La tâche est grande et nous avons besoin de vous. Si vous avez un peu de temps à offrir aux autres, nous sommes tout près de chez vous. Nul besoin de compétences particulières, l’envie de partage sera votre atout principal ! Alors plus d’hésitation, venez nous rejoindre dans nos locaux sis 27 rue de Strasbourg à THIONVILLE.

Les permanences ont lieu  le 1er et 3ème mardi du mois et 2ème et 4ème vendredi du mois de 14 à 16 heures.

En cette journée Nationale du Secours Catholique, vous aurez aussi l’occasion de nous renouveler votre soutien afin de pouvoir faire plus et mieux pour les personnes en grande difficulté.

Votre générosité est notre seule force et sans vos dons nous ne pouvons rien faire

Merci de votre générosité.

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 23:30
Syrie : urgence de l'aide humanitaire et du cessez-le-feu
Déclarations de Mgr Mamberti

Anita Bourdin

ROME, 12 novembre 2013 (Zenit.org) - Le Saint-Siège appelle à un arrêt « urgent » des violences en Syrie : il plaide pour « l’aide humanitaire », le « droit humanitaire » et le respect de « l’intégrité territoriale » du pays, avec une « place pour tous », notamment des Syriens chrétiens.

La diplomatie vaticane poursuit son action en vue de la paix en Syrie. Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire pour les Rapports avec les Etats, évoque la conférence Genève 2 – fixée au 23 novembre puis repoussée - dans les colonnes de l’agence catholique italienne SIR, dans une interview de Daniele Rocchi. Si le Saint-Siège était invité comme « observateur » à la Conférence, il enverrait une délégation.

Selon Cor Unum, les organisations humanitaires avaient débloqué globalement, à la date du 9 octobre, une aide de plus de 53 millions d’euro pour les victimes de la crise syrienne.

Mgr Mamberti fait état de « développements positifs » ces dernières semaines quant aux armes chimiques, mais « tout est encore à résoudre » : « Les affrontements violents continuent de semer la mort et la destruction et la situation humanitaire déjà insoutenable continue de s’aggraver. Les prévisions indiquent que d’ici la fin de l’année, c’est la moitié de la population syrienne qui aura besoin d’une aide humanitaire. »

Unité et intégrité territoriale
C’est ce qui rend « encore plus urgente et nécessaire la cessation de la violence et la priorité de l’engagement pour l’assistance humanitaire ».

Il faut rappeler « l’exigence et l’urgence du respect du droit humanitaire » : « On ne peut pas rester inertes devant les continuelles violations du droit humanitaire, de quelque côté que ce soit ».

Il réaffirme : « Il n’y a pas de solution militaire au conflit. Et l’on ne pourra trouver une issue que par le dialogue et la négociation des parties en présence, avec le soutien  de la Communauté internationale. Le fait que l’on ait trouvé un accord sur le thème délicat du démantèlement de l’arsenal chimique syrien indique que s’il y a une volonté politique, on peut trouver un accord sur les autres questions nécessaires à la résolution du conflit. »

Il considère que parmi les « principes généraux » devant présider à la négociation sont les efforts pour « la reprise du dialogue et la réconciliation du peuple syrien », la « préservation de l’unité du pays en évitant la constitution de zones différentes pour les diverses composantes de la société », la garantie de « l’intégrité territoriale ». Pour le ministre des Affaires étrangères du Saint-Siège il sera important en outre de « demander à tous les groupes, en particulier ceux qui voudraient assumer des postes de responsabilité dans le pays, d’offrir des garanties que, dans la Syrie de demain, il y aura de la place pour tous, en particulier pour les minorités, évidemment, y compris pour les chrétiens ».

Importer des idées de paix, pas des armes

La mise en oeuvre concrète de ses principes demandera, avertit Mgr Mamberti, « le respect des droits humains et en particulier de la liberté religieuse ». Il recommande aussi de prendre en compte la notion de « citoyenneté » qui reconnaît à tous les citoyens, « indépendamment de l’appartenance ethnique ou religieuse », la « même dignité » et leur « égalité » de droits et de devoirs.

Puisqu’il n’y a pas de solution « militaire » à ce conflit, Mgr Mamberti rappele que « continuer à fournir des armes aux combattants ne fait que contribuer au conflit, augmenter les victimes et les souffrances du peuple syrien».

« Si la violence continue, affirme-t-il, il n’y aura pas de vainqueurs, mais seulement des vaincus », avant de citer Benoît XVI lors de sa rencontre avec les journalistes sur le vol Rome-Beyrouth en septembre 2012 : « Que pouvons-nous faire contre la guerre ? Nous disons, naturellement, répandre toujours le message de la paix, rendre clair que la violence ne résout jamais un problème et consolider les forces de la paix. Ici est important le travail des journalistes, qui peuvent beaucoup aider à montrer comment la violence détruit, ne construit pas, n’est utile à personne. Ensuite, je dirais peut-être des gestes du peuple chrétien, des jours de prière pour le Moyen-Orient, pour les chrétiens et les musulmans, et montrer la possibilité de dialogue et de solutions. Je dirais aussi que doit enfin cesser l’importation des armes : parce que sans l’importation des armes, la guerre ne pourrait continuer. Au lieu d’importer les armes, qui est un péché grave, nous devrions importer des idées de paix, de créativité, trouver des solutions pour accepter chacun dans son altérité ; nous devons donc rendre visible dans le monde, le respect des religions les unes vis à vis des autres, le respect de l’homme comme créature de Dieu, l’amour du prochain comme fondamental pour toutes les religions. En ce sens, avec tous les gestes possibles, avec les aides matérielles aussi, aider pour que cesse la guerre, la violence, et que tous puissent reconstruire le pays. »

Face à la préoccupation devant la présence en Syrie de « groupes extrémistes », souvent issus d’autres pays, il préconise d’exhorter la population et les groupes de l’opposition à « pendre leurs distance » vis-à-vis d’eux, à les « isoler », à « s’opposer ouvertement et clairement au terrorisme ».

« Les meilleurs antidotes aux tensions confessionnelles et le risque de désagrégation sont le dialogue et la réconciliation », affirme le diplomate, qui rappelle l’insistance du pape François sur « l’éducation à la culture de la rencontre ». Il insiste particulièrement sur l’importance du dialogue interreligieux qui « n’est pas une question réservée à des spécialistes, mais le devoir de tous les fidèles ».

La contribution irremplaçable des Syriens chrétiens

Mais il affirme en même temps une « responsabilité particulière » des chefs religieux pour manifester que « la religion doit être au service de la paix et de l’unité et non pas au service de la guerre et de la division ». Là aussi l’éducation à un rôle à jouer.

« Les chrétiens veulent continuer, insiste Mgr Mamberti, à être des facteurs de réconciliation et d’unité et offrir leur contribution irremplaçable au bien commun de la société ».

« Le Saint-Siège souhaite et encourage la réalisation de la Conférence Genève 2, avec la plus grande participation possible », ajoute-t-il : « On en peut pas prétendre que la Conférence résolve d’un coup un conflit qui est particulièrement complexe et où tant d’intérêts divergents sont impliqués, avec des acteurs non seulement locaux mais régionaux ». Mais pas d’autre chemin que « la recherche d’un accord avec l’aide de tous ».

La conférence devra constituer un « premier pas fondamental pour au moins lancer le processus de paix qui sera évidemment douloureux » : « on ne sait pas encore quelle forme aura cette Conférence, ni si le Saint-Siège sera invité à y participer en tant qu’Observateur ». Si oui, il enverrait « une délégation pour manifester sa sollicitude pour le bien de la chère nation syrienne et pour offrir discrètement toute collaboration possible ».

