Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 00:18

Levée de l'excommunication encourue par les évêques ordonnés par Mgr Lefebvre

 

 

1. Samedi 24 janvier, à midi, a été rendu public le décret de la Congrégation pour les évêques levant l'excommunication latae sententiae encourue par les quatre évêques ordonnés le 30 juin 1988 par Mgr Marcel Lefebvre.

Ce décret rédigé en italien est daté du 21 janvier 2009 et signé par le Cardinal Re, préfet de cette Congrégation.

 

2. L'excommunication est une peine prononcée par l'Eglise à la suite d'un acte particulièrement grave. Dans le cas, il s'agissait de l'ordination de quatre évêques, non seulement sans le mandat du Pape, mais en contradiction avec un avertissement préalable de Jean-Paul II, qui s'était adressé à Mgr Lefebvre pour lui demander de renoncer à ces ordinations. Il s'agissait donc tant de la part de l'ordinant que des ordinands d'un acte de désobéissance formel particulièrement grave.

 

3. D'une telle excommunication, seul le Pape peut relever. S'il a décidé de le faire, à la fin de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, c'est qu'il a des raisons particulières de le faire que nous ne connaissons pas toutes.

 

4. En s'en tenant au texte du décret, on peut dire que la levée de l'excommunication a été formellement demandée par les intéressés. Ceux-ci affirment par ailleurs leur détermination à demeurer catholiques et à servir l'Eglise catholique romaine, à accepter filialement le primat et les enseignements du Pape.

 

5. La levée de l'excommunication n'entraîne pas de soi la réintégration des anciens excommuniés dans l'exercice du ministère épiscopal. Elle n'est pas davantage un acte de reconnaissance de la Fraternité Saint Pie X et une approbation de ce qu'elle a pu dire ou écrire.

 

6. Il faut la comprendre comme un acte de bienveillance du Saint Père, permettant l'ouverture d'un dialogue qui aboutira peut-être à une réconciliation pleine et entière. A mon avis, cette réconciliation demandera du temps, tant les situations à examiner sont complexes.

 

7. Si le chemin que Benoît XVI vient d'ouvrir aboutit effectivement à " faire la vérité dans la charité " (Ep. 4, 15 )Nous ne pouvons que nous en réjouir.

 

24 janvier 2009

 

+ fr. Pierre RAFFIN, o.p., évêque de Metz

 

 

 

Déclaration en date du mercredi 28 janvier 2009 des évêques de la Province de Besançon et des évêques de Metz et de Strasbourg à propos de la levée d’excommunication des évêques de la Fraternité St Pie X.

 

Par décret signé le 21 janvier 2009, le Pape Benoît XVI a levé l’excommunication concernant les évêques ordonnés le 30 juin 1988 par Mgr Lefebvre, sans le consentement de Jean-Paul II et malgré son avertissement explicite.

Il s’agissait donc de la part de Mgr Lefebvre et des évêques qu’il a ordonnés, d’un acte de désobéissance, particulièrement grave. Seul le Pape est habilité à lever l’excommunication qu’entraînait, de fait, cette désobéissance caractérisée.

Accueillant favorablement la demande du supérieur général de la Fraternité Saint Pie X, (lettre du 15 décembre 2008), le Pape a pris cette décision au terme de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens et le jour anniversaire de l’annonce du concile oecuménique Vatican II par le bienheureux Jean XXIII.

L’acte de miséricorde que le Pape pose aujourd’hui ne saurait être interprété comme une victoire de ceux qui refusent l’autorité revenant à tout concile oecuménique. Il implique au contraire une recherche et un dialogue pour faire toute la clarté sur sa réception comme sur d’autres points de la vie de l’Eglise et de la société.

Aujourd’hui, nous prions pour que la décision du Saint Père soit reçue pour ce qu’elle veut être : non pas une remise en cause du Concile Vatican II, mais un acte d’apaisement et d’ouverture à l’égard de frères qui avaient rompu la communion de l’Eglise et disent maintenant vouloir la réintégrer pleinement.

Pasteurs de nos communautés diocésaines, nous nous souvenons de ce que Benoît XVI déclarait au lendemain de son élection : « Alors que je me prépare moi aussi au service qui est propre au successeur de Pierre, je veux affirmer avec force la ferme volonté de poursuivre l’engagement de mise en oeuvre du concile Vatican II, dans le sillage de mes prédécesseurs et en fidèle continuité avec la tradition bimillénaire de l’Eglise ».

Mercredi 28 janvier 2009

Mgr André LACRAMPE, archevêque de Besançon

Mgr Jean LEGREZ, évêque de St Claude

Mgr Jean-Paul MATHIEU, évêque de St Dié

Mgr François MAUPU, évêque de Verdun

Mgr Jean-Louis PAPIN, évêque de Nancy

Mgr Claude SCHOCKERT, évêque de Belfort- Montbéliard

Mgr Jean-Pierre GRALLET, archevêque de Strasbourg

Mgr Pierre RAFFIN, évêque de Metz

Mgr Vincent JORDY, évêque auxiliaire de Strasbourg

Mgr Christian KRATZ, évêque auxiliaire de Strasbourg

Partager cet article

Repost 0
Published by Communauté de paroisses de la Sainte Famille - dans Paroles de nos évêques
commenter cet article

commentaires