Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 13:49

Célébrations de Noël

Thionville et environs

 

 

Mercredi 24 décembre

 

Veillée et Messe de Noël

 pour les enfants et leurs familles

 

18h00               Notre-Dame, Thionville

 18h00               Sainte Anne

18h00               Saint Pierre

18h00               Saint Sébastien, Terville

           

Messe de la Nuit de Noël

 

22h30               Saint Urbain

23h00               Notre Dame, Manom

23h30                Saint Maximin

 

 

Jeudi 25 décembre

 

Messe du Jour de Noël

 

 9h00                Beauregard

 9h15               Saint Rémi, Husange-Kœking 

 9h45                Saint Pierre

10h30               Notre-Dame, Thionville

10h30               Saint Nicolas, Garche

10h30               Veymerange

11h15               Saint Maximin

18h30               Saint Maximin

 

 

 

 

Sacrement de la réconciliation

 

confessions personnelles

 

Lundi 22 décembre

19h à St Maximin

Mardi 23 décembre

17h Notre Dame, Thionville

Mercredi 24 décembre

15h à 17h St Maximin

 

célébration  pénitentielle

 

Lundi 22 décembre

20h Notre Dame, Thionville

 

 

 

 

Vendredi 26 décembre

 

Fête de Saint Etienne

 

10h00               Saint Urbain

10h30               Notre Dame, Thionville

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 13:32

21 décembre 2014 - 4ème Dimanche de l’Avent au 4 janvier 2015

Edito

 

L'inouï... "OUI!" de Marie ! 

Marie,

à chaque fois que je relis ce passage de l’Evangile qui a si radicalement transformé l’histoire de l’humanité, mes pensées s’envolent immédiatement vers la petite église de village où tous les mercredis nous sommes plusieurs à adorer ton Fils dans le Saint-Sacrement.

Et je te vois, représentée sur le vitrail gauche du chœur, en conversation avec l’archange. Je t’entends lui dire : « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole ». Oui, Marie, je te rends grâce pour avoir eu l’inouï réponse qui a transformé le monde. Quelle confiance absolue en ton Dieu t’a-t-il fallu pour t’engager de la sorte dans un chemin, que tu le comprenais bien, allait être, à bien des moments, des plus douloureux !

Puis, en portant mon regard sur le vitrail de droite, je vois ton Fils agenouillé dans le jardin de Gethsémani, là encore, en compagnie d’un ange. Lors de Son agonie, je L’entends qui s’adresse à Son Père et Lui dit : « Non pas ma volonté, mais la Tienne » . Quelle extraordinaire similitude entre ton attitude, Marie, et celle de ton Fils dans ces deux moments cruciaux ! J’aime à croire que Jésus, lorsqu’il s’en est remis ainsi totalement à la volonté de Son Père, a pris exemple sur ton « oui ! » en se rappelant ton propre don total lors de l’Annonciation.

Marie, comme tu as été, avec le Père, le modèle de ton Fils, sois pour nous, tous les jours de notre vie, le modèle à suivre.

 

Seigneur Jésus,

par l’intercession de Marie, Ta mère, augmente en nous la foi pour que nous n’ayons jamais peur de dire « oui, je veux te suivre quelles qu’en soient les conséquences ! » Mais, ne savons-nous pas bien que tu nous aimes et que tu ne veux que notre bonheur ?

Guillaume Azaïs

 

Annonces du 20 décembre 2014 - 4ème Dimanche de l’Avent

au 4 janvier 2015, Epiphanie du Seigneur

 

NOTRE DAME

Dimanche 21 décembre

4ème dimanche de l’Avent

10h30 - MESSE - José ALVES et Rosa et Antonio DE AZEVEDO

Défunts familles CHERRIER-ALIBERT-COSTA

Monique ORBAN et sa famille

Henriette MONRIQUE (anniversaire) et Jean-Claude JOCHUM

Alice et Marcel TERVER et famille

Gabrielle ZIMMER - GUENSER

Suzanne, Robert, Françoise et Alexia SONTOT

Famille CAUSSIN - RIVA et Emilie

Nous prions également pour

Valentino BENEDETTI que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu

Lundi 22 décembre

8h30 à 11h - 4ème Lundi d’Avent (voir page 1)

15h - Funérailles Yvonne NOËL

20h - Célébration pénitentielle

Mardi 23 décembre

10h à 12h - Répétition  messe  Noël pour enfants 1ère communion de Thionville et Manom

17h - Confessions personnelles

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE - Les défunts oubliés

Daniel DROS

Mercredi 24 décembre

18h - MESSE de NOËL des familles

Jeudi 25 décembre - NOËL

10h30 - MESSE de la Nativité

Vendredi 26 décembre

10h30 - MESSE - Prospéro, Angéla et Stéphane ALVINO

Dimanche 28 décembre

10h30 - MESSE - Marie-Rose THOMAS

Paulette GUETIENNE et sa famille

Jean MORIZE et Hélène PELTIER

Emile, Elisabeth, Edmond, Alice, Nicolas, Virginie, Roger et Annie KUNTZINGER et les défunts de leurs familles

Mardi 30 décembre

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE  

Famille MAIRE - MELLINGER

Vendredi 2 janvier

17h - Exposition St Sacrement et possibilité confessions individuelles

18h15 - MESSE - Edmond ANDRE

Dimanche 4 janvier -

 Epiphanie  du seigneur

10h30 - MESSE -Intention particulière

Epoux CUISINIER - DESALME et leurs enfants

Ernestine et Eugène WALDSBURGER

 

 SAINTE ANNE

Samedi 20 décembre

18h - MESSE anticipée

4ème dimanche de l’Avent

Intention particulière

Ernest HEITZMANN

Henri et Marie Adèle KNIERIM

Marie-Madeleine THOMAS et sa famille

Nous prions également pour

Georges BUQUET que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu

Lundi 22 décembre

17h -  MESSE  aux Epis d’Or

Mercredi 24 décembre

18h - MESSE de NOËL des familles

Samedi 27 décembre

18h - MESSE anticipée

Lundi 29 décembre

17h -  MESSE  aux Epis d’Or

Samedi 3 janvier

18h - MESSE anticipée

Epiphanie  du seigneur

 

MANOM

Mercredi 24 décembre

23h - MESSE de la Nuit de Noël

Dimanche 28 décembre

9h15 - MESSE

Amélie BETTEMBOURG et famille BETTEMBOURG-FRANCOIS-TERVER

Abbés Alphonse KLEIN, TRUNKENWALD et GARTISER et  les prêtres délaissés

Familles FEIWERT - TERRENS - FRANCK - BECKER

 

GARCHE

Dimanche 21 décembre

9h15 - MESSE - Maria SOUSA et les défunts du Club du 3ème âge

Famille SIRET - LAEMLE

Nous prions également pour  Hélène NIKIFOROFF que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu

Jeudi 25 décembre - NOËL

10h30 - MESSE de la Nativité

Dimanche 4 janvier

Epiphanie  du seigneur

9h15 - MESSE

 

KOEKING

Jeudi 25 décembre - NOËL

9h15 - MESSE de la Nativité

 

­­­­­------

Nous avons accompagné dans la  Paix de Dieu :

Eglise Garche :  Hélène NIKIFOROFF

Eglise Ste Anne : Georges BUQUET

Eglise Notre-Dame Thionville :

Valentino BENEDETTI

Nous exprimons notre compassion aux familles endeuillées.

 

CALENDRIER LITURGIQUE

Dimanche 21 décembre :

4ème dimanche de l’Avent

Mardi 23 décembre : St Jean de Kenty

Jeudi 25 décembre : Nativité du Seigneur

Vendredi 26 décembre : St Etienne

Samedi 27 décembre : St Jean

Dimanche 28 décembre : La Sainte Famille de Jésus, Marie Joseph

Lundi 29 décembre : St Thomas Bechet

Mercredi 31 décembre : St Sylvestre 1er

Jeudi 1er janvier 2015 :

Sainte Marie Mère de Dieu

Vendredi 2 janvier : St Basile le Grand et Saint Grégoire de Nazianze

Samedi 3 janvier : Le St nom de Jésus

et Sainte Geneviève

Dimanche 4 janvier :

Epiphanie du Seigneur

 

-------------------------------------------------------

 

INFOS

 

CONCERTS de NOEL

Dimanche 21 décembre 2014, - 16h, église de Manom chorales « La Pastourelle » et « Bel Canto ».

- 17h Eglise Saint Maximin , à l’orgue : Loïc BONISOLI.

 

LUNDI D’AVENT

22 décembre 2014  8h30  à 11h, presbytère Notre Dame, prière des Laudes et rencontre autour de l’Exhortation Apostolique du Pape François : « La Joie de l‘Evangile ».

 JEUNES PROFESSIONNELS

Le groupe des Jeunes Professionnels se retrouve ce dimanche 21 décembre presbytère Saint Maximin, après la messe de 18h30, pour une soirée autour du thème : « le rapport à l’argent, vivre la pauvreté évangélique »

Chacun ramène un plat ou un dessert à partager.

 

QUETES IMPEREES

Jeudi 25 décembre pour les besoins du Saint-Siège (Denier de Saint-Pierre).

Dimanche 4 janvier pour la contribution aux frais généraux de l’Eglise de France.

 

 Heureux Noël

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 22:17

50-ans-ste-Anne-Photo-Claudette-Marion.JPG

Photo Claudette MARION

 

LE CINQUANTIEME ANNIVERSAIRE DE LA CONSECRATION DE L’EGLISE SAINTE ANNE, 6 décembre 1964

a été un grand moment pour la communauté de la Sainte Famille rassemblée le dimanche 30 novembre 2014 à Sainte Anne. La messe a été concélébrée par l’ensemble des prêtres qui ont administré cette paroisse depuis ses débuts ainsi que Jean Gantzer, vicaire épiscopal. Manquait l’abbé Denis Poinsignon qui n’avait pas pu se libérer…

Le vin d’honneur qui a suivi a été en temps fort de convivialité ainsi que le repas qui a rassemblé près de 200 personnes au FJT les Trois Frontière.