Cependant, pour Mgr Mamberti, la grande contribution du Saint-Siège et de l’Eglise se situa « à un autre niveau qui touche le profond des cœurs » : il mentionne la Journée de jeûne et de prière pour la paix convoquée par le pape François, le 7 octobre dernier, et qui a été « bien accueillie au niveau mondial et a donné tant de fruits de paix ».

Car « l’arme principale » de l’Eglise, conclut le diplomate français, c’est « la prière et la charité » : « Sa plus grande contribution est la vie de foi des croyants qui deviennent protagonistes, dans les différents milieux, de la vie sociale, à la recherche du bien de tous et de la paix ».

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles de nos évêques
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 14:17

10 novembre 2013 - 32ème dimanche ordinaire  

 

Edito

 

 

 

Qu’est-ce que l’homme ?

 

La famille fait débat ! Père ou mère ? Parent 1 ou parent 2 ? Famille normale ou recomposée ? Tous les cas de figures se présentent et se discutent ! Il n’en va pas seulement de l’organisation de nos sociétés ; l’identité même de la nature humaine est remise en cause. Aujourd’hui on s’interroge sur l’homme et la femme : question de sexe ou de genre ? Des chercheurs en biotechnologies et neurosciences vont jusqu’à remettre en question l’identité humaine ; ils parlent de transhumanisme…

Dans un autre contexte, à l’époque de Jésus, on fait déjà le lien entre tissu social et identité humaine. Famille et sexualité sont convoquées pour servir d’arguments à la question théologique du moment : les morts ressusciteront-ils ? Les adversaires, s’appuyant sur la vieille règle du lévirat, cherchent à montrer que cette idée est ridicule. Pour prouver l’inverse, Jésus prend argument du sexe des anges ou plutôt de leur non-sexe.

Qui a raison ? Personnellement, j’ai du mal à entrer dans cette dialectique toute rabbinique. La chose intéressante, c’est le renversement de perspective que propose Jésus. Pour parler de l’homme, il ne part pas de l’homme mais de Dieu : « Il est le Dieu des vivants ! »

Ce renversement est au cœur de notre regard croyant. C’est Dieu qui est le créateur de l’homme et non l’inverse. C’est de Lui, qu’il convient de partir si on veut dire qui est l’homme en vérité. La foi  n’est pas une spéculation nébuleuse sur l’existence de Dieu. Elle touche directement à ce que nous sommes et au sens de notre existence sur terre. Croire à la résurrection nous appelle à réfléchir à la dignité de l’être humain et à la dimension fraternelle qui en découle. Deux questions résument notre destinée sur la terre. Dieu nous les adresse dès l’ouverture de la Bible : « Adam, où es-tu ? Caïn, qu’as-tu fait de ton frère ? »

 

Jean GANTZER

 

 

 

ANNONCES DU DIMANCHE 10 NOVEMBRE AU DIMANCHE 17 NOVEMBRE 2013

 

NOTRE DAME

Dimanche 10 novembre

10h30 - MESSE

Famille CHERRIER-ALIBERT-COSTA

Famille TURIN-BRETON

Jean MORIZE et Hélène PELTIER

Janine SCHANNE et  sa famille

René et Irène SCHMITT

Francesca FILARDO– Caterina et Salvatore POSTA– Maria-Teresa et Guiseppe FILARDO -

Christophe HOARAU

Marie-Thérèse FISCHER

Nous prions également pour

Gérard WALTHER ;

Gérard SCHANEN que nous avons accompagnés  dans la Paix de Dieu

Mardi 12 novembre

10h– Obsèques:  Laure PERRIN

14h30.Rencontre MCR, presbytère

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - Messe

Défunts de nos paroisses

20h15 Réunion préparation messe des familles, presbytère.

Mercredi 13 novembre

14h15– Rencontre Emmaüs

20h15- Exercices  ignatiens,  chapelle

Jeudi 14 novembre

14hou 20h : Réunion des parents responsables 1ère communion

Vendredi 15 novembre

18h15 - MESSE 

Défunts de nos paroisses

19h00 – Repas des personnes en pastorale de l’enfance, presbytère

Dimanche 17 novembre

 10h30 - MESSE

 Amabile, Sante, Irène, Gérard et Florent PEZ - Ugo SUMA

 Elisabeth BOTREAU-BONNETERRE

Messe  anniversaire  Ferdinand   SZUCS

Quête pour le secours catholique

11h30– Baptême :

Hugo JUNGHEN

 

SAINTE ANNE

Samedi  9 novembre

14 h 30 – Rencontre FOI et LUMIERE, salle Jean XXIII

18h -MESSE

 Charles de Gaulle et son épouse Yvonne

 Raymond  SIMON

Lundi 11 novembre

Pas de messe aux Epis d’Or

Mardi 12 novembre

15h– Obsèques: Lucien FABING

Jeudi 14 novembre

9h – MESSE  à la chapelle

Vendredi 15 novembre

16h30 – Répétition des chorales de Garche et Ste-Anne, salle St Vincent

Samedi 16 novembre

18h MESSE  des familles avec les enfants de Garche et SteAnne Roman, Stanislawa , Casimir HOFFMANN

Octavie et Alexandre BOLIS

Carmen, Claude, Abel AURIFEILLE

Rose AURIFEILLE .   Joseph IACONO

Dimanche 17 novembre

12h – Pour la Ste-Cécile, repas des chorales  à Gavisse. Ouvert à tous, vous pouvez encore vous inscrire.

 

MANOM

Dimanche 10 novembre

9h15 - MESSE 

Jérôme et Brigitte WALZER et

leur famille

Nous prions également pour

Blanche BELLMANN

que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu

Mercredi  13 novembre

9h30 - MESSE

Dimanche 17 novembre

10h30- MESSE  des familles

Famille BRONQUARD-JOYEUX-STEPHANY

 

GARCHE  

Vendredi 15 novembre

9h00 - MESSE 

Dimanche 17 novembre

9h15 - MESSE

Henriette BECK

Famille SIRET– LAEMLé

 

KOEKING

Dimanche 10 novembre

9h15 - MESSE 

Alwine JUVING

Marguerite et René KREPPERT

Christian PERIQUET

-------

Nous avons accompagné dans la Paix de Dieu cette semaine :

 

Eglise Notre Dame Thionville:

Gérard WALTHER

Gérard SCHANEN

Eglise Notre Dame Manom :

Blanche BELLMANN

Nous exprimons notre compassion à leurs familles endeuillées.

 

---------

 

Calendrier liturgique

Dimanche  10 novembre :

32ème Dimanche Ordinaire

Lundi 11 novembre :

St Martin de Tours

Mardi 12 novembre :

St Josaphat

Dimanche 17 novembre :

33ème Dimanche Ordinaire

 

infos

 

44ème soirée publique


L’Association Pierre Clément Lorraine - Soins Palliatifs - et le Service Régional de Soins Palliatifs vous invitent pour vous présenter leur engagement auprès des personnes endeuillées.

« Des deuils, des histoires, des accompagnements » vendredi 15 novembre 2013 à 20h00  foyer Albert SCHWEITZER passage du Temple à Thionville. Libre participation aux frais.

 

 

CONFERENCE CHRETIENNE

 

Mercredi 27 novembre  20h foyer Albert Schweitzer , passage du Temple à Thionville, « Bande dessinée et foi, le témoignage d’un diacre », par Jean François KIEFFER, diacre permanent du diocèse de Verdun, dessinateur et auteur de BD chrétiennes.

