Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 13:55

 

CE PAIN, FRUIT DE LA TERRE ET DU TRAVAIL DES HOMMES

 

«Tu es béni, Dieu de l'univers, toi qui nous donnes ce pain, fruit de la terre et du travail des hommes ; nous te le présentons : il deviendra le pain de la vie. »

Parce que le pain de l’Eucharistie est pétri du pain de chaque grain de notre vie, nous savons que Dieu ne fait pas semblant d’être de la même pâte que nous. Une des raisons toute simple qui me fait croire que Dieu aime les hommes, c’est que Dieu aime notre pain quotidien.

Jésus a eu le sens du pain à ce point que pour nous révéler son goût de l’homme, il n’a pas fait autre chose que le boulanger qui, chaque matin, lui aussi multiplie le pain. Je crois alors que Dieu peut prétendre être notre nourriture parce qu’il a mangé lui-même le pain que nous mangeons. Le pain émietté de tant d’illusions. Le pain rassis de tant de déceptions. Le pain dur de tant d’humiliations. Et aussi le pain tendre de tant de tendresses. Le pain frais de tant de joies. Le pain blanc de tant de naïvetés. Parce que Dieu a mangé de ce pain là, de ce gros pain, je crois en Lui. Le cardinal Marty s’exclamait souvent : « Pour un chrétien, perdre le goût du pain, c’est parfois perdre le sens de Dieu.»

Il n’y a pas d’Eucharistie possible sans l’amour du pain. C’est pourquoi Dieu nous apprend à demander ce pain. Ce n’est pas si évident que cela que de savoir demander la chose la plus simple. Si Jésus nous enseigne à demander le pain, c’est pour nous apprendre à ne pas rechercher l’essentiel en dehors des choses ordinaires de la vie. En cette Fête Dieu, c’est la Fête de l’Homme qui nous est révélée. Le pain devient plus que du pain. Il devient pain de la vie ! L’homme devient plus grand que l’homme.

Vivre chaque jour et dans la multiplication de ces journées ; découvrir la vie comme la profusion du don que Dieu nous fait d’exister. Paradoxalement, en ce jour du Pain Vivant, c’est la faim qu’il faut demander comme un don. Non la faim qui gave, car la faim qui rassasie, selon l’Evangile, c’est la faim qui creuse.

 

Eric SCHNEIDER

 

Vous pouvez télécharger le bulletin paroissial en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article

commentaires