 

Vous pouvez découvrir cet événement avec les photos :

 

Cinquantième anniversaire Eglise Sainte Anne et Fête sainte Famille 30 novembre 2014 

 

 Historique  de la statue de Notre Dame du Rosenberg

 

  Historique de la Chapelle Sainte Anne, Rue de l’Agriculture

 

 

  Historique de l'Eglise Sainte Anne 1962 1964

 

 Voir aussi dépliant réalisé pour ce cinquantième anniversaire

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Communauté Ste Famille
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 18:19

14 décembre 2014, 3ème dimanche de l’Avent

Edito

 

LUMIERE !

 

 

Jean-Baptiste rend témoignage à la Lumière. Nous aussi, nous en sommes les témoins. C’est pourquoi la nuit de Noël, nous allumerons des lumières. Le Christ est là, au milieu de nous, il éclaire bien des cœurs, mais c’est encore la nuit. La nuit autour de nous, la nuit en nous. Nuit de la faim. Nuit de l’angoisse, parfois jusqu’au désespoir. Nuit pour tous ceux dont la dignité est abîmée, bafouée, détruite. Tant de droits fondamentaux, tant de libertés essentielles qui sont déniées à tant de femmes, d’hommes et d’enfants. Le 10 décembre, c’était la Journée des droits de l’Homme – ces droits, expression de notre dignité humaine, qui sont encore très loin d’être respectés. C’est au plein milieu de la nuit que nous avons à témoigner au sujet de la Lumière. D’abord allumer en nous-mêmes la lumière. Nous ne sommes pas nous-mêmes la lumière, et pourtant la lumière peut s’allumer en nous, nous en sommes capables. « Enfants de lumière » : Dieu fait que ça s’allume en nous ; à nous pourtant de brancher la prise et de vérifier l’état des ampoules. Mais si la prise est branchée et l’ampoule en bon état, le courant va passer et la lumière va s’allumer. Elle va éclairer les autres, au moins un peu, et si possible beaucoup ! Ces mini-lumières que nous allumons dès aujourd’hui, arrivera le jour où elles deviendront à la fois éblouissantes et infiniment douces, quand nous serons comme tout entiers baignés de la lumière du Christ : nous, chacune et  chacun ; tous, toute notre   humanité passée, présente et à venir. Et le signe que cette espérance n’est pas de l’illusion, c’est que dès aujourd’hui, au sein de notre humanité elle brille ici et là. Comme l’écrivait Michel Audiard : « Bienheureux les fêlés, ils laisseront passer la lumière ! ».

 

Serge PHILIPPI

D’après Journal de la Paix, Pax Christi

 


Annonces du 14 décembre 2014, 3ème dimanche de l’Avent

au 21 décembre 2014, 4ème dimanche de l'Avent

 

NOTRE DAME

Dimanche 14 décembre

3ème dimanche de l’Avent

10h30 - MESSE

Marcel REINBOLD

Famille TURIN - BRETON

Emilie ALTENHOVEN

Eliane POIRIER (anniversaire)

Jean SAGNOL

Famille SPRENG - ANCHL ING

Irène AINEE et famille

Claire JEANDON et famille

Famille BEINSTEINER - BERNARDIN

Antonio et Rosa DE AZEVEDO et José ALVES

Marcel EYERMANN

Nous prions également pour :

Christophe OISON que nous avons accompagné dans la Paix de Dieu.

Lundi 15 décembre

8h30 à 11h - 3ème Lundi d’Avent

(voir page 1)

Mardi 16 décembre

17h - Rencontre enfants de la 1ère communion, salle Notre Dame

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE  

André LEICK (messe de 6 semaines)

Mercredi 17 décembre

14h15 - Rencontre du groupe de prière « Emmaüs », presbytère

16h30 - Réunion de l’équipe liturgique, presbytère

20h à 21h - Prière pour la Paix, église (voir page 1)

Vendredi 19 décembre

18h15 - MESSE

Famille LAGLASSE et

Hélène BARTHELEMY

Gertrude SCHERSCHEL et

Arthur BECARD

Dimanche 21 décembre

4ème dimanche de l’Avent

10h30 - MESSE - José ALVES et Rosa et Antonio DE AZEVEDO

Monique ORBAN et sa famille

Défunts des familles CHERRIER - ALIBERT - COSTA

Henriette MONRIQUE (anniversaire) et Jean-Claude JOCHUM

Alice et Marcel TERVER et famille

Gabrielle ZIMMER - GUENSER

 

 

 SAINTE ANNE

Samedi 13 décembre

18h - MESSE anticipée

3ème dimanche de l’Avent

Ernest HEITZMANN (anniversaire)

Familles BURGUN - ZINS - LANG

Lundi 15 décembre

15h - Obsèques  Georges BUQUET

17h -  MESSE  aux Epis d’Or

Samedi 20 décembre

18h - MESSE anticipée

4ème dimanche de l’Avent

Intention particulière

Ernest HEITZMANN

Henri et Marie Adèle KNIERIM

Marie-Madeleine THOMAS et sa famille

 

 

MANOM

Dimanche 14 décembre

3ème dimanche de l’Avent

9h15 - MESSE

Famille JOYEUX - BRONQUARD

Gilbert GUERDER

Famille SIMONY - BALL

Marie et Alphonse DILLMANN

Familles SCHWEITZER - OCHS - SCHANZENBACHER

Familles LAGRUE-GROSSE-FRANTZ

Mardi 16 décembre

16h - Rencontre des enfants de  la 1ère communion, presbytère

 

 

GARCHE

Lundi 15 décembre

20h - Réunion VEA au presbytère

Mercredi 17 décembre

9h15 - MESSE

Gérard et Gaby SCHMITT et leurs parents

Dimanche 21 décembre

4ème dimanche de l’Avent

9h15 - MESSE

Maria SOUSA et les défunts du Club du 3ème âge

Famille SIRET - LAEMLE

Nous prions également pour : Hélène NIKIFOROFF que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu.

 

 

KOEKING

Dimanche 14 décembre

3ème dimanche de l’Avent

9h15 - MESSE

Famille LAUTERFING-FRANCK-HIPPERT

Famille MELIGNER-HAMEN et Aurélien

Famille KREPPERT - VATRY

Madeleine et Pierre LENTGEN

Marie - Thérèse et Mathias JOST

Famille NEYEN - THIL - JUNG

Famille PERIQUET - TERVER - LECLERC

Nous prions également pour :

Maria SOUSA que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu

 

--------

 

Nous avons accompagné dans la  Paix de Dieu cette semaine :

Eglise de Koeking :

- Maria SOUSA

Eglise Notre-Dame Thionville : 

- Christophe OISON

Eglise de Garche :

- Hélène NIKIFOROFF

Nous exprimons notre compassion aux familles endeuillées.

 

INFOS

 

 

 PAX CHRISTI

UN SERVICE D'EGLISE

UN MOUVEMENT POUR LE MONDE

PAX CHRISTI fonde son existence sur l'annonce de la paix dans l'Evangile. Vente du "JOURNAL DE LA PAIX EN MARCHE" 3€. dimanche 14 décembre.  Et QUETE IMPEREE ce jour, quête triennale  Pax Christi.

 

CONCERT

Organisé par l’ACAT, Samedi 13 décembre 20H, Eglise Notre Dame Thionville. Entrée libre.

 

Dimanche 14 décembre 16h, église St Sébastien - Terville, chorale de la maîtrise de la cathédrale de Metz. Quête au profit de l'Aide à l'Eglise en Détresse.

 

LUNDIS D’AVENT

15 et 22 décembre 2014  8h30  à 11h, presbytère Notre Dame, prière des Laudes et rencontre autour de l’Exhortation Apostolique du Pape François : « La Joie de l‘Evangile ».

Et samedis d’Avent, 13 et 20 décembre 8h30 à 10h  presbytère St-Maximin : Laudes, méditation sur l’Evangile du dimanche, lecture d’un extrait de de « La joie de l’Evangile » du pape François.

 

 PRIERE POUR LA PAIX

3ème mercredi du mois

Mercredi 17 décembre 20h à 21h Eglise Notre Dame Thionville, suivie du verre de l’amitié.

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 16:53

7 décembre 2014 - 2ème dimanche de l’Avent

Edito

 

BONNE NOUVELLE

 

 

Saint Marc nous dit son projet, dès les premières lignes de son Evangile. Il fait une relecture du ministère de Jésus à la lumière de sa personnalité : il est le Fils de Dieu fait homme. Il remet l’enracinement de son ministère dans les perspectives prophétiques de l’Ancien Testament qui n’est pas renié, mais rendu complet. Ces perspectives nous conduiront jusqu’à la Résurrection.

Chaque moment de la vie de Jésus doit être lu en gardant en arrière-plan cette triple affirmation sinon nous risquons d’amenuiser la force de la Bonne Nouvelle. Il est le Christ, c’est-à-dire le Messie attendu. Marc souligne cette divinité en mentionnant la modification que le Christ a apportée au texte même d’Isaïe, lors de sa prédication à Nazareth.

Dieu dit par son prophète : « Voici que j’envoie mon messager devant ma face. » L’évangile de Marc, comme celui de Luc, transpose cette affirmation : « Voici que j’envoie mon messager devant toi. » Ce qui était dit de Dieu s’applique à Jésus lui-même. C’est la révélation de l’unité entre Dieu et Jésus.

Nous aussi nous attendons un messie. Parfois nos contemporains le définissent au travers d’une vague religiosité. C’est en fait Jésus qui est l’essentiel de notre foi. Le christianisme n’est pas religiosité ou morale. Il est adhésion à une personne, le Christ.

Le messager de l’Evangile, c’est Jean le Baptiste. Il annonce Jésus, il vient essentiellement préparer le cœur du Peuple de Dieu à recevoir la nouveauté de la Bonne Nouvelle, par la conversion qui est de reconnaître son péché et de changer sa manière de vivre. Cela signifie qu’il nous faut accepter de reconsidérer notre relation à Dieu, en Jésus-Christ.