 

Ste Cécile

Dimanche 17 novembre pour la Ste-Cécile, repas des  chorales de  Garche et  de St Anne à Gavisse ouvert à tous. Vous pouvez encore vous inscrire.

 

 

JOURNEE DE COLLECTE DU SECOURS CATHOLIQUE

 

Dimanche 17 novembre Quête pour le secours catholique dans les églises

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 12:16

3 novembre 2013 - 31ème dimanche ordinaire 

Edito

 

Il était une FOI

 

 

Ah «L'histoire de Zachée»... !!

On l'appelle ainsi comme si on racontait un conte de fée (qui finit souvent bien) aux enfants... Peut-être s'y retrouvent-ils mieux que nous (?) puisqu'ils ne se sentent sans doute pas très grands, et qu'ils auraient parfois tendance à vouloir se mettre en hauteur pour se faire remarquer... Cible touchée !! Jésus remarque Zachée !!

Et en plus il s'invite chez lui et Zachée partage tous ses biens, même mal acquis !!

Le rêve !

Comme on aimerait aujourd'hui que les biens soient partagés de manière équitable surtout quand on se sent comme la foule quelque peu abusés, surtaxés, déçus !! .. et que des hommes meurent encore de faim, ou de la violence de leurs semblables..

Tout est bien qui finit bien dans cette histoire là ! Finit ? Non, en fait, car tout commence pour Zachée, vous le savez !

«L'histoire» ne raconte que le début d'une aventure : qu'est devenu Zachée ?

Personne n'a jamais plus parlé de lui mais c'est normal : il n'est plus au centre de «l'histoire» ; ce n'était pas son histoire mais un épisode de la vie de Jésus qui Lui est le centre, notre raison de vivre, notre Lumière, notre Vie !

Il n'est pas venu pour se faire juge de nos partages ! Il est venu pour nous faire découvrir l'Amour miséricordieux de son Père !

Telle est la découverte des saints innombrables que nous venons de fêter non pour eux mêmes mais en fixant les yeux sur Celui qui «aime la vie, ..celui qui épargne tous les êtres parce qu'ils sont à Lui» (cf Sg)

«Voilà ce que nous réserve la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus Christ»(cf2 Th 1). Avons nous conscience d'être créés à l'image de cet Amour là ?

 

 

Francine et Jérôme Turq

 

ANNONCE DU DIMANCHE 3 NOVEMBRE AU DIMANCHE10 NOVEMBRE 2013

 

NOTRE DAME

Dimanche 3 novembre

10h30 - MESSE

Marcel SIMEONI

Epoux CUISINIER-DESALME et leurs enfants

Famille CHARFF

Famille PATAT

Marcel REINBOLD

Famille SINNES - LUDWIG

Rita VOSTER

Maryvonne POIRIER

Quête pour le chauffage de l’église

11h30 - BAPTEMES :

Arthur et Victor GLESSINGER

Lundi 4 novembre

20h15- Réunion du conseil de fabrique, presbytère.

Mardi 5 novembre

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - Messe

Défunts de nos paroisses

20h15– Réunion préparation messe des familles, presbytère.

Mercredi 6 novembre

10h30 - Rencontre des enfants qui préparent la communion de Notre Dame et Manom

Vendredi 8 novembre

18h15 - MESSE  

Dino MANCINI et ses parents

Giuseppa RIVITUSO

Dimanche 10 novembre

10h30 - MESSE

Famille CHERRIER-ALIBERT-COSTA

Famille TURIN-BRETON

Jean MORIZE et Hélène PELTIER

Janine SCHANNE et  sa famille

René et Irène SCHMITT

Francesca FILARDO– Caterina et Salvatore POSTA– Maria-Teresa et Guiseppe FILARDO -

Christophe HOARAU

 

 

 

 

SAINTE ANNE

Samedi 2 novembre

18h -MESSE

 Daniel URBAN

Julio, Rosalina FERREIRA - CORREIA   et enfants

Famille DA COSTA

Familles DA SILVA et PINTO

Lundi 4 novembre

17h – MESSE aux Epis d’Or

Jeudi 7 novembre

9h – MESSE à la chapelle

16h15 –  Atelier bible, presbytère

Samedi 9 novembre

14h30 – Rencontre Foi et Lumière, salle Jean XXIII

18h MESSE   

Yvonne et Charles de Gaulle

Raymond SIMON

 

MANOM

Lundi 4 novembre

10h00 - Obsèques:

 Blanche BELLMANN

Mercredi  6 novembre

9h30 - MESSE

Dimanche 10 novembre

9h15 - MESSE  

Jérôme et Brigitte WALZER et leur famille.

 

GARCHE

Dimanche 3 novembre

9h15 - MESSE

Famille MOSCHETTA

Membres défunts du Conseil

de Fabrique

Vendredi 8 novembre

9h15 - MESSE 

Famille SERAFIN

 

 KOEKING

Dimanche 10 novembre

9h15 - MESSE 

Alwine JUVING

Marguerite et René KREPPERT

Christian PERIQUET

 

 

Calendrier liturgique

Dimanche  3 novembre :

31ème Dimanche Ordinaire

Lundi 4 novembre :

St Charles Borromée

Samedi 9 novembre :

Dédicace de la basilique du Latran

Dimanche 10 novembre :

32ème Dimanche Ordinaire

 

 

 

MESSE D’INSTALLATION

Mgr Jean-Christophe LAGLEIZE, nouvel évêque de notre diocèse dimanche  3 novembre 2013     15h,    cathédrale de Metz.

RDV à 13h15 devant l’église Notre Dame, Thionville.

 

44ème soirée publique

L’Association Pierre Clément Lorraine - Soins Palliatifs - et le Service Régional de Soins Palliatifs vous invitent pour vous présenter leur engagement auprès des personnes endeuillées.

« Des deuils, des histoires, des accompagnements » vendredi 15 novembre 2013 à 20h00  foyer Albert SCHWEITZER passage du Temple à Thionville. Libre participation aux frais.

 

CONFERENCE CHRETIENNE

Mercredi 27 novembre à 20h00, foyer Albert Schweitzer , passage du Temple à Thionville, « Bande dessinée et foi, le témoignage d’un diacre », par Jean François KIEFFER, diacre permanent du diocèse de Verdun, dessinateur et auteur de BD chrétiennes.

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 21:33

27 octobre 2013  - 30ème dimanche ordinaire  

Edito

 

Troublante similitude

 

Qui pourrait ignorer l’article de la Constitution des Droits de l’Homme où toutes les personnes vivant sous notre soleil sont égaux ? Précédant de plus de deux millénaires cette référence, le Dieu de la Bible nous livre l’essentiel de son amour pour l’humanité dans un livre de Sagesse, celui de Ben Sirac « Le Seigneur est un juge qui ne fait pas de différence entre les hommes ». Malgré les barrières que nous bâtissons entre nous au risque de déchirer, durablement, le tissu de la fraternité, nous sommes devant un Dieu fidèle. Ce n’est donc pas accidentel qu’Il se soit fait chair pour que nous devenions dépositaires de sa divinité. C’est l’apôtre Paul qui nous en indique la voie dans sa lettre à Timothée : « Je me suis bien battu. Dans ma défense, personne ne m’a soutenu : tous m’ont abandonné. Le Seigneur, lui, m’a assisté ». Paul invite le croyant, au nom du Seigneur Jésus, à devenir témoin de l’évangile, reconnaissable dans l’empressement à faire le bien, dans l’accueil du pauvre, du blessé de la vie et de l’exclu. Ce sont ces richesses qui guident les pas de celle ou celui qui accepte de regarder le monde avec la tendresse de Dieu. Les recommandations pour ce chantier d’avenir font fi de toute recherche des premières places ou de l’adulation des assemblées  courtisanes. Alors, les cris de détresse ou de colère, les désirs d’un monde meilleur deviennent cris et désirs de Dieu qui ne pourra pas avoir autre chose à faire que de les écouter et  les exaucer.                                                                                                                                                                                   

 

           Bernard MARCHAL

 

ANNONCES DU DIMANCHE 27 OCTOBRE AU DIMANCHE 3  NOVEMBRE 2013

            

 

Chorale saint francois

A partir du 31 octobre 2013, les répétitions de la chorale se feront les jeudis soirs à 20h00, salle Notre Dame.

