Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 15:48

Journée de la vie consacrée :  Trois moyens de consacrer sa vie

vie consacrée
Initiative de Jean-Paul II en 1997, la journée de la vie consacrée a lieu chaque année le 2 février.

Pourquoi une journée de la vie consacrée?

Lors de la 1ère journée de la vie consacrée en 1997, Jean-Paul II soulignait les trois buts de cette journée.

Une journée placée en premier lieu sous le signe de l'action de grâce "parce qu'il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l'Eglise par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et aux frères".

L'objectif de cette journée est aussi de mieux connaître et apprécier la vie consacrée. "En contemplant le don de la vie consacrée, l'Eglise contemple sa vocation la plus profonde, celle de n'appartenir qu'à son Seigneur, soulignait Jean-Paul II. La vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l'Eglise la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre".
Cette journée est enfin une invitation pour toutes les personnes consacrées "à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles. Pour cela elles sont conviées à réfléchir sur le don reçu, à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l'Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l'Eglise pour la vie du monde".

Pourquoi cette journée se déroule-t-elle le 2 février ?

La journée de la vie consacrée est célébrée en la fête de la Présentation du Seigneur au temple. La présentation de Jésus au temple, consacré selon la prescription rituelle de l'époque au Seigneur comme tout garçon premier né, annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l'offrande suprême de la Croix. Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.

 

 Lire la suite :

http://www.eglise.catholique.fr/foi-et-vie-chretienne/la-vie-spirituelle/vocations/journee-de-la-vie-consacree.html

Lire : http://vocations.cef.fr/spip.php?article331

 

IL N'Y A PAS QUE LA VIE RELIGIEUSE

IL Y A AUSSI : LA CONSECRATION DANS UN INSTITUT SECULIER

OU DANS UNE ASSOCIATION DE VIE EVANGELIQUE

 


INSTITUT SECULIER

 

Une vocation spécifique dans les Instituts Séculiers

Institut


Un Institut séculier est un institut de vie consacrée, reconnu officiellement comme tel par l’Eglise. Il est de droit diocésain ou de droit pontifical. Il se caractérise par son charisme et une spiritualité propre. Il est laïque, féminin ou masculin, ou sacerdotal.

Comme institution ecclésiale, l’Institut accompagne chaque membre dans son état de vie consacrée séculière. Doté d’un statut canonique, il a une existence propre et autonome, avec une mission apostolique de l’intérieur même du monde.


Séculier :


Si l’origine de ce mot est le « siècle » au sens du monde dans son sens large, les membres des Instituts Séculiers, dans toute leurs diversités, donnent le même contenu à ce mot « séculier » : l’appel inclut, à titre essentiel, l’impératif de demeurer au cœur des réalités où notre monde se construit : l’économique, le social, la culture, le politique, les migrations de populations sur tous les continents, l’internationalisation de toutes les situations, le spirituel, le destin de la terre, la vie pastorale et presbytérale entre autres. De tous temps, ces réalités présentent un « intérêt commun » pour toute la communauté humaine ; elles concernent autant la société humaine que l’Eglise.

La sécularité pour les laïques : ils vivent au cœur de ces réalités, avec toutes les personnes de leur temps, en laissant l’Esprit du Christ habiter leur vie, leurs manières d’être, leurs engagements avec la radicalité de l’Evangile. En réponse à l’appel du Christ, ils lui donnent entièrement et exclusivement leur vie pour participer à l’œuvre missionnaire de l’Eglise.

La sécularité pour des clercs : ils restent au service de l’Eglise locale, dans leur presbyterium diocésain, pour le soutenir dans la rencontre que fait l’Eglise de la sécularité, du monde, et de l’Amour de Dieu en germes en tout homme. Ils sont particulièrement sensibles à toutes les relations entre les hommes et, du sein même de leur ministère sacerdotal et pastoral, ils servent la présence agissante de Dieu.

A la différence de la vocation religieuse, l’Eglise reconnaît que l’engagement dans un Institut séculier n’entraine pas un changement d’état : les laïques demeurent laïques et les prêtres diocésains demeurent prêtres diocésains.