Le messager veut nous faire vivre en vérité. Son message n’est pas une morale, ni même une théologie, mais une vision. Lorsque nous évoquons les choses de Dieu, il nous faut éviter de les amoindrir par nos langages humains, par notre logique terrestre. Dieu est vie. Accueillons-le dans le silence de l’admiration et de l’adoration.

 

Noël BADO

 

 

Annonces du 7 décembre 2014 - 2ème dimanche de l’Avent

au 7 décembre 2014 - 2ème dimanche de l’Avent

 

NOTRE DAME

Dimanche 7 décembre

2ème dimanche de l’Avent

10h30 - MESSE des familles

Epoux CUISINIER - DESALME et leurs enfants

Défunts de la famille CHARFF

Jean-Marie REISER, Aloyse et Anne LUSTIG et famille JALABERT

André LEICK

Marie Eugénie DAMOTA

Famille KRETTNICH

Joseph, Elisabeth et Rose - Marie CHAUMONT

Eugène GUIRTEN

Antoine KEILEN

Joseph MULLER et Marie BRICHLER

Nous prions également pour :

Jeanne-Marie SCHWEITZER que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu.

Quête pour le chauffage de l’église.

Lundi 8 décembre

8h30 à 11h - 2 ème Lundi d’Avent

(voir page 1)

15h– Obsèques:  Christophe OISON

17h - Rencontre SEM, presbytère

Mardi 9 décembre

14h - Réunion équipe chants

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE  

Famille DUFOURG - HUN

Mercredi 10 décembre

20h15 - Exercices ignatiens, chapelle

Vendredi 12 décembre

18h15 - MESSE

Défunts de nos paroisses

Samedi 13 décembre

20h - Concert vocal , église

(voir page 1)

Dimanche 14 décembre

10h30 - MESSE -   Marcel REINBOLD

Famille TURIN - BRETON

Emilie ALTENHOVEN

Eliane POIRIER (anniversaire)

Jean SAGNOL

Famille SPRENG - ANCHL ING

Irène AINEE et famille

Claire JEANDON et famille

Famille BEINSTEINER - BERNARDIN

 

 SAINTE ANNE

Samedi 6 décembre

18h - MESSE anticipée

2ème dimanche de l’Avent

Nous prions pour : Marcelle ZOLLER  -Huguette ANDRIEUX que nous avons accompagnées dans la Paix de Dieu.

Lundi 8 décembre

17h -  MESSE  aux Epis d’Or

Samedi 13 décembre

18h - MESSE anticipée

3ème dimanche de l’Avent

Ernest HEITZMANN (anniversaire)

Familles BURGUN - ZINS - LANG

 

MANOM

Mercredi 10 décembre

9h15 - MESSE

Dimanche 14 décembre

3ème dimanche de l’Avent

9h15 - MESSE

Famille JOYEUX - BRONQUARD

Gilbert GUERDER

Famille SIMONY - BALL

Marie et Alphonse DILLMANN

Familles SCHWEITZER - OCHS - SCHANZENBACHER

Familles LAGRUE-GROSSE-FRANTZ

 

GARCHE

Dimanche 7 décembre

2ème dimanche de l’Avent

10h30 - MESSE des familles

Famille TERVER - VATRY

Jean-Marc et Odile GACHER et famille BIWER

Renée et Gaby TERVER et

Nicolas et Marie NOËL

Nous prions également pour : Roland MANGIN - Irène MEISENE

que nous avons accompagnés dans la Paix de Dieu.

11h45 - BAPTEME : Antone KIEFER

Vendredi 12 décembre

14h - Réunion MCR au presbytère

 

KOEKING

Dimanche 14 décembre

3ème dimanche de l’Avent

9h15 - MESSE

Famille LAUTERFING-FRANCK-HIPPERT

Famille MELIGNER-HAMEN et Aurélien

Famille KREPPERT - VATRY

Madeleine et Pierre LENTGEN

Marie - Thérèse et Mathias JOST

Famille NEYEN - THIL - JUNG

Famille PERIQUET - TERVER - LECLERC

Nous prions également pour :

Maria SOUSA que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu.

 

 

-----

Nous avons accompagné dans la  Paix de Dieu :

Eglise de Garche : Roland MANGIN                     -Irène MEISENER

Eglise de Koeking : Maria SOUSA

Eglise Ste Anne : Marcelle ZOLLER                     -Huguette ANDRIEUX

Eglise Notre-Dame Thionville :

                    Jeanne-Marie SCHWEITZER

Nous exprimons notre compassion aux familles endeuillées.

 

-----------

CALENDRIER LITURGIQUE

Samedi 6 décembre : St Nicolas

Dimanche 7 décembre :

2ème dimanche de l’Avent

Lundi 8 décembre : Immaculée Conception de la Vierge Marie

Mardi 9 décembre : St Pierre Fourier et St Juan Diego Cuauhtlatoatzin

Jeudi 11 décembre : St Damase

Vendredi 12 décembre :

Notre Dame de Guadalupe

Samedi 13 décembre : Ste Lucie

Dimanche 14 décembre :

3ème dimanche de l’Avent.

 

 

------

INFOS

 

EQUIPES NOTRE -DAME /MOSELLE - Luxembourg

Célébration anniversaire de la chartre des équipes Notre - Dame  (8 décembre 1947). A cette occasion, eucharistie  lundi 8 décembre à 20h, église St Maximin

 

LUNDIS D’AVENT

8, 15 et 22 décembre 2014,  8h30  à 11h, presbytère Notre Dame, prière des Laudes et rencontre autour de l’Exhortation Apostolique du Pape François : « La Joie de l‘Evangile ».

 

Amitiés Judéo Chrétiennes

Mardi 9 décembre, 20h30, à la synagogue.  

 

SOIREE DE PRIERE  IGNATIENNE

Mercredi 10 décembre à 20h15, église Notre Dame, Thionville.

CONCERT DE NOËL

Vendredi 12 décembre à 20h, église Saint Urbain de Guentrange, avec la participation du chœur « Opéra  » de Thionville. Entrée : 5 €.

 

 

CONCERT ACAT

L’ACAT France fête ses 40 ans. L’Équipe ACAT-Thionville-Yutz fête ses 30 ans. Elle vous invite à un concert vocal, samedi 13 décembre à 20H, Eglise Notre Dame Thionville. Avec les chorales : Esingospel de Yutz, chef de chœur : Jean AFETO et Atelier vocal des 3 frontières de Bertrange, chef de chœur : Laurence WEBER.  Entrée libre.

 

CONCERT

Dimanche 14 décembre, à 16h, église St Sébastien de Terville, chorale de la maîtrise de la cathédrale de Metz. Quête au profit de l'Aide à l'Eglise en Détresse.

 

PAX CHRISTI - UN SERVICE D'EGLISE -

UN MOUVEMENT POUR LE MONDE

PAX CHRISTI fonde son existence sur l'annonce de la paix dans l'Evangile. Vente du "JOURNAL DE LA PAIX EN MARCHE" 3€. dimanche 14 décembre.  Et QUETE IMPEREE ce jour, quête triennale  Pax Christi.

 

 

__________________

 

 

CCFD, Terre Solidaire   --->   SUR LE MARCHE

 

            Il y a plus de 50 ans l’Eglise de France se donnait une structure devenue le CCFD Terre Solidaire pour venir en aide aux pays en voie de développement. Non seulement, on aurait pu penser la fin de la pauvreté en raison des      développements techniques…. Mais les situations se sont plutôt empirées. Ce sont aujourd’hui plus de 230 millions de personnes qui   vivent en exil.

 Le CCFD Terre solidaire a cette conviction : ‘’Les migrations sont un « bien commun de l’Humanité » à préserver’’… Que serait la France sans toutes ces personnes venues d’ailleurs qui l’ont construite ?

Mais le CCFD soutient aussi actuellement 460 projets dans 60 pays, du Sud comme de l’Est, pour aider les gens à vivre dignement chez eux, par des aides diversifiées :

-Pour la souveraineté alimentaire, lutter contre la faim, la pauvreté et la misère.

-Le partage des richesses, jamais le monde n’a produit autant de richesses et pourtant la pauvreté et les inégalités n’ont cessé de s’aggraver.

- Le soutien des actions d’éducation à la non-violence et s’engage pour la régulation du commerce des armes.

- Se donne pour objectif  de parvenir à une meilleure régulation française et européenne des entreprises actives dans les Pays en développement.

- En développant  une économie solidaire…

Ce positionnement du CCFD rejoint le discours du pape François au Parlement européen à Strasbourg le 25 novembre dernier.

Lire colonne suivante*.

 

Donnons-nous des arguments pour lutter contre tous les préjugés et les informations erronées qui peuvent circuler et nous pousser à l’enfermement et la peur.

 

 

 

Si vous vous sentez concernés et désirez donner un peu de votre temps pour soutenir concrètement le CCFD, Terre Solidaire,  vous pouvez rejoindre notre équipe. Nous avons besoin de vous. Nous vous proposons de nous retrouver au presbytère   Notre Dame jeudi 11 décembre à 20h pour parler des projets du CCFD Terre Solidaire.

 

Je vous invite aussi à regarder le calendrier de l’avent, http://noelcontrelafaim.org pour découvrir au jour le jour les actions du CCFD. Mais aussi le site du CCFD.

Si vous allez au marché samedi 13 décembre à Thionville vous pourrez  rencontrer des membres du CCFD qui participent à la collecte nationale.

Serge PHILIPPI

 

*De même, il est nécessaire d’affronter ensemble la question migratoire. On ne peut tolérer que la Mer Méditerranéenne devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d’accueil et d’aide. L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’Union Européenne risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés, favorisant le travail d’esclave et des tensions sociales continuelles. L’Europe sera en mesure de faire face aux problématiques liées à l’immigration si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates qui sachent en même temps protéger les droits des citoyens européens et garantir l’accueil des migrants ; si elle sait adopter des politiques justes, courageuses et concrètes qui aident leurs pays d’origine dans le développement sociopolitique et dans la résolution des conflits internes – cause principale de ce phénomène – au lieu des politiques d’intérêt qui accroissent et alimentent ces conflits. Il est nécessaire d’agir sur les causes et non seulement sur les effets.