 

MESSE D’INSTALLATION

Mgr Jean-Christophe LAGLEIZE, nouvel évêque de notre diocèse dimanche  3 novembre 2013     15h,    cathédrale de Metz.

RDV à 13h15 devant l’église Notre Dame, Thionville.

 

44ème soirée publique

L’Association Pierre Clément Lorraine - Soins Palliatifs - et le Service Régional de Soins Palliatifs vous invitent pour vous présenter leur engagement auprès des personnes endeuillées.

« Des deuils, des histoires, des accompagnements » vendredi 15 novembre 2013 à 20h00  foyer Albert SCHWEITZER passage du Temple à Thionville. Libre participation aux frais.

 

NOTRE DAME

Dimanche 27 octobre

10h30 - MESSE

Famille GUETIENNE

André SCHEIL et Giza BARNABA

Famille KUNTZ - NEPPER - FRANTZ

Antoinette et Jean WEITMANN

Jean MORIZE et Hélène PELTIER

Denis ROCK

Guy ROYER et Mauricette ELUARD

Eugène GUIRTEN  (messe anniversaire)

Jean VANNELLI et Jean INTINI et ses grands parents

Sante et Irène PEZ

Jacques MARTIN (messe de 6 semaines)

Americo CAMOES

11h30 - BAPTEMES :

Matys FRANCIONE

Aurélien L’HUILLIER

Mardi 29 octobre

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - Messe

Odette KREMER et sa famille

Famille MALGAROTTI - MARINA et famille MALGAROTTI - ELDA

Mercredi  30 octobre

17h00 - Réunion préparatoire  messe de la communauté de paroisses  du  1er  décembre, presbytère.

Jeudi 31 octobre

20h00 - Répétition chorale Saint François, salle Notre Dame

Vendredi 1er novembre

10h30 - MESSE   Toussaint

Samedi  2 novembre

20h00 - MESSE pour les défunts

Dimanche 3 novembre

10h30 - MESSE

Marcel SIMEONI

Epoux CUISINIER-DESALME et leurs enfants

Défunts de la famille CHARFF

Famille PATAT

Marcel REINBOLD

Famille SINNES - LUDWIG

Rita VOSTER

Maryvonne POIRIER

Quête pour le chauffage de l’église

11h30 - BAPTEMES :

Arthur et Victor GLESSINGER

 

 

 

 

SAINTE ANNE

Samedi  26 octobre

18h30 - MESSE

Famille GABORIT - ESCHENLAUER

Lundi 28 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

Jeudi 31 octobre

18h00 - MESSE anticipée   Toussaint  et prière pour les défunts.

Samedi  2 novembre

18h30 - MESSE anticipée du dimanche

Daniel URBAN

A compter du 31 octobre, la messe  anticipée est célébrée à 18h00.

 

 

 

 

MANOM

Dimanche 27 octobre

9h15 - MESSE

Noces d’Or :

Marie BERNARD et Antoine JEUNET.

 

Famille LEGRAND - BRONQUARD

Christophe LISCH et familles LISCH - ZIMMER.

Familles BRONQUARD - JOYEUX - STEPHANY

Nous prions également pour

Solange LUDWIG que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu

Mercredi  30 octobre

9h30 - MESSE

Léa WELTER - BREISTROFF

Vendredi 1er novembre

15h00 - MESSE   Toussaint

et prière pour les défunts .

Quête pour le chauffage de l’église.

 

GARCHE

Dimanche 27 octobre

10h30 - MESSE

Noces d’Or :

Mariette THEIS et Germain SCHMITT

 

Vendredi 1er novembre

15h00 - MESSE  Toussaint  et prière pour les défunts,  suivie de la bénédiction des tombes au cimetière de Garche.

Dimanche 3 novembre

9h15 - MESSE

Famille MOSCHETTA

Membres défunts du Conseil de Fabrique

 

 

 

 

KOEKING

Vendredi 1er novembre

9h15 - MESSE Toussaint et  prière pour les défunts.

 

 

 

 

------

 

Nous avons accompagné dans la Paix de Dieu cette semaine :

 

Eglise Notre Dame Manom :

Solange LUDWIG

 

Nous exprimons notre compassion à la famille endeuillée.

 

 

 

 

Calendrier liturgique

Dimanche  27 octobre :

30ème Dimanche Ordinaire

Lundi 28 octobre :

Saint Simon et Saint Jude

Vendredi 1er novembre :

Tous les Saints

Samedi 2 novembre :

Commémoration de tous les fidèles défunts

Dimanche  3 novembre :

31ème Dimanche Ordinaire

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 23:22

Message du Pape pour le

Dimanche des Missions, 20 octobre 2013

-------------------

Message du pape François pour la Journée Missionnaire Mondiale 2013

Chers frères et sœurs,

Cette année, nous célébrons la Journée missionnaire mondiale alors que s’achève l’Année de la Foi, occasion importante pour renforcer notre amitié avec le Seigneur et notre cheminement en tant qu’Eglise qui annonce avec courage l’Evangile. Dans cette perspective, je souhaiterais proposer quelques réflexions.

 

1. La Foi est un précieux don de Dieu, qui ouvre notre esprit afin que nous puissions Le connaître et L’aimer. Il veut entrer en relation avec nous afin de nous faire participer de Sa vie même et rendre notre vie davantage pleine de signification, meilleure, plus belle. Dieu nous aime ! La Foi demande cependant à être accueillie. Elle demande donc une réponse personnelle de notre part, le courage de faire confiance à Dieu, de vivre Son amour, reconnaissants pour Son infinie miséricorde. Elle est ensuite un don qui n’est pas réservé à quelques-uns mais qui est offert avec générosité. Tous devraient pouvoir faire l’expérience de la joie de se sentir aimés par Dieu, de la joie du salut ! Et il s’agit d’un don qu’il n’est pas possible de conserver pour soi mais qui doit être partagé : si nous voulions le garder pour nous, nous deviendrions dans ce cas des chrétiens isolés, stériles et malades. L’annonce de l’Evangile est inséparable du fait d’être disciples du Christ et elle constitue un engagement constant qui anime toute la vie de l’Eglise. « L’élan missionnaire est un signe clair de la maturité d’une communauté ecclésiale » (Benoît XVI, Exhortation apostolique Verbum Domini, 95). Chaque communauté est « adulte » lorsqu’elle professe la Foi, qu’elle la célèbre avec joie dans la liturgie, qu’elle vit la charité et annonce sans relâche la Parole de Dieu, sortant de son enclos afin de la porter également dans les « périphéries », surtout à ceux qui n’ont pas encore eu la possibilité de connaître le Christ. La solidité de notre foi, au plan personnel et communautaire, se mesure aussi à partir de la capacité de la communiquer à d’autres, de la diffuser, de la vivre dans la charité, d’en témoigner auprès de ceux qui nous rencontrent et partagent avec nous le chemin de la vie.

