Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 00:06

Communiqué

 

                 Un couple et leurs  trois jeunes enfants âgés  de 9, 8 et 6 ans, originaires du Kosovo sont arrivés mardi soir à Thionville pour demander l’asile à la France. Afin de leur trouver un hébergement d’urgence nous avons téléphoné au 115. Réponse : « Il n’y a plus de place pour eux en Moselle ». La famille devrait quitter la Moselle sans aucune garantie d’être hébergée dans un autre département. Il leur reste la rue !

A Metz, deux autres familles sont dans la même situation : aucun dispositif d’accueil n’est proposé par l’Etat ce sont au total 10 enfants et un bébé qui doit naitre dans un mois qui sont avec leur parents, à la rue.

Nous chrétiens,  ne pouvons accepter cette situation intolérable et inhumaine.

 

« Le droit au logement des demandeurs d’asile est un droit fondamental proclamédans de nombreux textes législatifs et réglementaires,

français et européens. »

(Collectif Mosellan de lutte contre la misère)

 

L’archiprêtré élabore actuellement une charte qui contient ces paroles :

 

« Nous sommes animés par la conviction qu’Evangéliser

c’est vivre ce que le Christ a vécu :

2 - En particulier, être présents auprès des personnes en fragilité,

du fait de la détresse, la maladie, l’âge,

le handicap, la situation sociale ou économique. Construisons une Eglise de compassion et de miséricorde. »

 

Il suffirait encore de relire la 2ème  lecture du 13 septembre 2009, 24ème dimanche du temps ordinaire, Saint Jacques chapitre 2 versets 14 à18. Dans sa dernière encyclique Caritas in Veritate § 62*, le Pape Benoît XVI écrit :


« Tout migrant est une personne humaine qui, en tant que telle

possède des droits fondamentaux inaliénables

qui doivent être respectés par tous et en toute circonstance. »

 

Le conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement dans son instruction : Erga migrantes caritas Christi (La charité du Christ envers les migrants) article 96 : «  Face à un tel désir, les personnes consacrées, les Communautés, les Mouvements ecclésiaux et les Associations de fidèles ainsi que les Agents pastoraux doivent se sentir appelés à éduquer les chrétiens à l’accueil, à la solidarité et à l’ouverture envers les étrangers, afin que les migrations deviennent une réalité toujours plus «significative» pour l’Église, et que les fidèles puissent découvrir les semina verbi (semences du Verbe) présents dans les différentes cultures et religions. »

 

     - Les membres de l’Equipe d’Animation Pastorale (EAP) de la communauté de Paroisses de la Sainte Famille du pays thionvillois,  avec Serge PHILIPPI, curé modérateur.

              -  Patricia AUGER, Animatrice Laïque en Pastorale,

                    membre du service diocésain de la Pastorale des migrants.

 

Thionville le 17 septembre 2009.

 

A l’heure où nous imprimons ce communiqué la famille a reçu un hébergement par le 115. Il reste toujours des familles à la rue à Metz.

 

 

  ————

* Caritas in Veritate § 62.

Le phénomène des migrations est un autre aspect qui mérite attention quand on parle de développement humain intégral. C’est un phénomène qui impressionne en raison du nombre de personnes qu’il concerne, des problématiques sociale, économique, politique, culturelle et religieuse qu’il soulève, et à cause des défis dramatiques qu’il lance aux communautés nationales et à la communauté internationale. Nous pouvons dire que nous nous trouvons face à un phénomène social caractéristique de notre époque, qui requiert une politique de coopération internationale forte et perspicace sur le long terme afin d’être pris en compte de manière adéquate. Une telle politique doit être développée en partant d’une étroite collaboration entre les pays d’origine des migrants et les pays où ils se rendent; elle doit s’accompagner de normes internationales adéquates, capables d’harmoniser les divers ordres législatifs, dans le but de sauvegarder les exigences et les droits des personnes et des familles émigrées et, en même temps, ceux des sociétés où arrivent ces mêmes émigrés. Aucun pays ne peut penser être en mesure de faire face seul aux problèmes migratoires de notre temps. Nous sommes tous témoins du poids de souffrances, de malaise et d’aspirations qui accompagne les flux migratoires. La gestion de ce phénomène est complexe, nous le savons tous; il s’avère toutefois que les travailleurs étrangers, malgré les difficultés liées à leur intégration, apportent par leur travail, une contribution appréciable au développement économique du pays qui les accueille, mais aussi à leur pays d’origine par leurs envois d’argent. Il est évident que ces travailleurs ne doivent pas être considérés comme une marchandise ou simplement comme une force de travail. Ils ne doivent donc pas être traités comme n’importe quel autre facteur de production. Tout migrant est une personne humaine qui, en tant que telle, possède des droits fondamentaux inaliénables qui doivent être respectés par tous et en toute circonstance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Bulletin paroissial
commenter cet article

commentaires