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS AU PARLEMENT EUROPÉEN , Strasbourg Mardi 25 novembre 2014.

 

 

 

Les Lundis d’Avent

Nous étions 16 personnes le 1er décembre, premier lundi de l’Avent. Nous avons  prié avec les psaumes puis nous avons lu et discuté tous ensemble et en petites équipes de trois articles de l’Exhortation Apostolique du pape François ‘’la Joie de l’Evangile’’.

C’est un texte qui nous ramène à l’essentiel et qui nous pousse à témoigner nous-mêmes de ce qui nous habite. Les échanges dans les petits groupes ont été très fraternels. On ne ‘’se prend pas la tête’’, mais chacun a pu exprimer ce qu’il pensait en découvrant ces paroles fortes de notre Pape. Nous nous retrouvons lundi 8 décembre de 8h30 à 11h. Nous n’avons pas trouvé le temps long lundi dernier mais si vous ne pouvez pas rester jusqu’à 11h, ce n’est pas gênant ...venez quand même !

 

Dans les partages plusieurs personnes ont dit l’importance d’avoir trouver, un jour, une église ouverte pour confier au Seigneur leurs soucis...ou pour le remercier. Ce qui nous a amené à faire cette proposition...

 OUVERTURE DES EGLISES

Dans son exhortation apostolique « La joie de l'Evangile », le pape François déclare:

« L'Eglise est appelée à être toujours la maison ouverte du Père. Un des signes concrets de cette ouverture est d'avoir partout des églises avec les portes ouvertes. De sorte que, si quelqu'un veut suivre une motion de l'Esprit et s'approcher pour chercher Dieu, il ne rencontre pas la froideur d'une porte close. »

Notre groupe du lundi d’Avent, dont les membres de l’Equipe d’Animation Pastorale, souhaiterait que les églises de la Communauté de Paroisses de la Sainte Famille soient ouvertes le temps de Noël. Cela permettrai aux parents, grands parent, aux enfants, petits enfants de venir se recueillir devant les crèches.

Il est évident qu'une présence doit être assurée par des personnes bénévoles.

Un planning sera établi ultérieurement, précisant dates et horaires.

__________________________

 

6 décembre 1964–6décembre 2014 Les 50 ans de l’Eglise Sainte Anne

Nous avons fêté cet événement dimanche dernier en même temps que la fête de notre Communauté de Paroisses de la Sainte Famille. Voici des extraits du mot de l’abbé Gilbert Maillard qui a eu l’initiative de la construction de cette église.

 

                     « Veuillez me permettre, à la suite de cette célébration si émouvante, d’exprimer toute ma gratitude aux nombreuses personnes bénévoles qui n’ont pas ménagé leur peine pour l’organisation de cette cérémonie d’action de grâces. A tout Seigneur, tout honneur ! Que par l’intercession de Sainte Anne, disons à Dieu notre filial remerciement pour le don de son Amour pour nous. Il n’est pas possible d’énumérer les très nombreux amis qui, en collaboration avec vos prêtres, ont assuré la construction de cette église. Sans vous tous, rien n’aurait pu se réaliser.

Toutefois, je m’en voudrais de ne pas évoquer la participation indispensable et efficace des responsables civils et religieux de Thionville qui nous ont soutenus et encouragés dans ce projet. La commune de Thionville a mis généreusement à notre disposition le terrain nécessaire en assurant de plus l’aménagement monumental des abords de l’église, sous l’égide du Maire Maître Georges DITSCH auquel nous devons le nom de place Jean XXIII.

Un grand merci au Conseil de Fabrique Saint Maximin et en particulier à Monseigneur l’archiprêtre SCHIVRE, ancien curé de Guentrange qui a su nous entourer de conseillers compétents et dévoués et susciter l’aide d’une industrie en pleine extension. Merci aussi au Conseil d’Administration de Sainte Anne, sous la présidence de Monsieur Nicolas  BERVILLER, qui eut la lourde charge de mener à bien la construction et avec le concours de l’archiprêtre FRISCHMANN et de son Conseil de Fabrique de régulariser l’existence juridique de Sainte Anne, devenue par le fait même un lieu de culte dépendant de la paroisse Saint Maximin, ce qui est toujours le cas.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai eu la chance de fêter avec vous le jubilé de Sainte Anne, en attendant de célébrer son centenaire !

Avec toute mon affection reconnaissante ! »                                                                                                   

Gilbert MAILLARD

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 11:23

Dimanche 30 novembre

 1er dimanche de l’Avent

50ème anniversaire de l’église Sainte Anne

et fête de notre communauté de paroisses

10h30 - MESSE unique pour le WE,

suivie du verre de l’amitié,

salle Jean XXIII, sous l’église. 

 

30 novembre 2014 - 1er dimanche de l’Avent

Edito

 

 

 OBJECTIF : AVENT

 

 

L’évangile de Marc, remis dans son contexte, nous place à Rome au 1er siècle. Les nouveaux chrétiens sont enthousiasmés par la Bonne Nouvelle de Jésus Christ. Ils construisent des châteaux en Espagne et attendent avec impatience le tout prochain retour de Jésus. Ils comptent les jours. Or, ce qui arrive, c'est une persécution sanglante qui vient les surprendre. C'est pourquoi Marc tente de les réveiller de leur torpeur : "Prenez garde, veillez : car nul ne sait quand le Maître reviendra". Il s'agit d'une prophétie, d'une parabole. Au vrai jugement final, il sera trop tard pour réparer ses erreurs.

Notre chance, c'est d'être éclairés et avertis à temps.  Avec la période de l'Avent, la liturgie nous propose une autre chance : nous mettre en état de préparation.

Mais, dès le coup d'envoi, c'est de la fin dont il est question. Le premier conseil donné est une mise en garde, une invitation à la vigilance, "car vous ne savez pas quand viendra le moment".

Ce n'est pas pour nous faire peur, mais pour nous faire aimer bien. Il est important de connaître le but à atteindre et les critères de réussite. Ils conditionnent notre marche, nos projets et nos choix. La priorité de l'Avent, ce n'est pas de préparer des vacances de neige ou au soleil… Le sapin, les cadeaux ou la crèche… Mais bien de chercher à mieux connaître, à rencontrer, à accueillir, celui que nous connaissons mal ou pas assez, ou même que nous ignorons royalement, parce qu'il fait partie de ceux ou celles que nous oublions, de ceux ou celles que nous malmenons.

L'Avent est un temps de mobilisation et de réveil, d'encouragement et d'espérance. C'est un temps de recherche, d'attention et de vigilance. Un temps d'amour et d'optimisme, pour que cela dure, et non pas un temps de crainte qui ne provoque que des feux de paille !

 

Cédric TRIPONEY

 

 

ANNONCES DU 30 NOVEMBRE , 1er dimanche de l’Avent

au 7 DECEMBRE 2014 ,2ème DIMANCHE DE LA’AVENT

 

 

 

NOTRE DAME

Lundi 1er décembre

8h30 à 11h - Lundi d’Avent

 ( voir page 1)

Mardi 2 décembre

17h - Rencontre enfants de la 1ère communion, salle Notre Dame

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE  

Joseph RICCHIUTI

Mercredi 3 décembre

20h - Réunion catéchuménat, presbytère

Vendredi 5 décembre

17h - Exposition St Sacrement et possibilité confessions individuelles

18h15 - MESSE

Famille MAIRE - MELLINGER

Dimanche 7 décembre

10h30 - MESSE des familles

Epoux CUISINIER - DESALME et leurs enfants

Défunts de la famille CHARFF

Jean-Marie REISER, Aloyse et Anne LUSTIG et famille JALABERT

André LEICK

Marie Eugénie DAMOTA

Famille KRETTNICH

Joseph, Elisabeth et Rose - Marie CHAUMONT

Eugène GUIRTEN

Quête pour le chauffage de l’église.

 

 

SAINTE ANNE

Dimanche 30 novembre

1er dimanche de l’avent

50ème anniversaire de l’église Sainte Anne et fête de notre communauté de paroisses

10h30 - MESSE unique suivie du verre de l’amitié, salle Jean XXIII, sous l’église.

Lundi 1er décembre

17h -  MESSE  aux Epis d’Or

Jeudi 4 décembre

9h15 - MESSE à la chapelle

16h15 - Atelier bible, presbytère

Vendredi 5 décembre

17h - Répétition chorales Garche et Ste Anne, salle St Vincent

Samedi 6 décembre

18h - MESSE

Nous prions pour Marcelle ZOLLER que nous avons accompagnée dans la Paix de Dieu.

 

 

MANOM

Mardi 2 décembre

16h - Rencontre enfants de la 1ère communion, presbytère

 

 

GARCHE

Mercredi 3 décembre

9h15 - MESSE

Famille SERAFIN

Dimanche 7 décembre

10h30 - MESSE des familles

Famille TERVER - VATRY

Jean-Marc et Odile GACHER et famille BIWER

Renée et Gaby TERVER et

Nicolas et Marie NOËL

Nous prions également pour :

Roland MANGIN

Irène MEISENER

que nous avons accompagnés dans la Paix de Dieu cette semaine.

11h45 - BAPTEME :

Antone KIEFER

-----

 

Nous avons accompagné dans la Paix de Dieu cette semaine :

 

Eglise de Garche :

Roland MANGIN

Irène MEISENER

 

Eglise Sainte Anne :

Marcelle ZOLLER

 

Nous exprimons notre compassion aux familles endeuillées.