 

2. L’Année de la Foi, cinquante ans après le début du Concile Vatican II, nous appelle à faire en sorte que l’Eglise tout entière ait une conscience renouvelée de sa présence dans le monde contemporain, de sa mission parmi les peuples et les nations. Le caractère missionnaire n’est pas seulement une question de territoires géographiques mais de peuples, de cultures et de personnes, parce que justement les « frontières » de la Foi ne traversent pas seulement des lieux et des traditions humaines mais le cœur de tout homme et de toute femme. Le Concile Vatican II a souligné de manière particulière la manière dont le devoir missionnaire, le devoir d’élargir les frontières de la Foi, est le propre de tout baptisé et de toutes les communautés chrétiennes : « Puisque le Peuple de Dieu vit dans des communautés, diocésaines et paroissiales surtout, et que c’est dans ces communautés que d’une certaine manière il se montre visible, c’est aussi aux communautés qu’il appartient de rendre témoignage au Christ devant les nations » (Décret Ad Gentes, 37). Chaque communauté est donc interpellée et invitée à faire propre le mandat confié par Jésus à Ses Apôtres afin qu’ils soient Ses « témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8), non pas comme un aspect secondaire de la vie chrétienne mais comme un aspect essentiel : nous sommes tous envoyés sur les routes du monde pour cheminer avec nos frères, en professant et en témoignant notre foi au Christ et en étant annonciateurs de Son Evangile. J’invite les Evêques, les prêtres, les Conseils presbytéraux et pastoraux, toute personne et tout groupe responsable à l’intérieur de l’Eglise à donner de l’importance à la dimension missionnaire au sein de leurs programmes pastoraux et formatifs, ressentant que son propre engagement apostolique n’est pas complet s’il ne comprend pas l’intention de « rendre témoignage du Christ devant les Nations », face à tous les peuples. Le caractère missionnaire n’est pas seulement une dimension programmatique dans la vie chrétienne mais il est également une dimension paradigmatique qui concerne tous les aspects de cette vie chrétienne.

 

3. Souvent, l’œuvre d’évangélisation rencontre des obstacles non seulement à l’extérieur mais à l’intérieur même de la communauté ecclésiale. Parfois la ferveur, la joie, le courage, l’espérance que nous mettons dans le fait d’annoncer à tous le Message du Christ et d’aider les hommes de notre temps à Le rencontrer sont faibles. Parfois, certains pensent encore que porter la Vérité de l’Evangile consiste à faire violence à la liberté. Paul VI a des paroles illuminantes à ce propos : « Ce serait … une erreur d’imposer quoi que ce soit à la conscience de nos frères. Mais c’est tout autre chose de proposer à cette conscience la vérité évangélique et le salut en Jésus-Christ en pleine clarté et dans le respect absolu des options libres qu’elle fera … est un hommage à cette liberté » (Exhortation apostolique Evangelii nuntiandi, 80). Nous devons toujours avoir le courage et la joie de proposer, avec respect, la rencontre avec le Christ, de nous faire porteurs de Son Evangile. Jésus est venu parmi nous pour indiquer le chemin du Salut et Il nous a confié à nous aussi la mission de Le faire connaître à tous, jusqu’aux extrémités de la terre. Souvent, nous voyons que ce sont la violence, le mensonge, l’erreur qui sont mis en relief et proposés. Il est urgent de faire resplendir à notre époque la bonne vie de l’Evangile au travers de l’annonce et du témoignage et cela à l’intérieur même de l’Eglise parce que, dans cette perspective, il est important de ne jamais oublier un principe fondamental de tout évangélisateur : il n’est pas possible d’annoncer le Christ sans l’Eglise. Evangéliser n’est jamais un acte isolé, individuel, privé mais toujours ecclésial. Paul VI écrivait que « lorsque le plus obscur prédicateur, catéchiste ou pasteur, dans la contrée la plus lointaine, prêche l’Evangile, rassemble sa petite communauté ou confère un sacrement, même seul, il fait un acte d’Eglise ». Il agit « non pas par une mission qu’il s’attribue, ou par une inspiration personnelle, mais en union avec la mission de l’Eglise et en son nom » (Ibidem). Et cela donne force à la mission et fait sentir à tout missionnaire et évangélisateur qu’il n’est jamais seul mais qu’il fait partie d’un seul Corps, animé par le Saint Esprit.

 

4. A notre époque, la mobilité diffuse et la facilité de communication au travers des « nouveaux média » ont mélangé entre eux les peuples, les connaissances, les expériences. Pour des raisons de travail, des familles entières se déplacent d’un continent à l’autre. Les échanges professionnels et culturels, suivis par le tourisme et des phénomènes analogues, provoquent un vaste mouvement de personnes. Parfois il est difficile même pour les Communautés paroissiales de connaître de manière sûre et approfondie ceux qui sont de passage ou ceux qui vivent de manière stable sur le territoire. En outre, dans des zones toujours plus vastes des régions traditionnellement chrétiennes s’accroît le nombre de ceux qui sont étrangers à la foi, indifférents à la dimension religieuse ou animés par d’autres croyances. Par ailleurs, il n’est pas rare que certains baptisés fassent des choix de vie qui les conduisent loin de la foi, rendant ainsi nécessaire qu’ils fassent l’objet d’une « nouvelle évangélisation ». A tout cela vient s’ajouter le fait qu’une vaste part de l’humanité n’a pas été atteinte par la Bonne Nouvelle de Jésus Christ. Nous vivons par ailleurs un moment de crise qui touche différents secteurs de l’existence, non seulement celui de l’économie, de la finance, de la sécurité alimentaire, de l’environnement mais également celui du sens profond de la vie et des valeurs fondamentales qui l’animent. La coexistence humaine est marquée, elle aussi, par des tensions et des conflits qui provoquent insécurité et difficulté à trouver le chemin d’une paix stable. Dans cette situation complexe, où l’horizon du présent et de l’avenir semblent caractérisés par des nuages menaçants, il est encore plus urgent de porter avec courage au sein de chaque réalité l’Evangile du Christ qui constitue une annonce d’espérance, de réconciliation, de communion, une annonce de la proximité de Dieu, de Sa miséricorde, de Son salut, une annonce du fait que la puissance de l’amour de Dieu est capable de l’emporter sur les ténèbres du mal et de conduire sur le chemin du bien. L’homme de notre temps a besoin d’une lumière sûre qui éclaire sa route et que seule la rencontre avec le Christ peut donner. Portons à ce monde, par notre témoignage, avec amour, l’espérance donnée par la foi ! Le caractère missionnaire de l’Eglise n’est pas un prosélytisme mais un témoignage de vie qui illumine le chemin, qui porte espérance et amour. L’Eglise – je le répète une fois encore – n’est pas une organisation d’assistance, une entreprise, une ONG mais une communauté de personnes animées par l’action de l’Esprit Saint, qui ont vécu et vivent la stupeur de la rencontre avec Jésus Christ et désirent partager cette expérience de joie profonde, partager le Message de salut que le Seigneur nous a donné. C’est justement l’Esprit Saint qui conduit l’Eglise sur ce chemin.