Consécration Séculière


L’ « état de vie consacrée » dans un Institut Séculier revêt des formes spécifiques à cette vocation. On s’y engage radicalement à suivre le Christ en le laissant transformer, en soi, toutes nos puissances d’aimer, d’agir et de posséder dans la vie ordinaire du monde : c’est donc la consécration avec la grâce des vœux de pauvreté et d’obéissance, de chasteté dans le célibat - ou le veuvage consacré - pour le Royaume de Dieu, vécus dans le monde où notre vie se poursuit.

Ces vœux sont publics - en ce sens qu’ils engagent l’Eglise - et pour toute la durée de vie de la personne ; tandis que les personnes qui s’engagent dans la plupart des « communautés nouvelles » ne sont liées que par des vœux privés, révocables par nature. L’« état de vie consacré » dans un Institut Religieux revêt d’autres formes.


Vie Fraternelle


Les membres d’Instituts séculiers sont dispersés en tous lieux ; sans vie communautaire, ils développent une vie fraternelle originale et exigeante. Ils ont à cœur qu’elle soit un lieu fort de ressourcement spirituel, de communion, de discernement, d’apprentissage de la fraternité en vue de développer un esprit commun selon le charisme de chaque Institut. La vie fraternelle est le lieu fondamental où se vérifie que le Christ reste bien le centre de la vie et de l’engagement de chaque consacré séculier.


Avec les Instituts séculiers, l’Eglise a reconnu un nouvel état de vie consacrée (Constitution Provida Mater Ecclesia - 1947 -Pie XII), qui est à la fois complémentaire des autres formes de vie consacrée et indispensable à l’édification du Royaume de Dieu.

 

 

http://www.instituts-seculiers.cef.fr/cnisf/article.php3?id_article=108


 

ASSOCIATIONS DE VIE EVANGELIQUE

 

 

Des gens mariés, des célibataires peuvent aussi consacrer leur vie au Seigneur lors d'engagements dans une association qui se donne comme moyen pour vivre le baptême :

 

En voici un exemple : Dans le projet de Vie de la *Société de Vie Evangélique du Cœur de Jésus (SVECJ)...les § 24 à 27

L'engagement

24.   L'engagement est réponse au don du Seigneur, don de nous-mêmes, total et sans retour, pour le suivre en toutes circonstances.

25.   L'engagement dans la *Société enracine chacun davantage dans la grâce du baptême et de la confirmation. Il s’insère dans le dynamisme des sacrements reçus : il affermit l’alliance des personnes mariées et la grâce de l’ordination presbytérale ou diaconale dans la solidarité du ministère diocésain. Il favorise le déploiement des richesses liées à ces signes et dons de Dieu.

26.   Tous les membres s'engagent par une libre promesse faite à Dieu

         - à suivre Jésus,

                par le don total de tout leur être à Dieu, selon leur état de vie,

                en plein monde, dans l'humble service de tout homme,

           par une vie contemplative et active, à l'école de Pierre de Clorivière, dans la Société de Vie Evangélique du Cœur de Jésus.

         - à vivre, avec des frères et des sœurs aux vocations différentes, une mutuelle sollicitude (1 Cor 12,25), signe d'un visage d'Église fondé sur l'égalité de ses membres.

         - à recevoir comme compagnons de route les membres des Instituts de la Famille Cor Unum.

Cet engagement établit dans le célibat ceux qui en font le choix.

27.   Cet engagement est pris et tenu dans la solidarité de la Société. Il crée une réciprocité d'alliance entre les membres dans une recherche commune de fidélité au charisme de la Famille, exprimé dans le Livre de vie et les présents statuts.

La Société offre les liens d'une communion fraternelle et propose à ses membres les moyens de répondre à leur vocation et à leur mission. Elle est ouverte à l’innovation. Chacun partage avec ses frères et sœurs son chemin de vie, sa recherche, pour discerner les appels de l'Esprit et y répondre. La diversité de nos vocations ouvre notre regard et nourrit une interpellation plus exigeante en vue de notre présence évangélique au monde.

 

http://svecj.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille
commenter cet article

commentaires