CALENDRIER LITURGIQUE

 

Dimanche 30 novembre :

1er dimanche de l’Avent

Mercredi 3 décembre :

Saint François Xavier

Jeudi 4 décembre :

Saint Jean de Damas et

Sainte Barbe

Samedi 6 décembre :

Saint Nicolas

Dimanche 7 décembre :

2ème dimanche de l’Avent

 

 

INFOS

 

LES JEUNES PROFESSIONNELS

Presbytère Saint Maximin, dimanche 30 novembre à 19h30. Thème : les Apôtres, des hommes comme les autres ? Chacun ramène un plat ou un dessert à partager.

 

JIT

Samedi 6 décembre Eglise Saint Maximin messe de la St Nicolas, puis une soirée sur le thème : Sommes-nous prédestinés ? Chacun ramène un plat ou un dessert à partager.

 

 EQUIPES NOTRE - DAME SECTEUR

MOSELLE - Luxembourg

Célébration anniversaire de la chartre des équipes Notre - Dame  (8 décembre 1947)

 A cette occasion eucharistie  lundi 8 décembre à 20h, église St Maximin

 

SOIREE DE PRIERE  IGNATIENNE

Mercredi 10 décembre à 20h15, église Notre Dame, Thionville.

 

CONCERT DE NOËL

Vendredi 12 décembre à 20h, église Saint Urbain de Guentrange, avec participation du chœur « Opéra  » de Thionville . Entrée : 5 €

 

LUNDIS D’AVENT

1er, 8, 15 et 22 décembre 2014,  8h30  à 11h, presbytère Notre Dame, prière des Laudes et rencontre autour de l’Exhortation Apostolique du Pape François : « La Joie de l‘Evangile ».

 

 

CONCERT ACAT

L’ACAT France fête ses 40 ans. L’Équipe ACAT-Thionville-Yutz fête ses 30 ans. Elle vous invite à un concert vocal samedi 13 décembre 20H Eglise Notre Dame Thionville. Avec les chorales : Esingospel de Yutz, chef de chœur : Jean AFETO et Atelier vocal des 3 frontières de          Bertrange, chef de chœur : Laurence WEBER.

Entrée libre.

 

---------

 

ADRESSES/TELEPHONES

PERMANENCES PRESBYTERES

 

NOTRE DAME :

37, avenue de Guise

57100  THIONVILLE  

Tél : 03 82 53 25 81 -  Permanences :

du lundi au vendredi 14h à18h

 

 

MANOM :

68 A, Grand’ Rue -57100 MANOM 

Tél: 03 82 53 66 49

Permanence : jeudi de 14h à 15h

 

 

GARCHE - KOEKING :

6 ,rue de la Peupleraie 

57100 THIONVILLE - GARCHE

Permanence : vendredi 17h à18h

Tél : 03 82 53 25 81

 

 

SAINTE ANNE :

17, rue Perdrix - 57100 THIONVILLE 

Tél : 03 82 54 22 32

Permanences : 

Jeudi 10h à 11h, presbytère

Samedi 17h30 à 18h, église.      

  Possibilité  confession  individuelle.

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 19:12

Discours du Pape François au Parlement européen

françois_hémicycle_discours3
                                                                  En PDF

Discours du Saint-Père prononcé devant le Parlement européen le 25 novembre 2014.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Vice-présidents,

Honorables Députés Européens,

Mesdames et messieurs qui travaillez à des titres divers dans cet hémicycle,

Chers amis,

 Je vous remercie pour l’invitation à prendre la parole devant cette institution fondamentale de la vie de l’Union Européenne, et pour l’opportunité qui m’est offerte de m’adresser, à travers vous, à plus de cinq cents millions de citoyens des 28 pays membres que vous représentez. Je désire exprimer une gratitude particulière à vous, Monsieur le Président du Parlement, pour les paroles cordiales de bienvenue que vous m’avez adressées, au nom de tous les membres de l’Assemblée.

Ma visite a lieu plus d’un quart de siècle après celle accomplie par le Pape Jean Paul II. Beaucoup de choses ont changé depuis lors, en Europe et dans le monde entier. Les blocs opposés qui divisaient alors le continent en deux n’existent plus, et le désir que « l’Europe, se donnant souverainement des institutions libres, puisse un jour se déployer aux dimensions que lui ont données la géographie et plus encore l’histoire », se réalise lentement.

A côté d’une Union Européenne plus grande, il y a aussi un monde plus complexe, et ce monde est en pleine évolution. Un monde toujours plus interconnecté et globalisé, et donc de moins en moins « eurocentrique ». A une Union plus étendue, plus influente, semble cependant s’adjoindre l’image d’une Europe un peu vieillie et comprimée, qui tend à se sentir moins protagoniste dans un contexte qui la regarde souvent avec distance, méfiance, et parfois avec suspicion.

En m’adressant à vous aujourd’hui, à partir de ma vocation de pasteur, je désire adresser à tous les citoyens européens un message d’espérance et d’encouragement.

Un message d’espérance fondé sur la confiance que les difficultés peuvent devenir des promotrices puissantes d’unité, pour vaincre toutes les peurs que l’Europe – avec le monde entier – est en train de traverser. L’espérance dans le Seigneur qui transforme le mal en bien, et la mort en vie.

Encouragement pour revenir à la ferme conviction des Pères fondateurs de l’Union Européenne, qui ont souhaité un avenir fondé sur la capacité de travailler ensemble afin de dépasser les divisions, et favoriser la paix et la communion entre tous les peuples du continent. Au centre de cet ambitieux projet politique il y avait la confiance en l’homme, non pas tant comme citoyen, ni comme sujet économique, mais en l’homme comme personne dotée d’une dignité transcendante.

Je tiens avant tout à souligner le lien étroit qui existe entre ces deux mots : « dignité » et « transcendante ».

La « dignité » est la parole-clé qui a caractérisé la reprise du second après guerre. Notre histoire récente se caractérise par l’indubitable centralité de la promotion de la dignité humaine contre les violences multiples et les discriminations qui, même en Europe, n’ont pas manqué dans le cours des siècles. La perception de l’importance des droits humains naît justement comme aboutissement d’un long chemin, fait de multiples souffrances et sacrifices, qui a contribué à former la conscience du caractère précieux, de l’unicité qu’on ne peut répéter de toute personne humaine individuelle. Cette conscience culturelle trouve son fondement, non seulement dans les évènements de l’histoire, mais surtout dans la pensée européenne, caractérisée par une riche rencontre, dont les nombreuses sources lointaines proviennent « de la Grèce et de Rome, de fonds celtes, germaniques et slaves, et du christianisme qui l’a profondément pétrie», donnant lieu justement au concept de « personne ».

Aujourd’hui, la promotion des droits humains joue un rôle central dans l’engagement de l’Union Européenne, en vue de favoriser la dignité de la personne, en son sein comme dans ses rapports avec les autres pays. Il s’agit d’un engagement important et admirable, puisque trop de situations subsistent encore dans lesquelles les êtres humains sont traités comme des objets dont on peut programmer la conception, le formatage et l’utilité, et qui ensuite peuvent être jetés quand ils ne servent plus, parce qu’ils deviennent faibles, malades ou vieux.

Quelle dignité existe vraiment, quand manque la possibilité d’exprimer librement sa pensée ou de professer sans contrainte sa foi religieuse ? Quelle dignité est possible, sans un cadre juridique clair, qui limite le domaine de la force et qui fasse prévaloir la loi sur la tyrannie du pouvoir ? Quelle dignité peut jamais avoir un homme ou une femme qui fait l’objet de toute sorte de discriminations ? Quelle dignité pourra jamais avoir une personne qui n’a pas de nourriture ou le minimum nécessaire pour vivre et, pire encore, de travail qui l’oint de dignité ?

Promouvoir la dignité de la personne signifie reconnaître qu’elle possède des droits inaliénables dont elle ne peut être privée au gré de certains, et encore moins au bénéfice d’intérêts économiques.

Mais il convient de faire attention pour ne pas tomber dans des équivoques qui peuvent naître d’un malentendu sur le concept de droits humains et de leur abus paradoxal. Il y a en effet aujourd’hui la tendance à une revendication toujours plus grande des droits individuels, qui cache une conception de la personne humaine détachée de tout contexte social et anthropologique, presque comme une « monade » (μονάς), toujours plus insensible aux autres « monades » présentes autour de soi. Au concept de droit, celui – aussi essentiel et complémentaire – de devoir, ne semble plus associé, de sorte qu’on finit par affirmer les droits individuels sans tenir compte que tout être humain est lié à un contexte social dans lequel ses droits et devoirs sont connexes à ceux des autres et au bien commun de la société elle-même.

Par conséquent je considère qu’il est plus que jamais vital d’approfondir aujourd’hui une culture des droits humains qui puisse sagement relier la dimension individuelle, ou mieux, personnelle, à celle de bien commun, de ce « nous-tous » formé d’individus, de familles et de groupes intermédiaires qui s’unissent en communauté sociale. En effet, si le droit de chacun n’est pas harmonieusement ordonné au bien plus grand, il finit par se concevoir comme sans limites et, par conséquent, devenir source de conflits et de violences.

Parler de la dignité transcendante de l’homme signifie donc faire appel à sa nature, à sa capacité innée de distinguer le bien du mal, à cette « boussole » inscrite dans nos cœurs et que Dieu a imprimée dans l’univers créé ; cela signifie surtout de regarder l’homme non pas comme un absolu, mais comme un être relationnel. Une des maladies que je vois la plus répandue aujourd’hui en Europe est la solitude, précisément de celui qui est privé de liens. On la voit particulièrement chez les personnes âgées, souvent abandonnées à leur destin, comme aussi chez les jeunes privés de points de référence et d’opportunités pour l’avenir ; on la voit chez les nombreux pauvres qui peuplent nos villes ; on la voit dans le regard perdu des migrants qui sont venus ici en recherche d’un avenir meilleur.