 

5. Je voudrais tous vous encourager à vous faire porteurs de la Bonne Nouvelle du Christ et je suis particulièrement reconnaissant aux missionnaires, aux prêtres fidei donum, aux religieux et aux religieuses, aux fidèles laïcs – toujours plus nombreux – qui, répondant à l’appel du Seigneur, quittent leur propre patrie pour servir l’Evangile dans des terres et des cultures différentes. Mais je voudrais également souligner combien les jeunes Eglises elles-mêmes s’engagent actuellement généreusement dans l’envoi de missionnaires aux Eglises qui se trouvent en difficulté – et il n’est pas rare qu’il s’agisse d’Eglises d’antique chrétienté – portant ainsi la fraîcheur et l’enthousiasme avec lesquels elles vivent la foi qui renouvelle la vie et donne l’espérance. Vivre selon ce souffle universel, en répondant au mandat de Jésus, « allez donc, de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28, 19), est une richesse pour toute Eglise particulière, pour toute communauté et donner des missionnaires n’est jamais une perte mais un gain. Je fais appel à ceux qui ressentent cet appel à répondre généreusement à la voix de l’Esprit, selon leur état de vie, et à ne pas avoir peur d’être généreux avec le Seigneur. J’invite également les Evêques, les familles religieuses, les communautés et toutes les agrégations chrétiennes à soutenir, avec clairvoyance et un discernement attentif, l’appel missionnaire ad gentes et à aider les Eglises qui ont besoin de prêtres, de religieux et de religieuses ainsi que de laïcs pour renforcer la communauté chrétienne. Ceci devrait être également une attention présente au sein des Eglises faisant partie d’une même Conférence épiscopale ou d’une même Région : il est important que les Eglises qui sont plus riches en vocations aident avec générosité celles qui souffrent suite à leur manque. J’exhorte aussi les missionnaires, en particulier les prêtres fidei donum et les laïcs, à vivre avec joie leur précieux service dans les Eglises auxquelles ils sont envoyés, et à porter leur joie et leur expérience aux Eglises dont ils proviennent, se rappelant comment Paul et Barnabé, au terme de leur premier voyage missionnaire « se mirent à rapporter tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment Il avait ouvert aux païens la porte de la foi » (Ac 14, 27). Ils peuvent devenir un chemin pour une sorte de « restitution » de la foi, en portant la fraîcheur des jeunes Eglises, afin que les Eglises d’antique chrétienté retrouvent l’enthousiasme et la joie de partager la foi dans un échange qui est enrichissement réciproque sur le chemin à la suite du Seigneur. La sollicitude envers toutes les Eglises, que l’Evêque de Rome partage avec ses confrères Evêques, trouve une importante réalisation dans l’engagement des Œuvres pontificales missionnaires, qui ont pour but d’animer et d’approfondir la conscience missionnaire de chaque baptisé et de chaque communauté, tant en rappelant la nécessité d’une plus profonde formation missionnaire de l’ensemble du Peuple de Dieu qu’en alimentant la sensibilité des Communautés chrétiennes afin qu’elles offrent leur aide pour favoriser la diffusion de l’Evangile dans le monde. Une pensée enfin va aux chrétiens qui, en différentes parties du monde, se trouvent en difficulté en ce qui concerne le fait de professer ouvertement leur foi et de se voir reconnu le droit de la vivre dignement. Nos frères et sœurs sont des témoins courageux – encore plus nombreux des martyrs des premiers siècles – qui supportent avec persévérance apostolique les différentes formes actuelles de la persécution. Nombreux sont ceux qui risquent même la vie pour demeurer fidèles à l’Evangile du Christ. Je désire assurer que je suis proche par la prière des personnes, des familles et des communautés qui endurent la violence et l’intolérance et je leur répète les paroles consolantes de Jésus : « gardez courage ! J’ai vaincu le monde » (Jn 16, 33). Benoît XVI exhortait : « Que la Parole du Seigneur accomplisse sa course et soit glorifiée » (2 Th 3, 1) : puisse cette Année de la Foi rendre toujours plus solide la relation avec le Christ Seigneur, puisque seulement en Lui se trouve la certitude pour regarder vers l’avenir et la garantie d’un amour authentique et durable » (Lettre apostolique Porta Fidei, 15). C’est mon souhait pour la Journée missionnaire mondiale de cette année. Je bénis de tout cœur les missionnaires et tous ceux qui accompagnent et soutiennent cet engagement fondamental de l’Eglise afin que l’annonce de l’Evangile puisse résonner dans tous les coins de la terre et que nous, Ministres de l’Evangile et missionnaires, faisions l’expérience de « la douce et réconfortante joie d’évangéliser » (Paul VI, Exhortation apostolique Evangelii nuntiandi, 80).

Du Vatican, 19 mai 2013, Solennité de la Pentecôte

François

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles du Pape
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 23:06

Voici des nouvelles du Diocèse de Laghouat-Ghardaian, l'un des 4 diocèse d'Algérie. Il est important pour nous de découvrir comment vit un minorité chrétienne dans le plus grand territoire diocésain du monde. Et comment des chrétiens pensent et vivent la fraterrnité. Voici le Billet d'octobre de Mgr Claude RAULT.                    Serge

--------------------------------------------------------

 

 


DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .

 

 

Billet mensuel

                                                                                                           Octobre 2013

 


Bien chers amis.

« Consolidez vos relations fraternelles avec les musulmans »… C’est l’unique mais précieuse parole que nous, évêques d’Afrique du  Nord, avons reçu de notre Pape François à l’audience générale du 9 octobre, alors que nous étions réunis à Rome pour la CERNA. Il venait de prendre à la fois un bain de foule, et une douche pluviale qui ne l’a pas arrêté dans sa chaleureuse procession habituelle. Nous voici donc invités par lui à continuer inlassablement l’édification d’un monde plus fraternel.

Quelques jours plus tard, à Alger, au cours de la rencontre semestrielle du « Ribat Essalâm » (le lien de la paix), ce petit groupe lancé avec le Fr. Christian de Chergé en 1979, nous étions invités à répondre à cette interrogation « Qu’est-ce qui m’aide à construire un monde plus fraternel ? », proposée à notre méditation depuis notre dernière rencontre en avril. L’invitation du Pape venait fortement l’appuyer. Je voudrais partager tout simplement avec vous ce que j’y ai exprimé : sur quoi m’appuyer aujourd’hui pour que ce monde devienne plus fraternel ?

C’est d’abord la certitude que nous sommes une vaste famille humaine aimée de Dieu. Tous, hommes et femmes de la Terre, nous sommes frères et sœurs, pétris de la même humanité. Et dans cette famille, Jésus est notre frère aîné, notre point de référence. Il nous a tracé le chemin d’une fraternité sans frontière, et il nous invite à le suivre.

La certitude aussi qu’il y a dans toute personne cette flamme d’humanité commune, même si elle est mise en veilleuse par les forces du mal : violence, volonté de pouvoir à tout prix, recherche de la possession, haine de l’autre différent. En toute personne, cette flamme existe ; si infime soit-elle, elle est toujours susceptible d’être réanimée.

C’est la prière qui me fait rejoindre plus en profondeur  mes frères et  sœurs, à commencer par les personnes qui me sont proches par le travail, la responsabilité et la vie quotidienne, jusqu’à l’infini. 

