Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Autres ctés de Paroisses

 

AUTRES COMMUNAUTES DE PAROISSES

 

Saint Pierre et Saint Paul

Curé : Jean GANTZER

 

Paroisses de St Maximin, St Pierre, St Urbain et Beauregard

Secrétariat : Presbytère Saint Maximin

3 place de l’Eglise, Thionville -tél 03 82 54 36 06

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

Blog : http://stpierrestpaul.over-blog.com

 

Communauté du Bon Pasteur

Curé : Jean Pierre KOVACS

Paroisses de Veymerange, Volkrange, et Terville

Secrétariat : Presbytère de Veymerange

16 rue Saint Martin – tél 09 52 71 15 32 ou 03 82 50 40 06

Email : bonpasteurcourriel@free.fr

Blog : http://bonpasteur.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 19:00

14 mars 2010 - 4ème dimanche de Carême C

Edito

« Un homme avait deux fils ! » …

 

Le plus jeune est pris par la frénésie de vivre, de s’éclater, de connaître d’autres horizons, de connaître la liberté !

L’aîné au contraire reste à la maison, bien sagement. Il est sérieux, travailleur, sans problème sans reproche…

Cependant Dieu préfère  le cadet, comme souvent dans la bible. Il bouleverse les plans, culbute les certitudes. Il est rempli de paradoxe :

Si je le prie, il est absent ! Si je l’ignore, il me cherche ! Quand je le fuis, il me trouve ! Si je l’accueille, il me demande davantage…

Le drame de l’aîné, celui qui se déclare juste et qui se met d’emblée du bon côté, a sans doute le plus de difficultés à se mettre en cause. Généreux, travailleur, dévoué, il ne voit pas en quoi il pourrait être appelé à changer. Il vit sans cesse dans la proximité de son père. Mais ce n’est pas pour autant qu’il le connaît bien. « Toi mon enfant, tu es toujours avec moi ! » Mais tu n’as pas vu tout l’amour dont tu étais aimé !

 

Cette parabole des deux fils, tous deux pécheurs, mais d’une manière différente, nous rappelle en fait  la nécessité de nous convertir…

Croyants, nous avons sans doute vécu depuis l’enfance dans la proximité de Dieu, mais notre foi n'est-elle pas devenue routinière?

Sommes-nous encore capables d’apprécier, que Dieu est toujours là à nous attendre et à nous offrir son pardon quand nous savons reconnaître nos limites et nos faiblesses !

Mais quelle joie de nous savoir pardonnés !

                                                                                                                                 André SPANG

 

 

Télécharger le bulletin paroissial  :  ICI


 

Partager cet article
Repost0

commentaires