Cette solitude a été ensuite accentuée par la crise économique, dont les effets perdurent encore, avec des conséquences dramatiques du point de vue social. On peut constater qu’au cours des dernières années, à côté du processus d’élargissement de l’Union Européenne, s’est accrue la méfiance des citoyens vis-à-vis des institutions considérées comme distantes, occupées à établir des règles perçues comme éloignées de la sensibilité des peuples particuliers, sinon complètement nuisibles. D’un peu partout on a une impression générale de fatigue et de vieillissement, d’une Europe grand-mère et non plus féconde et vivante. Par conséquent, les grands idéaux qui ont inspiré l’Europe semblent avoir perdu leur force attractive, en faveur de la technique bureaucratique de ses institutions.

A cela s’ajoutent des styles de vie un peu égoïstes, caractérisés par une opulence désormais insoutenable et souvent indifférente au monde environnant, surtout aux plus pauvres. On constate avec regret une prévalence des questions techniques et économiques au centre du débat politique, au détriment d’une authentique orientation anthropologique. L’être humain risque d’être réduit à un simple engrenage d’un mécanisme qui le traite à la manière d’un bien de consommation à utiliser, de sorte que – nous le remarquons malheureusement souvent – lorsque la vie n’est pas utile au fonctionnement de ce mécanisme elle est éliminée sans trop de scrupule, comme dans le cas des malades en phase terminale, des personnes âgées abandonnées et sans soin, ou des enfants tués avant de naître.

C’est une grande méprise qui advient « quand l’absolutisation de la technique prévaut», ce qui finit par produire « une confusion entre la fin et moyens ». Résultat inévitable de la « culture du déchet » et de la « mentalité de consommation exagérée ». Au contraire, affirmer la dignité de la personne c’est reconnaître le caractère précieux de la vie humaine, qui nous est donnée gratuitement et qui ne peut, pour cette raison, être objet d’échange ou de commerce. Dans votre vocation de parlementaires, vous êtes aussi appelés à une grande mission, bien qu’elle puisse sembler inutile : prendre soin de la fragilité des peuples et des personnes. Prendre soin de la fragilité veut dire force et tendresse, lutte et fécondité, au milieu d’un modèle fonctionnaliste et privatisé qui conduit inexorablement à la « culture du déchet ». Prendre soin de la fragilité de la personne et des peuples signifie garder la mémoire et l’espérance ; signifie prendre en charge la personne présente dans sa situation la plus marginale et angoissante et être capable de l’oindre de dignité.

Comment donc redonner espérance en l’avenir, de sorte que, à partir des jeunes générations, on retrouve la confiance afin de poursuivre le grand idéal d’une Europe unie et en paix, créative et entreprenante, respectueuse des droits et consciente de ses devoirs ?

Pour répondre à cette question, permettez-moi de recourir à une image. Une des fresques les plus célèbres de Raphaël qui se trouvent au Vatican représente la dite École d’Athènes. Au centre se trouvent Platon et Aristote. Le premier a le doigt qui pointe vers le haut, vers le monde des idées, nous pourrions dire vers le ciel ; le second tend la main en avant, vers celui qui regarde, vers la terre, la réalité concrète. Cela me parait être une image qui décrit bien l’Europe et son histoire, faite de la rencontre continuelle entre le ciel et la terre, où le ciel indique l’ouverture à la transcendance, à Dieu, qui a depuis toujours caractérisé l’homme européen, et la terre qui représente sa capacité pratique et concrète à affronter les situations et les problèmes.

L’avenir de l’Europe dépend de la redécouverte du lien vital et inséparable entre ces deux éléments. Une Europe qui n’a plus la capacité de s’ouvrir à la dimension transcendante de la vie est une Europe qui lentement risque de perdre son âme, ainsi que cet « esprit humaniste » qu’elle aime et défend cependant.

Précisément à partir de la nécessité d’une ouverture au transcendant, je veux affirmer la centralité de la personne humaine, qui se trouve autrement à la merci des modes et des pouvoirs du moment. En ce sens j’estime fondamental, non seulement le patrimoine que le christianisme a laissé dans le passé pour la formation socioculturelle du continent, mais surtout la contribution qu’il veut donner, aujourd’hui et dans l’avenir, à sa croissance. Cette contribution n’est pas un danger pour la laïcité des États ni pour l’indépendance des institutions de l’Union, mais au contraire un enrichissement. Les idéaux qui l’ont formée dès l’origine le montrent bien: la paix, la subsidiarité et la solidarité réciproque, un humanisme centré sur le respect de la dignité de la personne.

Je désire donc renouveler la disponibilité du Saint Siège et de l’Église catholique – à travers la Commission des Conférences Épiscopales Européennes (COMECE) – pour entretenir un dialogue profitable, ouvert et transparent avec les institutions de l’Union Européenne. De même, je suis convaincu qu’une Europe capable de mettre à profit ses propres racines religieuses, sachant en recueillir la richesse et les potentialités, peut être plus facilement immunisée contre les nombreux extrémismes qui déferlent dans le monde d’aujourd’hui, et aussi contre le grand vide d’idées auquel nous assistons en Occident, parce que « c’est l’oubli de Dieu, et non pas sa glorification, qui engendre la violence ».

Nous ne pouvons pas ici ne pas rappeler les nombreuses injustices et persécutions qui frappent quotidiennement les minorités religieuses, en particulier chrétiennes, en divers endroits du monde. Des communautés et des personnes sont l’objet de violences barbares : chassées de leurs maisons et de leurs patries ; vendues comme esclaves ; tuées, décapitées, crucifiées et brulées vives, sous le silence honteux et complice de beaucoup.

La devise de l’Union Européenne est Unité dans la diversité, mais l’unité ne signifie pas uniformité politique, économique, culturelle ou de pensée. En réalité, toute unité authentique vit de la richesse des diversités qui la composent : comme une famille qui est d’autant plus unie que chacun des siens peut être, sans crainte, davantage soi-même. Dans ce sens, j’estime que l’Europe est une famille des peuples, lesquels pourront sentir les institutions de l’Union proches dans la mesure où elles sauront sagement conjuguer l’idéal de l’unité à laquelle on aspire, à la diversité propre de chacun, valorisant les traditions particulières, prenant conscience de son histoire et de ses racines, se libérant de nombreuses manipulations et phobies. Mettre au centre la personne humaine signifie avant tout faire en sorte qu’elle exprime librement son visage et sa créativité, au niveau des individus comme au niveau des peuples.

D’autre part, les particularités de chacun constituent une richesse authentique dans la mesure où elles sont mises au service de tous. Il faut toujours se souvenir de l’architecture propre de l’Union Européenne, basée sur les principes de solidarité et de subsidiarité, de sorte que l’aide mutuelle prévale, et que l’on puisse marcher dans la confiance réciproque.

Dans cette dynamique d’unité-particularité, se pose à vous, Mesdames et Messieurs les Eurodéputés, l’exigence de maintenir vivante la démocratie des peuples d’Europe. Il est connu qu’une conception uniformisante de la mondialité touche la vitalité du système démocratique, affaiblissant le débat riche, fécond et constructif des organisations et des partis politiques entre eux.

On court ainsi le risque de vivre dans le règne de l’idée, de la seule parole, de l’image, du sophisme… et de finir par confondre la réalité de la démocratie avec un nouveau nominalisme politique. Maintenir vivante la démocratie en Europe demande d’éviter les « manières globalisantes » de diluer la réalité : les purismes angéliques, les totalitarismes du relativisme, les fondamentalismes anhistoriques, les éthiques sans bonté, les intellectualismes sans sagesse.

Maintenir vivante la réalité des démocraties est un défi de ce moment historique, en évitant que leur force réelle – force politique expressive des peuples – soit écartée face à la pression d’intérêts multinationaux non universels, qui les fragilisent et les transforment en systèmes uniformisés de pouvoir financier au service d’empires inconnus. C’est un défi qu’aujourd’hui l’histoire vous lance.

Donner espérance à l’Europe ne signifie pas seulement reconnaître la centralité de la personne humaine, mais implique aussi d’en favoriser les capacités. Il s’agit donc d’y investir ainsi que dans les domaines où ses talents se forment et portent du fruit. Le premier domaine est surement celui de l’éducation, à partir de la famille, cellule fondamentale et élément précieux de toute société. La famille unie, féconde et indissoluble porte avec elle les éléments fondamentaux  pour donner espérance à l’avenir. Sans cette solidité, on finit par construire sur le sable, avec de graves conséquences sociales. D’autre part, souligner l’importance de la famille non seulement aide à donner des perspectives et l’espérance aux nouvelles générations, mais aussi aux nombreuses personnes âgées, souvent contraintes à vivre dans des conditions de solitude et d’abandon parce qu’il n’y a plus la chaleur d’un foyer familial en mesure de les accompagner et de les soutenir.

A côté de la famille, il y a les institutions éducatives : écoles et universités. L’éducation ne peut se limiter à fournir un ensemble de connaissances techniques, mais elle doit favoriser le processus plus complexe de croissance de la personne humaine dans sa totalité. Les jeunes d’aujourd’hui demandent à pouvoir avoir une formation adéquate et complète pour regarder l’avenir avec espérance, plutôt qu’avec désillusion. Ensuite, les potentialités créatives de l’Europe dans divers domaines de la recherche scientifique, dont certains ne sont pas encore complètement explorés, sont nombreuses. Il suffit de penser par exemple aux sources alternatives d’énergie, dont le développement servirait beaucoup à la protection de l’environnement.

L’Europe a toujours été en première ligne dans un louable engagement en faveur de l’écologie. Notre terre a en effet besoin de soins continus et d’attentions ; chacun a une responsabilité personnelle dans la protection de la création, don précieux que Dieu a mis entre les mains des hommes. Cela signifie, d’une part, que la nature est à notre disposition, que nous pouvons en jouir et en faire un bon usage ; mais, d’autre part, cela signifie que nous n’en sommes pas les propriétaires. Gardiens, mais non propriétaires. Par conséquent, nous devons l’aimer et la respecter, tandis qu’« au contraire, nous sommes souvent guidés par l’orgueil de dominer, de posséder, de manipuler, d’exploiter; nous ne la “gardons” pas, nous ne la respectons pas, nous ne la considérons pas comme un don gratuit dont il faut prendre soin». Respecter l’environnement signifie cependant non seulement se limiter à éviter de le défigurer, mais aussi l’utiliser pour le bien. Je pense surtout au secteur agricole, appelé à donner soutien et nourriture à l’homme. On ne peut tolérer que des millions de personnes dans le monde meurent de faim, tandis que des tonnes de denrées alimentaires sont jetées chaque jour de nos tables. En outre, respecter la nature, nous rappelle que l’homme lui-même en est une partie fondamentale. À côté d’une écologie environnementale, il faut donc une écologie humaine, faite du respect de la personne, que j’ai voulu rappeler aujourd’hui en m’adressant à vous.