Consolider nos relations est la façon visible et tangible d’incarner cette fraternité. Il y a bien sûr les relations habituelles, familières qui rendent visible cette réalité, mais il y a aussi ces petits clins d’œil saisis comme une grâce. « Que Dieu vous bénisse, mon père », me dit le policier des frontières en tamponnant mon passeport à mon retour de Rome ! « Comment allez-vous, mon père ? » me dit récemment un vieillard inconnu croisé dans la rue ; « El hamdou li Llah ! » lui répondis-je presque machinalement. Et lui de me rétorquer : « El hamdou li Llah, c’est comme Alléluia ! »

Il faut aussi parler, informer, à temps et à contretemps. Y compris à l’intérieur de notre Eglise. Je ne puis que constater – et je ne suis pas le seul – une méfiance montante vis-à-vis de l’Islam et des musulmans, basée sur des clichés transmis par les médias et entretenus par les agissements de minorités islamistes extrémistes. C’est vrai, et il ne faut pas le cacher, des chrétiens sont persécutés parce que chrétiens. Mais des musulmans sont aussi très nombreux à tomber sous les balles et les bombes d’autres musulmans ! Dieu fait-il des différences ? Les musulmans sont souvent les premiers atteints par cette grande scission qui traverse le monde de l’Islam.

Enfin, et c’est une intime conviction ancrée dans ma foi dans le mystère pascal : mystérieusement, les pires souffrances du monde sont une Energie accumulée, mise en réserve pour la construction d’un monde plus fraternel.

Je voudrais clore ces propos par la finale d’une longue réflexion signée de Mgr Sabbah, alors Patriarche latin de Jérusalem, ainsi que de plusieurs de ses plus proches collaborateurs des hommes qui avaient toute raison de désespérer, et qui espèrent contre toute espérance :

« En l’absence de tout espoir, nous faisons entendre aujourd’hui notre cri d’espérance. Nous croyons en un Dieu bon et juste. Nous croyons que sa bonté finira par triompher sur le mal de la haine et de la mort qui règnent encore sur notre terre. Et nous finirons par entrevoir une “terre nouvelle” et un “homme nouveau”, capable de s’élever par son esprit jusqu’à l’amour de tous ses frères et sœurs qui habitent cette terre. » (Bethléem, 11 nov. 2009)

+Claude, votre frère évêque.

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles de nos évêques
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:55

20 octobre 2013 - 29ème dimanche ordinaire

Edito

 

Grand horloger ? 

 

 

Il faut toujours prier.

Il faut ? Devoir ! Obligation ! Diktat ! Quelle horreur ! Et pourtant communiquer est un enjeu vital.

Déjà un mot tendre, un petit merci, un discret encouragement favorisent la vie à la maison. S’ils deviennent trop rares, le bonheur en pâtit. Vite, il n’y a plus rien à se dire. On ne s’entend plus. Au propre comme au figuré. Insensiblement, un étrange sentiment d’incompréhension précède quelque séparation soudaine.

Voilà ce qui peut arriver dans la relation avec le Bon Dieu. D’abord, parce qu’il est invisible, il nous semble étranger. Ensuite, sa visibilité éphémère en Jésus-Christ paraît incompréhensible aujourd’hui. Enfin, seule une fin de non-recevoir répond à ma prière pour la guérison d’un être cher condamné par une maladie.

Ne serait-ce pas le manque habituel d’échange avec le Seigneur qui serait à l’origine de telles difficultés ?

Chrétiens ou non, fervents ou tièdes, n’aurions-nous pas en tête l’image d’un Dieu grand horloger de l’univers ? À lui de remettre les pendules à l’heure ; à lui aussi de les réparer ! Une interprétation superstitieuse du Moïse levant les bras pour gagner la guerre contre les Amalécites hante bien des esprits. Tel fidèle n’ayant pas été exaucé par ND de Lourdes dit se tourner alors vers ND de Fatima. Authentique !

Quand donc comprendrons-nous la nécessité de balbutier chaque jour des petits mots d’amour à notre Seigneur ? Et la nécessité d’écouter ses tendres paroles ? Tous les textes de l’Écriture sont inspirés par Dieu ; grâce à elle l’homme sera bien armé. Dans cette communion avec notre Dieu, nous pourrons mesurer qu’il nous laisse libres d’agir. Il ne rendra pas la justice à notre place. Mais, il fera justice. Il nous ajustera à Jésus qui est son Visage. Par lui, avec lui et même en lui, nous marcherons sur la voie où il a marché.

 

Pierre L’HUILLIER

 

ANNONCES DU DIMANCHE 20 OCTOBRE AU DIMANCHE 27 OCTOBRE 2013

 

NOTRE DAME

 Dimanche 20 octobre

 10h30 - MESSE

 Gérard DAUTCOURT

 Luigi et Giuseppa CAPPACCIONI

 Famille TURIN - BRETON

Solange BERNARD

Nous prions également pour

Milan MICHALCAK que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu.

Quête pour les Œuvres Pontificales Missionnaires.

Lundi 21 octobre

20h00 - Réunion de l’équipe des chants, presbytère

Mardi 22 octobre

14h15 - Lecture de l’évangile de  Saint Mathieu, presbytère

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - Messe

Défunts de nos paroisses

Vendredi 25 octobre

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE

Melda et Lorenzo MARGAROTTI

Famille GIANNOTTA

Dimanche 27 octobre

10h30 - MESSE

Famille GUETIENNE

André SCHEIL et Giza BARNABA

Famille KUNTZ - NEPPER - FRANTZ

Antoinette et Jean WEITMANN

Jean MORIZE et Hélène PELTIER

Denis ROCK

Guy ROYER et Mauricette ELUARD

Eugène GUIRTEN  (messe anniversaire)

Jean VANNELLI et Jean INTINI et ses grands parents

Jacques MARTIN (messe de 6 semaines)

Americo CAMOES

11h30 - BAPTEMES

Matys FRANCIONE

Aurélien L’HUILLIER

 

SAINTE ANNE

Samedi  19 octobre

18h30 - MESSE

Antonio CORREIA

Lundi 21 octobre

17h00 - MESSE aux Epis d’Or

Mardi 22 octobre

16h30 - Rencontre de l’équipe St Vincent de Paul, salle St Vincent

Jeudi 24 octobre

9h00 - MESSE à la chapelle

Samedi  26 octobre

18h30 - MESSE

Famille GABORIT - ESCHENLAUER

Daniel URBAN

A compter du 31 octobre, la messe  anticipée aura lieu à 18h00.

 

 

MANOM

Mercredi  23 octobre

9h30 - MESSE

Dimanche 27 octobre

9h15 - MESSE

Noces d’Or :

Marie BERNARD et Antoine JEUNET.

Famille LEGRAND - BRONQUARD

Christophe LISCH

et familles LISCH - ZIMMER

Familles BRONQUARD - JOYEUX - STEPHANY

Nous prions également pour

Raymond VATRY que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu

 

 

GARCHE

Dimanche 20 octobre

9h15 - MESSE

Yvonne PARLIER

Josiane MANGIN

et famille MANGIN - WEINACHTER

Lundi 21 octobre

20h00 - Réunion VEA, presbytère

Vendredi 25 octobre

9h00 - MESSE

Dimanche 27 octobre

10h30 - MESSE

Noces d’Or :

Mariette THEIS et Germain SCHMITT

 

 

----------------

 

Nous avons accompagné dans la Paix de Dieu cette semaine :

 

Eglise Notre Dame Thionville :

Milan MICHALCAK

 

Eglise Notre Dame Manom :

Raymond VATRY

 

 

Calendrier liturgique

 

Dimanche  20 octobre :

29ème Dimanche Ordinaire

Mardi 22 octobre :

B. Jean - Paul II

Mercredi 23 octobre :

Saint Jean de Capistran

Jeudi 24 octobre :

Saint Antoine - Marie Claret

Samedi 26 octobre :

Saint Sigebaud

Dimanche  27 octobre :

30ème Dimanche Ordinaire.

 

 INFORMATIONS

 

DIMANCHE AUTREMENT

 3ème du mois

Le 20 octobre à 10h30, église Notre Dame Thionville

- opération « Lecture-Partage »

Dépôt de revues/documents et redistribution gratuite.

- Accueil des petits pour 

   un éveil à la foi.

 

EVANGILE SELON SAINT MATTHIEU

1ère rencontre pour la lecture de l’évangile selon Saint Matthieu, le mardi 22 octobre 2013, à 14h15, au presbytère Notre Dame de Thionville. Bienvenue à toute personne souhaitant rejoindre notre groupe.

 

Concert chorale chalom

Casino municipal

dimanche 20 octobre, 15h00

 

MESSE D’INSTALLATION

Mgr Jean-Christophe LAGLEIZE, nouvel évêque de notre diocèse 3 novembre 2013 à 15h00 cathédrale de Metz.

 

 

Lisons ensemble l'Evangile selon saint Matthieu

 

Dès le 1er décembre 2013, le diocèse de Metz débute officiellement la lecture de l’Evangile selon saint

 

 

Matthieu.

Le livret « Evangile selon saint Matthieu » est disponible à 3,50 €  : dans les diverses Eglises à l’issue des célébrations et aux permanences.

Des fiches d’accompagnement destinées aux animateurs des groupes de lecture sont disponibles au secrétariat Notre Dame.

Des sessions de formation sont organisées les samedis matins, de 9h15 à 12h :

-  8 février 2014 à Thionville et Saint-Avold,

- 15 février 2014 à Metz et Sarreguemines,

- 22 février 2014 à Sarrebourg.

Chaque mois, le bulletin diocésain Eglise de Metz publiera un article pour approfondir un angle ou un passage de l'Evangile.

Vous trouverez également sur le site du diocèse de Metz des articles complémentaires.

 

 

 


Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:47

MESSAGE D’AU REVOIR DE Mgr Pierre RAFFIN

AUX DIOCESAINS DE METZ

 

« Alors que je m’apprête à quitter ma charge d’évêque de Metz, je voudrais adresser mes plus cordiales salutations à ceux et celles d’entre vous qui constituent les forces vives de notre Eglise diocésaine : diacres, religieux et religieuses, fidèles laïcs…

Je rends grâce pour tous ceux d’entre vous qui ont compris que la vitalité de l’Eglise dépendait de leur témoignage et de leur engagement. Vous êtes nombreux à l’avoir compris, surtout depuis la promulgation du Projet pastoral diocésain en l’an 2000. Certes, il y a encore de la place pour de nouveaux ouvriers, mais nombreux sont ceux qui sont déjà à l’œuvre, accomplissant un travail indispensable dans l’animation des communautés de paroisses, dans la pastorale des jeunes ou de la santé, dans la catéchèse, au service des plus pauvres et des plus démunis…

 

Les nombreuses et belles fidélités dont j’ai été le témoin pendant vingt-six ans constituent pour moi un grand motif d’espérance. A travers vous, je voudrais rejoindre les catholiques que l’on ne voit que de loin en loin, soit parce qu’ils n’ont pas le loisir de s’engager dans la marche habituelle de l’Eglise, soit parce qu’ils ont pris leurs distances. A travers vous également, je voudrais rejoindre tous ceux que les formes variées de la Diaconia diocésaine m’ont permis de rencontrer : les gens de la rue, les accueillis du Secours Catholique et de l’Association Zaï, les détenus de nos prisons… Puisse l’élan impulsé par le rassemblement de Lourdes lors de la dernière fête de l’Ascension associer bientôt toutes ces personnes à la vie ordinaire de notre Eglise.

 

Toutes ces belles réalisations ne doivent pas nous faire oublier les difficultés qui demeurent : l’éloignement des jeunes générations de la vie habituelle de l’Eglise, la difficulté de transmettre la foi à ces générations et à leurs enfants, le petit nombre des vocations presbytérales, diaconales et religieuses. Accueillons ces défis, ainsi que la grande question posée par Jésus : « Le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ? ».

 

Le pape François, plus conscient que quiconque des défaillances humaines de l’Eglise qu’il cherche à corriger, nous invite en même temps à l’aimer comme notre mère. Comment ne pas souhaiter moi aussi que vous répondiez ardemment à cette invitation ? Critiquer l’Eglise est stérile, parce que c’est se mettre en dehors du jeu, c’est la considérer comme si nous n’en étions pas membres ou pire encore, c’est se placer du côté de ceux qui mettent toujours en cause les autres sans se mettre eux-mêmes en cause. Je vous invite donc de tout mon cœur à aimer l’Eglise et à œuvrer pour qu’elle sache faire rayonner autour d’elle l’Evangile du Christ. En vingt-six ans d’épiscopat, je n’ai pas toujours su être le guide dont notre Eglise diocésaine avait besoin, j’ai conscience de mes limites et de mes erreurs et je vous prie de les pardonner dans la mesure où elles vous ont blessé ou découragé. Quant à moi, je n’ai d’amertume envers personne et souhaite à chacun de donner toute sa mesure pour que Jésus Christ soit aimé, annoncé et servi. Prions les uns pour les autres. »

+ fr. Pierre RAFFIN, o.p.

 évêque émérite de Metz

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 17:31

Délégation interreligieuse à la rencontre des réfugiés syriens en Jordanie et au Liban - Déclaration 17 octobre 2013

 

1.

Ensemble,  responsables humanitaires et religieux, chrétiens et musulmans, vous avons voulu poser un geste de solidarité à l’égard du peuple syrien dans l’épreuve en allant, en Jordanie et au Liban,  à la rencontre des réfugiés syriens et de ceux qui les accueillent. Une démarche pour tous les syriens, quelle que soit leur appartenance religieuse.

2.

Nous saluons la solidarité des peuples jordaniens et libanais pour l’accueil des réfugiés syriens, un accueil qu’ils font à travers leurs organisations avec beaucoup de respect et de dignité.  Que des nations peu peuplées accueillent autant de réfugiés force notre admiration.  Nos visites aux différents projets et surtout la rencontre des réfugiés nous ont beaucoup marqués.

3.

Nous constatons que les besoins sont immenses et que, malgré une solidarité remarquable, la Jordanie et le Liban ne peuvent pas faire face seuls à ce défi.

4.

Que ce soit en Jordanie ou au Liban, un effort considérable est fait pour l’accueil des réfugiés syriens.  Cette visite nous a mis face  à notre responsabilité à tous, en France et en Europe, pour mettre en œuvre tous les moyens possibles pour l’accueil des réfugiés syriens et pour travailler à l’instauration d’une paix juste et durable.

5.

De retour en France, nous voulons être témoins ce que nous avons vu et entendu. Nous nous y sommes engagés auprès de ceux que nous avons visités.

 

Participants à la délégation en Jordanie et Liban:

 

-       Mgr Marc STENGER, Evêque de Troyes - Pax Christi France

-       Œuvre d’Orient

-       Secours Catholique-Caritas France,

-       Secours Islamique France

-       Tareq Oubrou, Recteur de la grande mosquée de Bordeaux

-       CCFD-Terre Solidaire

-       SRI (Service des Relations avec l’Islam)

-       Action Chrétienne en Orient

-       Réseau Chrétiens de la Méditerranée

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Pastorale des migrants
commenter cet article