Le deuxième domaine dans lequel fleurissent les talents de la personne humaine, c’est le travail. Il est temps de favoriser les politiques de l’emploi, mais il est surtout nécessaire de redonner la dignité au travail, en garantissant aussi d’adéquates conditions pour sa réalisation. Cela implique, d’une part, de repérer de nouvelles manières de conjuguer la flexibilité du marché avec les nécessités de stabilité et de certitude des perspectives d’emploi, indispensables pour le développement humain des travailleurs ; d’autre part, cela signifie favoriser un contexte social adéquat, qui ne vise pas l’exploitation des personnes, mais à garantir, à travers le travail, la possibilité de construire une famille et d’éduquer les enfants.

De même, il est nécessaire d’affronter ensemble la question migratoire. On ne peut tolérer que la Mer Méditerranée devienne un grand cimetière ! Dans les barques qui arrivent quotidiennement sur les côtes européennes, il y a des hommes et des femmes qui ont besoin d’accueil et d’aide. L’absence d’un soutien réciproque au sein de l’Union Européenne risque d’encourager des solutions particularistes aux problèmes, qui ne tiennent pas compte de la dignité humaine des immigrés, favorisant le travail d’esclave et des tensions sociales continuelles. L’Europe sera en mesure de faire face aux problématiques liées à l’immigration si elle sait proposer avec clarté sa propre identité culturelle et mettre en acte des législations adéquates qui sachent en même temps protéger les droits des citoyens européens et garantir l’accueil des migrants ; si elle sait adopter des politiques justes, courageuses et concrètes qui aident leurs pays d’origine dans le développement sociopolitique et dans la résolution des conflits internes – cause principale de ce phénomène – au lieu des politiques d’intérêt qui accroissent et alimentent ces conflits. Il est nécessaire d’agir sur les causes et non seulement sur les effets.

Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs les Députés,

La conscience de sa propre identité est nécessaire aussi pour dialoguer de manière prospective avec les États qui ont demandé d’entrer pour faire partie de l’Union Européenne à l’avenir. Je pense surtout à ceux de l’aire balkanique pour lesquels l’entrée dans l’Union Européenne pourra répondre à l’idéal de paix dans une région qui a grandement souffert des conflits dans le passé. Enfin, la conscience de sa propre identité est indispensable dans les rapports avec les autres pays voisins, particulièrement avec ceux qui bordent la Méditerranée, dont beaucoup souffrent à cause de conflits internes et de la pression du fondamentalisme religieux ainsi que du terrorisme international.

À vous Mesdames et messieurs les législateurs, revient le devoir de protéger et de faire grandir l’identité européenne, afin que les citoyens retrouvent confiance dans les institutions de l’Union et dans le projet de paix et d’amitié qui en est le fondement. Sachant que « plus grandit le pouvoir de l’homme plus s’élargit le champ de ses responsabilités, personnelles et communautaires ». Je vous exhorte donc à travailler pour que l’Europe redécouvre sa bonne âme.

Un auteur anonyme du IIème siècle a écrit que « les chrétiens représentent dans le monde ce qu’est l’âme dans le corps » . Le rôle de l’âme est de soutenir le corps, d’en être la conscience et la mémoire historique. Et une histoire bimillénaire lie l’Europe et le christianisme. Une histoire non exempte de conflits et d’erreurs, de pêchés même, mais toujours animée par le désir de construire pour le bien. Nous le voyons dans la beauté de nos villes, et plus encore dans celle des multiples œuvres de charité et d’édification commune qui parsèment le continent. Cette histoire, reste encore en grande partie, est encore à écrire. Elle est notre présent et aussi notre avenir. Elle est notre identité. Et l’Europe a fortement besoin de redécouvrir son visage pour grandir, selon l’esprit de ses Pères fondateurs, dans la paix et dans la concorde, puisqu’elle-même n’est pas encore à l’abri de conflits.

Chers Mesdames et Messieurs les Eurodéputés, l’heure est venue de construire ensemble l’Europe qui tourne, non pas autour de l’économie, mais autour de la sacralité de la personne humaine, des valeurs inaliénables ; l’Europe qui embrasse avec courage son passé et regarde avec confiance son avenir pour vivre pleinement et avec espérance son présent. Le moment est venu d’abandonner l’idée d’une Europe effrayée et repliée sur elle-même, pour susciter et promouvoir l’Europe protagoniste, porteuse de science, d’art, de musique, de valeurs humaines et aussi de foi. L’Europe qui contemple le ciel et poursuit des idéaux ; l’Europe qui regarde, défend et protège l’homme ; l’Europe qui chemine sur la terre sûre et solide, précieux point de référence pour toute l’humanité !

Pape François

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles du Pape
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 15:00

AVENT 2014 

Les rendez vous sur l’archiprêtre de Thionville

 

Dans l’élan de la semaine missionnaire :

- Presbytère Notre-Dame : les lundis. A partir du 1er décembre, de 8h30 à 11h : office de Laudes, rencontre autour de l’Exhortation Apostolique du Pape François  « La joie de l‘Evangile ». Voir le début de cette exhortation p.3

- Au presbytère Saint-Maximin : les samedis. A partir du samedi 29 novembre, de 8h30 à 10h : office de Laudes, méditation sur l’Evangile du dimanche, lecture d’une extrait de l’Exhortation Apostolique du pape François « La joie de l’Evangile ». Voir le début de cette exhortation p.3

- A la chapelle de l’hôpital Bel-Air : les lundis, prière œcuménique. Le 1er décembre à 15h, les suivants à 16h.

- A la chapelle Saint-Maximin : les mercredis. A partir du 3 décembre, de 17h à 19h : Adoration du Saint Sacrement, office de Vêpres, eucharistie à 18h30.

 

Dates à retenir :

- Samedi 6 décembre à 18h Eglise Saint-Maximin : fête de Saint Nicolas, avec la présence des Sapeurs-Pompiers de Thionville et de l’harmonie municipale.

- Lundi 8 décembre à 20h Eglise Saint Maximin : fête de l’Immaculée Conception, animée par les Equipes Notre-Dame de la région.

- Mercredi 17 décembre de 20h à 21h Eglise Notre-Dame : prière pour la paix, suivie du verre de l’amitié au presbytère.

 

Célébrations pénitentielles :

- Mercredi 17 décembre à 20h Eglise de Terville

- Samedi 20 décembre à 17h Eglise Saint-Maximin

- Lundi 22 décembre à 20h Eglise Notre-Dame

 

Concerts :

- Dimanche 30 novembre à 18h (avant la messe) Eglise Saint-Maximin, œuvres et chorals du temps de l’Avent,  à l’orgue Raphaële Garreau de Labarre.

- Vendredi 12 décembre à 20h Eglise Saint-Urbain de Guentrange, chorale OPERA (organisé par Guentrange Patrimoine Avenir).

- Samedi 13 décembre à 20h Eglise Notre-Dame à l’occasion des 40 ans  de l’ACAT France et des 30 ans de l’ACAT Thionville-Yutz, concert vocal : Esingospelde Yutz, chef de chœur : Jean AFETO et  Atelier vocal des 3 frontières de Bertrange,  chef de chœur: Laurence WEBER.

- Dimanche 14 décembre à 16h Eglise de Terville : concert par la Maîtrise de la cathédrale de Metz, au profit de l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse).

- Dimanche 21 décembre à 17h Eglise Saint-Maximin : œuvres de tous âges préparatoires à Noël, à l’orgue Loïc Bonisoli.

- Dimanche 28 décembre à 17h Eglise Saint-Maximin : œuvres du temps de Noël, à l’orgue Raphaële Garreau de Labarre.

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 14:48

Dimanche 23 novembre 2014 - Fête du Christ Roi de l’univers

Edito

 

EX TREMENDÆ MAJESTATIS

 

Les latinistes et les amateurs de musique reconnaissent dans ce titre un extrait du Requiem où on implore le Christ comme « Roi de Majesté redoutable». Si le Christ est acclamé comme Roi dans cette fête liturgique, c’est qu’Il est Roi de manières différentes que ce que nous pouvons nous représenter. Pour être reconnaissable, un Roi possède des insignes : couronne, sceptre, manteau, … quittons toutes nos représentations et habillons Jésus-Christ, Roi de l’Univers. Il tient le sceptre de gouvernement et de paternité sur les hommes qu’il aime. La couronne d’or arbore encore les épines des railleries des soldats au Vendredi Saint. Il tient en main la sphère impériale, notre monde, que Dieu son Père à créé et qu’Il possède Lui-aussi ; ce monde qu’Il connaît pour l’avoir rencontré et aimé, pour l’avoir connu dans sa faiblesse jusqu’en sa mort mais tiré à Lui tous les hommes dans la vie éternelle. Le manteau de pourpre et d’hermine est encore plus beau car il reprend la tenue de service, le tablier d’esclave, le vêtement du pauvre que Jésus voulût bien endosser. Le trône souverain et prestigieux est encore construit du bois de Sa croix, là où Il fût élevé à la vue et la risée de tous, mais Gloire et Honneur, pour attirer à Lui tous les hommes.  Lui, le Roi de l’Univers, Lui Dieu des grands espaces et univers, du visible et de l’invisible récitons-nous dans notre Credo. Dieu du plus grand au plus petit. Lumière et flambeau des peuples, Christ, élu, Messie, Fils de l’Homme qui éclaire l’Eglise : Eglise des hommes et de Dieu. Promesse d’amour et de fidélité malgré ses faiblesses. Eglise voulue par Dieu, fondée par le Christ, animée par l’Esprit. Eglise qui avance au phare de la Lumière de Pâques. « Je suis l’Alpha, je suis l’Omega, le début et la fin de toutes choses, le principe et l’achèvement ».

 

Acclamons Jésus Roi dans l'Eucharistie de ce jour, afin d'être déjà dans le Royaume ! Voici l’ultime semaine de l’année liturgique, le temps de rendre grâce, de chanter notre louange, d’exulter de joie car nous sommes déjà, par grâce, citoyens de ce Royaume paradoxal. Et nous nous engageons, pour l’année qui vient, à être des témoins fiables de cette vérité crucifiée mais vivante qui est l’Amour de Dieu.

 

Loïc BONISOLI+

 

 ANNONCES DU Dimanche 23 novembre 2014 - Fête du Christ Roi de l’univers AU  30 NOVEMBRE , 1ER DIMANCHE  DE L’AVENT

 

 

NOTRE DAME

Dimanche 23 novembre

10h30 - MESSE - CHRIST ROI

 et fête de Sainte Cécile

Marie - Rose THOMAS

Paulette GUETIENNE et sa famille

Défunts du Club Cœur et Santé de Thionville

Epoux ATRACHIMOWICZ, époux VENTURELLI et Zénon et Martine OPALA

Cécile ORBAN et sa famille

Famille PERRIER - GRIMLER

Roland HAUTOY  -  Bruna BALDELLI

Pierre LAFON   -   Philippe DUVAL   

Daniel DROS    -   Robert AVEAUX

Les défunts de la chorale

Mardi 25 novembre

17h40 - Prière du chapelet

18h15 - MESSE  

Défunts de nos paroisses

Mercredi 26 novembre

14h15 - Rencontre du groupe de prière « Emmaüs » presbytère

Vendredi 28 novembre

18h15 - MESSE

Défunts de nos paroisses

 

SAINTE ANNE

Samedi 22 novembre

18h - MESSE - CHRIST ROI

Intention particulière

Antonio DA COSTA

Jeanne PETECK

Familles BURGUN - ZINS - LANG

Elisabeth et Michel CASSARD

Familles LAMBOLEZ - ANTOINE - ANDREUX

Défunts de la chorale

Lundi 24 novembre

17h -  MESSE  aux Epis d’Or

Mardi 25 novembre

16h15 - Rencontre de l’équipe St Vincent de Paul, salle St Vincent

Jeudi 27 novembre

20h - Répétition des chorales de la communauté de paroisses de la Ste Famille à l’église Ste Anne

Samedi 29 novembre

Pas de messe

Dimanche 30 novembre

10h30 - MESSE unique

 

MANOM

Dimanche 23 novembre

9h15 - MESSE - CHRIST ROI

Famille STEPHANY - BRONQUARD

Pierre et Mathilde TERVER, leur fille Elvire et Fernand et Sylvie

Amélie BETTEMBOURG

Défunts de la chorale

Mercredi 26 novembre

9h15 - MESSE

 

GARCHE

Lundi 24 novembre

20h - Réunion  Vivre l’Evangile Aujourd’hui (VEA) au presbytère

 

 

----------------------

 

CALENDRIER LITURGIQUE

Samedi 22 novembre :

Sainte Cécile

Dimanche 23 novembre :

Le Christ Roi de l’univers

Lundi 24 novembre :

Tous les saints Evêques de Metz

Mardi 25 novembre :

Saint Augustin Schoeffler

Dimanche 30 novembre :

1er dimanche de l’Avent

-----------------------------

ADRESSES/TELEPHONES            PERMANENCES PRESBYTERES

 

NOTRE DAME :

37, avenue de Guise

57100  THIONVILLE  

Tél : 03 82 53 25 81 -  Permanences :

du lundi au vendredi 14h à18h

paroisse.assomptionthionville@orange.fr

 

 

MANOM :

68 A, Grand’ Rue -57100 MANOM 

Tél: 03 82 53 66 49

Permanence : jeudi de 14h à 15h

 

 

GARCHE - KOEKING :

6 ,rue de la Peupleraie 

57100 THIONVILLE - GARCHE

Permanence : vendredi 17h à18h

Tél : 03 82 53 25 81

 

 

SAINTE ANNE :

17, rue Perdrix - 57100 THIONVILLE 

Tél : 03 82 54 22 32

Permanences : 

Jeudi 10h à 11h, presbytère

Samedi 17h30 à 18h, église.     

  Possibilité  confession  individuelle.

---------------------------------------

INFOS

 

50ème ANNIVERSAIRE DE L’EGLISE SAINTE ANNE ET FETE DE NOTRE COMMUNAUTE DE PAROISSES

Dimanche 30 novembre 2014

1er dimanche de l’Avent

Messe unique à 10h30

Eglise Sainte Anne

Suivie du verre de l’amitié, salle Jean XXIII, sous l'église.

 

LUNDIS D’AVENT

Les 1er, 8, 15 et 22 décembre 2014, de 8h30 à 11h presbytère Notre Dame, prière des Laudes et rencontre autour de l’Exhortation Apostolique du Pape François : « La Joie de l‘Evangile ». Voir le texte de l’Exhortation ci-dessous

 

  EQUIPES NOTRE - DAME SECTEUR MOSELLE - Luxembourg

Célébration de l’anniversaire de la chartre des équipes Notre - Dame promulguée le 8 décembre 1947.

LUNDI 8 DECEMBRE 2014

Les équipiers sont invités à se rejoindre à l’eucharistie célébrée à 20h à l’église Saint Maximin.

 

CONCERT

 Samedi 13 décembre à 20h Eglise Notre-Dame à l’occasion des 40 ans  de l’ACAT France et des 30 ans de l’ACAT Thionville-Yutz, concert vocal : Esingospelde Yutz, chef de chœur : Jean AFETO et  Atelier vocal des 3 frontières de Bertrange,  chef de chœur: Laurence WEBER.

-----------------------------------------

 

EXHORTATION APOSTOLIQUE, EVANGELII GAUDIUM, La Joie de l’Evangile, DU PAPE FRANÇOIS

AUX ÉVÊQUES, AUX PRÊTRES ET AUX DIACRES, AUX PERSONNES CONSACRÉES ET À TOUS LES FIDÈLES LAÏCS

SUR L'ANNONCE DE L'ÉVANGILE, DANS LE MONDE D'AUJOURD'HUI.

   

 Tout le texte en PDF

 

 

1. La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. Dans cette Exhortation je désire m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années.

I. Une joie qui se renouvelle

et se communique

2. Le grand risque du monde d’aujourd’hui, avec son offre de consommation multiple et écrasante, est une tristesse individualiste qui vient du cœur bien installé et avare, de la recherche malade de plaisirs superficiels, de la conscience isolée. Quand la vie intérieure se ferme sur ses propres intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on n’écoute plus la voix de Dieu, on ne jouit plus de la douce joie de son amour, l’enthousiasme de faire le bien ne palpite plus. Même les croyants courent ce risque, certain et permanent. Beaucoup y succombent et se transforment en personnes vexées, mécontentes, sans vie. Ce n’est pas le choix d’une vie digne et pleine, ce n’est pas le désir de Dieu pour nous, ce n’est pas la vie dans l’Esprit qui jaillit du cœur du Christ ressuscité.

3. J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencon trer par lui, de le chercher chaque jour sans cesse. Il n’y a pas de motif pour lequel quelqu’un puisse penser que cette invitation n’est pas pour lui, parce que « personne n’est exclus de la joie que nous apporte le Seigneur ». Celui qui risque, le Seigneur ne le déçoit pas, et quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. C’est le moment pour dire à Jésus Christ : « Seigneur, je me suis laissé tromper, de mille manières j’ai fui ton amour, cependant je suis ici une fois encore pour renouveler mon alliance avec toi. J’ai besoin de toi. Rachète-moi de nouveau Seigneur, accepte-moi encore une fois entre tes bras rédempteurs ». Cela nous fait tant de bien de revenir à lui quand nous nous sommes perdus ! J’insiste encore une fois : Dieu ne se fatigue jamais de pardonner, c’est nous qui nous fatiguons de demander sa miséricorde. Celui qui nous a invités à pardonner « soixante-dix fois sept fois » (Mt 18, 22) nous donne l’exemple : il pardonne soixante-dix fois sept fois. Il revient nous charger sur ses épaules une fois après l’autre. Personne ne pourra nous enlever la dignité que nous confère cet amour infini et inébranlable. Il nous permet de relever la tête et de recommencer, avec une tendresse qui ne nous déçoit jamais et qui peut toujours nous rendre la joie. Ne fuyons pas la résurrection de Jésus, ne nous donnons jamais pour vaincus, advienne que pourra. Rien ne peut davantage que sa vie qui nous pousse en avant !

 ……….      Tout le texte en PDF

 

 

 

Donné à Rome, près de Saint Pierre, à la conclusion de l’Année de la foi, le 24 novembre 2013, Solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l’Univers, en la première année de mon Pontificat.

____________________________________

Pour vous procurer ‘’la Joie de l’Evangile, veuillez nous laisser vos coordonnées et nous le commanderons. Il est au prix de 6€ ou 3€ écrit plus petit.

Nous le lirons ensemble les lundis de l’Avent 1,8,15,22 décembre au presbytère Notre Dame ou au presbytère St Maximin les    Samedis de l’Avent.

 

 

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 15:25

PRIERE POUR LA PAIX

3ème mercredi du mois

Mercredi 19 novembre, de 20h à 21h

Eglise Notre Dame de Thionville,

suivie du verre de l’amitié.

 

CONFERENCE CHRETIENNE« Construire la paix »

« Pacem in Terris » : l’appel universel de Jean XXIII aux Nations

Jeudi 20 novembre à 20h30

au foyer Albert Schweitzer

 animé par Emmanuel BOHLER

Prêtre, intervenant au grand séminaire de Lorraine

 

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Prier pour la Paix
commenter cet article